Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La Nuitée d'Hier /Izzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 6:13

Cette nuit était une nuit particulière. Non pas que nous avions quelque chose dépassant l'entendement, non pas que la fin du monde était arrivée et les garçons n'étaient même pas venus nous rendre visite.
Juste qu'il y avait un invité dans ce foutu manoir et que je savais ma très chère soeur incapable d'être courtoise bien longtemps... Alors c'était à moi de m'en occuper ! ...Cette poisse ! Comme si j'étais quelqu'un de politiquement correcte non mais franchement ! Enfin, j'étais toujours plus calme qu'Izzy.
J'avais ramené Turold car je soupçonnais que l'invité allait s'en prendre au personnel du manoir Berger s'il n'y avait rien d'autre à se mettre sous la dent et cela créerait de graves problèmes. Autant dire que le garçon n'était pas rassuré de m'accompagner dans cet endroit inconnu pour sa pomme. J'avais beau le rassurer en lui répétant encore et encore qu'au final, c'était dans ma résidence secondaire qu'on allait, il n'avait pas l'air plus rassuré que ça. C'était surement l'idée de retourner dans l'Heart qui le tracassais. Il avait eu pas mal de poisse là-bas. Pour ma part, je tentais de garder le sourire et celui-ci s'agrandit lorsque je vis Stardust débouler en courant pour se jeter contre mes jambes, emplie du bonheur de me revoir. Stardust, c'est ma chienne. Une chienne bâtarde que j'avais ramené d'une animalerie sans réelle raison. Après avoir passé plusieurs moments attendrissants avec elle quand elle était chiot, je l'avais laissé au manoir dans l'idée qu'elle aiderait le personnel à veiller sur les lieux. Je lui caressais la tête et la pris dans mes bras. Voyant qu'elle faisait son poids, je la déposais dans ceux de Turold qui eut bien plus de mal que moi à la porter.
Bon, ça commençais bien !


- Izzy ! J'chuis lààà !! Dis-je, poussant la lourde porte. Ah, bonsoir Neron ! Un joli sourire, c'est ce qu'il faut. Neron me rendit le bonjour et regarda, surprit, Turold débarquer. La dernière fois je lui avais ramené Sean et il devait s'attendre à ce que je lui ramène ce dernier, pas ce gars si timide qu'il regardait le plancher tout en n'osant pas poser la chienne par terre. L'invité n'était pas encore là aussi en profitais-je pour chercher ma sœur. J'avais une folle envie de lui sauter dans les bras, mais je n'étais plus tout à fait sûre de sa réaction.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 6:26

Se faire belle... La chose la moins aisée au monde. Qu'importe l'angle, mon nez, trop long, me gênait. Je fis une grimace. Le fond de teint ne m'allait pas, il n'était pas dans les bons tons, le rouge à lèvres faisait horrible sur moi et les robes dites 'bienséantes' touchaient au domaine du ridicule. Nous avions reçue cette lettre il y avait deux nuits, qui parlait de ce vieux seigneur vampire qui comptait passer dormir chez nous et surement manger un repas ou deux 'en réponse à l'honorable réputation de notre famille'. Je me sentais mal pour papa que de tels êtres lui gravitent autour uniquement car il était l'un des premiers vampires à avoir jamais existé.
Enfin, la chose était là et nous avions, moi et Zune, voir même mon adorable Raito, tous besoin de relations. Mais à quel prix ? Un seigneur vampire d'Our World ? Je craignais de pouvoir déjà savoir à quoï m'attendre. J’espérais seulement qu'il sache se tenir.
Coup du sort, Raito travaillait ce soir et il n'allait rentrer que très tard dans la nuit, trop tard surement pour voir l'invité. J'avais donc l'obligation de me débrouiller seule... Avec Zune. Cela n'aurait tenu qu'à moi, nous nous serions désistés mais ma jumelle ne sait que trop bien qu'on a besoin d'amis un peu partout pour des raisons tout à fait justifiées. Il fallait que je trouve un protecteur autre que le Cinq Flèches pour mes recherches et un appui sociale pour revoir le système trop injuste de ces terres. Quant à Zune... Dieu sait ce qu'elle va faire de cet homme s'il devient son ami !
Nos parents ont toujours eu la bonne habitude de cesser de fréquenter les gens ayant les idées trop arrêtées. C'était notamment car Maman elle-même est plus ou moins Hybride et l'idée de maltraiter ceux de son espèce lui retourne l'estomac. Cela faisait que nous avions étés lâchés dans le monde avec comme contacts uniquement le peu de gens fréquentables existant sur cette planète et évidemment 'la famille'. Cet homme n'avait jamais pu approcher Papa, il essayait de nous approcher pour que nous le faisions entrer dans le cercle des relations familiales. A côté de cela, nous avions à peu près les mêmes projets pour lui et cela faisait que la soirée était d'avance viciée.
Je finis donc d'appliquer le mascara puis sortie de ma chambre, me penchant à la rambarde. Zune était en train de monter les escaliers.


