Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Lun 10 Fév - 23:03



C'était une belle terrasse, une très belle terrasse même. Un de ces lieux pour les riches où on trouvait pleins de petites tables entourées de chaises sous des parasols. C'est pour les riches, naturellement et on pouvait de temps à autre voir un Hybride passer dans le coin, sappé en serviteur et attentif au moindre caprice d'une cliente gênante même à cette heure tardive. L'hybride que je venais de voir passé était fort appétissant mais passons.
Ruko était partie en Fantastica, accompagnée de Beyond. Mistigri était passé on ne sait où et franchement c'était bien le dernier de mes soucis quant à Kuro... Le vent m'avait soufflé des choses fortement déplaisantes.
Errant sur la terrasse, je me remémorais avec rage ce que m'avait sifflé le fantôme que j'avais envoyé aux nouvelles. Certes Ruko était intenable et c'était bien ma veine qu'elle ait hérité de mon tempérament survolté sans avoir eu le temps d'accumuler mon expérience. Certes c'était évident que si elle rencontrait notre fanatique nationale elles allaient se prendre la tête mais... Comment dire ? Une veine se contracta au niveau de ma tempe et j'eus un sourire agacé. Le pauvre Hybride le remarqua et parti en détalant. Pauvre chose.
Je disais ? Ah oui, on s'en branle.
Kuro... Kuro Kuro Kuro. Si on le dit vite ça donnerait presque "Ruko" et je dois dire que c'est bien la preuve qu'elles n'étaient pas censées tomber l'une sur l'autre. Je disais ? C'est la fierté qui en prend un coup lorsque votre propre fille se fait attaquer.

J'avais donnée rendez-vous à la dame oiselle à l'Hôtel Bella Muerte. J'aimais bien cette chaîne d'hôtel et y avait espionnée de jolies histoires à Fantastica. On y était toujours bien accueillit et les serviteurs n'y étaient pas trop mal traités. Pas que ça me change en quelque chose mais je suppose que ça devait aider à rehausser l'opinion de l'hôtel dans la tête de certaines personnes. Puis au fond, maintenant que je suis officiellement 'la criminelle du coin', il valait mieux aller dans un hôtel où on accueille gentiment n'importe qui. Le 'venez comme vous êtes' à la sauce hardcore au final.
Assez de blabla. J'attendis de voir ma petite ombre préférée dans la ligne de mire de mes beaux yeux rouges et m'approchais avec totale désinvolture d'une table, tirant à moi une chaise.


- Kuro-chwan. Si ça fait pas une paye. Assieds-toï, je t'ai commandée un jus de grenadine. J'étais irritée mais on avait tout le temps de se disputer. Autant commencer en douceur, après tout, nous avions de bien dures nuitées ces derniers temps.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mar 11 Fév - 15:19


La guerre la voilà



J’étais comment dire …contrariée. Tout ne se déroulait pas comme prévu je voyais les rebelles comme des victimes mais finalement ils ne sont pas mieux que certaines espèces Maîtres. Je n’avais pu obtenir leur soutien. Un combat s’est déclenché un combat assez violent ce qui a conduit à alerter le voisinage, et pour finir la milice. J’avais pu miraculeusement m’échappé de ce lieux sans me repérer. Je pu garder mon anonymat pour quelques temps ce qui me laisse du temps pour faire mes transactions tranquillement. Malheureusement, même si la milice ne m’avait pas repérée, la petite rouquine, elle, semblait être au courant. Pourquoi ? Car elle m’avait demandée de me ramener dans un hôtel remplie de personnes emplies de richesses, de faux sourires. Elle m’avait donnée rendez vous là à une semaine a peu près après mon massacre. Qu’est ce qu’elle me voulait ? J’en avais aucune idée cependant je pense que la petite bleue mademoiselle Ruko n’y est pas inconnu. Peut être était elle la fille d’Oni et de Zune … Mais elle était une Métamorphe…. Adoptée probablement à moins que Zune me cache bien des choses. Après tout la rouquine n’est qu’une connaissance parmi tant d’autres… Cependant même si cette histoire ne devait m’intéresser, je me retrouvais tout de même là à monter les escaliers tapissée de rouge vers la terrasse. Alors la Ruko a mis ses menaces à exécution et Zune veut me tuer… Mmh… Non… Si elle aurait voulu me couper la tête elle m’aurait pas envoyer de lettres pour me prévenir non elle aurait débarqué chez moi telle une barbare et m’aurait tuée sans une once de sympathie. Cà c’est la Zune que j’ai entendu parler. Peut être que cette soirée sera le fruit d’avertissement ? Je ne pense pas qu’elle ait aimé que je plaque sa fille contre un mur.. et surtout que je la trouve assez alléchante à mon goût car punaise elle est pas mal la jeune femme. Je crois qu’on va éviter de dire cela lors de l’entrevue. Bon revenons aux choses sérieuses, mon alliance avec les rebelles c’était mort et enterrer. Je devais donc passer au plan B. Un sourire sadique se dessina sur mon visage pâle car oui j’étais pâle le gaïen était bien plus fort que prévu et se tapait quelque rebelles aux passages m’a quelque peu épuisée.. Oui j’ai bien dit épuisée. J’avais tenté par tout les moyens de protéger Mist ce qui m’a valu quelques égratignures par ci par là sur le corps, des bleues et une côté cassée. Lau quand je suis rentrée, s’est tout de suite occupé de mon corps engourdit et m’avait dans un premier temps engueulé comme une moins que rien et ensuite m’avait posé un tas de questions sur mes blessures. Tss la routine quoi ! Je dois avouer que ces attouchements de ces mains si délicates sur mon corps meurtrie ne m’a pas laissée de glace bien au contraire cela n’a fait que traduire d’un nouveau langage corporel.. Je me mis à tousser d’un air gêné. Sérieusement sa poitrine est trop douce. Bref, je l’ai prévenue que j’allais m’absenté quelque temps et qu’elle devait envoyer quelqu’un d’autre pour travailler dans le potager. Elle ne devait en aucun cas mettre un pied dehors. En attendant, je vais aller rendre visite des gaïens aux yeux bleues et évidemment rendre visite à des personnes bien particulières. Bref bref bref.. Que du boulot tout çà… J’arrivai enfin en haut de cet immeuble. Les tables étaient joliment décorées d’une nappe noire et de serviettes élégamment pliées. Des bougies un peu partout, des hybrides par ci par là, bref un endroit friqué. Zune déboula et me laissa s’assoir en face d’elle. Je la regardai droit dans les yeux, inspirai d’un grand coup, concentrai mon pouvoir en un point. Tout pouvait arriver….

Bonjour Zuny, bon… je ne vais pas aller par quatre chemins. Cette Ruko je ne sais pas si c’est ta fille, je t’assure je l’ai juste mise contre un mur. Je ne l’ai pas égratignée et je voulais juste avoir des réponses. Maintenant si tu veux te bastonner un peu viens on en discute dehors mais je ne m’excuserai pas. Alors si tu veux des hostilités parce que tu veux protéger ta famille, je suis ta femme Zuny. Mais au grand jamais je me rabaisserai sur des excuses que je ne pense pas.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mar 11 Fév - 18:05



Je n'avais pas vraiment fait d'effort côté vêtements car j'avais déjà profité de la nuit. De manière plus complexe, j'avais déjà profité de quelqu'un tout court. Les pensées embrouillées, les joues rougies à cause d'un afflue sanguin et les cheveux encore trempés d'une douche rapide quand je me suis rendue compte que 'merde il était déjà l'heure !' témoignaient que j'avais fini par embobiner ce petit esclave, ramené du marché quelques heures auparavant et que, contre toute attente, il s'était plutôt bien débrouillé. Ma chambre était réservée et il y dormait. Pour ma part, il fallait que je me concentre sur l'autre chat que j'avais à fouetter.
J'étais donc enveloppée dans un long manteau noir, de ceux qu'on aurait pu croire piqués à Izzy si ce n'était ces immenses manches doublées de satin rouge fluo et dessous, je n'avais guère plus qu'un pantalon et un tee-shirt. Du sang sur mes bottines, je ne m'en étais pas aperçu tout à l'heure, je venais de le sentir à l'instant et cela me faisait mal aux crocs. Ignorant ce facteur mauvaise chance qui faisait que j'allais avoir l'odeur du sang dans le nez et par conséquent l'envie d'en boire durant tout notre entretien, j'incitais Kuro à s'assoir et elle le fit. Je pris place, m'asseyant sur la table, face à elle. Bien, commençons. Dur d'être sérieuse, ce soir, j'allais avoir du mal à jouer un rôle. J'ai toujours eu du mal à engueuler, d'ailleurs, c'est pour ça que Zwei est si chiant.


