Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nataku Momoji
avatar


Feuille de Personnage
Race: Fenrir
Pouvoir: Pleurs Assourdissants
Look Actuel:

MessageSujet: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   Mer 23 Avr - 15:54

Des petites pattes toquaient à une porte bien trop grande. J'étais déstabilisée. Je n'aimais pas cet endroit. De près comme de loin, il me faisait peur.

" Dès que tu rentres en Rosaire, préviens-moi, j'aurais à te parler. "

Pourquoï ne pas tout simplement aller la rejoindre ? Aller visiter... Our Lands ?
Descendre de l'avion, regarder autour de soi. S'émerveiller sur le ciel d'une couleur inégalée. Se frotter les oreilles, espérer que les puces attrapées à Fantastica s'en iront. Marcher un peu. Ignorer ce qui se passe ici. Demander à quelqu'un le chemin, ne pas obtenir de réponses.
Je n'aime pas ce pays. Je ne comprends pas la langue. Les gens sont froids, les gens sont méchants. Ils vous ignorent quand vous leur demander quelque chose ou alors ils vous regardent de travers. Je me sens dévisagée.
Sur ma veste se trouve un badge avec marqué en toutes lettres "Fenrir ; en provenance de Sanada". Je n'ai pas vraiment compris la signification de ce badge. L'hôtesse de l'air qui me l'a installé m'a répondu : C'est pour éviter que l'on ne te confonde avec une esclave.
Des esclaves. C'est ça Our Lands. Fantastica est pareil. Nórë aussi, d'après ce qu'on m'a dit. Mais à Fantastica, des esclaves, il y en a beaucoup moins et en Nórë, j'y suis jamais allée. Alors je m'en fiche.
J'ai pas aimé traverser l'Heart. Le paysage était gris, terne. Les nombreuses maisons qui se succédaient se ressemblaient. Cela n'avait rien à voir avec les autres pays. J'ai pris un taxi et je me suis endormie durant le trajet. Lorsque je me suis réveillée, le chauffeur essayait de me retirer mon badge. Je l'ai mordu et je suis descendue du taxi.
C'était pas difficile de trouver là où travaille maman. C'est le même batiment qu'à Fantastica, mais en meilleur état. Il parait que c'est ici que je suis née... C'est pas très joli comme endroit pour naître.
J'ai avancée jusqu'à la porte et j'ai toqué. Quand on m'a ouvert, j'ai demandé Madame Izzy Berger. J'ai dis que j'étais sa fille. J'ai parlée dans la langue de Rosaire car je ne sais pas parler la langue d'ici. On m'a répondu dans la même langue qu'elle n'était pas là. J'ai insisté et fait un caprice devant la porte, alors on est venue la chercher.


- Konbanwa okāsan !

_____________________________________________________________________________________



Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Carrying away by a moonlight shadow Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Revenir en haut Aller en bas
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   Mer 23 Avr - 16:28

- Izzy, de la visite pour toi. ...Encore.

Décidément, ça devient une habitude ! Marchant d'un pas agacé vers la porte d'entrée, je cherchais déjà mentalement des phrases bien senties pour ma petite sœur... Mais ce n'était pas Zune qui m'attendait dans l'encadrement de la lourde porte. C'était... Quelqu'un d'autre.

- Nate ? Qu'est-ce que tu fiches ici ? Le tout était de cacher la colère que je sentais poindre en moi. Je ne l'avais jamais autorisée à ce rendre dans ce pays ! Pire ! Je lui avais longuement fait la morale sur la stupidité d'une telle action... Tu es rentrée de Fanta', à ce que je vois... Je détournais le regard, visiblement agacée. Tu aurais pu au moins téléphoner ! Me demander mon avis ! ...Bon, ce qui est fait est fait, si tu ne m'as pas attendu au manoir c'est, je suppose, car tu ne connaissais pas l'endroit ?

Petite pause. Du signe de tête, je l'invite à me suivre. Pas plus loin que le couloir car les cris provenant de cet endroit auraient tôt fait d'influencer son imagination fertile. La faire partir en courant, maintenant qu'elle était là, était bien la dernière chose que je voulais.

- Ce n'est pas tout à fait le meilleur endroit pour en parler, du coup. J'eus un soupir. Tu poses beaucoup trop de questions, ma chérie, et aux mauvaises personnes. Il y avait, peu loin de la porte, deux sofas noirs de cuir, l'un en face de l'autre. Je l'invitais à prendre place, tapotant légèrement sur le coussin à côté de moi. ...Bien, et si on parlait 'Expériences' ? Petit sourire crispé. Ce n'était décidément ni le lieu ni l'endroit. J'aurais vraiment préféré la savoir en sécurité à Sanada...