- Salut. Dis-je, légèrement embarrassée. La dernière fois que nous nous étions parlés, cela ne s'était pas trop bien passé... Et puis je lui en voulait encore pour Philipé. Dis, tu comptes vraiment le recevoir comme ça ? Va te préparer !! Allez, oust ! Il arrive dans précisément dix minutes ! Je remarquais un bruit inhabituel. Elle avait ramené quelqu'un ? Bon, pas grave. Neron ? Tu as couché ta fille ? Il ne faut pas qu'elle fasse le moindre bruit !

Sinon il aurait sû qu'il pouvait s'en prendre à quelqu'un. Il ne fallait montrer aucun point faible ce soir.

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 6:31

Je souris en voyant qu'Izzy était bien décidée à me reparler. Elle était belle, telle une sorte de fantôme penchée à la rambarde. Elle rayonnait presque. Je lui fis signe de la main que oui, c'est bon, j'allais faire quelque chose pour ma tenue. Je n'avais pas forcément veillée à être jolie car le trajet était long. Filant à la vitesse de l'éclair dans ma chambre, je me déshabillais entièrement avant d'enfiler une robe rouge me tombant jusqu'aux pieds. Je m'approchais du miroir, me recouvrit de fond de teint pour peaux asiatiques histoire de cacher la mienne, m'appliqua du fard à paupière rouge et couru dans la chambre d'Izzy, où je pris un châle noir. Voilà, comme ça, c'était bon ? Attrapant sur sa commode un élastique, je me fis une queue de cheval histoire que mes cheveux se tiennent sage. La coiffure ne me plus pas, j'attrapais donc un ciseau et tailla dans le tout, me coupant les cheveux jusqu'à la nuque. Ils ne touchaient plus mes épaules mais n'étaient pas à ras pour autant ! Enfin, au moins, ils ne me gêneraient pas ce soir. J'aurais bien le temps de les laisser repousser !
Courant toujours, je descendis quatre à quatre les escaliers et me retrouva nez à nez avec Turold. Je lui fis un sourire empli de pitié.


- Tu peux poser Stardust, maintenant. Et vire-moi ces poils de chiens de tes habits ! Il obtempéra mais la chienne grogna, déçue d'être désormais posée. Il s'en effraya et manqua de la laisser choir brutalement ce qui lui valut de se faire mordre la main. Stardust y était allé en douceur et il n'avait qu'une égratignure. Je soupirais et remis les cheveux du garçon en place. Il me regardait droit dans les yeux, perdu dans ses pensées puis d'un seul coup, un frisson le parcouru.

- Je crois... Que j'ai compris pourquoi vous m'avez amené ici. Dans un sens, ce n'était pas trop tôt. J'empoignais son visage à deux mains puis eut un second soupir. Brave garçon.
- Tu le suis, tu t'occupes de lui. Philipé aussi te faisait 'tourner' et tu ne t'en plaignais pas plus que ça. Même si la chose n'est pas agréable, fait un effort, cela m'évitera des ennuis... Mais s'il essaye de te tuer... Appelle à l'aide, c'est bien compris ?