- Bonjour Zuny, bon… je ne vais pas aller par quatre chemins. Cette Ruko je ne sais pas si c’est ta fille, je t’assure je l’ai juste mise contre un mur. Je plaquais ma main contre ma bouche pour dissimuler ce putain de fou rire qui me prit aux tripes suite à une telle déclaration. J'adorais cette fille et j'adorais la façon qu'elle avait de formuler ses phrases ! Bon, allez, un effort, gardons notre sérieux, je suis censé être courroucée ! Merde à la fin ! Je ne l’ai pas égratignée et je voulais juste avoir des réponses. Maintenant si tu veux te bastonner un peu viens on en discute dehors mais je ne m’excuserai pas. Alors si tu veux des hostilités parce que tu veux protéger ta famille, je suis ta femme Zuny. Mais au grand jamais je me rabaisserai sur des excuses que je ne pense pas.

J'écoutais le reste du discours sans ciller, gardant ma main plaquée devant ces lèvres qui ne voulaient s'empêcher de sourire. Nan mais oh ! Allons ! Un effort quand même ! Si j'explose de rire maintenant, plus personne ne me prendra au sérieux !
Ça y est, c'est finit. C'était à mon tour de répondre et il fallait bien que je trouve quelque chose à dire. J'attrapais une des serviettes posées sur la table, l'enroulait sur elle-même et frappait la tête de Kuro avec. Ça devait pas faire mal, c'était qu'une serviette en tissu, mais fallait au moins ça pour donner le change. Purée, j'avais l'impression de faire la leçon à la camarade de classe de Ruru. Soupirant un grand coup, je me lançais d'un air sérieux et hautain que je réussis à maintenir.


- La prochaine fois que tu touches à ma fille, je te tue, est-ce clair ? Je fis une pause. Que ce soit à ma fille ou à n'importe quel membre de ma famille d'ailleurs. Dis-je sans vraiment articuler parce que cet ajout était plus pour moi-même, pour m'aider à rester dans mon rôle de la grande bourge courroucée. Après tout, tu n'aimerais pas que l'on te rende la pareille en tels cas. Elle aussi avait une famille. Un mari, une amie. C'était déjà beaucoup trop à perdre pour une nana qui se veut de réformer le monde. Enfin, ceci étant dit et si tu promets de te tenir à carreaux...

Je dois avouer que c'était qu'un détail. Je surveillais Ruko de près car j'avais fait quelques bêtises avec elle. -Du style "Quoï, j'vais être maman ?! Beurk ! Jetons ça aux ordures ! Moi, mère ? Haha c'te blague !"- ...Que j'essayais d'ailleurs de rattraper et il me fallait donc surjouer pour pouvoir rattraper trente cinq ans de grosse merde.
D'ailleurs, pas dit que j'y arrives. Mais il fallait vraiment que je m'occupe de l'autre sujet.


- Tu as risqué ta vie, la dernière fois. Je pouvais pas non plus lui dire que c'était pour ça que je l'avais fait venir, ma fierté en aurait prit un coup. ...Et c'était totalement con !! Si tu sais pas comment ça fonctionne ici tu viens me demander avant si c'est possible ou non !! C'est moi où je me suis emportée et je l'engueule comme une mioche ? Oh. La pauvre. Je fis un mouvement de tête car mes cheveux me tombaient carrément devant la tronche et gouttaient sur la table, pas loin du verre de grenadine de la demoiselle. Bref, tu veux changer le monde ? Très bien, mais apprends à le connaître avant. Je n'avais pas lâché ma serviette et la frappais sur la table, pour marquer mon propos. Tu es jeune, tu as besoin de te défouler et de gagner en expérience. Viens avec moi à Rosaire, sur le champ de bataille. Avant de déclencher une guerre, je veux t'apprendre à te battre ! Je la regardais droit dans les yeux, plus que motivée. C'était de l'impro' totale mais au fur et à mesure que j'entendais mes propres paroles je me rendais compte à quel point ça serait cool de former un peu la Gaïenne à la baston. Puis aussi lui apprendre deux ou trois trucs comme la patience ou -je sais pas hein- profiter de la vie. Bref, un grand voyage initiatique s'imposait mais elle allait probablement dire non MAIS j'allais pas la laisser dire non et voilà tout le débat de cette nuit !
Je lui fis un joli sourire façon tête à claque.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mar 11 Fév - 20:40


Mon Titre



Si j’avais été à ta place j’aurais fait pire. J’aurai enterré la nana ou le mec qui l’a touché je l’aurai torturé et évidemment j’aurai fini par lui exploser les organes de l’intérieur. Pour mon Ed, tout dépend de la situation et du pourquoi du comment. De un je tuerai le gars qui l’a touché et ensuite je démonte Ed un peu. Mais bon chacun son hobbit, hein ? Si une personne de ta famille se la jouait moins j’aurai peut être été moins durs mais bon… C’est comme tu veux. Mais l’idée d’être dans le droit chemin ne m’attire pas.

Elle me faisait rire car oui je la comprends parfaitement. A part que je n’aurai pas fait dans la dentelle. Zuny me surprenait elle me menaçait et maintenant elle changeait de sujet comme çà. Bon…Bon… un truc où on ne sera jamais pareil.

Tu as risqué ta vie, la dernière fois. ...Et c'était totalement con !! Si tu sais pas comment ça fonctionne ici tu viens me demander avant si c'est possible ou non !

Je ne pus me retenir de rire, j’en pouvais plus. Attend attend…

Zuny Zuny. Pourquoi ma vie t’importe ? On ne se connait pas, on s’est vu dans un temple au culte il y a quelques mois. Pourquoi m’aiderais-tu dans mes tâches dans mes projets pourquoi contribuerais-tu à ce combat qui n’est pas le tien?

Pourquoi cela changerait aujourd’hui ? Je ne vais pas me montrer courtois je ne l’ai jamais été. J’ai peur des gens, j’ai peur de l’attachement c’est un fait et cela sera toujours le cas. C’est grâce à cela que j’ai pu contribuer à la protection de mon mari de ma Laura et surtout de protéger mes idéaux. C’est grâce à ma haine et à ma colère que j’ai pu survivre dans ce monde donc non je ne veux pas être changé.

Tu es jeune, tu as besoin de te défouler et de gagner en expérience. Viens avec moi à Rosaire, sur le champ de bataille. Avant de déclencher une guerre, je veux t'apprendre à te battre !

Me battre ! Tu veux m’apprendre à me battre moi ? Qu’est ce qui te fait croire que j’ai besoin d’aide Zune ? Ce qui c’est passé avec les Rebelles me regarde. Tu me prends pour qui ?

La table tremblait un peu je perdais un peu le contrôle. Les derniers évènements m’avaient beaucoup contrariée donc le moindre petit truc qu’il soit bon ou mauvais était interprété comme une agression comme une attaque. Je n’étais pas d’une bonne compagnie et l’invitation de Zune m’avait surprise. Je m’attendais à une baston car j’avais touché sa fille ou parce que la base des rebelles était bien amochée. Non elle me demandait de venir à Rosaire avec elle.

Laura j’en fais quoi je ne la laisse pas ici c’est impossible. Qui la protégerait si je ne suis pas là, hein ? Qui ? Non, je ne peux pas. On ferai quoi à Rosaire si je viens. Cela va juste me retarder encore plus. Abandonne cette idée je t'apporterai rien de bon pour toi.

Tu ne pourras rien Zuny je suis une folle cinglée et personne ne peut me supporter moins d'une semaine. Je ne sais pas où elle voulait m'emmener mais en tout cas je n'ai pas le temps pour cela.

Je crois que c'était une mauvaise idée de venir. Un café s'il vous plait ? C'est possible d'avoir un putain de café ici.

Je ne comprenais pas pourquoi s'interresser à nous à une gaïenne à moi. J'ai plaqué sa fille contre un mur. J'ai trainé Mist et qui plus est je suis un monstre.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mer 12 Fév - 7:24



- [...] C’est comme tu veux. Mais l’idée d’être dans le droit chemin ne m’attire pas.

Un peu agacée. Ouioui dis ce que que tu veux ! Au moins ma menace a le mérite d'être claire et je ne pardonnerais pas une deuxième agression. Tss, frimeuse ! Allez, la suite !

- Zuny Zuny. Pourquoi ma vie t’importe ? On ne se connait pas, on s’est vu dans un temple au culte il y a quelques mois. Pourquoi m’aiderais-tu dans mes tâches dans mes projets pourquoi contribuerais-tu à ce combat qui n’est pas le tien?

Je dois dire qu'elle l'avait cherchée. Sans réfléchir, je me lançais dans un.

