Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une rencontre inattendue    Jeu 6 Mar - 12:43

Je me rendais donc chez Akito Subarashi, bon je dois avouer que mes rapports avec les gens sont plutôt nul, et que la pauvre va devoir me supporter pendant tout une journée, mais j'avais une mission je dois dire que je suis la car Zune me le demande, et car d'un cote rencontrer des gens me fera du bien...par contre je suis déjà perdu, elle me parle d'une demeure blanche mais putain...soit tout est blanc soit y a des baraques qui me cache la vue.
Je continuais a marcher a la recherche d’âme qui vive, mais c'est quoi ce délire y a 5 minutes il y avais des centaines de personne dans les rue et maintenant il n'y a plus personne...Ville de merde putain je suis bien dans ma foret moi, puis mon regard fut attiré par un poteau sur le sol:


Bienvenue au manoir Subarash
Franchement je me demande si la chance existe, si oui bin ca fait longtemps que je suis dans la merde...

Je m’avançais donc dans un allée pour me rendre au manoir, un bouquet de rose blanche a la main, les armes cachées le plus possible, même si je savais pas ce qu'il y avait derrière la porte, vampire lycans, hybride, piège...je m'imagine bien devant une armée caché dans le manoir et moi devant elle avec un bouquet de fleur a la main, je dois avouer que pour un manoir c’était assez sympathique comme coin, il n'y avais pas trop de bruit et pas trop de populace autour de la maison, j'arrivais donc a la porte, avec un léger sourire, l'idée du piège derrière la porte dans la tête. Finalement je me mis a toquer:

Bonjour, je suis Edouard Hellsing je viens voir Dame Akito Subarashi. Bon bin me voila, je tournais le dos a la porte sans même m'en rendre compte, une erreur de débutant je dois l'avouer, il y avais du bruit dans la maison, donc au moins je ne venais pas voir un fantôme, il n'y avais pas de danger au alentour, je ne sentais pas de lycans dans le coin et l'armée etait peu probable, dommage même si un jour je le ferais, folie oblige.

Je viens de la pars de ma maîtr... de Zune de Laudreuil, je suis la en ami. J’espère au moins qu'elle aime les roses, sinon je serais un invité bien médiocre, et surtout qu'elle n'est pas entendue le maîtresse Zune. Apres que pourrais t'on faire, je sais que c'est dur a dire mais la j'ai pas de plan et encore moins d'idées, au pire je sais qu'il y a quelques jardins pas loin d'ici donc on pourrais y aller si la dame le désire, si je dois lui rendre le sourire vaut mieux que je sois dans mon habitat.

Maintenant que je suis ici j’espère que Zune prend les initiatives pour s'occuper de Kuro et Laura, j’espère aussi que rien ne leur est rien arriver, j'ai mis un peu de temps a réagir comme d'habitude, mais je souhaite de ton mon coeur qu'elles aillent bien, même dans des moments comme celui ci je ne peux m’empêcher d'avoir des pensaient pour elles, toujours avec le dos face a la porte, je devenais nostalgique
Revenir en haut Aller en bas
Akito Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Nécromencienne
Pouvoir: Ramener les morts à la vie quelques secondes
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue    Jeu 6 Mar - 15:54

