Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akito Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Nécromencienne
Pouvoir: Ramener les morts à la vie quelques secondes
Look Actuel:

MessageSujet: Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]   Jeu 2 Mai - 20:50

*Yo Bro', moi c'est Akito, t'as frangine ! … Ah parce que oui, mom and dad on fait un autre marmot pendant que tu t'étais tiré, et un humain de surcroît ! Tu peux m’héberger ?*
Non, ça n'allait décidément pas le faire...
Voilà maintenant une bonne demi-heure que la jeune nécromancienne d'à peine 18 ans, vêtue d'un kimono Japonnai, tournait en rond dans l'Heart dans l’espoir de trouver le courage de se présenter à cet inconnu que ses défunts parents lui avaient présenté comme son frère avant de mourir... Celui-ci qui avait hérité de toute leur fortune de par son statut immortel et sa majorité alors que la jeune femme n'était qu’étudiante à l'époque des faits, il y a de cela maintenant 3 ans...
Maintenant diplômée mais sans le sou, la seule possibilité qu'il lui restait était d'aller voir le dernier membre de sa famille restant en espérant que celui-ci accepte de prendre soin d'elle alors qu'il n'était (tout du moins Akito le pensait) même pas au courant de son existence...
Une fille humaine n'est pas quelque chose dont on se vante, même si celle-ci est nécromancienne, alors qu'on a puni notre fils sang pur pour avoir osé aimer un esclave...
Certes la gamine n'avait jamais été maltraité par ses parents, ceux-ci étant même plutôt bon avec elle (sûrement en partie dû au fait qu'ils regrettaient tous deux la réaction qu'ils avaient eus vis-à-vis de l'amour de leur aîné), mais elle voyait très bien qu'ils auraient préféré avoir une vampire pour reprendre leur héritage le jour de leur mort (mort arrivé plus tôt que prévu)... C'est en partie pour ça (en plus du fait qu'elle était mineure) que tous leurs biens avaient été légué à son grand frère sans même prévenir celui-ci qu'il n'était pas le seul héritier....
Tout ce qu'Akito savait sur son soi-disant frère était qu'il était un vampire aux cheveux et aux yeux de la même couleur que cette leur mère, à dire vrai il était son portrait craché, et qu'il était plutôt du genre réservé et calme... Tout de moins, il y a 300 ans, la dernière fois que leurs parents l'avaient vu alors qu'il n'était âgé que de 20 ans, soit deux ans de plus que la jeune femme...
Il avait sûrement changé depuis le temps, sans compter que 300 ans sans aucun revenu fixe ne devait pas avoir fait de lui quelqu'un de haute distinction sociale, plus...
Bref, tout ça pour dire que voilà bien 30 minutes que la nécromancienne se rongeait les sangs à savoir si elle devait sonner ou non au manoir qu'elle savait habiter par Arashi...
Soufflant un grand coup elle prit finalement son courage à deux mains et appuya sur la sonnette.

Quelle ne fut pas sa surprise en voyant sortir le jeune homme de chez lui... Un bébé dans les bras et le fantôme d'un Neko derrière lui ! Takayuki ! Akito l'aurait reconnu entre mille pour la description que ses parents avaient faite de lui quand-elle leur avait demandé quel type de personne était son frère et qui il avait aimé.

« A... Arashi ? ...Je... Enchanté ! Je m'appelle Akito Subarashi... Je... Je suis ta sœur ! … »

Puis s'inclinant humblement devant le garçon elle regarda cette fois-ci le fantôme derrière lui, préférant faire abstraction de l'enfant pour le moment, même si le fait qu'il soit père compliquait légèrement son plan de venir squatter chez lui... En particulier s'il vivait avec la mère...