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Nataku Momoji
avatar


Feuille de Personnage
Race: Fenrir
Pouvoir: Pleurs Assourdissants
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   Mer 23 Avr - 16:39

Kāsan ! Maman ! Qu'est-ce qu'elle m'avait manquée ! Ma queue remuait sans cesse de droite à gauche, si vite que je sentais rapidement mon taux de sucre descendre sous l'effort que cela demandait à mon corps. Lorsqu'elle apparut, je lui sautais dans les bras. ...Mais elle n'avait pas l'air ravi de me revoir.

- Nate ? Qu'est-ce que tu fiches ici ?
- Bah je viens te voir, maman ! Quelle question ! Quelque chose clochait dans son comportement et ma queue calma son battement. Je serrais plus fort ma mère dans mes bras.
- Tu es rentrée de Fanta', à ce que je vois...
- Hai ! So desu ! Même si mon temps se voulait enjoué, il devenait de plus en plus forcé.
- Tu aurais pu au moins téléphoner ! Me demander mon avis !
- Mais... Tu aurais dit non... Lâchant ma mère, je reculais de quelques pas, prenant un air triste. Je voulais te voir et tu aurais pris trop de temps à venir à Sanada.
- ...Bon, ce qui est fait est fait, si tu ne m'as pas attendu au manoir c'est, je suppose, car tu ne connaissais pas l'endroit ?
Je secouais négativement la tête, attristée.
- Je ne voulais pas attendre avant de te... Un sanglot bloqua ma gorge.

- Ce n'est pas tout à fait le meilleur endroit pour en parler, du coup.
- Nani ? Parler de quoï ? C'est quoï cette histoire ? Il fallait qu'on parle ? Awi ! Elle m'avait dit ça au téléphone quand j'étais encore à Fanta' ! Elle soupira, déçue de moi, et je me mis à trembler. ...Je peux partir, si tu veux.
- Tu poses beaucoup trop de questions, ma chérie, et aux mauvaises personnes.
- C'est peut-être car les bonnes personnes ne me répondent pas, aussi ! C'était injuste ! Depuis que j'étais partie, j'avais demandé de m'expliquer à un peu tout le monde ! Au pire on s'était moqué de moi, au mieux, on ne m'avait pas répondu... Elle m'emmena jusqu'à deux sofas. Elle s'assit sur l'un, me demanda de venir. Je secouais négativement la tête.
- ...Bien, et si on parlait 'Expériences' ?
- Expé... Quoï ?

_____________________________________________________________________________________



Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Carrying away by a moonlight shadow Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Revenir en haut Aller en bas
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   Mer 23 Avr - 17:00

Ah non... Nate... Ne te mets pas à pleurer !
Je lui rendis son câlin avec timidité et gêne et je fermais les yeux en lui parlant pour éviter de la voir sangloter. ...Décidément, j'ai encore beaucoup de travail avant de réussir quelque chose. Les relations sociales... Pas trop mon fort.


- ...Je peux partir, si tu veux.
- Je n'ai pas dit ça !
Mais qu'est-ce qu'elle était agaçante aussi ! Ce n'était pas contre elle non plus ! Pfou, pas étonnant que je m'entende si mal avec Raidoh, à chaque fois que je croise Nate, je la fais pleurer et lui, il s'est mit à croire que je la martyrisais.
Mais elle n'a pas tord, je préférerais largement qu'elle rentre chez elle.

Je tentais maladroitement de continuer la discussion, espérant que raviver son intérêt la ferait changer d'humeur mais cela rata magistralement.


- C'est peut-être car les bonnes personnes ne me répondent pas, aussi !
- Les bonnes personnes veulent te protéger. Nate, arrête de répondre et écoute un peu !
Mon ton se fit suppliant mais je regrettais immédiatement de l'avoir employé. C'était quasiment impossible d'avoir la moindre conversation avec elle sans que nous ne fondions toutes deux en larmes.

- Expé... Quoï ?
- Expériences. Assis-toï, j'en ais pour longtemps.
C'est regrettable d'avoir à utiliser son pouvoir sur ses propres enfants, je dois dire. Mais au moins, c'est efficace ! Nate, correctement hypnotisée, vint s'assoir à côté de moi. Je me tournais vers elle et remarqua une puce sauter de ses cheveux. C'est... Pas vrai ? Elle avait des puces ?!
... J'aurais dû y penser. On attrape pleins de maladies dans ces pays en reconstruction... Je l'ai même laissé partir sans vaccins. C'est pitoyable de ma part ! Dire que j'avais même pensé à conseiller Ruko sur son départ mais ma propre fille, je suis incapable de la cadrer correctement ! Bon... C'était pas le moment de se compliquer la vie. D'un geste machinale, je me mis à passer mes doigts dans ses cheveux de manière à faire fuir au maximum les puces vers le canapé. Tant pis pour la prochaine personne qui s'y assiéra.

