Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Mamie? C'est toi? [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arashi Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Mamie? C'est toi? [OS]   Jeu 6 Fév - 22:14

Voilà plusieurs semaines sans qu’Arashi ne reçoive la moindre nouvelle de Zune, mais, étrangement, il ne s’en inquiétait pas le moins du monde… Après tout, qu’était ce que quelques mois sur l’éternité composant leurs vies ? Sans compter que son amie était tout à fait de celle à venir et disparaitre au grés de ses envies que pour mieux réapparaitre une fois que l’envie lui prenait…
Malgré son impatiente de retrouver un corps à son amant depuis bien trop longtemps, à son goût, dématérialisé, le vampire n’en perdait pas pour autant son tempérament calme et patient et attendant donc son heure en profitant du temps que lui accordait son amie sans venir le perturber-agréablement- de sa présence pour avancer sur ses examen, Takayuki toujours immatériellement allongé sur son lit, l’observant de ses yeux énamouré…
Souriant à ce dernier d’un air tout aussi cucul la praline, et ceux malgré ses 3 siècles passé, le blanc referma ses cahiers d’un air las avant d’étirer ses épaules courbaturé par plusieurs heures de révisions acharné quant aux différents cultes d’avant la conquête du monde par les espèces désormais considéré comme maitresse… La religion, une absurdité auquel croyait la plupart des humains pour expliquer l’inexplicable, un conte aux différentes versions donné à chaque fois par un soit disant prophète et retranscrit dans différent livre sacré… Et encore, il n’avait étudié que celle monothéiste principale pour le moment… Il redoutait déjà de remonter plus loin dans la passé !

« Tu t’ennuis pas trop à m’observer ainsi nuit après nuit ? »

Demanda le vampire, dans un sourire d’excuse, à son amant ne le quittant toujours pas du regard, se levant finalement pour s’installer à ses cotés sur le lit et toucher, sans le pouvoir réellement, la joue fantomatique autrefois si chaude du Neko.

« J’ai passé près de trois siècles à t’observer sans même que tu ne remarques ma présence… Rien que pouvoir être enfin à tes cotés et te savoir près de moi moralement suffit à mon bonheur ! »

Sentant un pincement serré son cœur pourtant mort de naissance, Arashi sourit tristement à Takayuki… Parler de l’époque où il vivait une vie de débauche dans l’espoir d’oublier la perte de Takayuki, alors que celui-ci avait toujours été près de lui sous une forme auquel il ne croyait pas, avait le don de le mettre mal à l’aise… Il savait que son amour avait eu à le voir baiser avec un nombre incalculable de personne alors que, lui-même, ne pouvait même plus dire un simple mot au vampire tant son esprit c’était hermétiquement fermé à toute éventualité d’une vie après la mort… Il savait que le Neko avait été blessé, même s’il n’en laissait rien paraitre et continuait d’aimer son ancien maître d’un amour pur et sincère, et il se sentait sale d’avoir ainsi trompé le seul être qu’il ait jamais aimé sous ses yeux, quand bien même n’était-il pas en tords vu que celui-ci était censé être bel et bien mort…

« Je suis désolé Taka… Vraiment désolé… pour tout ce que tu as du enduré après ta mort… »

Bien qu’ils n’avaient plus aucune consistance, Arashi ne sentit que trop bien les bras de son amant l’entourer avec tendresse, et, doucement, il se laissa aller dans ces bras qu’il n’avait plus eu l’occasion de réellement touché depuis plus de trois cents ans…

« N’en parlons plus… Je t’ais déjà pardonner tu sais ? … Ce n’était que du sexe… Je n’aime et n’ai jamais aimé que toi ! Si c’est réciproque c’est tout ce qui m’importe ! »
« Tu sais très bien que ça l’est… Sinon jamais je n’aurais pris la peine de cacher tout ce qui me restait de virilité à le clamer haut et fort devant Zune et les autres… »

Voyant le Neko sourire doucement, amusé par les propos de son ancien maître et ami, celui-ci lui sourit de plus belle ! Ils restèrent encore un moment comme ça, faussement enlacer dans les bras l’un de l’autre, silencieux, profitant simplement de la présence de l’autre quand bien même était-elle incomplète, quand finalement la sonnerie retentit dans toute la demeure, tirant les deux amants de leurs léthargies…

« Faut chier ! Qui ça peut bien être à cette heure ?... »