- J'en ait rien à faire de toï, mais j'ai un faible pour les causes désespérées. Vérité ? Mensonge ? J'en sais rien mais 'oups', c'était sorti tout seul. Je pouvais bien ne pas la quitter des yeux en disant ça vu que je l'assume totalement. Juste que 'faire' c'est trop gentil. Ça m'a échappé mais j'aurais préféré dire 'foutre' ou 'glander' ça a le mérite d'être plus clair. Mais nan, j'déconne-heu ! T'es une keupine, meuf !!

- Me battre ! Tu veux m’apprendre à me battre moi ? Qu’est ce qui te fait croire que j’ai besoin d’aide Zune ? Ce qui c’est passé avec les Rebelles me regarde. Tu me prends pour qui ?

Je levais les yeux au ciel. Je te prends pour une adolescente sans self-control, ce que j'étais avant qu'on me latte la tronche avec une torche enflammée. Je m'arrêtais, comme stoppée dans ma propre vie, rattrapée par mes pensées. Aah c'était pour ça ? C'était peut-être pour ça ? Eviter qu'on la crame à son tour pour la calmer un peu. Faire ce qu'aurait pu faire mon père si il avait su comment s'y prendre. Un genre de 'viens, chérie, je vais t'apprendre que tuer, c'est pas anodin'. Je jetais un coup d’œil à mes doigts comme pour leur demander confirmation.. Ils tremblaient. Et c'était pas dû à la table, car ils étaient pas en contact avec. Car oui, la table se prenait pour un vibromasseur depuis que Kuro s'était mise en rogne. J'en descendis donc car c'était pas le moment d'en profiter. Je restais debout, appuyée sur la table, face à elle, presqu'imposante dans ma connerie.

- Laura j’en fais quoi je ne la laisse pas ici c’est impossible. Qui la protégerait si je ne suis pas là, hein ? Qui ? Non, je ne peux pas. On ferai quoi à Rosaire si je viens. Cela va juste me retarder encore plus. Abandonne cette idée je t'apporterai rien de bon pour toi.

Je souriais. Telle une cruche mais sûre de moi, je souriais. Je me rassis à ma chaise d'un air las et la fixait, posant théâtralement une main sur mon front. Allez, fait pas chier, je crois avoir une idée du tonnerre.

- Je peux t'assurer sur ma vie que Laura sera entre de bonnes mains durant ton absence -notre absence !- mieux, elle s'occupera de continuer ta quête pendant que tu te prépareras au combat. Ca y est, j'en tiens une, de bonne ! Je posais les deux coudes sur la table et la maintenais fermement avec ma télékinésie de manière à ce qu'elle ne trembla plus, une façon de m'imposer. J'ai une idée quant à te rajouter beaucoup d'alliés et si Laura est bien ton esclave, elle ne verra aucun inconvénient à t'aider en les infiltrant. Je levais une main en l'air : Pouce. Tais-toï, laisse-moi parler. Encore une fois, j'te jure sur ma tête qu'il ne lui arrivera rien ! Si ça te dis, écoute. Il y a ces Elfes réfugiés d'Esgalduin à Memory. Il y a ton esclave qui partage la même religion que toï et donc qu'eux et j'ai justement une Elfe sous la main qui peut l'introduire là-dedans. Ouille-ouille-ouille. Je racontais porte-nawak ! La seule Elfe que je connaissais c'était... Wakai ? Dépêcher ma nièce d'Esgalduin ? Pousser une Rebelle à arranger les affaires de l'espèce qu'elle a trahie ? Putain il va me falloir une sacrée dose de manipulation pour ça. Mais quitte à faire quelque chose, autant le faire en grand. Elle sera traitée comme une princesse et sensibilisera tout un peuple à ta cause, que demander de plus ? Ma nièce comme garde du corps ? Je tirais la langue, la rentrant immédiatement, trop de personne ayant essayés de l'arracher. J'haussais les épaules. Combo. Relaxe-toï et laisse-moi travailler pour ton compte. Quand ces crétins retourneront dans leur pays, ils te feront une armée !

Comme ça, le plan pouvait marcher. J'avais déjà vu la nana en question et son degré de charme ne laissait pas à désirer. De plus, j'avais Wakai pour la former. Bon, c'était pas non plus la fille la plus délicate qui soit, ma Wakai, mais elle allait bien s'en tirer pour ce qui était d'enseigner les trucs à ne pas dire devant ces hippies-tarés -je traite qui je veux hein ! Venez pas me saouler avec ça.-
Et même si dans la pratique ça ne pouvait pas plaire, c'était un truc fonctionnel et ça venait d'être trouvé à l'instant, donc j'en étais plutôt fière.


- Je crois que c'était une mauvaise idée de venir. Un café s'il vous plait ? C'est possible d'avoir un putain de café ici.

L'hybride qui nous fixais depuis tout à l'heure débarqua en trombe, acquiesça et reparti aussi timidement qu'il était venu vers la cuisine. Je me rappelles plus ce que j'ai fais, mais j'ai dû le traumatiser. Ah, et, Kuro, je t'ai dis que j'avais pas de tunes ? Haha... Non ! On m'a chourré ma bourse donc fais-moi plaisir et paye ton café... Parce que j'ai pas tellement de choix pour payer ma chambre et je sais déjà que je vais me faire haïr en partant.
J'avais laissé un pauvre gars que j'avais ramené du marché dans la chambre en question. Dans l'idéal, je pouvais le récupérer en demandant de mettre ma note sur le compte de ma famille et de la leur envoyer. Dans l'immédiat, je préférais me la jouer discrète et me tailler plutôt que d'avoir à subir un énième regard noir de la part du paternel qui, il fallait le dire, était plutôt flippant. Donc, la seconde solution ? Je laisse ce pauvre mec en caution et je me barre tranquillement. Je me répète: les esclaves sont bien traités ici, donc il risque de passer un mauvais quart d'heure quand ils vont s'apercevoir que je l'ai laissé ici, mais après, ils vont le faire bosser honnêtement. Avec un peu de chance, ils vont même soigner la grippe qu'il se trimballe. Puis un jour, si j'ai envie de le récupérer, je débarque avec des sous et je le rachète... A moins qu'un client l'ait bouffé avant. Oui, bon, ça, on peut pas prévoir. Je vais devenir parano si je commence à partir du fait que n'importe qui peut tuer ceux que j'ai lâché en pleine nature pour pas en être encombrée.

Le gentil petit hybride- qu'est-ce que je lui ait fait, sérieusement, j'ai tué ses parents ?- revint avec le café, les papattes tremblantes et manqua bien de le renverser mais le déposa sur la table que je stabilisais toujours. Puis il parti au galop. Car je suis une défaitiste, j'imaginais ce qui se passerait -la face que je devais garder- si Kuro arrivait, dans un coup de nerfs, à faire s'effondrer l'hôtel. Bon, ça ne sera pas une grande perte. Dommage, mais pas une grande perte.


- Tu ne me crois pas quand je te dis que tu es inexpérimentée, mais as-tu seulement pensé que la guerre que tu vas déclencher te mettra face aux esclaves que tu tentes de protéger ? Soyeux sérieuses : Qui ira au casse-pipe en premier ? La chair à canon inutile ou les braves citoyens ?

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Ven 14 Fév - 20:53


Mon Titre



J’étais confrontée à un léger petit dilemme. Premièrement, je voulais l’envoyer boulé et m’en aller et deuxièmement, Zue avait mis le point sur une chose : il me manquait des alliés. Ce ne serait pas très stratégique de ma part d’ignorer une vieille femme pleins de sagesse et pleins de bons conseils car oui j’étais inexpérimentée. Elle connait surement toutes les informations que je n’ai pas eues dans les archives des bibliothèques, les vieux secrets cachés… J’en prenais pleins dans ma fierté cependant il serait illogique de refuser cette proposition… Mon deuxième soucis dans une affaire est bien c’est Zune en elle-même. Cette femme est complètement imprévisible aujourd’hui elle me propose son aide et demain qui sera-t-elle ? Je ne peux me fier. Elle méritait grave. Que faire ? Je ne devais lui dévoiler le plan ce n’est pas possible. Je crois savoir qu’elle a des contacts à la milice, les rebelles sur les autres continents… Si elle doit être sérieusement de mon côté, je lui devrais une faveur ce qui m’enchante guère. J’étais perdu dans mes pensées quand j’entendis sa réplique….

J'en ait rien à faire de toï, mais j'ai un faible pour les causes désespéréeq.

Oh la la la elle me cherche des noises celle là. Je la regardais et finit par éclater de rire assez spontanément et sans aucune retenue.

Une cause désespérée ?!? Je ne comprends pas du tout ta démarche… Tu me proposes un coup de mains et ensuite tu me descends. C’est quoi ton soucis, sérieux ? Dis plutôt que tu t’ennuies affreusement et que tu n’as rien trouvé de mieux que de s’occuper d’une psychopathe. Mais désolé je n’ai pas vraiment confiance en toi. Qui me dit que tu ne me manipules pas qu’aujourd’hui tu m’aides et demain tu ne me transperces pas un couteau dans le dos ? Tu veux m’aider d’accord mais il n’y a-t-il pas un piège là dedans ?