Un hochement de tête de sa part me servi de réponse. Il me faisait de la peine, je me mis à espérer que le vampire saura se tenir.
Puis voilà que l'on toqua à la porte, ignorant totalement la sonnette. Neron ouvrit la porte et j'eus à peine le temps de lui grommeler qu'il devrait prendre sa soirée -vu l'état d'anxiété d'Izzy, il n'allait surement pas m'écouter.Enfin... Il était temps de voir la tête de l'invité !
C'était un immense vampire à la prestance trop sûre pour ne pas être surjouée, à la longue cape traînant derrière lui et à la tenue vieillotte, de celles que je mettais à Turold quand nous étions seuls à la maison. Un être aux cheveux naturellement gris et aux yeux turquoise, perçants. Je me souviens m'être dis que ses iris étaient minuscules.Ses traits étaient stricts, son visage long et rectangulaire. Sa tête se tenait haute, trop pour esquiver une crotte de chien s'il s'en trouvait une sur le sol. Je lui tendis la main.


- Bonsoir. Merde, comment il s'appelait déjà ?

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 9:05

Zune venait de faire des allers-retours entre ma chambre et la sienne et, comme à son habitude, elle m'emprunta une tenue.

- Tâche de me la rendre ce coup-ci, lui murmurais-je. Elle n'allait pas me la rendre, on le savait tout aussi bien l'une que l'autre. J'étais prête. Je me sentais peu à l'aise dans cette robe et je mourrais d'envie de l'enlever. Elle me comprimait le ventre d'une manière plus que désagréable. Mon Dieu, quelle mascarade allons-nous jouer... L'horreur de la situation m'envahissait. Allez, courage ! On peut le faire, toutes les deux ! Aah j'espère que Zune ne commettra pas d'erreurs ! Je la connais, elle l'ouvre bien trop facilement !

J'entendis toquer et, du haut de l'escalier, regardait Neron ouvrir et l'homme entrer. Ma sœur, devant la porte, lui tendis la main. Il l'attrapa et lui fit un baise-main. Bien, au moins il est bien éduqué. Mais il était grand. Je détestais les hommes grands, cela m'intimidait !


- Bonsoir.
- Bonsoir... Dame Izzy je suppose ?


Hey ! Ça, non !!
- Izzy c'est moi. Je descendais les marches, luttant pour les couper quatre à quatre comme à mon habitude. Voici ma soeur, Zune De Laudreuil. Nous voilà enchantées, monseigneur Wilson. J'avais en face de moi l'oncle de Rebecca. ...Et cela me gênait affreusement ! Je me forçais à garder un air distant et calme.
- Pardonnez-moi. Dire que la dernière fois que je vous ait vu, vous n'étiez pas plus haute que ça !

Il montra une certaine échelle avec sa main, en se penchant un peu en direction du sol. J'avais carrément oublié l'avoir déjà rencontré celui-là... Oh la bourde ! Bon... Bonbonbon ! Faisons les choses comme il le fallait.

- Je suppose que le voyage vous as ouvert l'appétit ? Si vous voulez bien me suivre... Je le guidais vers le salon, lançant à Zune un appel à l'aide du regard. Après tout, c'était elle qui avait tenue à ce faire ce contact ! Heureusement pour moi, Neron comprit tout de suite qu'il fallait allait sortir les bouteilles de sang du réfrigérateur. Il attendit que nous ayons quitté la pièce pour se précipiter les chercher. J'entendais ses pas rapides. Un cheval n'aurait pas galopé plus vite !

- Rebecca m'a beaucoup parlé de vous... Ç’aurait été un crime de ne pas vous rendre visite alors que je passais si près de ce charmant manoir !

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 9:22

C'était cool, la chambre d'amis était prête. Je venais de le remarquer, comme ça, en entendant deux des serviteurs chuchoter. Bon, il n'y aura pas à se prendre la tête pour ça, alors... Bonne nouvelle ! Je tirais sur une mèche de mes cheveux fraîchement coupés. Izzy n'avait pas remarqué ! Ou alors elle avait remarqué mais elle n'osait pas le dire en présence de ce gars... Ce gars... Parlons-en ! J'ai failli exploser de rire quand il m'a appelé 'Izzy' ! Non mais j'ai une tête à m'appeler Izzy ?! Et elle, est-ce qu'elle a une tête à s'appeler Zune ? Pff, j'vous jure ! Il aurait au moins pu se renseigner avant de débouler.