Rouspéta le vampire qui, se souvenant que sa sœur était sorti avec Anakin, fit signe à Takayuki de l’attendre ici et descendit les marches quatre à quatre pour arriver jusqu’à son hall…
Qui cela pouvait-il bien être ? A par Zune il ne connaissait pas grand monde ici, et il lui semblait plus qu’improbable que son amie prenne la peine de sonner pour venir le voir… non… Elle préférait de loin la bonne vieille méthode qui consistait à péter une fenêtre ou à chercher un moyen de rentrer par effraction et faire la surprise de sa venue à un Arashi qui, s’il était humain, aurait pu mourir d’une infarctus il y a bien longtemps déjà…
Ouvrant doucement la porte à son visiteur, ou plutôt, comme il le lui fallait constater, sa visiteuse, le vampire demanda d’un air légèrement interloqué, à l’inconnue, qui elle était…
La dite inconnue se contenta de sourire et, d’un air quelque peu hautain, pénétrer dans la maison d’Arashi sans prendre la peine de se faire inviter par ce dernier…
Elle avait de long cheveux noir et des yeux d’un bleu cyan d’une profondeur presque inquiétante… A dire vrai, si on omettait que la longueur de ses cheveux lui était nettement supérieur, et que la féminité qu’elle dégageait pouvait faire pâlir d’envie plus d’une fille, elle ressemblait trait pour trait à Akito…
Image:
 
Ne sachant trop que faire face à cette intrusion, n’y voyant aucun danger mais n’aimant pas tellement l’aisance avec laquelle cette femme se promenait chez lui, Arashi se contenta de réitérer sa précédente question

« Qui êtes-vous ? »

Une fois de plus la femme souri, observant l’intérieur d’un air quelque peu réprobateur, avant de finalement se décider à répondre d’une voix calme, aguicheuse, au timbre plus qu’harmonieux… Sa voix ressemblait à s’y méprendre au chant des sirènes…

« Je m’appelle Kizune… Kizune Subarashi ! Je suis la mère de Naoki, autrement dit, ta grand-mère mon cher Arashi… »

Sonné ! Voilà ce qui résumait au mieux l’état d’esprit d’Arashi à ce moment précis !
Oh, bien sûr, il se doutait bien qu’il avait des ancêtres quelque part, mais ne les ayant jamais connu du vivant de ses parents, et n’ayant jamais cherché à le faire, il lui était des plus choquant de voir l’un d’entre eux débarquer sans prévenir devant lui !
A en juger par son air jeune et sa ressemblant plus que troublante avec Akito, elle-même étant le portrait de son père, il ne faisait aucun doute que cette femme était une vampire et, qui plus est, la véritable mère de Naoki !
Voyant l’air troublé de son petit-fils, celle-ci repris sur le même ton apaisant…

« Je sais que ça doit te faire un choque de me voir apparaitre comme ça, sans préambule, alors que tu n’avais jamais vu plus loin que tes défunts parents… Mais ta famille va bien au-dessus de ça Arashi, quand bien même n’as-tu jamais, comme ton père, chercher à en connaitre toute les origines… »

Elle sourit, d’un air à la foi tendre et sûre d’elle, avant de finalement invité son descendant à s’asseoir sur le sofa ou elle-même venait de s’installer sans la moindre once de gêne.

« Ton grand-père aussi est vivant, mais malheureusement il n’avait pas le temps de venir, je viens donc pour nous deux… Pour rendre visite à notre dernier descendant… Pour te rendre visite… Tu es le portrait craché de ton père tu sais ? »

Bien que toujours interloqué d’une telle apparition, cette dernière phrase eut au moins pour effet de tirer le vampire de sa léthargie et, le faire répondre d’un ton légèrement plus bas qu’à l’accoutumé, comme s’il n’avait pas encore réellement réalisé qui était cette femme et qu’il s’en méfiait comme de la peste…

« C’est surtout ma sœur qui lui ressemble… Elle à ses yeux et ses cheveux… Moi je ressemble à ma mère… »
« Ce n’est pas de cette ressemblance dont je te parle… Le physique m’importe peu… Non, ce que j’essaie de te dire c’est que… Tu as le même tempérament que lui : D’un premier abord calme mais sanguin et plein de convictions auxquelles tu crois quitte à mettre ta vie en jeu… Tu es comme cet homme, amoureux de la justice et avide de liberté ! »