Désormais la rouquine parlait de Laura et sa solution durant notre absence… Etrange. Je n’avais pas eu vent de quelconque elfe. N’existe il juste dans les contes de fée ?

Des elfes as-tu dit ? D’où viennent-ils ? Pourquoi traiteraient-ils Laura comme une princesse ? C’est quoi leur spécialité leurs pouvoirs leur points faibles ?

Elle éveillait dans mes sens. J’en oubliais ma haine quelques instants des elfes putain des elfes. Est-ce possible ? Serait il des confères ? Je me comportais comme une enfant et me mis à lécher mes lèvres en contournant ma tasse de café.

Tu ne me crois pas quand je te dis que tu es inexpérimentée, mais as-tu seulement pensé que la guerre que tu vas déclencher te mettra face aux esclaves que tu tentes de protéger ? Soyeux sérieuses : Qui ira au casse-pipe en premier ? La chair à canon inutile ou les braves citoyens ?

Je suis inexpérimentée par rapport à toi çà c’est clair. Je n’ai que 18 ans toi tu dois faire partie des vieilles je dis çà parce que je sais que tu as participé au Wood Circus il y a longtemps.

Elle possédait des arguments avantageux je dois dire. Mon non catégorique devenait progressivement un peut être. Continue Zune tu vas probablement gagner et puis une viré entre nana pourquoi pas ce serait l’occasion de se connaître un peu. Après quelques minutes j’ajoutai cette phrase.

Ecoute Zuny la désolation, la haine c’est mon monde c’est ma vie ; tuer des personnes ne m’a jamais déranger et monter une guerre je m’en fiche. Ma conscience j’en ai quasiment plus alors oui je suis prête pour une guerre qu’il y en avait une. Ensuite j’ai appris à un peu me modérer dans le sens à ne pas foncer dans le tas. La guerre je n’y vais pas de front avec une armée non j’infiltre les rangs et ensuite c’est la guerre. Dois je te rappeler pour Fanta ; personne n’était au courant pour mon peuple ; la seule différence aujourd’hui c’est que Gaïa s’est quelque peu énervée et m’a donné naissance.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Sam 15 Fév - 10:12



- Une cause désespérée ?!? Je ne comprends pas du tout ta démarche… Tu me proposes un coup de main et ensuite tu me descends. J'haussais un sourcil. Oui, c'est ma façon de vivre. Tu penses pas que te glorifier de l'ingéniosité de ton plan reviendrait à t'envoyer au casse-pipe ? Quand bien même c'est ce que tu cherches, il faut toujours remettre en question sa stratégie, chose que tu ne fais pas. C’est quoi ton soucis, sérieux ? Dis plutôt que tu t’ennuies affreusement et que tu n’as rien trouvé de mieux que de s’occuper d’une psychopathe. Je souris.
-Y'a de ça, mais je pourrais trouver bien mieux comme occupation. J'avais interrompue la mienne pour m'occuper de Kuro, qu'elle n'aille pas dire que je n'ai pas trouvée mieux ! Mais désolée je n’ai pas vraiment confiance en toi. Qui me dit que tu ne me manipules pas qu’aujourd’hui tu m’aides et demain tu ne me transperces pas un couteau dans le dos ? Tu veux m’aider d’accord mais il n’y a-t-il pas un piège là dedans ?

Et c'était pas con. J'avais il y a quelques années déjà, mis en place un plan pour me débarrasser de ma meilleure-amie Idril. Et même si ça avait quelque peu foiré -foutu Neron qui s'en est mêlé !- je dois dire que ça a au moins le mérite de prouver que je ne suis pas une personne de confiance.

- Bonne question, mais pour le moment, j'vois aucun intérêt à te trahir. Tu en vois un, toï ?

- Des elfes as-tu dit ? D’où viennent-ils ? Pourquoi traiteraient-ils Laura comme une princesse ?

J’écarquillais les yeux et m'explosais la main contre le front. Je vois je vois. Elle est jamais sortie de son continent natal ! Raison de plus pour l'envoyer ailleurs. Léger fou rire axé nerveux. Je commençais à me spécialiser dans les façons de ricaner.

- T'es jamais allé faire un tour en Nórë ni en Rosaire, toï, hein. Aah les Gigantesques de Rosaire... Quand tu te retrouves face à une créature faisant cinquante mètres de hauteur, tu commences à te remettre en question. J'eus un léger soupir. Aux infos, ils ont parlés d'une ville qui avait été prise par les Rebelles, en Nórë. Les Elfes sont originaires de ce continent -y'en a certains en Rosaire mais c'est surtout des immigrés.- Ils ont tous simplement fuit lors du massacre. Sacrée période celle-là aussi ! Comme si j'allais rater la prise d'Esgalduin ! Planquée en haut d'une tour de guet, derrière une vitre pour éviter de me faire attaquer, j'ai regardée la petite Wakai briller en tuant les siens et là j'ai compris qu'elle avait du devenir. Ils sont réfugiés en Memory et on cache bien leur présence pour éviter qu'ils soient dérangés. Sauf si tu vas fureter du côté du temple des cultes... Tu te retrouves face à une cérémonie d'oreilles-pointues. Oh, j'ai dis qu'ils traiteraient Laura comme une princesse ? Non, tu as mal compris ! Ça, c'est si JE coopère !

Fallait pas mettre la charrue avant la beuh non plus ! Je peux faire en sorte qu'elle y soit fichtrement acceptée mais Kuro, toute seule, t'y arriveras pas. Tu savais même pas qu'ils existaient il y a deux secondes... Tu vas les vexer en deux temps trois mouvements et ils sont tellement proches de leurs conventions qu'ils vont t'attaquer !

- C’est quoi leur spécialité leurs pouvoirs leur points faibles ?
- C'est des élémentaires mais ils maîtrisent plus rapidement leur pouvoir que les Magiciens et ont plus de puissance d'éléments que les Dragons. Ils sont aussi un peu plus pisse-vinaigre.


Points faibles tu peux toujours rêver, pouvoirs colle avec spécialité. Mais bon, le reste, je vais pas l'avancer, c'est à elle de choisir avant !
Ouais, j'aime pas trop-trop les Elfes. Ma sœur s'est prise la tête avec l'une d'elle à cause d'une histoire idiote de mère-porteuse et depuis on a jamais vraiment eu de contacts avec Wakai. Je suppose que ça m'a un peu dégoutée de les fréquenter. Nan, sérieux, Lely aurait pu faire un effort et rendre la mioche à ma soeur. S'pas comme si elle en avait réellement eu besoin...

Bon, je m'égare. Alors, la suite ?


- Je suis inexpérimentée par rapport à toi ça c’est clair. Je n’ai que 18 ans toi tu dois faire partie des vieilles je dis ça parce que je sais que tu as participé au Wood Circus il y a longtemps.

PAW.
Pourquoï.
Chère Kuro, pourquoï.
Tu vises toujours dans le point faible ?

Simulant une balle dans le crâne, je tombais en arrière de ma chaise et m'explosais violemment sur le dallage. -Je crois que le coup contre le sol me fis réellement saigner de la tête-. C'était juste pour éviter de me faire penser à cette grmrrmfmflflf d'histoire. Me relevant, relevant ma chaise et me rasseyant dessus -avec un putain de mal de crâne désormais-, je lui lançais un regard froid.

- Ne me parles plus jamais de ce cirque ! Et puis c'est pas tes affaires en plus !

Loin dans les bois
Caché derrière les arbres ~♫

...Okay, je l'ai en tête. Kuro, je te hais !


- Écoute Zuny la désolation, la haine c’est mon monde c’est ma vie ; tuer des personnes ne m’a jamais déranger et monter une guerre je m’en fiche. Ma conscience j’en ai quasiment plus alors oui je suis prête pour une guerre qu’il y en avait une. Ensuite j’ai appris à un peu me modérer dans le sens à ne pas foncer dans le tas. La guerre je n’y vais pas de front avec une armée non j’infiltre les rangs et ensuite c’est la guerre. Dois je te rappeler pour Fanta ; personne n’était au courant pour mon peuple ; la seule différence aujourd’hui c’est que Gaïa s’est quelque peu énervée et m’a donné naissance.

...Putain ma maison !
J'avais oubliée qu'elle avait cramée ma maison ! Levant les yeux au ciel, luttant contre les envies d'intensité similaire de me bidonner de rire et de l'étriper à l'instant, je soupirais un gros coup et lui fis un sourire crispé.