Akito fermait doucement la porte de la chambre de son frère, Anakin pelotonné dans ses bras, avant de se diriger vers sa propre chambre, deux portes plus loin.
Plusieurs semaines étaient passé depuis que la famille de Bel étaient venu tenter d’assassiné son fils, et avaient lamentablement échoué sous la défense d’Arashi, de Zune et, à son plus grand étonnement, d’elle-même… Car oui, ce fut ce jour-là, alors qu’un dragon tentait de lui arracher son fils, qu’Akito utilisa pour la première fois de sa vie ses pouvoir pour autre chose que simplement communiquer avec les morts (don dont elle se serait d’ailleurs bien passé vu tous les tords que cela lui avait causé dans sa jeunesse) : Elle avait retiré l’âme de son assaillant de son corps, le tuant sur le coup, avant d’elle-même sombrer dans l’inconscient… Et depuis ce jour, le calme avait repris possession des lieux pour le plus grand soulagement de la famille Subarashi !
Tandis qu’Arashi s’afférait à ses devoirs, semblant attendre Zune avec une certaines impatiente malgré le flegme qu’il laissait paraitre (sans pour autant vouloir dire les raisons d’un tel empressement à voir son amie, bien que, à voir Takayuki, cela devait avoir un rapport avec lui également), elle s’occupait de son fils en compagnie du fantôme de l’amant de son frère. Bien qu’elle confiait le plus souvent cette tache aux garçons, elle qui n’avait jamais eu la fibre maternelle contrairement à eux qui auraient rêvé de pouvoir enfanter, depuis l’agression elle avait doucement pris l’habitude de s’en occuper bien plus souvent et bien plus contentieusement, bien qu’elle était toujours soulager de passer les relais à son aîné.
Du haut de ses 19 ans sa vie se résumait à s’occuper d’Anakin et, à de rare occasion, sortir faires les cours pour leurs repas à elle et son fils. Rien de bien passionnant en sommes. Elle n’avait aucun amis ni aucun amants, la seule personne avec qui elle avait eu une liaison étant, à dernière nouvelle, partie de la région pour partir s’installer ailleurs avec sa petite amie, et les rares visites qu’elles recevait étaient toutes pour son frère. Et encore ! Même là, voilà des plombes que celui-ci n’avait pas eu la visite de sa copine aux cheveux de feu…
Ouvrant la porte de sa chambre d’un air las, serrant toujours l’enfant de quelques mois contre elles, elle n’eut pas le temps de la refermer qu’elle entendit la sonnette retentir et raisonner à ses oreilles.
Stoppant son geste elle fit demi-tours et descendit rapidement les escaliers afin d’aller ouvrir la porte au visiteur. Pensant que c’était Zune qui venait enfin, ne voyant pas qui ça aurait pu être d’autre, qu’elle ne fut pas sa surprise quand elle vit devant elle un jeune homme lui étant totalement inconnu, un bouquet de fleur à la main, la demander elle !

« Bonjour, je suis Edouard Hellsing je viens voir Dame Akito Subarashi. »

L’ainsi nommé haussa un sourcil sous l’incompréhension, choquée et gênée d’une telle erreur (car pour elle il ne pouvait s’agir là que d’une erreur, elle ne connaissait personne et personne ne la connaissait… Même s’il connaissait étrangement son nom)

« Je viens de la pars de ma maîtr... de Zune de Laudreuil, je suis la en ami. »

Zune… Elle aurait dû s’en douter ! C’était cette femme qui lui avait donné son adresse ! Bon, au moins ce point était éclairci, ce qui était plutôt rassurant, mais pour quelle raison lui avait-elle envoyé quelqu’un à ELLE plutôt qu’à Arashi ? La dernière fois qu’elle avait fait ça il s’agissait de Bel, le père de son enfant, et ça ne c’était pas très bien déroulé…
Regardant alternativement le jeune homme et son bouquet elle sourit timidement, serrant un peu plus fort l’enfant contre elle sans trop savoir que faire, avant de lancer d’une voix claire

« C’est moi ! Qu’est-ce qui vous amène ici ? … Vous voulez rentrer pour discuter ? »

Politesse oblige ! Elle était curieuse de savoir ce que cet homme venait faire ici, et pourquoi Zune l’avait envoyé… De toute manière si ça tournait mal, Arashi serait là pour la défendre.