Regardant sa soit disant grand-mère d’un air perdu, Arashi se dit qu’elle devait sans aucun doute avoir confondu avec un autre homme… Son père, cet homme, tel qu’il était dans les lointains souvenir du garçon, ne ressemblait en rien au portrait qu’en faisait cette femme…
Il était enchainer à ses devoirs de nobles, soucieux d’une réputation et se moquait pas mal de la justice… Certes, les esclaves familiaux étaient bien traités, mais ils étaient tout de même présent…

« Vous devez vous tromper de personne… Mon père n’était pas ce genre d’homme… »

La vampire pouffa, amusé par la réaction de son petit-fils, avant de lui demander d’un air supérieur, la voix toujours très douce malgré l’impérieurité de ses traits

« En es-tu bien sûr ? As-tu déjà réellement parlé à Naoki une fois dans ta vie ? As-tu pris la peine de connaitre ton père autrement que comme ton père ? De connaitre son passé ? »

Non… jamais Arashi n’avait pris cette peine… Soit parce que ses parents étaient partie entre eux, vivre leurs amours dans de lointaine contrés, soit parce qu’il était bien trop occupé à étudier, pour leurs faire plaisirs à tout deux et ressentir un peu d’affection de leurs part, pour ça, soit, cas le plus fréquent encore, car il préférait passer son temps libre à parler avec Takayuki plutôt qu’avec ses parents qui, il le pensait sincèrement à l’époque, serait là le temps de l’immortalité…

« Pas vraiment non… Je… je n’en ai pas eu le temps… »

La vampire sourie de plus belle, créant chez son descendant une impression de malaise et de honte plus que palpable… Il aurait dû le faire, il aurait dû parler bien plus souvent à ses parents… Les questionner sur divers sujets et sur leurs passés, leurs rencontre, tout ça…

« Tu veux que je te raconte l’histoire de notre famille ? Toute l’histoire je veux dire… Une histoire qui, si je te la raconte dans les moindres détails, prendrait des années à être conté ? »

Arashi hocha la tête, pas vraiment sûr lui-même de s’il pouvait écouter cette femme disant être sa grand-mère mais dont il ignorait encore l’existence il y a une demi-heure…
Celle-ci, ne quittant pas son éternel sourire, hocha la tête à son tour avant de commencer son récit.