- Au moins on a quelques points communs. Lui dis-je d'un air confiant. Bon, donc, tu marches ? Oui parce que, mine de rien, c'était quand même le véritable but de l'histoire. Haha, si elle marchait, j'allais galérer à faire venir et coopérer Wakai ! Mais ça pouvait tellement être drôle... Puis je pense que je pourrais bien lui trouver un avantage. J'avais déjà en tête de faire jouer Nolwe- le Neko de la famille, pour convaincre Wakai. J'avais ça en plus d'avoir déjà rencontré ce gars alors que la petite Elfe... Jamais parlée en face à face. Et c'est dommage d'avoir manqué cette occasion. Je suppose qu'Izzy m'aurait tuée par jalousie... Aah compliqué ! Moi je baise, j'ai un gosse puis c'est tout. Izzy faut qu'elle se prenne la tête... Et voilà que j'en ponds un en test-tube et que je me le fais chourer, et voilà que j'implante mon embryon chez quelqu'un qui pourra le maintenir en vie mais qui ne veut plus me le rendre... Nan, sérieux, je comprendrais jamais ma frangine. Si j'ai merdé avec Ruko, elle a merdé avec Raidoh, Nate et Wakai. Si c'était une compétition elle l'aurait déjà perdue. Parce que, mine de rien, je ne penses pas que je vais t'en dévoiler plus si tu comptes dire non. Il n'y a pas marqué 'plans gratuits' sur mon front.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Sam 22 Fév - 19:56


Oui



Dehors l’ambiance était au rendez vous. Les hybrides passées avec une maintes de verres se pliant au service de nos chers maîtres. Les invités dégustaient riaient. On avait l’impression qu’ils étaient à l’extérieur de tout problème. A la jointure de la superficialité, chacun était vêtue de vêtement assez amusant entre le costard cravates les chaussures bien cirés : bref tous avaient l’air d’avoir un balai dans les fesses. En revenant à ma chère campagne de table, on se disputait légèrement. C’était un duel intellectuel où le débat se déroulait sur l’acceptation de l’aide de Mademoiselle Zuny. Cette femme était imprévisible à mes yeux elle pouvait bien m’aider me rendre un sacré service mais elle pouvait être une espionne à la botte de la milice même si j’en doute. Pour le moment j’étais juste son jouet de distraction. Jouons alors Zuny. J’ai pris ma décision je vais jouer à ton jeu. Les informations cruciales sur les elfes me rendaient un peu plus optimiste sur l’élaboration de mon plan. Comme les Rebelles m’avaient quelque peu énervée je me devais de trouver un peuple acceptable. Il serait inconscient. Tout au long de son discours et de ces réponses je hochais la tête, me laichant les babines. Décidément elle savait me parler la femme vampire. Je regardai autour de moi et vu qu’un orchestre venait de faire son apparition. Ils s’installaient confortablement sur l’estrade à côté de la piscine bien éclairée. Il faisait rendant propice à une atmosphère de complot de secrets et d’intimité. Je retroussais mes manches, je m’étirai comme un asticot sur ma chaise en faisant bien attention de craquer chaque morceau de mon dos. Quand j’eus fini le petit rituel qui me faisait office d’échauffement, je me levais progressivement et m’asseyais sur la table. Aucun respect ! Je regardai Zune et lui fis :

Tu pourrais me trahir à la minute où le plan ne t’intéresserait plus. Deuxièmement on sait tout les deux ton tempérament tu es du genre imprévisible comme je l’ai déjà dit. Tu serais d’accord de détruire un nombre astronomique de personnes quelle soit maître ou esclaves. En prenant en quelque sorte partie tu te condamnes un peu après … c’est ton problème. Accepterais-tu de mettre ta famille en danger pour une cause aussi hypothétique que la mienne ? D’ailleurs pourquoi moi tu ne devrais pas aider ta sœur à se protéger ou encore à un mec que tu connais à la milice. Tu vois des raisons il y en a plein. Mais je pense que je peux me faire mettre pour connaître tes motivations.

Je marquai une pose et regardai où en était le fichu orchestre pourvu qu’il ne mette pas de classique.

Pour ce qui est des elfes je n’étais pas vraiment au courant de leur existence le seul coin que je connais à par our land c’est Fanta. Ils doivent bien se méfier de nous j’imagine çà va être dur de négocier… Mais bon ils ont l’air puissant ces petits elfes… Maintenant laisser Laura dans la merde la haut, même si tu l’as protège, çà me dérange quand même. S’il lui arrive quelque chose je BUTE. Mais bon mais bon, s’ils sont comme les cons de Gaïens bleus il vaut mieux que la petite y aille.

Ah enfin ils commencent à jouer les enfants. Je me levais, attrapais la même avec une délicatesse qui m’a moi-même surprise et approchai mes lèvres du dos de sa main.

Si Madame m’accorde cette danse ?

Ils avaient mis une chanson électro-solo Je n’attendais pas vraiment la réponse et approchai ma tête de son oreille :

Que les choses sérieuses commencent petite Zune.

Je lui broyais légèrement la main et lui fis :

Si tu essaies de me doubler ma belle je risque d’être vraiment énervée et je ne crois pas que tu as envi de finir décapiter et brûler, hein ?

J’eus un rire sadique. Cette petite virée pourrait être vraiment propice et puis.. être entraînée par une vieille ne va pas trop me déranger. Je t’apprécie Zuny t’en fais pas on risque de bien s’amuser. Au fond on se ressemble un peu.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mer 26 Fév - 14:59



Je fixais la belle Kuro droit dans ses yeux bicolores, perdue que j'étais dans mes propres pensées. Ce n'est que lorsqu'elle se leva de la table que je tiquais et lorsqu'elle s'assit dessus, j'eus une grimace. Hey ! Personne ne lui a jamais dit que c'est ma place ?

- Tu pourrais me trahir à la minute où le plan ne t’intéresserait plus. Je souris de toutes mes dents. Ouaiis, ça, on sait. Et je m'en gênerais pas ! Mais avoue que c'est tentant quand même ! Deuxièmement on sait tout les deux ton tempérament tu es du genre imprévisible comme je l’ai déjà dit. Plus un. Mais accouche. Tu serais d’accord de détruire un nombre astronomique de personnes quelle soit maître ou esclaves. En prenant en quelque sorte partie tu te condamnes un peu après … c’est ton problème. Hein ? J'ai pas dit que je prendrais partie définitivement. Mais c'est vrai que c'est temps-ci j'ai plus tendance à taquiner de l'esclave que du maître. Ça doit être à cause de ce crétin de Philipé ! En tout cas, j'aime bien être le centre d'attention comme ça. Owii, continue ma belle~♥ Accepterais-tu de mettre ta famille en danger pour une cause aussi hypothétique que la mienne ?

- Je ne la mets pas en danger. L'interrompis-je, froidement. Ma 'famille' sait se défendre et ne croit pas qu'il n'y a pas quelques cousins chez les Rebs... Tous les Rebs. Ouais, ça fait classe dit comme ça ! Je sais, je sais ! Ça, c'est savoir où abandonner sa gamine ! Mais je dois avouer que l'histoire de Nolwe, c'était un putain de coup de brio du destin ! Le demi-frère de ma nièce, autant dire mon fils, qui passe Leader Rebelle d'Esgalduin ? Tu parles d'une promotion ! Hein ? Si je déconne ? J'en sais foutre rien. Nolwe a eu la classe, je peux rien dire de plus.

- D’ailleurs pourquoi moi tu ne devrais pas aider ta sœur à se protéger ou encore à un mec que tu connais à la milice. Tu vois des raisons il y en a plein. Mais je pense que je peux me faire mettre pour connaître tes motivations.

J'eus un fou rire. Elle me faisait délirer.
- Protéger Izzy ? Elle est bien bonne celle-là ! Et ça ferait tellement chier Raito que je me mette à le materner... Nan, sérieux, on a 350ans révolus, je pense qu'on peut commencer à marcher chacun dans sa direction.

En fait, mes motivations, elle les connaissait déjà. Je veux m'éclater !! Et ici on s'emmerde grave. J'ai envie d'une compagne de voyage qui me change de Sean ou d'un esclave au pif. Voir même d'Izzy. Pas quelqu'un de civilisé, pas quelqu'un de docile ou d'assez désagréable pour m'attaquer si je tourne le dos. Quelqu'un qui soit sur la même longueur d'ondes que moi- mais pas Sean ! Sean... Il faut qu'il casse un coup le cordon ombilical sinon il se débrouillera jamais seul !

- Pour ce qui est des elfes je n’étais pas vraiment au courant de leur existence le seul coin que je connais à par our land c’est Fanta. Ils doivent bien se méfier de nous j’imagine çà va être dur de négocier…

Sourire jusqu'aux oreilles. Ils se méfient de tout. C'est l'espèce la plus chiante que je connaisse. Je remis une mèche de mes cheveux en place et lançais...