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue    Jeu 6 Mar - 17:26

J'attendais a la porte que quelqu'un viennent m'ouvrir sans trop me douter que ça serait Akito Subarashi elle même, mais ce qui me choqua le plus c'est quelle était humaine, j'aurais cru voir un vampire mais pas une humaine, d'un cote j’étais rassuré... moi et les vampires c'est pas le grand amour, mais malgré ça nature humaine je sentais un vampire dans la maison, la jeune femme qui ne devais pas avoir 20 ans et elle avait un enfant dans les mains, elle avait des cheveux noir, et portait des vêtements traditionnel Japonais blanc brodée de noir, cela lui allait plutôt bien, l'enfant lui ne devais même pas avoir 1 ans, il dormait a moitié dans les bras de ça mère, pourrait t'il être justement ce tord dont Zune me parlait, mais j'ai du mal a voir Zune faire du mal a un bébé, c'est trop tôt pour le dire. Quand je dis son nom elle haussa un sourcil , elle semblait même être choquée et gênée, je ne comprend pas, je fais pas peur a ce point j’espère! Mais quand je dis le nom de Zune elle semblait ce calmer, bon au moins je suis au bonne endroit. Elle semble ne pas avoir trop de haine envers Zune. Et même l’apprécier je dirais.
Vu comment la demoiselle était habiller je me trouvait moi aussi gêné je l'avoue, elle ne semblait pas savoir que je venais, vu les vêtements de chambres de la dame, peux être que je la dérange et que son mari est là et je me demande si j’étais suffisamment bien habillé moi même, avec des vêtements en cuir et a moitié en morceau, et des armes de tout les cotes, mais bon on change pas les habitudes du guerrier, même si la le guerrier c'est un toutou...actuellement. j’espère juste que malgré mes armes et tout le reste je lui fait pas trop peur, n'y a elle n'y au bébé elle semblait gentil, et pas forcement méchante d’après moi elle veut juste vivre une vie paisible avec son enfant. Bon il faut que je trouve un truc a dire, je sais pas comment mais son regard me paralysé, ou peut être j'ai juste pas l’habitude de parler, ce qui me parait un peu plus probable. Bon faut que je revois les bases, hum alors être gentil, lui donner le bouquet... merde elle a l'enfant dans les mains c'est pas le bon plan, j’étais devant la demoiselle et je ne savais que dire, mise a part me présenter, j’étais pas habitué a parler avec les autres. Mais heureusement pour moi elle rompit le silence :


« C’est moi ! Qu’est-ce qui vous amène ici ? … Vous voulez rentrer pour discuter ? ».
Elle venait de serrer un peu plus fort l’enfant contre elle. Et elle m'avait répondu clairement, je fait peux être pas si peur finalement

Comme vous le souhaiter mademoiselle, je ne voudrais pas déranger.
Même si je dois avouer que cela étais un petit peut tard a mon avis.

Je ne suis pas la pour vous faire du mal, Dame Zune ma demandait de venir voir comment vous alliez, elle est très occupée et s'excuse de ne pouvoir venir en personne. Je pense que les présentation sont de mise, je m’appelle Edouard Hellsing et je suis un gaiens...au service de dame Zune.

J'avais encore beaucoup de mal a dire que j’étais sous les ordres de Zune, même si c'étais mon désir, j'ai perdu beaucoup de chose. Mais je ne regrette rien, posant discrètement mon regard sur ma main, une larme sortit presque. Je repris au plus vite mes esprits, afin de répondre la dame, l'histoire qu'elle ne fasse pas de monologue.

Où puis-je mettre ces fleurs mademoiselle, un présent de ma part, j’espère que cela ne dérangera pas votre mari.
J’espère, je suis pas la pour me faire des ennemis, du-moins pas plus qu'avant. Si vous voulez parler a l’intérieur il n'y a pas de problème, je vous suit.
Revenir en haut Aller en bas
Akito Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Nécromencienne
Pouvoir: Ramener les morts à la vie quelques secondes
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue    Jeu 6 Mar - 18:27

« Comme vous le souhaiter mademoiselle, je ne voudrais pas déranger. »


Akito souri discrètement, partagé entre l’envie de lui répondre qu’il ne dérangeais absolument pas et celle de lui dire que, au contraire, c’était trop tard pour s’inquiéter de ça une fois la mal fait, ce qui dans les deux cas était en partie vrai : Elle n’avait rien à faire, donc n’était pas réellement déranger, mais n’était pas préparé à une quelconque visite, surtout d’un inconnu, donc l’était en partie.
Elle choisit néanmoins le mutisme et se décala légèrement de la porte afin de faire signe au jeune homme, ses cheveux blanc si semblable à ceux de son frère, d’entrer. Quitte à parler, autant le faire sur un canapé bien confortable plutôt que debout comme deux idiots !