« Enchanté également Takayuki ! »
Revenir en haut Aller en bas
Arashi Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]   Ven 3 Mai - 21:33


Voilà déjà une semaine qu'Arashi s'était retrouvé à devoir jouer le père de substitution pour un bébé vampire dont la mère insupportait et dont le père était un parfait inconnu pour lui jusqu'au jour où il lui avait foncé dans les bras pour y déposer sa fille avant de se faire arrêter par la milice pour vol d'enfant et finalement « sauver » par les rebelles... Tout ça dans un laps de temps inférieur à une heure, après trois ans confiné chez lui...
Putain de première sortie, « Je t'invite à sortir boire un coup avec moi » qu'elle disait Zune... Arashi s'en souviendra longtemps de son premier coup après trois ans !
Deux hybrides de goûter, une révélation sur la maternité de Zune et un bébé dans les bras...
Que pouvait-il lui arriver de plus niveau événement inattendu hein ?
Le vampire en était sûr, rien !

Après une bonne semaine à passer le plus clair de son temps à changer les couches de la petite Ashley et chercher de quoi l'habiller (ce qui l'avait contraint une fois de plus à sortir de chez lui et manquant de le perdre) il commençait enfin à trouver son rythme de croisière, profitant de la tomber de la nuit pour aller se nourrir lui en laissant la gamine sous la surveillance de Takayuki (qu'il savait apte à venir le rejoindre pour le prévenir le cas échéant) et revenir le plus tôt possible afin de nourrir celle-ci.
Finalement, à part les déjections sanguinolentes de l'enfant et ses pleurs parfois inexpliqués sa vie avec l'enfant n'était au bout du compte pas si désagréable que ça... Il se prit même à penser une fois de plus qu'en avoir un à lui ne serait pas si mal...
Alors qu'il venait tout juste de sortir Ashley de son berceau (qu'il avait prit soin d'acheter ainsi que quelques autres jouets ou nécessaire à bébé) dans le but de la nourrir, Arashi entendit sa sonnette retentir et se tourna d'un coup sec vers sa porte d'entrée, le bébé toujours dans les bras et Takayuki sur ses talons.

À peine la porte ouverte que le vampire tombait sur une jeune humaine aux cheveux d’ébène et vêtu d'un kimono traditionnel Japonais... Celle-ci le regardait avec une lueur d’appréhension et semblait assez gênée d'être ici...
En même temps il y avait de quoi, se disait Arashi, qu'est-ce qu'une humaine pouvait bien venir faire chez un vampire comme lui à par lui servir de cas dalle ?
Aussi, quand celle-ci ouvrit la bouche d'un air étonnamment assuré pour une personne léguée au rang d'esclave, la révélation qu'elle lui fit ne fut que plus surprenante.

« A... Arashi ? ...Je... Enchanté ! Je m'appelle Akito Subarashi... Je... Je suis ta sœur ! … »

Dire qu'Arashi était choqué serait ce qu'on appelle un euphémisme, il était totalement paralysé par la nouvelle ! Le bébé gigotant sans ses bras manqua dalleurs plusieurs fois d'en tomber, et Takayuki ne dut pas avoir une tête tellement plus présentable que la jeune fille disant s'appeler Akito le salua à son tour...
Une nécromancienne...
Sa sœur qui plus est, à en croire ses dires.

« Ma... Ma sœur ? … Mais... Tu n'es pas une vampire je me trompe ? »

Demanda le vampire une fois qu'il eut retrouvé sa voix, sachant pertinemment qu'elle n'en était pas une par sa simple odeur... Elle était humaine, et le simple fait qu'elle voyait Takayuki prouvait que les chances qu'elle était nécromancienne étaient très élevé !
Comment les deux vampires qu'étaient les parents d'Arashi (et, aparements, d'Akito) avaient pu donner naissance à une humaine ? Et pourquoi n'était-il au courant de ça que maintenant ?
S'il est vrai qu'étant jeune il ne c'était que peu intéressé à son arbre généalogique (pensant avoir tout le temps de son immortalité pour ça et passant le plus clair de son temps avec Taka) il en est tout aussi vrai qu'il se doutait pas qu'il peut avoir du sang d'humain dans les veines... Puissent les paroles de la jeune femme êtres véritables !
Toujours choquer le vampire se poussa néanmoins afin de faire passer sa « soeur », préférant s'expliquer avec elle à l'intérieur de sa demeure plutôt que sur le palier avec l'enfant braillant dans ses bras...
Une fois assis à table face à elle il entreprit de nourrir l'enfant tout en questionnant l'humaine d'un air septique... Heureusement pour lui il avait déjà mangé.