C'est lorsqu'Izzy a dit le 'Nous voilà enchantées, monseigneur Wilson.' que j'ai tiqué. Hein ? 'Monsieur Wilson' ?! Non, je suis plus enchantée du tout, là !! C'est quoï ce piège ?! Wilson... Comme le nom de la meuf que j'ai fait veuve et avec qui je me suis bastonnée y'a pas une semaine ? Tu te moques de moi, il va essayer de me tuer !! Haaan j'étais pas au courant de ça, Izzy s'il me tue je t'étripe !

Izzy l'invita à aller grailler et c'était vrai que moi aussi j'avais sacrément la dalle. Neron parti au galop chercher une bouteille de sang et je soupirais à l'idée que j'allais manquer de sang frais... Tss, comment je pourrais me défendre contre ce gars, moi, si je bois même pas convenablement ?


- Rebecca m'a beaucoup parlé de vous... Ç’aurait été un crime de ne pas vous rendre visite alors que je passais si près de ce charmant manoir !

Haha 'un crime', trop drôle ! Je suis sûre qu'elle était pour moi, celle-là ! D'ailleurs il me lançait un regard insistant qui me tapait sur le système.

- Ah ! Je claquais des doigts, Turold arriva, lui aussi en courant. Tout le monde court ici, quand y'a un invité. Turold va vous assister durant la soirée. J'ai sorti ça d'un ton naturel cependant j'ai été piqué au vif par une sensation agaçante de jalousie. J'arrive pas à comprendre comment faisait Philipé pour le faire tourner sans décimer ceux à qui il l'avait prêté. Turold s'inclina et le gars ne broncha même pas. Cependant il plaça fermement sa main sur l'épaule de mon jouet et je détournais la tête pour lever tranquillement les yeux au ciel. Nous étions arrivés à table.
Je m'installais, Izzy s'installa, Wilson s'installa, Turold resta debout à côté de la chaise de l'invité. J'ai toujours trouvé que c'était la merde d'être un esclave, en voilà confirmation. Bon, pas mettre les coudes sur la table, se tenir droite... Ce que sortait Papa à chaque réception. Va falloir que je tienne le coup... Allez ! Un tout petit effort ! C'est pas comme si c'était le premier gros con que je venais à fréquenter, non, surement pas ! Mais là il est sur mon territoire, ce qui rend la chose plus que chiante... Neron revint avec trois bouteilles et six verres différents en main. Il les déposa sur la table et commença à énumérer...


- Humain, Nezumi et... Tori. Tori c'était son espèce à lui, et ça devait pas être agréable de servir du sang de Tori quand on en est un soi-même. Le gars, lassé, fit un geste de la main.

- Vos esclaves sont tous aussi bavards ?!

C'est bien ce que j'avais dis, la soirée allait me taper sur le système.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 9:48

Il aurait fallu que je pense à remercier Neron. Il se dépensait sans compter sans qu'aucune de nous ne lui ait expliqué les enjeux de la soirée. Je lui souris, pleine de gratitude. Il fallait qu'il en est du courage pour accepter un tel travail !
Le fait que ma sœur ait confié l'esclave au Vampire me gênait. J'aurais voulu intervenir, mais cela aurait été plus qu'impoli. Je me contentais donc d'essayer d'ignorer cette histoire, me disant que mes pensées étaient corrompues : c'était juste un serviteur personnel le temps de la soirée. Il s'occupera de ses besoins divers... Boissons, literie et que sais-je encore ? Il le guidera à travers la maison si tant est que l'humain connaisse un peu les lieux. Elle aurait même dû lui proposer l'un des serviteurs de la maison.

Nous étions désormais à table, et l'esclave aurait dû s'assoir mais cela ne se faisait visiblement pas ni pour ma sœur, ni pour le seigneur Vampire qui pouvait très bien se baser sur le comportement de Zune pour réguler sa soirée. Neron revint avec trop de verres pour ses mains. Il voulait faire vite mais c'était risqué, autant pour la vaisselle que pour lui-même. Il pouvait se planter un morceau de verre brisé dans l'aile ! Lorsqu'il commença à énumérer les sangs, je lui lançais un regard noir mêlé de fatigue. Il avait oublié le sang animal !


- Vos esclaves sont tous aussi bavards ?!

Neron se figea. Il s'excusa en balbutiant, posa bouteilles et verres et s'en alla en cuisine. L'invité avait bien entendu dit cela pour plaisanter mais ça jetait un froid.