- Ouais, enfin je pense pas à ce point. D'après ce que j'ai suivi, ils fonctionnent sous une monarchie et le chef en question à l'air plutôt hostile envers tout le monde.

Parler vite car on s'en fiche un peu de tout ça. En plus, je me rappelais plus son nom... Hikari quelque chose. En fait, j'avais juste entendue pleins d'avis négatifs sur lui et on m'avait sorti au passage que c'était lui qui avait fait la plupart des lois mauvaises envers les esclaves en Nórë.

- Mais bon ils ont l’air puissant ces petits elfes… Maintenant laisser Laura dans la merde la haut, même si tu l’as protège, çà me dérange quand même. S’il lui arrive quelque chose je BUTE. Mais bon mais bon, s’ils sont comme les cons de Gaïens bleus il vaut mieux que la petite y aille.
- Les Gaïens bleus ? Hein ? Y'a des couleurs en plus ? C'est quoï ce bazar ?

- Si Madame m’accorde cette danse ?
Avant que je ne le remarque, de la musique jouait. Zut, comment avais-je zappé ça ? J'étais à ce point perdue dans mes pensées...?
- Je n'en ais jamais refusée la moindre. Plaçais-je. Je savais bien qu'elle n'allait pas m'écouter mais hors de question de me laisser faire sans la boucler.
- Que les choses sérieuses commencent petite Zune.
- Ne m'appelle plus jamais ainsi.
Mon sourire s'agrandit jusqu'à découvrir toutes mes canines. Elle se foutait de moi ? Je n'ai jamais autorisé qu'une seule personne à m'accorder ce surnom et cela fait des années qu'il n'a plus de tête ! Haha, ce foutu Opale ! Si elle recommençait, j'aurais du mal à lutter contre l'envie de lui réserver le même sort.
Des "cracs cracs" provinrent de ma main. Je serrais la sienne de plus belle et en tira les mêmes bruits. J'ai une capacité de régénération, pas elle. Elle est stupide ou masochiste ?


- Si tu essaies de me doubler ma belle je risque d’être vraiment énervée et je ne crois pas que tu as envie de finir décapiter et brûler, hein ?
Je partis d'un fou rire. Ah ! Si elle savait que c'était ce que je venais de penser lui réserver ! Mais oui, cette foutue histoire de 'petite Zune'.
- J'ai déjà testée, ça n'est pas agréable. Je ne perdais pas mon air amusé. Il se teintait malgré tout d'insolence. Elle était marrante, cette fille ! Mais il en aurait fallut plus pour me faire perdre ma bonne humeur.

Vu qu'il y avait la musique et que la danse avait été acceptée et aussi cette main dans la mienne, je me levais et l'entraînait vers un endroit dégagé où je la fis valser. Je dois dire que côté danse, on m'avait plus habitué aux bals et donc aux danses classiques qu'à ce que l'on trouve dans une boite de nuit. Mon style était donc vieillot mais je devais plus cela à mon éducation qu'à mon grand-âge. Aah ces bals. Tiens, il faudra que j'en réorganise un à l'occasion. J'aimerais tant voir la charmante demoiselle dans sa robe de soirée !
Tout en la faisant danser, je lui murmurais.


- On sait toutes deux que je ne t'accompagnerais pas jusqu'au bout du chemin. L'important c'est ce que je peux t'apporter avant de te trahir, tu n'es pas d'accord ?

L'entrevue touchait à sa fin. La dame oiselle était adorable mais je craignais pour elle la même claque que je m'étais prise. Elle me ressemblait... Quand j'étais jeune. Lorsque j'étais guidée par ma soif de sang et que seul mon plaisir comptait. Puis il y a eu cette chose qui stoppe net- ça s'appelle une torche enflammée. Quand vous vous faites assez martyriser vous comprenez ensuite quelque chose : Seul vous êtes dans la merde.

Cette mort et les années de torture subies au laboratoire, l'humiliation constante du cirque... Cela ne m'a pas arrêté. Mais je dois avouer que je me suis sacrément radoucie depuis. Je pèse chaque meurtre, dissimule les corps. Je suis plus prudente, enfin ! Et s'il m'arrive de me lâcher comme dans mon enfance, de torturer et tuer 'juste pour le fun', j'alterne ensuite avec une période où je me lance dans les causes perdues. Un peu comme celle-ci. Cela m'a donc changé, mais je ne suis pas sûre d'en saisir en quoï et à quel point. Bref, trêve de pensées futiles. Il vaut mieux me surveiller pour éviter de lui marcher sur le pied.


- Après tout, ne sommes-nous pas deux rebuts de la société ? Incapables de nous y intégrer nous tentons d'en refabriquer une à notre gout. Mais une fois cette tâche finie, nous ne pourrons que nous rendre compte de notre échec.

Je me créais cette micro-société, prisonnière de ma demeure. Celle où se trouvait toujours ces personnes que j'avais ramenée et que je forçais à m'apprécier. Elle, elle avait besoin de plus d'espace. Il lui fallait que le monde entier lui ressemble. Mais lorsqu'il sera à son effigie, elle comprendra que c'est elle qui n'est pas faite pour vivre entourée. Le monde a beau changer, il n'est jamais à notre gout. Moi, je m'y suis faite. C'est pour cela que je ne suis pas les lois. Que je tue les gentils et protège les méchants. Mais si tout cela était revu... Je m'ennuierais atrocement car il n'y aurait plus le moindre bordel à faire.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Lun 3 Mar - 17:34


Un choix



Je me laissais guider par la jolie madame. Visiblement elle savait danser, tant mieux cela risque de prendre une jolie tournure tout cela. Je me mis à suivre et à m’adapter aux pas de danse de Zune ce qui me permit de souffler un peu et d’être perdue dans mes pensées. Partir avec une nana aussi disjonctée que moi risque d’être prometteur et qui plus est elle a quelques tendances à délirer. Je ne peux m’attendre à obtenir des surprises plus divertissantes les unes que les autres. Je m’imaginais être avec Zuny dans un monde différent que celui que je connais à négocier et à rencontrer des personnes complètement inconnues de mon palmeres. On va se battre comme des tigresses, je deviendrait plus forte et puis cela me changera de cette monotonie qu’est ma vie. Au fond de moi je cherchai un peu de compagnie quelqu’un qui puisse me guider car avec cet échec chez les rebelles j’ai perdu une de mes cartes les plus précieuses. Si je voulais gagner cette guerre j’avais besoin du cartes équivalentes. Seule ou juste avec mon peuple je ne saurai que bien faible face aux vampires aux lycans aux dragons aux tsunos aux hybrides aux humains…. Même si nous sommes pas mal nombreux et relativement puissants cela ne suffira pas. Je m’imaginais dans un bar à rigoler comme des folles sans de problèmes juste le souci de survivre dans un monde nouveau. J’avais pris ma décision. Laura, eh bien je la laisserai aux mains d’un ami qui gardera volontiers un œil sur ma protégé et puis peut être que Zune tiendra sa promesse.


Ma 'famille' sait se défendre et ne croit pas qu'il n'y a pas quelques cousins chez les Rebs... Tous les Rebs.

Attend Attend vient elle d’évoquer qu’elle avait des personnes de sa famille chez les Rebelles… Bon chaque chose en son temps. Décidément je viens de prendre un coup de jeune la… Je laissais la musique nous emporter et au final je revins à la réalité quand j’eus finis d’enregistrer toutes les questions et toutes les informations.

Les Gaïens bleus ? L'important c'est ce que je peux t'apporter avant de te trahir, tu n'es pas d'accord ? Après tout, ne sommes-nous pas deux rebuts de la société ? Incapables de nous y intégrer nous tentons d'en refabriquer une à notre gout. Mais une fois cette tâche finie, nous ne pourrons que nous rendre compte de notre échec.

Je suis peut être jeune je suis peut être sans expérience mais je pense égoistement que je pourrais lui apporter ce qu’elle recherche du moins je ferais toujours du mieux que je peux. Elle veut de l’action elle veut découvrir des nouveaux horizons eh bien je suis prête ! Je repris le cours de la réalité, mis mes mains une dans son dos et l’autre dans sa main. Je l’a fis tombée en arrière, je déplaçais ma mais près de sa poitrine et lui chochota :

Zuny, tu veux de l’action avec moi tu seras servis mais prépare toi à tout. Je ne suis pas n'importe qui

J’approchai mes lèvres des siennes et déposai un baiser sur ses lèvres délicates. Je la remis droite et repris le rythme de la chanson.