« Comment peux-tu être ma sœur ? … Et comment m'as tu retrouvé alors que je ne connais rien de toi? »


_____________________________________________________________________________________


彼と、彼一人で
Revenir en haut Aller en bas
Akito Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Nécromencienne
Pouvoir: Ramener les morts à la vie quelques secondes
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]   Sam 4 Mai - 9:27

« Maintenant que l'engrenage est lancé je ne peux et ne veux plus reculer »
Dire qu'Arashi était tombé des nues quand Akito lui annonca être sa petite sœur serait encore peut dire, il était littéralement cloué sur place, la bouche grande ouverte sans qu'aucun son n'en sorte durant plusieurs secondes, semblant chercher au fond de lui quelque chose d'intelligent à dire devant une telle révélation que la jeune femme elle-même savait dure à croire... Sans compter qu'elle était humaine et que ses parents eux-mêmes avaient douté de sa légitimité...
Seulement voilà, autant si Arashi ressemblait à leur mère, elle-même ressemblait à leur père... C'était comme ça...
Elle n'avait appris que bien plus tard que son arrière-grand-père maternel était un humain de pure souche... Dalleur seul leur père était réellement un vampire de sang pur, sa mère elle-même était née de l'union d'une succube vampirisé (par leur propre père dalleur) et d'un ange... Bien que cette dernière (leur grand-mère succube) ne se soit jamais mis avec le père de leur mère mais plutôt avec un hybride surveillant de leur école avec qui elle avait eu une relation...
Les arbres généalogiques des familles étaient des plus complexe, aussi Akito se contenta-t-elle de ce que ses parents lui avaient expliqué lorsque celle-ci les avaient questionnés.

« Ma... Ma sœur ? … Mais... Tu n'es pas une vampire je me trompe ? »
« Non effectivement, je suis nécromancienne... »


Fut tout ce que répondit la jeune humaine avant de fixer son regard sur le bébé en pleurs dans les bras de son frère, se tâtant à lui demander si c'était le sien, si la mère était là et comment cela se faisait qu'il avait le fantôme son défunt amant avec lui (l'avait-il finalement retrouvé sous sa forme fantomatique ?), mais préféra finalement garder ces questions pour plus tard de peur de déstabiliser encore plus le vampire.
Alors que le regard d'Akito traînait tantôt chez son grand frère tantôt chez l'ancien amant de celui-ci elle vit Arashi se décaler et lui faire signe d'entrer.
Victoire ! La première partie de son « plan » était en marche, Arashi avait accepté de faire sa connaissance (ou alors il voulait la dévorer mais il n'avait pas l'air d'avoir la tête à ça en plus de la gamine braillant dans ses bras)
Assis autour maintenant tous deux autours d'une table le garçon la questionna enfin, l'air perplexe alors qu'il nourrissait l'enfant.


« Comment peux-tu être ma sœur ? … Et comment m'as tu retrouvé alors que je ne connais rien de toi? »
« Le père de notre grand-mère maternelle était humain, ça a dû sauter trois générations... Mais je me doute bien que tu n'as jamais pris connaissance de notre arbre généalogique non ? »


Ce n'était pas une question mais plutôt une affirmation, maintenant que le premier pas avait été franchis la jeune nécromancienne se sentait libéré d'un poids et pouvait enfin parler librement, sans se formaliser qu'elle était une parfaite inconnue pour son frère et, de plus, était un repas susceptible de l'intéresser.
Pour ce que leurs parents avaient dit de lui il était du genre calme, tout du moins jusqu'au jour de la mort de Takayuki, aussi Akito ne se gêna pas pour le tutoyer et tester ses limites, savoir quel genre de personnes était la jeune personne lui étant lié par le sang encore en vie.
Il était plutôt mignon à dire vrai, si l'on omettait que sa peau était extrêmement roussie, avec ses cheveux blancs virant légèrement vers le gris argenté et ses grands yeux violets, semblable en tout point à leur mère.
Il était Akai tout autant qu'elle était Naoki, seule leurs espèces différait de leurs parents... Arashi était bien plus puissant que leur mère de par son sang épuré et Akito avait hérité de l'humanité du coté maternel...