- Bon... Si tu es ici, c'est que tu n'as pas remarqué que le symbole du laboratoire est le même que celui que tu as trouvé sur le dos de ces personnes, n'est-ce pas ? C'était pourtant évident. Pauvre Nataku. Elle m'inquiète parfois. Je me redressais et eut une mimique qui avait pour but de me faire gagner du temps entre la nouvelle idée que je comptais introduire et celle-ci. Nouveau soupir. J'ai du mal à trouver mes mots. Pour faire avancer la recherche, trouver des médicaments aux maladies, des sérums qui facilitent la vie de tout les jours... Il faut des sujets d'expérimentations. Ces sujets d'expérimentation sont crées dans le laboratoire et n'en sortent, en général, jamais. Ils sont utilisés pour toute sorte de tests ce qui permet de sécuriser la plupart des produits que nous commercialisons. Ils permettent aussi d'en savoir un peu plus sur certaines espèces ce qui au final revient toujours à nous donner une idée plus précise de comment les soigner. Tu vois, mon travail n'est pas si différent du tien, non ? Je crée les médicaments et toï, tu les distribues.

Je fis un sourire à ma fille. Je la trouvais jolie mais dépenaillée. Il fallait couper ces cheveux et ... Ces puces ! La coiffer, la débarbouiller, la changer enfin ! Elle sentait le chien mouillé et elle avait encore des restes d'éclair au chocolat sur le coin de la bouche.

- Dans de rares cas, ces êtres, qu'on appelle des 'Expériences', s'échappent. En ce cas, il faut les rattraper d'urgence. D'après ce que j'en ait su, tu es bien placée pour savoir à quel point ils peuvent alors être dangereux. D'un point de vue objectif, le traitement et l'éducation qu'on leur attribue leur offre une prédisposition à blesser les gens, ce qui est contraire à notre étique. Si des innocents sont blessés ou tués, c'est le laboratoire qui en pâtit, tu comprends ?

Nouvelle pause. Je m'en voulais d'avoir à lui raconter de telles choses.

- Je m'inquiète pour toï. La prochaine fois que tu vois de tels créatures, appelle-moi directement et je ferais intervenir les Traqueurs, d'accord ? ...Bien, cela te suffit comme réponse ? D'un geste discret de la main, je brisais l'hypnose, qu'elle puisse se relever si elle le souhaite. Elle n'avait quasiment pas bouger et je commençais à me demander si elle n'allait pas attraper une crampe à cause de moi...

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Nataku Momoji
avatar


Feuille de Personnage
Race: Fenrir
Pouvoir: Pleurs Assourdissants
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   Mer 23 Avr - 17:15

Je me fis assoir sur le canapé et j'eus une grimace.

- Tu triches. Dis-je simplement, défaite. Elle passa sa main dans mes cheveux et je baissais la tête. Au bout d'un moment, sous l'effet de la caresse, mes oreilles se redressèrent et j'esquissais un semi-sourire. Je donnais un coup de tête. Continue maman, t'es sur le bon chemin !
- Bon... Si tu es ici, c'est que tu n'as pas remarqué que le symbole du laboratoire est le même que celui que tu as trouvé sur le dos de ces personnes, n'est-ce pas ?
Je secouais à nouveau la tête, me faisant mal à la gorge car je le fis trop brusquement.
- Je n'y avais pas pensé, ne. C'est vraiment le même, kāsan ?
- Pour faire avancer la recherche, trouver des médicaments aux maladies, des sérums qui facilitent la vie de tout les jours... Il faut des sujets d'expérimentations.
- Je comprends rien, maman.


...Des mots trop compliqués, que je connaissais pas. Trop de mots et pas assez de phrases courtes.
- Ces sujets d'expérimentation sont crées dans le laboratoire et n'en sortent, en général, jamais. Ils sont utilisés pour toute sorte de tests ce qui permet de sécuriser la plupart des produits que nous commercialisons. Ils permettent aussi d'en savoir un peu plus sur certaines espèces ce qui au final revient toujours à nous donner une idée plus précise de comment les soigner. Tu vois, mon travail n'est pas si différent du tien, non ? Je crée les médicaments et toï, tu les distribues.
- Tu crée des médicaments... Sur des sujets d'expérimentation ?

C'est quoï des sujets d'expérimentation ? C'est... Je sais pas, moi. J'haussais les épaules. Une notion que je saisissais pas. J'imaginais maman enfoncer des seringues dans une planche qu'on utilise à la piscine pour flotter. C'était ça, un sujet d'expérimentation pour moi.