Pour les Gaïens, nous sommes divisée en deux races les gaïens aux yeux rouges et jaunes et les gaïens aux yeux bleues et jaunes. La différence majeure entre nos deux civilisation c’est qu’une veut sauver cette foutue humanité en préservant ces habitants alors nous eh bien on veut détruire on veut éradiquer ce monde. Bref nous sommes…. LES Méchants amusant non ? Le bien et le mal… Un vrai conte de fée.. Bref bref, cela explique que personne ne nous apprécie. On ne veut pas refabriquer le monde on veut juste que vous comprenez que chaque geste à ses actes. Que vous voulez vous entretuer vous massacrer çà en fous par contre s’il vous plait ta race et des autres ont délogé les connards d’humains pourquoi ne pas changer votre mode de vie envers la terre envers l’environnement. Je sais que c’est con et superficiel à tes yeux mais je ne laisserai plus personne maltraitait Gaïa. Après tout elle est ma mère. JE ne recherche pas une reconnaissance j’aime la destruction j’aime qu’on me rejette qu’on me hait donc je m’en fiche de le diriger au contraire après cette histoire je disparaîtrai.

Je me collai à elle en remuant du bassin attrapant sa main et la léchant sexuellement.

Madame de Laudreuil, accepterais tu de te montrer ce qui t’attend en partant avec moi ? Accepterais-tu de m’apprendre un peu plus sur ce monde car toutes les informations que j’ai ne sont pas très enthousiaste. Je recherche des alliés de poids.

Je la regardais dans les yeux d’un air de défis et l’invita à me suivre tout en délassant un peu mon corset de cuir et léchant mes lèvres.

Tu veux t’amuser Zuny alors suis moi je vais t’offrir une première distraction si tu veux bien

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mar 4 Mar - 11:30



- Zuny, tu veux de l’action avec moi tu seras servis mais prépare toi à tout. Je ne suis pas n'importe qui.

Hihihi, elle était mignonne à danser comme ça. J'eus un frisson au moment où elle me fit basculer en arrière et contrôla le mouvement avec ma télékinésie. Pour le baiser, je ne dis pas non, et le lui rendit même tel un mignon petit smack, mais restait consciente que la dernière fois que l'on m'avait embrassé de la sorte, la personne avait les lèvres recouvertes de poison.
Un poison spécialement préparé pour moi, un baume à lèvres pailleté d'argent. Izzy avait reprit l'idée et l'avait gardée dans une armoire de son salon. Pour ma part, quitte à empoisonner, autant planter un couteau dans le ventre, c'est un peu mieux. Ca aussi, ça n'était même pas moi qui en avait eu l'idée. Mais je reprends chaque faits et gestes qu'on m'inflige et m'en sert comme une stratégie. Il y avait actuellement 17 moyens différents de tuer Kuro sans avoir à bouger mes mains. Et je dois avouer que c'était plutôt sympa, comme ça, de se sentir maîtresse de la situation. Elle devait pourtant s'en sentir tout autant.

Elle commença son explication sur les Gaïens et j'en saisis l'utile. Bien, okay. Le rouge contre le bleu... Cela fait un peu cliché dans un sens. Tiens, regardez-moi Zwei j'me fringue en rouge se chamailler envers Yuroh j'me fringue en bleu et dites-moi qu'on ne retrouve pas cela partout. Mais car ça faisait cliché, ça sonnait réaliste et je la crus donc sagement. De toute manière, si c'était faux, je m'en apercevrais bien un jour ou l'autre... Et qui est vrai dans ce monde, hein ? Personne ! ♥


- Bref nous sommes…. LES Méchants amusant non ? Le bien et le mal… Un vrai conte de fée..
- Oh cool, enfin quelqu'un dans le même camp que moi !
Rétorquais-je, amusée. Les méchants, les méchants, c'est marrant ça. Ma théorie c'est qu'il n'y a ni méchants ni gentils. Regardez autour de vous, qui est gentil ici-bas ? Arashi ? C'est un esclavagiste égoïste mais c'est encore le mec le plus droit que je connaisse. Ha, et pourtant c'est un vampire. Yuroh ? Il est trop jeune pour être méchant, et énervez-le, vous connaîtrez la violence de ses caprices... Il tuerait sans s'en rendre compte ! Raito ? Laissez-moi rire ! Ce gars tue au nom de la justice ! Les Rebelles ? Des assassins ! Les gens normaux ? Des fous imbus de pouvoirs... Ce monde est taché de sang, baigné dans le boudin noir de la haine et empli de l'air pestilentiel de la mort. Sérieusement, je n'ai jamais trouvé une seule personne n'ayant jamais faite le moindre faux pas. Philipé me revint en mémoire. L'homme le plus 'droit' de la terre, celui qui était apprécié de toute la bonne société. Il sauve un nourisson de la mort pour le laisser grandir dans sa cave et viole le premier garçon qui passe dans la rue. Alala, décidément. Pas un pour rattraper l'autre. Mais peut-être est-ce que je condamne trop vite ? Non, c'est normal. Je ne condamne pas, je réalise. Pardon Kuro, mes pensées t'ont-elles interrompues ?

- [...] Je sais que c’est con et superficiel à tes yeux mais je ne laisserai plus personne maltraitait Gaïa. Après tout elle est ma mère. JE ne recherche pas une reconnaissance j’aime la destruction j’aime qu’on me rejette qu’on me hait donc je m’en fiche de le diriger au contraire après cette histoire je disparaîtrai.

- Disons... Que j'ai d'autres chats à fouetter que de m'occuper de la terre. J'ai assez de boulot avec ses habitants. Magnifique sourire crispé~ Yep, c'est comme ça et ça ne changera pas. Je ne tournerais jamais mordue d'écolo car que l'on vive ici ou sur une autre planète la donne est la même. De plus, je ne mange pas de patates. Je suis hémophage. Et tant qu'il y aura de la vie sur terre, je pourrais survivre. Et il y aura de la vie longtemps après la disparition des dernières plantes.

J'allais certainement faire un geste en direction du Kuro, du style lui tapoter la tête ou quoï. Elle était mignonne et du genre à avoir pleins de choses à découvrir aussi la voyais-je d'un oeil semi-maternel, semi comme une égale. S'il pouvait y avoir un autre 'semi', je lui mettrais un pied dans la catégorie 'jouet' mais elle avait de la chance que les règles soient faites de manière à ce qu'il ne puisse y avoir que deux moitiés. Cependant elle fut la première à réagir et je me retrouvais avec une dame oiselle qui me léchais la main.
Un coin de ma bouche se souleva, amusé, alors que l'autre partie de mon visage se demanda ce qu'elle faisait. J'avais connue pas mal de techniques d'approches -dont la plupart avaient étés exercées par mes soins ou par Oni je dois dire- et je dois avouer qu'hormis un petit Inu que j'avais fréquenté, on m'avait rarement léchée la main pour m'allumer.


- Madame de Laudreuil, accepterais tu de te montrer ce qui t’attend en partant avec moi ? Accepterais-tu de m’apprendre un peu plus sur ce monde car toutes les informations que j’ai ne sont pas très enthousiaste. Je recherche des alliés de poids. Ça, c'était prévu, oui. J'hôchais la tête, soudain presqu'intimidé par cette dame qui m'avait joliment déstabilisée. Bah... Bah oui, hein. C'est ce qu'on vient de dire jusqu'ici. Si tu veux une autre confirmation, tu l'as. Tu veux t’amuser Zuny alors suis moi je vais t’offrir une première distraction si tu veux bien.

Oups ? Mes yeux se sont un peu trop ouverts sous l'effet de la surprise. Pardon mais... Hein ? Si tu veux qu'on finisse cette soirée au lit, ma dame oiselle, pourquoï pas, mais je dois avouer que j'étais loin de m'y attendre.

- T'es adorable, tu veux coucher avec une Vampire répugnante ? Craindre le piège. Cette nana ne supporte pas mon espèce et fait fi de tous ses préjugés pour s'envoyer en l'air avec une nana aux cheveux tels la paille et la peau rêche à l'odeur de viande trop cuite ? Je dois avouer que je me méfie à chaque fois qu'on me fait du gringue. Et là, j'ai doublement raison de me méfier. De toute manière ça fini toujours en histoire de pieu à l'endroit du cœur... Le mauvais endroit. Elle m'entraîna. Bon bah c'est d'accord~ Bah quoï ? Je suis capable de coucher avec n'importe qui, de mon oncle à ma soeur jumelle... Et puis en plus elle est jolie, Kuro. Le pire qui puisse arriver, c'est qu'on s'entre-tue dans le lit -Hahahaha... Routine !- et même là on aura peut-être la chance de s'être amusées un peu avant. Seul bémol... ...Mais tu attends d'être dans la chambre avant de te déshabiller. Tout le monde regardait la gente dame délacer son corset et c'était plutôt dangereux pour elle. Et tu nous payes la chambre. J'ai beau être pété de tunes, je me suis fait tirer mon portefeuille et dans la chambre que je loue, y'a Uta. J'ai pas envie qu'il participe ou qu'il se fasse tuer.