« Tu ne connais rien de moi car tu avais coupé tout pont avec nos parents... Quand père et mère son décédé je n'étais encore qu'une écolière comme les autres, mortelle qui plus est, c'est pour cela que tous leurs biens te sont revenu... Ils avaient besoin d'être sur de leur héritage et avec moi il serait partie à ma mort... »

La jeune femme le regardait cette fois-ci fixement dans les yeux, essayant de lui faire comprendre par le regard qu'elle était des plus sérieuse et que leurs parents n'avaient eu d'autres choix que de faire ce qu'ils ont fait.


« Je n'ai que 18 ans, nos parents n'ont jamais eu le courage de te parler de moi, et quand l'avocat t'a envoyé l'avis de décès il n'avait aucune connaissance du fait qu'on ne se connaissait justement pas... L'héritage devrait être à nous deux, mais tu en es l'unique détenancier pour le moment...
C'est pourquoi j'ai engagé quelqu'un pour te trouver une fois diplômé ! Pour venir te demander de m'héberger et enfin me présenter à celui que nos parents n'ont cessé de me décrire noyer de regret ! Si la mère de ton enfant est d'accord, évidemment... Sinon je réclamerais simplement ma part du butin ! »

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Arashi Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]   Sam 4 Mai - 13:22


Nécromancienne, elle venait de confirmer les penser d'Arashi... La jeune humain face à lui, disant être sa sœur, était véritablement de ceux pouvant communiquer avec les morts voire même les ramener à la vie...
Se tournant vers son époux spectral le vampire ne put s'empêcher de sourire tendrement à celui-ci à la perspective que sa jeune sœur ne puisse lui rendre son corps ne serait-ce que quelques instants, même s'il savait cela à la limite de l'impossible...

S'asseyant tous deux à table la jeune femme commença alors ses explications, le pourquoi est ce qu'Arashi n'avait jamais entendu parler d'elle et ce pour quoi il avait été seul héritier de leurs parents... Tout se tenait, tout était si simple à comprendre (sauf la généalogie de leur famille) que le vampire se baffe mentalement pour ne pas avoir pensé plus tôt à la possibilité que ses parents aient eu d'autres descendants à son départ.
Alors comme ça seul leur père était un vampire de pure souche . … À dire vrai, même ça il ne le savait pas... Il se rendit dalleur compté qu'il ne savait réellement pas grand-chose de ses parents ou de qui que ce soit d'autre que lui-même et son amant...
Quand on a l'éternité devant soi on pense qu'on a le temps de tout remettre à plus tard, on ne pense pas à l'éventualité que tout s'arrête un jour...
Akito elle, de par son statut de mortelle, avait pris la peine de parler à leurs parents, avait pris la peine de les connaître... Lui avait été resté borné sur le fait qu'ils étaient tous deux de grands aristocrates imbus de leurs personnes ne pensant à personne d'autre qu'eux-mêmes. Amoureux certes, mais aveugle de leur enfant... Mais n'était ce pas lui qui avait été réfractaire au moindre contacte de leur part à sa découverte du jeune esclave alors à l'époque à peine plus âgé que lui dans leur jardin ? Il n'avait pas plus de deux ans la première fois qu'il avait réellement parlé à Takayuki, ou plutôt que Takayuki lui avait parlé. Fils d'ancien esclave de ses parents il avait passé toute sa vie au château sans ne jamais rien voir d'autre avant sa mort...
Finalement, rien que pour l'avoir gardé plutôt que de le vendre au marché, ses parents avaient dû avoir fait preuve d'une grande bonté... bien que le vampire ne s'en rende compte que maintenant qu'il parlait à celle qui de son sang les avait mieux connu que lui.
Pourquoi avait-il été nommé héritier alors qu'il n'avait rien fait pour eux ? Alors que même maintenant qu'il réalisait l'amour qu'ils lui avaient porté petit, il n'arrivait toujours pas à les considérer comme ses parents de par l'acte horrible qu'ils avaient fait à son seul amour ?
Ça, jamais il ne pourrait le pardonner !