- Dans de rares cas, ces êtres, qu'on appelle des 'Expériences', s'échappent. En ce cas, il faut les rattraper d'urgence.

Des êtres ?!
- T'as bien dis des êtres...?! Hé ! Ne ! Kāsan ! Ceux que j'ai vu, c'est quand même pas des... C'est des planches de piscine ?! ...Heu, c'est pas ce que je voulais dire là. Ah, pardon. Je veux dire que c'est les trucs sur lesquels tu testes tes piqûres ? Tu piques des gens pour voir si ça marche sur d'autres gens ?

Je... Comprenais pas ce qu'elle disait là.

- D'après ce que j'en ait su, tu es bien placée pour savoir à quel point ils peuvent alors être dangereux.
- Attends ! Attends ! Je t'ai pas raconté ça, maman ! Non, là, ça voulait rien dire ! Ce garçon là-bas, c'était un cas... A part. C'était pas le seul que j'avais vu là-bas.
- D'un point de vue objectif, le traitement et l'éducation qu'on leur attribue leur offre une prédisposition à blesser les gens, ce qui est contraire à notre étique. Si des innocents sont blessés ou tués, c'est le laboratoire qui en pâtit, tu comprends ?
- Tu triches... Répétais-je. Elle savait très bien que j'en avais croisés d'autres qui avaient ce symbole et ceux-là ne m'avaient pas attaqués. Mes yeux se mouillièrent de larmes. Je déteste quand elle fait ça !
- Je m'inquiète pour toï. La prochaine fois que tu vois de telles créatures, appelle-moi directement et je ferais intervenir les Traqueurs, d'accord ? ...Bien, cela te suffit comme réponse ?
- Je t’appellerais pas. Je vois pas pourquoï je le ferais si tu triches comme ça. Et... Je baissais les yeux. J'aurais préféré pas savoir.

_____________________________________________________________________________________



Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Carrying away by a moonlight shadow Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Revenir en haut Aller en bas
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   Mer 23 Avr - 17:30

Des planches de piscine... Je me doutais bien qu'elle comprenait de travers, mais je ne croyais pas à ce point. J'étais plutôt déstabilisée à l'idée qu'elle crut que je lui caressais la tête. Je continuais cependant pour lui remonter le moral, ignorant désormais les puces qui sautaient de temps à autre. Au fur et à mesure de la conversation, je faisais face au fait clair et net qu'elle allait faire partie du nombre immense de personne à ne pas partager mon point de vue. Cela n'avait rien de surprenant, je me prenais à souvent la tête avec Zune à cause de cela. Shina... Je n'avais pas pu la convaincre de se mettre de mon côté. A cet instant je m'étais rendue compte qu'il était difficile de convaincre sans être convaincue soi-même.

- Je t’appellerais pas. Je vois pas pourquoï je le ferais si tu triches comme ça. Et... J'aurais préféré pas savoir.
- Que tu m'appelles ou non, je m'en rendrais compte, ma puce. Maman par-ci, maman par-là... Les collègues s'étaient désormais arrêtés et nous regardaient étrangement. Un instant, j'eus peur que l'un d'eux la reconnaisse. Je n'aurais pas supporté qu'on me l'arrache une seconde fois pour la même raison. De plus, je t'avais déjà expliqué que cela n'allait pas te plaire et qu'il valait mieux oublier cela. Tu ne m'as pas écouté, que puis-je dire d'autre ? Je suis désolée que la vérité ne te plaise pas.

Voilà, c'était finit. On s'était dit ce qu'il y avait à dire. Nous restâmes un moment face à l'autre. Elle ne pouvait partir car elle ne connaissait pas les lieux et je n'avais pas envie de retourner à mon travail s'il fallait que je la laisse en plan. Alors je me relevais et lui soufflait dans son oreille duveteuse...

- Viens. On va te changer les idées en t'achetant une glace au chocolat blanc. Ça te va ? J'attrapais sa main et la relevait doucement. En sortant, j'attrapais ma veste que j'installais sur ses épaules, remontant la capuche sur sa tête pour cacher ses oreilles. La veste était également assez longue pour planquer sa queue de louve. Passant la porte- il faisait déjà nuit-, j'eus le malheur de lâcher un dernier... Et puis tu sais, ils sont nés en laboratoire. Ce n'est pas comme s'ils regrettaient la liberté. Me rendant immédiatement compte que j'avais dis une bêtise. Je passais ma main devant ses yeux, lui murmurant qu'elle n'avait rien entendu et que je n'avais rien dit, effaçant cette phrase de sa mémoire. Elle et Raidoh étaient, eux-aussi, nés au laboratoire !

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maman... Faut qu'on parle ! (Izzy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Laboratoire Cinq Flèches-