« Ton grand père et moi sommes des originels, tous les deux, nous étions autrefois humain et voilà plus de cinq millénaire que nous avons acquérie l’immortalité… » Arashi ouvrit la bouche, comme pour poser une question, mais Kizune lui fit signe de se taire et d’attendre qu’elle ait fini de parler avant de poser ses questions. « Je ne sais pas si tu le sais, mais toutes les espèces existant aujourd’hui étaient autrefois de simple humain ayant servie de cobaye à un laboratoire faisant des manipulations génétique… Certains ont simplement eut plus de chance que d’autres, et ils en profitent… Ton grand père et moi-même étions de ces humains-là, faible et insignifiant, comme ta sœur, succombant au moindre microbe ! Nous habitions à Rosaire, qui était autrefois encore appelé Japon, avec notre mère… Car oui, ton grand père et moi-même sommes frères et sœurs… Jumeaux même, mais laissons cela pour plus tard… Nous habitions donc seuls avec notre mère, enfant indésirable d’un viol perpétré par l’un des nombreux européens venus conquérir nos terres à cette époque-là, et avions à peine de quoi manger avec les maigres recettes que celle-ci réussissait à tirer de ses cultures… La vie était loin d’être facile pour nous et, comble de malchance, ton grand père alors âgé d’à peine plus de 15ans, était tombé gravement malade et était obligé à l’alitement… Lui qui était alors le seul homme de la famille était devenu le plus faible d’entre nous et, selon le médecin qui l’avait ausculté à cette époque, il ne passerait jamais la vingtaine… Il avait une leucémie, une maladie du sang, et son espérance de vie était plus qu’écourté… Nous qui avions toujours du trimé pour survivre, qui avions toujours été trainé plus bas que terre, devions faire face à un nouveau fléau… C’est à cette époque-là que, de la bouche d’un des nouveau conquérant fraichement arrivé de ce qui est aujourd’hui Our-Land, j’entendis parler d’un Laboratoire situer en Egypte qui, disait-on, avait le pouvoir de guérir tous les maux… A cette époque-là j’aimais déjà ton grand père ! Il était mon frère, mon seul soutient et ma seul famille une fois que notre mère fut morte, un an après la découverte de la maladie de mon frère, de la même maladie qui rongeait doucement cet être cher… je l’aimais et, bien que cet amour fût à l’époque bien plus fraternel qu’il ne l’est aujourd’hui, j’aurais tout fait pour lui ! C’est pourquoi j’ai vendu tous nos biens, la rizière familiale ainsi que notre demeure, pour acheter deux places sur un petit bateau marchant en direction de l’Egypte pour y faire un commerce d’épice… Atsuki, ton grand-père, devenait de plus en plus faible… J’ai bien cru qu’il ne survivrait jamais jusqu’à notre arrivé… mais il a survécu ! Malgré son teint cadavérique et sa faiblesse physique plus qu’évidente, il a tenu jusqu’à notre arrivé au fameux laboratoire, plusieurs semaines après notre départ du Japon… Il y a été soigné en échange de notre coopération à tout deux pour l’un de leurs projets, nous avons accepté, et c’est là qu’ils ont fait de nous des vampires…
Si tu savais comme Atsuki était heureux quand les premiers effets de cette transformation sont apparus, comme il jubilait de sentir en lui une toute nouvelle force… Lui qui avait toujours été le plus frêle des garçons de son âge, une poupée de porcelaine entre mes mains, se sentait pour la première fois en vie ! C’était cette certitude que la vie nous appartenait, que nous avions en nous une force nouvelle qui ferait de nous de puissant être, qui a fait que tu es ici aujourd’hui… Atsuki ne voulait surtout pas perdre de cette suprématie, que ce soit pour lui ou pour ses descendants ! Il ne voulait plus jamais que quiconque portant notre chair et notre sang, soient réduit à l’état de simple esclave ! C’est pourquoi nous nous somme uni et avons donné naissance à ton père et à sa sœur jumelle que tu ne connais pas… Il fallait garder ce prestige familial à tout prix ! C’est aussi pour ça qu’on avait forcé ton père et sa sœur à s’unir et perpétrer notre tradition familial, conserver notre sang si pur… Malheureusement, comme je te l’ai dit plus tôt, ton père et toi êtes semblable… Naoki ne voulait pas de cette vie, il ne voulait pas être forcé d’épouser sa propre sœur par ordre de ses parents sans même pouvoir prendre en compte ses propres sentiments… Aussi a-t-il fuit de la demeure familial peu avant ses 100ans… Il aimait la liberté et voulait vivre sa propre vie, mais il n’était pas aussi courageux que toi et, malgré ses conviction, il a continué à dépendre de notre argents pour survivre… Nous, ton grand-père et moi, continuions à lui verser chaque mois d’importante somme d’argents en espérant qu’il change d’avis, mais ce ne fut jamais le cas…
Un jour il sauva une jeune succube de la mort et, la transformant en vampire, il prit soin d’elle et de son éducation avant qu’elle ne parte vivre le grand amour avec un hybride… Seulement voilà, cette femme tomba enceinte d’un autre et, ne pouvant élever cet enfant indésiré avec son nouvel amant, elle arriva une nuit d’hivers chez ton père pour y déposer l’enfant et ne plus jamais venir le récupérer… Ton père c’est donc occupé de cette enfant jusqu’à ce qu’elle ait atteinte sa taille adulte… Une jeune vampire qu’il avait nommé Akai… Oui, tu m’as bien compris ! Ton père fut le père adoptif de ce qui fut ta mère ! Lui qui avait clamé haut et fort que l’inceste le répugnait, se retrouvait maintenant mari d’une femme qui avait, en quelque sorte, été sa propre fille… Lui qui disait se moqué du sang à procrée avec une vampire, quand bien même son sang impure aura donné une humaine… Il avait failli à toutes ses convictions de par ce simple amour, aussi décida-t-il de mettre sa fierté de côté et de venir quémander notre aide pour ton éducation… Dès que ta mère fut tombé enceinte de toi il s’est ranger et à commencer à vivre la vie que tout vampire se devait de vivre, dans le luxe et l’opulence, mettant de côté ses idées révolutionnaire pour te donner le meilleure cadre de vie sans aucuns soucis ni aucune privations… Si ton père a tué Takayuki ce n’est pas parce qu’il détestait le fait que tu souille ton propre sang non, au contraire, c’était par une pur jalousie en voyant que tu avais réussi là ou lui avait échoué ! Tu aimais un hybride ! Un homme qui plus est, qui ne pouvait donc pas donner naissance à une descendance. Et tu l’aimais de tout ton cœur !
Naoki à toujours regretter ce geste puéril, mais tu es partie avant qu’il n’est eu le temps de se faire pardonné et, bien que j’ai toujours su ou tu étais passé, il a préféré attendre que tu reviennes de toi-même vers lui… Bien que ce jour ne fut jamais arrivé et qu’il soit mort bien avant… Maintenant il est trop tard pour les regrets… Voilà, tu sais maintenant le plus gros de notre histoire familiale… le reste attendra un autre moment… »