S'il avait un jour pensé que cet argent ne lui appartenait pas, qu'il n'était plus que leur fils que de nom, mais l'avait tout de même pris de par sa naissance, il savait aujourd'hui que ce n'était définitivement pas à lui d'hériter de tant de bien, qu'il n'aurait même pas dû recevoir l'avis de décès de ceux qui lui avaient donné la vis mais déserté son cœur à l'instant même où Takayuki avait rendu son dernier souffle de vie... si ce n'était avant...

« Si ce que tu dis est vrai, ce n'est pas moi mais toi qui aurais dû hériter de toute notre fortune et non moi... Je suis désolé. »


Fut tout ce que trouva à répondre le vampire devant la longue tirade de sa cadette, finissant de nourrir le petit être entre ses bras que la jeune femme pensait être sa fille.
À dire vrai il ne doutait nullement des paroles de celle-ci, tout semblait trop limpide, trop vrai, elle savait trop de choses pour avoir tout inventé... Seulement il se voyait mal accepter de croire une parfaite inconnue les yeux fermer, aussi vrai semble ses dires...
Aussi ressemblante fut-elle de son défunt père, tout du moins à ses souvenirs...

« Tu peux loger ici si tu le désires, de toute manière je vis seul avec Takayuki et cette enfant... Elle n'a pas de mère, ni de père dalleur, je dois m'en occuper en attendant le retour de son géniteur véritable, je n'ai aucun enfant à moi, seulement Takayuki ! »


Voilà, c'était dit, la jeune nécromancienne avait l'autorisation de squatter chez lui, il venait de lui accorder une partie de sa confiance, sachant pertinemment qu'elle n'avait aucune raison de la trahir en tant qu'espèce dite inférieure (bien que le fait qu'elle soit nécromancienne lui conférait le statut de maître elle n'en restait toujours plus faible qu'un vampire).
Et puis une petite sœur, après tout, pourquoi pas ?

« Maintenant parle- moi un peu de toi, si tu dis vrai et que tu es bien ma sœur, tu dois savoir pour qu'elle raison je suis partie non ? … Surtout que tu semble connaître Takayuki non ? »


Demanda Arashi comme pour se faire confirmer ses pensées Après tout, elle avait bien parlé de « regret » quand elle avait annoncé que ses parents lui avait parlé de lui... Regrettaient-ils réellement leurs actes ? …
Ça ne changerait rien à leur acte mais Arashi aimerait tout de même bien comprendre.


_____________________________________________________________________________________


彼と、彼一人で
Revenir en haut Aller en bas
Akito Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Nécromencienne
Pouvoir: Ramener les morts à la vie quelques secondes
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]   Sam 4 Mai - 20:05

« On choisit ses amis mais pas sa famille »
En l'occurrence là si, Akito avait choisi d'aller à la rencontre de son frère plutôt que de vivre seule sa vie, et elle n'avait choisi de rester avec celui-ci jamais il l'acceptait !
Certes, ils ne se connaissaient pas, mais au moins ce garçon ne sentait pas la mort, ou que très peu... La nécromancienne n'entendait pas la voix de défunt autre que Takayuki tournait autour de celui-ci... Ce qui était étonnant pour un vampire de cet âge... À croire qu'il n'avait jamais tué personne, ou personne de sang-froid...
Ce qui était une raison suffisante pour la jeune femme d'aimer son frère, ou tout du moins de l'accepter comme tel ! Restait plus qu'à faire la réciproque...
À dire vrai Akito n'avait rien contre la mort en elle-même, la côtoyant chaque jour elle avait appris à ne pas la craindre, seulement voilà, il existait plusieurs sortes de mort...
Si un bon nombre de personnes décédées montaient au ciel, certaines hantaient la terre avec plus ou moins de bonnes intentions.
Certains, comme Takayuki, n'était là que pour suivre une personne aimée, mais la plupart n'arrivaient pas à quitter le monde des vivants par le refus qu'ils avaient de leurs propres morts et l'envie de vengeance de la personne leurs ayant pris leur vie... Si les premiers ne la dérangeaient pas le moins du monde (tout du moins plus depuis qu'elle avait accepté que la mort fasse partie intégrante de la vie) la deuxième catégorie elle la dérangeait beaucoup plus... Elle ne voulait pas finir comme à ça !