- Il ne faisait qu'énoncer ce qu'il allait mettre sur la table... Dis-je doucement. C'était plus qu'impoli, ce qu'il venait de faire et il me fallait déjà lutter pour ne pas m'agacer. Bien... Je levais les yeux vers le garçon que Zune nous avait ramené. Tu peux servir notre invité ? Vu qu'il n'y avait plus la moindre personne pour le faire... Pour ma part, je me levais de ma chaise. Je vais en cuisine, chercher les bouteilles manquantes. Je n'allais pas boire ce genre de sang tout de même ! Sinon combien de temps avant de replonger dans l'addiction ?

- A quoi bon vous lever, vous n'avez qu'à rappeler l'autre hybride !
- Pourquoï m'esquinter la voix ?


Allons, mettons du cœur à l'ouvrage ! Il y avait bien moyen de rattraper cette soirée... Je me levais, partis chercher la bouteille et revint. Puis je me versais un verre moi-même. L'invité se mit à rire.

- Vous avez donc des manies bien rustiques !
- Je vous demande pardon ?
- Pourquoi faire les choses soit-même quand quelque chose peut les faire à notre place ?


Haha. Oui, ça doit être à cause de mon éducation que je suis si étroite d'esprit. Car nos parents surveillaient chaque personne tolérée dans notre maison, je ne m'y connais pas beaucoup quant aux mœurs des autres. Je suppose que mes collègues en sont au même niveau mais... Là, je trouve qu'il se mêle de ce qui ne le regarde pas.

- C'est car nous sommes en périphérie de la ville que nous avons des manières campagnardes.
- Je vois, je vois~
Il avait l'air intéressé par le bobard que je venais de lâcher. Bon, si on reste dans cette situation, on avancera jamais ! Nous sommes censés être amis à la fin de cette nuit !
- Bien, et, pardonnez-moi Monsieur Wilson mais pouvez-vous nous parler un peu de votre métier ?

Voilà ! Enfin un sujet de conversation sain ! On ne pouvait pas se battre en parlant profession ! Pour le reste, je savais très bien à quoï m'attendre et ce n'était pas le moment de se lamenter sur son sort !

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   Mer 5 Mar - 14:04

Izzy était située deux chaises à droite de notre invité. J'étais installé en face de lui. Etirant mes pieds sous la table, je lançais un regard de défi à ma soeur, suivi d'un sourire. Cela ne voulait dire qu'une seule chose et j'étais prête à parier qu'elle le savait :: La première qui craque a perdue !
Elle était remuée et c'était normal. Neron, c'est son protégé, et ce gars se montre agressif sans raison. La damoiselle manquait cependant à la décence la plus élémentaire en entrant dans son jeu.


- A quoi bon vous lever, vous n'avez qu'à rappeler l'autre hybride !
- Pourquoï m'esquinter la voix ?


Izzy quitta la table, probablement pour aller voir si Neron n'avait pas trop été affecté par cette histoire. C'est bon, il est pas en porcelaine ! J'en ait connu des gens en porcelaine, moi, et même une scène comme ça, ça les mettait pas en miettes ! Izzy partie, je m'adressais à notre invité.

- Sans vouloir paraître impolie, il est étonnant qu'une personne telle que vous soit venue seule. Il y a-t-il une raison à cela ?

Il fallait être stupide pour ne pas se demander pourquoï ce gars qui semblait visiblement assisté dans la plupart des gestes les plus basiques avait fait l'effort imbécile de venir seul. Usant de ma télékinésie, je me versais un verre de sang, ignorant l'étiquette de la bouteille. Seule comptait le sang en lui-même, sa provenance, je m'en fichais totalement. Il me sourit et je lui rendis son sourire.