Muet, le souffle court, Arashi ne trouva que répondre à de telles révélations… Tout le long du récit il était resté assis, sans bouger, un peu plus sonné à chaque nouvelles qu’il apprenait sur l’histoire de sa famille, l’histoire des vampires et du monde en générale… L’inceste, la vie de son père qu’il avait toujours considéré comme froid et distant, sa mère…

« Pour… Pourquoi me dire ça maintenant ? … Pourquoi ? »

« Parce que je pense que tu es maintenant assez réfléchis pour connaitre toute l’histoire… Et parce que j’ai quelque chose d’important à te dire et qui est la raison principale de ma visite… Nous qui avions toujours voulu une descendance vampirique digne de ce nom, nous avons passé notre temps à vous surveiller, vos parents et vous… Si la naissance de ton neveux ne nous intéresse pas, celle de ta fille au contraire nous est très importante… Nous ne voulons pas qu’elle grandisse sans connaitre la vérité, sans savoir de quelle famille elle appartient et de qui elle donnera son nom ! Si tu aurais été avec une femme je ne serais sans doute jamais venu ici, mais maintenant que je suis sûr que seul cet homme t’importe, la seule descendance de cette partie de la famille m’est extrêmement précieuse ! »

En disant ces mots elle avait montré le fantôme de Takayuki, debout sur les escaliers, assistant à la scène en silence, le regard aussi choquer qu’Arashi à l’entente d’une soit disant fille qu’il aurait eu…

« J’ai… une fille ? »

Demanda-t-il machinalement, ne pouvait se résoudre à y croire malgré le fait qu’il en avait longtemps rêvé

« Oui, de presque 15ans… Elle est actuellement à l’orphelinat Sanada… Sa mère était une hybride avec laquelle tu as couché, elle est morte en lui donnant naissance… Tu es désormais sa seule famille et, même si tu ne veux pas la prendre sous ton toit, j’aimerais beaucoup que tu te présentes à elle et que tu lui explique qui elle est… Que tu lui demande de prendre ton nom, notre nom, afin qu’elle agrandisse encore la famille… Elle s’appelle Harumi, elle a les cheveux aussi blanc que toi et les yeux aussi bleu que les notre… Vas-y ! Et parle-lui… Je reviendrais te voir d’ici peu avec Atsuki, en attendant tente de digérer toutes les informations que je viens de te donner… Au revoir, Arashi ! »

Puis, faisant un signe au vampire et à son amant, toujours prostré dans les escaliers, elle ressorti sans un mot pour disparaitre dans la nuit, laissant son petit-fils sans voix, totalement perdu dans un flot trop important d’information…

Naoki ~:
 

_____________________________________________________________________________________


彼と、彼一人で
Revenir en haut Aller en bas
Arashi Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Mamie? C'est toi? [OS]   Ven 7 Fév - 17:22

/!\ Cette conversation est une conversation privée !!! Je l'ai posté ici parce que... parce que j'en avais envie, voilà, j'ai pas à me justifier x), mais personne d'autre que les personnes présentent lors de son déroulement (c'est-à-dire Arashi, sa grand-mère et Takayuki) ne sont au courant de cette histoire familiale !

Il n'y a jamais eu aucun vent, elle n'avait jamais été raconter auparavant et tous les "Je me baladais dans l'Heart quand j'ai entendu des voix sortir des chez les Subarashi..." sont à exclure !!
Si quiconque fait ne serait-ce qu'une seule allusion à cette histoire (celle de la famille Subarashi) je demanderais à qui de droit de supprimer le poste en question !

_____________________________________________________________________________________


彼と、彼一人で
Revenir en haut Aller en bas
 

Mamie? C'est toi? [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lily petite mamie 13 ans adorable 57 - ADOPTEE
» Melody - Mamie x griffon/caniche - 13 ans - Liévin (62)
» MAMIE CANICHETTE NOIRE 15 ANS APPA EQUIDES
» FRAMBOISE MAMIE CANICHE AVEUGLE FOURRIERE 62 URGENT
» ABBY PETITE MAMIE X RATIERE - APPA EQUIDES ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Petit Manoir Subarashi-