« Ce que je dis n'est que la pure vérité, pourquoi mentirais-je ? »

Pourquoi Arashi s'excusait-il ? Qu'avait-il fait de mal ? Absolument rien... C'était leurs parents qui avaient fauté au départ, et eux-mêmes qui avaient décidé de tout lui léguer également... Si Akito aimait sincèrement ses géniteurs ce n'était pas pour autant qu'elle ne pouvait être objective...
Elle aussi pensait cela plus judicieux de laisser la fortune familiale à un être immortel, seulement sans sa part elle allait mourir encore plus tôt que prévu par son espèce.
Écoutant toujours son frère parler elle ne put s'empêcher de sourire en entendant celui-ci l'autoriser à vivre ici le temps qu'il faudra... Était-il naturellement gentil et naïf ou avait-il un réel je-m’en-foutisme du monde et une telle confiance en lui qu'il se savait capable de la maîtriser le cas échéant ?
À en voir l'enfant qui n'était pas le sien dans ses bras c'était sûrement la première solution, mais la second n'était pas à jeter non plus...
Comme pour vérifier une dernière fois les dires de la nécromancienne Arashi demanda à celle-ci la raison de son départ, avant même que celle-ci puisse lui demander plus ample information sur la gamine dans ses bras (en même temps le lui aurait-il expliqué alors qu'il avait encore des doutes sur sa prétendue sœur?)

« Ils m'ont dit que j'avais un grand frère amoureux du fils d'un de leurs anciens esclaves... Que ce frère était des plus distants avec eux malgré toute leur approche et qu'en découvrant la personne à qui ils donnaient toute son affection ils ont été pris d'un mélange de colère, de jalousie et de honte et on commit l'irréparable... Tu es partie quand lui t'as quitté ! »

Finit-elle en montrant le fantôme du bout de ses doigts fins.
Bon, ce qu'elle venait de dire n'avait pas été raconté tel qu'elle par ses parents, mais le fond y était, c'était tout ce qu'elle avait compris en écoutant les différente informations donné par ses géniteurs au fil du temps et de ses questions sur la photo du jeune homme sur l'étagère du salon...

« Pour ce qui est de ma vie je n'ai pas grand-chose à te dire... Père et mère m'ont élevé jusqu'à ce que j'aie l'âge d'aller à l'école, m'acceptant malgré mon statut d'humaine et la découverte de ma capacité... étant à la fois inquiet et soulagé de celle-ci, j'étais conféré au rang de maître, mais décrété folle par les ignorants... J'ai passé le plus clair de mon adolescence à alterner entre l'école où tous m'ignoraient et les parents, ceux jusqu'à leur mort lors d'un Week-end en amoureux qu'ils s'étaient accordé... j'ai donc finit ma scolarité en interna avant de finalement partir à ta recherche une fois diplômée, rien de plus »

Enfin si, elle aurait pu parler du fait qu'elle n'avait jamais eu de réel amis et encore moins d'amoureux, qu'elle avait une certaines façon de vivre en marge de la société et toute sorte de chose de ce genre-là... Mais c'était bien plus marrant de voir son frère découvrir chacune de ses facettes une à une...

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coucou fréro c'est moi! [PV Arashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coucou me revoilà!
» Petit Coucou de la Guilde des Allobroges
» un petit coucou d YVA
» Coucou mon chou, j'ai besoin d'un bouche-trou [Victor & Clara]
» Petit coucou d'une contrée lointaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Petit Manoir Subarashi-