« Je ne suis pas la pour vous faire du mal, Dame Zune ma demandait de venir voir comment vous alliez, elle est très occupée et s'excuse de ne pouvoir venir en personne. Je pense que les présentation sont de mise, je m’appelle Edouard Hellsing et je suis un gaiens...au service de dame Zune. »


Akito écarquilla les yeux, toujours positionné de manière à laisser le dénommé Edouard passer, surprise d’entendre que Zune s’excusait de ne pas pouvoir venir la voir en personne alors que, d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle n’avait jamais parler à Zune autrement que pour parler de son frère (le jour où elle était venu leur apporter les invitation pour le bal où, justement, elle avait été engrossé), ainsi que par le semi aveux du jeune homme lui indiquant qu’il était au service de cette femme… Après Bel, voilà qu’elle lui envoyait un autre de ses laquets ? Voulait-elle qu’elle se fasse engrossée par lui aussi ? Allait-elle lui envoyer tous ses serviteurs ?
Oh, bien sûr, ces pensées repartirent aussi rapidement qu’elles étaient venu parasiter les pensées de la jeune femme, mais, malgré leurs coté parano, elles n’étaient pas pour autant totalement dénué de sens.
Et puis d’abord, qu’est-ce qu’un Gaïen faisait au service d’une vampire ? D’aussi loin que s’en souvienne Akito les Gaïens étaient une espèce noble ne supportant pas la soumission… M’enfin bon, après la jeune mère connaissait Zune, elle ne doutait nullement des capacités qu’avait celle-ci pour manipuler, que ce soit dans l’amour comme dans la haine, les gens

« Akito Subarashi, nécromancienne, au service de personne »


Manquait plus que ça ! Plutôt mourir que de devoir servir quelqu’un… Déjà qu’elle était passé à deux cheveux de n’être qu’une simple humaine juste bonne à vendre en esclavage, elle n’allait pas se laissé soumettre par qui que ce soit et oublier les droits que lui conférait son statut de nécromancienne ! Surtout que jamais Arashi ne la laisserai tombé aux mains d’autre personne, elle en était sûre !

« Où puis-je mettre ces fleurs mademoiselle, un présent de ma part, j’espère que cela ne dérangera pas votre mari. »
« Je… Je ne suis pas mariée… »

Elle rougit, regardant à nouveau le bouquet qu’elle avait presque oublié à force de penser à ce qui aurait pu advenir de sa vie si un seul évènement avait été différent, avant de faire signe au garçon de la suivre à l’intérieur. C’était la première fois que quelqu’un lui offrait des fleurs et, même si elle se doutait que cette idée venait de la vampire, elle sentait le rouge lui monter aux joues à cette intention. C’était niais, mais ça faisait toujours plaisir !
Posant Anakin dans son petit parc de jeu elle sortit un vase d’un placard du salon et alla le remplir à la cuisine avant de revenir vers Edouard et le lui tendre afin qu’il puisse y déposer les fleurs.
Une fois le vase déposer sur la table basse, et son calme revenu, Akito se retourna vers son visiteur et, d’un soufflant un grand coup, reprit la parole

« Merci pour les fleurs, elles sont vraiment magnifique… J’aimerais néanmoins savoir pourquoi Zune t’as envoyé à moi… Qu’elles sont tes instructions ? »


Elle regardait l’homme dans les yeux, ne prêtant pas attention aux gazouillis de son fils s’amusant avec l’une de ses peluches, tentant de cerner cet inconnu.
Son kimono glissait lentement le long de ses épaules graciles, dévoilant doucement le haut de son décolleté à peine visible malgré le lait maternel remplissant encore ses seins, mais elle s’en moquait pertinemment, trop occupé qu’elle était à examiner l’émissaire de la vampire… De toute manière plate comme elle était, elle doutait fortement qu’habiller ou non cela change quoi que ce soit…

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue    Ven 7 Mar - 16:21

Je me trouvais devant la porte, et je vis la demoiselle sourire devant moi, elle semblait perdue dans ces pensées. C'étais mignon je dois dire, il m'arrivait aussi d'avoir des blanc de temps en temps, maintenant j’espère juste que cela vas pas durer pendant des heures et des heures.
Puis d'un coup, sans rien dire la dame se décala légèrement de la porte, puis me fit un signe de la main pour me dire de rentrer, il est vrai que pour commencer a ce connaitre il serait bien d’être a l’intérieur, et pourquoi pas, sortir plus tard s'il le faut, il est toujours bon de prendre un bol d'air.