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mer 5 Mar - 16:07


Une petite ballade au clair de Lune



Disons... Que j'ai d'autres chats à fouetter que de m'occuper de la terre. J'ai assez de boulot avec ses habitants.

Si cette Zuny voulait m’accompagner dans ma requête, il me devait de la convaincre ou du moins qu’elle arrive à comprendre ma mission., qu’elle puisse voir que la nature vaut la peine d’être préserver et surtout respecter. Elle représentait mon premier défi dans cette guerre. Je respectais son point de vue çà c’était inéluctable par contre à minimum je voulais réellement du plus profond de mon être qu’elle comprenne sans pour autant adhérer à ma tâche. Si j’avais du mal à faire cela j’avis tout autant abandonner la guerre et ce combat dès à présent. Je me ré avançais vers elle et lui pris sa main.

Zuny je ne vais pas tenter de convertir à ma religion à mes idéaux mais avant de partir j’aimerai te faire découvrir un endroit très spécial, un endroit qui j’espère dégèlera ton corps de glace.

Tu veux ne pas t’ennuyer tu veux du challenge je vais lui montrer que la petite jeune a beaucoup de ressources et est capable d’ébranler une vieille vampire. Je comptais lui faire découvrir Mère dans toute sa splendeur dans son intégrité. Et puis… peut être acceptera t elle ma vie ? Je trouve juste idiot de sa part de m’aider si elle ne comprend pas le pourquoi du comment. Je savais qu’elle m’avait proposé son aide parce qu’elle s’ennuyait et que je risquerais d’animer la vie de nos chers concitoyens.

T'es adorable, tu veux coucher avec une Vampire répugnante ?

Attend venait elle de dire qu’elle se trouvait répugnant. Eh bien on en apprend chaque jour. La femme qui dirige le monde à une vision très négative d’elle-même. En général les personnes de sa trempe se montrent indifférent, unanime ; elles sont sûr d’elle là en quelques mots elle vient de casser tout mon délire …. Mais euh ….. Bon en plus de lui montrer son environnement je devais également lui montrer qu’elle est une personne exceptionnelle. Je m’avançai vers elle et commençai à lui toucher une mèche de ses cheveux.

Eh Zuny… Tu n’es pas une vampire répugnante, ma rouquine. Tu es une personne aux formes proportionnelle à ta taille et les personnes qui t’ont dit que tu étais laide alors je te promets que j’irai devant leur porte et je les ferai imploser depuis l’intérieur de leurs entrailles. Tu es jolie : tes seins sont fermes (je glissai ma main sur sa poitrine), ta chevelure est rebelle, tes hanches sont fines et délicates. Je ne veux pas spécialement coucher avec toi, je veux t’apporter la distraction que tu souhaites équitablement par rapport à ce que tu vas m’apporter. Alors suis moi tu ne le regretteras pas.

Je glissai une main sur son épaule et l’autre sur l’articulation. Je la portais telle une princesse ou une femme venant de se marier et descendit chaque marche de cette escalier. Je lui déposai un baiser tendre sur le cou et la posai sur ma bécane. Je lui mis ma veste en cuir pour éviter qu’elle attrape froid.

Sourit et profite de la ballade.

Je me glissai sur ma moto, la fit ronronner comme jamais. Je me retournais et lui dit :

Tiens toi à moi, on va prendre de la vitesse.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   Mer 5 Mar - 17:45



- Zuny je ne vais pas tenter de convertir à ma religion à mes idéaux... Hahaha ouais. Mauvaise idée, je pense que tu n'y arriveras jamais. Tu veux que je te dise ? Ma mère a abandonné depuis longtemps cette idée et tu es moins acharnée qu'elle là-dessus ! Elle me faisait bien rire sur le coup, c'en était touchant de naïveté ! ...mais avant de partir j’aimerai te faire découvrir un endroit très spécial, un endroit qui j’espère dégèlera ton corps de glace.
- Actuellement là je suis plutôt de marbre !
Blaguais-je. La glace, c'était pas mon domaine. Toujours extravertie, à balancer des conneries et à faire l'idiote pour un oui ou pour un non... Un instant, je me fis la réflexion comme quoï elle ne m'avait visiblement pas cerné et cela me déçue grandement.

Oops. Sa tête quand je lui ait dit les mots 'répugnante vampire' ! Hey, du calme, meuf ! Quand je dis ça, je prends ton parti, je fais style je suis dans ta tête ! T'étais pas dans du style à condamner tous les vampires ? Nan même si je sais que physiquement le cramé c'est pas à la mode, je complexe pas comme complexe mon paternel ! Ohlalala j'ai fait une bourde... Une corde, vite !
Zut.
Je n'arrivais plus rien à prendre au sérieux. J'eus envie de l'embrasser pour la faire taire avant qu'elle ne me fasse une réflexion sur ce que je venais de dire et ne m'en priva pas !
Mais ça ne suffit pas à stopper le processus.


- Eh Zuny… Tu n’es pas une vampire répugnante, ma rouquine. Tu es une personne aux formes proportionnelle à ta taille et les personnes qui t’ont dit que tu étais laide alors je te promets que j’irai devant leur porte et je les ferai imploser depuis l’intérieur de leurs entrailles. Tu es jolie : tes seins sont fermes. Haaaa je détestais ce genre de scène de revalorisation. Pas besoin d'entendre parler de moi, Kuro, par pitié... Tais-toï ! ...Hein ? 'Les personnes qui m'ont dit que j'étais laide' ? Je clignais des yeux. T'en fais pas, j'ai plus ça depuis la primaire...

Oh mon Dyeu ! ...Elle venait de me tripoter les seins là ? Hé, cool ! Continue ! Ouioui j'chuis laide si tu veux, tant que tu continues ça ne me dérange pas~ Mais je préférerais quand même entendre parler de toï un coup. En trois cent cinquante ans, tu comprends, on se connait par coeur. Et même si c'était pas assez, le fait d'être une triplée, ça aide aussi.
ta chevelure est rebelle, Mes cheveux ont repoussés comme ils le pouvaient depuis ma résurrection, il y a trois cent quarante ans de cela. 'Rebelles' est une litote. tes hanches sont fines et délicates. J'ai eu trois enfants, mais c'est cool de savoir que c'est passé inaperçu. ...Mais Je ne veux pas spécialement coucher avec toi, ...Ooooh. Fallait pas dire ça ! Je vais devoir recommencer à prendre les choses au sérieux, maintenant ! ...je veux t’apporter la distraction que tu souhaites équitablement par rapport à ce que tu vas m’apporter. Alors suis moi tu ne le regretteras pas.

- Te suivre ? On va plus à l'hôtel ?
J'affichais une moue déçue. Elle m'avait remuée comme une gamine et je dois dire que maintenant j'avais vraiment envie de coucher avec elle ! Haaaa et elle, elle dit non ! Tss, d'la chance que t'es pas une esclave. Dans un sens.
Puis elle me souleva du sol et je gigotais des jambes comme une imbécile. Dans ma tête, j'entendais Sean se foutre de ma gueule même s'il n'était probablement pas dans le coin. Aaaaah repose-moi ! Qu'est-ce que tu fais ? Je vais te lancer une malédiction s'tu me poses pas tout de suite, Kuro !! Grr !! Elle me déposa sur une moto et déposa un baiser sur ma gorge -je déteste ça par contre puis me mis sa veste en cuir comme si j'étais Yuroh et que j'étais incapable d'enfiler mes vêtements toute seule.


- Je sais mettre une veste et les vampires ne s'enrhument pas, tu sais ? Dis-je sur un ton bougon. J'avais la désagréable habitude de me retrancher dans le rôle que l'on me forçait à prendre même si cela ne me plaisait pas. J'avais trois cent cinquante ans, bordel ! Je n'étais pas une fillette !!

- Souris et profite de la ballade. J'affichais un sourire crispé -de ceux qui sont à la mode chez moi ces derniers temps.
- Kuro... Il faudra que l'on revoit les bases dominante-dominée de notre relation... J'avais les joues qui me brûlait, une grande quantité de sang s'étant agglutiné dedans, rendant ma peau orange à cet endroit.

- Tiens toi à moi, on va prendre de la vitesse. Je sais faire de la moto, tu sais.... Regard boudeur en direction de la nana. Bon, où est-ce qu'on va ?

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allez, ramène tes fesses et prenons-nous la tête ! ♥ /Kuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ramène tes fesses [ PV Rei ]
» Si c'est ton aniversaire ramène tes fesses ici !!!!
» [Mars] Vous allez être punis, n''est-ce pas ? [PV]
» Quand le Destin nous file un coup de pied aux fesses, on ne lui sourit pas... - Renan
» Le Piaf, je te croque les fesses si tu les ramène pas. ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Hôtel Bella Muerte-