- Cela fait quelques temps que je suis en voyage et je n'ai pas trouvé d'esclaves assez solides pour tenir la cadence.
- Je connais ça, ils sont trop fragiles.
Dis-je en jetant un coup d’œil à Turold. Alala, ces gens. Ce qui paraissait décalé et ironique pour moi était prit au sens propre pour eux. Le vampire se mit à rire doucement et Turold à trembler. C'était aussi pour lui que j'avais annexé cette soirée. Une sorte d'ultime punition pour la semaine terrible que nous avions passés à redresser son caractère. J'aurais aimé être télépathe. Fouiller dans la tête des gens, connaître leur secret, mais aussi pouvoir leur parler sans que personne d'autre entende. Mais ça ne se fera pas, et puis, il faut être réaliste :: Ça briserait le dernier attrait de ce monde. De plus j'étais prête à parier que je pouvais sans effort deviner ce que ces deux-là pensaient.
- Je me trompe en disant que vous avez l'air plus fine que votre sœur ? Eh voilà, Izzy. A trop chercher la merde, tu l'as gagné.
- On va dire que j'ai les idées plus larges. Ce qui n'était pas forcément une mauvaise chose en soi. Le gars vivait comme ça ? Bien. Ce n'est pas pour cette raison que je n'arriverais pas à le supporter. Après tout, je n'étais pas une 'gentille' non plus. Izzy revint, et il la traita de 'rustique', ce qui n'était pas tout à fait cool pour elle. Je venais de sous-entendre qu'elle avait les idées atrophiées et c'était surement l'une des raisons qui lui faisait dire cela. Il finit par conclure un...

- Pourquoi faire les choses soit-même quand quelque chose peut les faire à notre place ?
- Car les esclaves sont malhabiles et indignes de confiance ?


C'est bon, j'ai flirté avec ce milieu pendant des siècles. Je sais comment ça marche, le règne de la terreur. Ça finit... Avec un petit gars qui se transforme tout à coup en empoisonneur et le maître passe sa vie à se tenir sur ses gardes. Le gars me regarda étrangement et mon jouet à ses côtés d'autant plus. Il en avait même l'air blessé, le pauvre humain ! Allez, va pas me faire croire que tu n'as jamais entendu un tel truc.
Personnellement, j'aurais tendance à plus faire confiance à Sean qu'à une autre personne sur cette terre, tout dépendra donc de la personne, de la façon dont on en a fait l’acquisition et de la manière dont on la traite. Mais ça, c'était trop compliqué à développer et pour l'invité, la plupart de ces critères se ressemblaient automatiquement. Il finis par me sourire et je commençais sérieusement à me demander si je n'avais pas une touche.


- C'est car nous sommes en périphérie de la ville que nous avons des manières campagnardes.
Izzy va te faire foutre. Je venais de sauver la situation et voilà que tu te ramènes avec tes piques à trois francs ! On va passer pour quoï maintenant, hein ?

- Je vois, je vois~
Non, tu ne vois rien ! T'es en train de te foutre de notre gueule ! Et encore ! Ça c'est dans le meilleur des cas ! ...Putain !

- Bien, et, pardonnez-moi Monsieur Wilson mais pouvez-vous nous parler un peu de votre métier ? Je n'étais pas contre l'idée de lancer une conversation mais trouve-t-on plus con comme sujet ? Et s'il nous demande ? Tu répondras "oh moi je torture des cobayes quant à ma sœur elle ne fout strictement rien de la journée !"

- Je travaille dans l'élevage industriel. Whohoo. Passionant ! Maintenant Izzy allait vraiment le saquer. Je coupais court à ses dires en lui posant une autre question. S'il parlait trop de son métier, ma sœur allait péter un câble !
- Et vous êtes quoï comme Vampire ? Je jouais avec mon verre, plongeant le bout des doigts dedans. Uniquement le sang frais m'intéressait. Turold avait servi le Wilson, mais ce dernier n'avait pas bu non plus. Le sang en bouteille, c'est pas fait pour tout le monde.
- Je suis issu d'une longue lignée de Rosaire. Ouais, en gros, tu crames pas au soleil. Je détestais ce type de vampires, pour moi ils étaient en toc. Mais Izzy allait surement trouver ça cool, c'était déjà ça. C'est qu'on s'emmerderait presque ici ! Je déteste ce type de repas... On est des vampires, pourquoï s'attabler ? Allez, putain ! Qu'on sorte de la musique ou qu'on aille se pieuter ! Il est tard en plus... Pour faire remarquer ça, je baillais fort.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Nuitée d'Hier /Izzy   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Nuitée d'Hier /Izzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colons d'hier, Bienfaiteurs d'aujourd'hui
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...
» Bijoux d'hier, bijoux d'aujourd'hui...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Manoir Berger :: Salle à Manger-