Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Des Lettres dans le Tiroir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taito
avatar

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Des Lettres dans le Tiroir   Mer 25 Mar - 22:48



le 25 mars 2747, village de Sérès
Ma très chère maîtresse,
voilà deux semaines que je suis parti sous votre demande dans ce voyage initiatique qui ne m'enchantait guère. La hâte de rentrer se fait aussi grande que le goût de votre sang présence me manque.
J'ai trouvé aujourd'hui deux beaux yeux rouges sur une jouvencelle de mes victimes. Je les ais joints à cette lettre car ils m'ont fait penser à vous.

Voulant faire comme tout le monde, j'ai récupéré une esclave à la salle des enchères, que je comptais bien déchirer dans la nuit. Mais la chose ne s'est pas passée comme prévue et au lac cette sale engeance de rebelles nous est tombée dessus. Bien vite je fus dépassé par le nombre et je n'ose vous dire que j'ai bien cru ma dernière heure arrivée. Je m'en suis voulu d'avoir ainsi risqué une vie qui n'appartient qu'à vous.
Bien entendu, je vais bien mais la victime n'a, du coup, pas été consommée. Je tente de la garder pour un usage ultérieur mais je m'interroge...

Les êtres sont-ils tous si faibles ? Pourquoi ce morceau de viande exècre-il l'idée-même de tuer ? Je trouve cela étrange... Tuer n'est-il pas le symbole des plus forts ? Peut-être seulement les faibles répugnent-ils à tuer... Oui, cela expliquerait beaucoup !
Aussi, car nous sommes forts, nous tuons, n'est-ce pas, Maîtresse ?

Je m’ennuie en cette ville bien trop loin de chez vous. Il est épuisant de penser que vous n'acceptez toujours pas mon retour... Mais je suppose que cela est pour le mieux: je comprends à quel point votre marge de manœuvre vous est précieuse. Être à vos côtés serait votre gêne.
Mais vous me manquez grandement et je me sens perdu en territoire inconnu.

Je me suis également battu contre un Vampire... Et j'ai gagné ! J'en suis fier, certes, mais ait hérité de cet affrontement un bon bleu sur la pommette. Nous vous en faites pas: il sera vite parti. Je fais attention à préserver ce visage auquel vous tenez tant.
Au passage, j'ose affirmer que ce Vampire était un bien mauvais Vampire malgré le respect que je témoigne à votre espèce. En effet, celui-ci dévaluait ses esclaves devant ses clients (il s'agissait d'un marchand d'esclave) et je me suis dit qu'un tel énergumène vous agacerait aussi, ais-je eu tord ?

En outre, le combat s'est vite terminé. Ce dernier maîtrisait la télékinésie mais n'a pas été d'une grande vitesse d'attaque et le corps que vous avez bien eu la gentillesse de sauver est plutôt rapide pour ce genre de jeu.

La lune était magnifique cette nuit et j'ose imaginer que vous l'avez observée également.

- Votre dévoué Sin.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Des Lettres dans le Tiroir   Mer 25 Mar - 23:30



le 27 mars 2747, Château des Conjoints, Rosaire
Mon petit Sin,
Quelle idée d'affronter les Rebelles quand tu es si frêle ! N'abîme donc pas ta fragile enveloppe en affrontant des ennemis plus forts que toï, car j'ai d'autres projets pour ton être.

Mais je ne suis pas fâchée car tu as gagné. Il est tout de même dommage que tu me laisses savoir qu'il faille que je veille sur toï pour t'éviter blessures...

Enfin ! T'es-tu attaché à cette esclave pour ne pas l'avoir supprimée ? Joues-tu donc avec sa vie ? Laisse-moi en savoir plus, je t'en prie, car j'aimerais comprendre à quel point ta réflexion a été influencée par mes dires.

Tu te poses beaucoup trop de questions, Petite Goule. Nous tuons car nous sommes actifs en cette ère mais certains choisissent de s'effacer et d'avoir une petite vie minable, morne et terne. Malgré tout, la mort reste le symbole du prédateur et par conséquent du fort. Ne blâme pas les gens qui répugnent à tuer; il s'agit juste d'un manque d'habitude !

Quant à ce marchand... Je te trouve encore immature mais cela est surement dû à ton jeune âge. N'as-tu pas une seule seconde pensé à l'impact de ces insultes sur les esclaves eux-mêmes ? Même s'il s'agit de bêtise pure et dure, il est nécessaire à certains esclaves de calmer cet égo mordant car tu ne pourras les manipuler autrement. La stupidité est malheureusement nécessaire en ce monde et je te recommanderais de te faire ami avec de telles raclures, de manière à pouvoir leur demander de te garder un jouet irrespectueux de temps à autre.

Je suis contente d'avoir eu de tes nouvelles, je serais peinée qu'il t'arrive quelque chose.
Tu pourras me rendre visite d'ici deux semaines en Cité du Feu, à compter de la réception de cette lettre.