Akito semblait être étonnée que je lui dise que Zune "s'excuse de ne pouvoir venir en personne" ou peux être le faite que je suis un gaiens en servitude. Je ne sais pas trop, mais dans tout les cas j'en ai déjà pas mal dis, donc j'ai plus qu'a continuer, j'ai rien a perde, je n'ai déjà presque plus rien de toute manière, mise a part la confiance en mes capacités, ce que je n'avais jamais eu avant, il m'a fallut une perte énorme dans ma vie et une perte de force pour m'en rendre compte, je me rendais compte que je pouvais me sortir de n'importe quelle situation, j'ai la chance d'avoir beaucoup de capacités, a moi de les explorer maintenant, je me mis assis sur le canapé les fleurs dans les mains.

Je réfléchissais aux possibilités qu'il y avait, mais je sentais qu'il y avais une gêne entre Zune et Akito, et que cela avais avoir avec le rang social, Akito avait hésite a me faire entrer, pourtant elle n'avait pas de haine excessive pour Zune, c'étais donc qu'elle avait des problèmes avec les émissaires de Zune. Je dois tirais ça au clair. Je leva les yeux au bon moment, Akito me parlait


« Akito Subarashi, nécromancienne, au service de personne »

Donc elle avait bien des problèmes avec le faite que je soit devenu, l'esclave de Zune, je peux la comprendre, même si elle était froide avec moi, je n’étais pour elle qu'un esclave parmi d'autre... Mais au moins maintenant je sais pourquoi c'est une maîtresse, elle est nécromancienne, bon je n'avais pas grand chose a craindre, et elle non plus, je ne touche pas aux nécromancienne. Je lui proposais les fleurs et fit une gourde:

« Je… Je ne suis pas mariée… »

Donc, elle n’était pas marier et vivait seul, j’étais rouge de honte, plus mauvaise question que ça y a pas...
Excusez moi, je ne savais pas...

Elle fixait les fleurs, et ces joues tournaient vers le rouge, même si ça fait vieux jeux, je dois avouer que les fleurs ça marche toujours, Zune avait une bonne idée. La jeune femme mis son enfant dans un petit coin avec des jouets, il était mignon et semblait tellement innocent... Je me rend compte a quelle point j'ai peut-être tort sur les autres espèce finalement, elle partit chercher un vase dans un placard et je ne pu m''empêcher de mettre les choses au clair avec elle:

Je vois bien que vous connaissez les Gaiens... L'expression de votre visage vous trahis, vous savez donc nous ne somme en aucun cas esclave... Je la regardais dans les yeux. Sauf si, comme moi il se vend pour protéger la femme qu'il aime...
Voila, maintenant elle sait pourquoi je suis au service de Zune, elle ne me répondit pas immédiatement, me disant juste:

« Merci pour les fleurs, elles sont vraiment magnifique… J’aimerais néanmoins savoir pourquoi Zune t’as envoyé à moi… Qu’elles sont tes instructions ? »

Encore de la froideur, je sais pas pourquoi elle a peur de moi, je dois lui demandais. Elle me regardait dans les yeux, elle voulait tout savoir, je lui dirais la vérité, j'ai rien a lui cacher, mais je me mis a prêter attention aux gazouillis de son fils qui s’amusait avec l’une de ses peluches, je levais légèrement la main et fit voler la peluche qu'il y avais a cote de lui, il semblait aimer voir ça peluche bouger, au moins je sais faire rire les enfants, je fit même marcher la peluche devant lui. Relevant les yeux je vis le regard de la nécromancienne, elle me fixait attendant la réponse

Mes ordres... je dois juste venir vous voir pour passé du temps avec vous, vous rendre le sourire en quelques sortes, mais je dois avouer que je le fait de bon cœur, je compte juste vous faire passe une bonne journée, j'ai pas d'idée derrière la tête, ne vous en faite pas, même si on me considère comme dangereux, j'aime bien aider les autres.

Zune m'a dis qu'elle vous avais causé du tord, mais je ne sais pas comment ou pourquoi, vous pourriez peut être me l'expliquer ?

Je me mis a rougir quand je vis que son kimono glissait lentement le long de ses épaules , dévoilant son décolleté, je ne savais plus ou mettre mon regard, et je ne pouvais faire un geste de la main, elle pourrait le prendre mal, j’étais réellement gêné par la situation
Revenir en haut Aller en bas
Akito Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Nécromencienne
Pouvoir: Ramener les morts à la vie quelques secondes
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue    Dim 9 Mar - 18:05

« Sauf si, comme moi il se vend pour protéger la femme qu'il aime... »

Alors comme ça c’était pour protéger une femme que cet homme c’était ainsi vendu à cette femme ? Le remerciant pour le bouquet Akito ne devint pas pour autant plus familière avec lui, préférant garder une certaine distance avant d’être sûr qu’il n’y avait aucun plan foireux là-dessous (bien que de savoir qu’Edouard en aimait une autre la soulageais déjà d’un poids, ce n’était pas pour ça que Zune l’avait envoyé à elle), mais adoucissant néanmoins quelque peu son timbre de voix…
Elle qui n’avait jamais été amoureuse, n’en ayant jamais eu l’occasion, n’arrivait pas à comprendre comment on pouvait se vendre sois même pour protéger quelqu’un d’autre, et bien qu’elle trouvait ça d’un niais absolue, elle respectait l’amour des autres avec une pointe d’amertume, se disant qu’elle aussi avait protégé son fils au péril de sa vie… Peut-être que l’amour qu’on porte à son époux n’est pas si éloigné de celui qu’on porte à sa famille ou à ses amis après tout… Regardant Anakin rigoler en voyant sa peluche bouger la nécromancienne sourit discrètement, attendrit.

« Mes ordres... je dois juste venir vous voir pour passé du temps avec vous, vous rendre le sourire en quelques sortes, mais je dois avouer que je le fait de bon cœur, je compte juste vous faire passe une bonne journée, j'ai pas d'idée derrière la tête, ne vous en faite pas, même si on me considère comme dangereux, j'aime bien aider les autres. »
« Je ne vous considère pas comme particulièrement dangereux ni n’ai peur de vous, c’est seulement que je ne vous connais pas et il serait idiot de ma part que d’accorder toute ma confiance à un inconnu quand bien même dit-il venir de la part de la meilleure amie de mon frère ! »

Préférant ignorer volontairement les raisons de sa présence ici, ne sachant pas trop comment elle devait prendre le fait qu’il avait reçu pour ordre de s’occuper d’elle comme on s’occupait d’un enfant (ou d’une femme, ce qui braquait une nouvelle fois la jeune mère qui sentait un plan foireux de la part de Zune), Akito se contenta de regarder alternativement son fils et Edouard, réfléchissant à ce qu’il convenait de faire avec et ne sachant trop ce dont elle avait envie : Passer du temps avec cet inconnu qui disait avoir pour mission, soit disant en partie volontaire, de lui rendre le sourire, ou le congédier et retourner à sa journée monotone mais rassurante…

« Zune m'a dit qu'elle vous avais causé du tord, mais je ne sais pas comment ou pourquoi, vous pourriez peut être me l'expliquer ? »

Ignorant son kimono glissant doucement le long de ses frêles épaules elle se contenta d’hausser les épaules d’un air neutre, ne sachant pas trop, non pas s’il était approprié de répondre à cet homme, mais plutôt quoi lui répondre !

« Elle m’a simplement amené le père de mon fils, un ancien laquet à elle, ici contre son grès et attiré sa famille près à tout pour se débarrasser de "ce batard" »


Elle avait dit ça sur un ton calme, comme si elle c’était contenté de donner l’heure, mais ne pouvait s’empêcher de regarder du coin de l’œil ce petit Inu lui servant de fils d’un air attendrit… Et dire qu’elle-même avait voulu le tuer lors de sa naissance, incapable qu’elle se sentait d’être mère si tôt…
Retournant finalement toute son attention vers Edouard elle souffla un grand coup avant de se redresser de toute sa hauteur et déclarer d’une voix ferme

« Je monte me changer et prévenir mon frère et je vous suis ! J’sais pas ce que vous êtes censé faire pour me redonner le sourire, mais j’ai pas envie de contredire cette femme ! »

Puis ça lui ferait du bien, tout du moins Akito le pensait-elle tout en montant les escaliers quatre à quatre ! Moins de 10 min plus tard elle était redescendue, un kimono rouge et blanc sur elle (elle avait toujours aimé les kimonos et ne se baladait que très rarement en vêtement casual) et un sac à la main

« Arashi finit son exercice et il descend s’occuper d’Anakin… On fait quoi ? »

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Une visite inattendue [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Petit Manoir Subarashi :: Hall-