- Zune P. De Laudreuil.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Taito
avatar

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Des Lettres dans le Tiroir   Jeu 26 Mar - 14:36



le 27 mars 2747, village de Sérès
Très chère Maîtresse,
soyez assurée que je vous suis reconnaissant du sursis que vous m'avez offert... Mais j'en viens parfois à m'en demander si votre choix était judicieux. Lorsque me rattrape les souvenirs de cette époque, je me sens perdu, paniqué. Je ne crains pas de dire que j'ai peur du passé autant que de l'avenir.
Peut-être m'avez-vous relâché trop tôt en ce vaste monde...

M'aiderez-vous à me venger des rebelles avant ma fin ? Me concéderez-vous ce service ? La haine que j'éprouve au sujet de mon ancienne appartenance est si vive qu'elle me suffoque. Avec ou sans votre aide, je sais que je ne pourrais attendre la mort sans les avoir détruits. Le repos me serait inaccessible...

Chaque jour, ma vie se voit risquée et je tremble à l'idée que, finissant par ne plus recevoir mes lettres, vous oubliez le cadavre qui restera abandonné en terre de Nórë.

Parfois, je me surprends à m'imaginer que la raison pour laquelle vous m'avez accordé de vivre est autre que la simple affection que vous portez à mon apparence. Oserais-je espérer un acquiescement ? Il me manque la force de poursuivre et seule vous pouvez me l'insuffler.


- Votre dévoué, Sin..

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Des Lettres dans le Tiroir   Jeu 26 Mar - 14:39



le 28 mars 2747, Cité du Feu
Sin,
Arrête de te lamenter. Je t'ai offert une liberté que peu sauraient espérer. Te pencher sur ton sort, remuer ton passé ne t’amèneras à rien. J'en viens effectivement à regretter de t'avoir une nuit laissé quitter le château.

Je souhaite ne plus jamais avoir à t'entendre parler des Rebelles. Encore moins dans une lettre potentiellement soumise à la censure ! Quels ennuis souhaites-tu donc m'attirer ?!
Je te défends également de tenter quoi que ce soit contre eux. Si tu les croises, évite-les sagement. Toute marque de désobéissance de ta part concernant ce sujet sera sévèrement punie ! Et ne crois pas que, parce que tu es sur un autre continent, je ne le saurais pas !

Tu m'agaces. Ne m'écris plus si c'est pour me tenir de tels propos désespérés.
Je te croyais plus intéressant que ça.


- Zune P. De Laudreuil.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Taito
avatar

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Des Lettres dans le Tiroir   Sam 11 Avr - 22:19



le 12 avril 2747, Rosaire
Très chère Maîtresse,
Le temps a passé depuis nos derniers échanges. La victime dont je vous parlais précédemment a été exécutée. Quant au reste...
J'enchaine les meurtres sans le moindre scrupule. Le sang m'exalte, vous devez vous en douter. Cependant, sachez qu'aucun sang ne sera aussi goûtu que le vôtre, qu'il me tarde de savourer à nouveau.

Récemment, un clochard vivant aux environ d'une région abandonnée m'a volé une victime. Je trouve cela assez avilissant, et je n'ose vous raconter cet affront que pour une seule raison: ma prochaine lettre racontera ma vengeance en détail. Je sais que je saurais le faire souffrir.

En attendant, j'ai réuni quelques informations sur lui. Il s'appelle Wan et proviendrait d'un orphelinat du coin. Il aurait perdu la raison lors d'une embuscade. Pour le reste, j'avoue que les habitants du village avoisinant se fichent un peu de son passé... Mais souhaiteraient lui régler son compte, ce qu'il me plairait de faire aussi rapidement que possible. Voyez-vous, il m'a fracassé le crâne avec un gros rocher, m'attaquant par derrière, chose que je trouve profondément lâche.
Il s'agirait d'un Canima, mais je n'ai trouvé nulle explication sur cette espèce. Pourriez-vous, je vous en prit, éclairer ma lanterne ?

Autrement, le voyage jusqu'en Rosaire s'est passé sans grand obstacle. Je me sens à mon aise en cette région, comme si une part de moi y avait toujours vécue. Leur langage me semble agréable mais leur stupidité n'a pas de prix. Aussi... J'ai trouvé cela distrayant d'observer d'autres paysages, de connaître d'autres coutumes. J'aime cette notion de guerre perpétuelle, même si elle me semble fausse. Les Yōkai et les Humains s'entretuent avec une telle inventivité ! Oh, vous devriez être là pour regarder ces spectacles de haine avec moi !

- Votre dévoué, Sin..

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Des Lettres dans le Tiroir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des Lettres dans le Tiroir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oui, le dossier en lambeaux, là, au fond du tiroir...
» Arnaque de merde ( de merde parce que je viens d'apprendre qu'il fallait 10 lettres dans un titre )
» Ah non, pas de polichinelle dans le tiroir ! [ Riley & Pandora ]
» Ce qui doit absolument apparaitre dans Bilbo.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Cimetière :: Caveau des De Laudreuil-