Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Raito Berger


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Lun 9 Juin - 14:19

[postbg=http://i58.servimg.com/u/f58/18/21/69/91/image810.jpg]
La nuit promettait d'être longue. Les rebelles étaient toujours aussi actifs. Le dernier débriefing a été l'un des plus laborieux. Pour cause, notre enquête piétinait comme au premier jour. Chaque information, chaque nouvelle piste que l'on parvenait tant bien que mal à glaner, devenaient obsolètes dès lors qu'on commençait à s'y intéresser. Comme s'ils laissaient des miettes sur leurs passages pour qu'on s'y attarde, profitant de ce laps de temps pour se camoufler ailleurs. Mais un élément inattendu arriva, un informateur anonyme nous fit don d'un cadeau d'une valeur inestimable.

* Arrêtez de cherchez midi à quatorze heures, le QG des rebelles est sous votre nez, dans le quartier des entrepôts, faites vite. Je pense qu'il ne vont pas tarder à changer de secteur *

Branle-bas de combat, toutes les unités sont réquisitionnés et stoppent leurs activités pour aider à la prise des rebelles, en bouclant le secteur. Le quartier est mise en quarantaine, personne ne rentre ni ne ni ne sort sans notre accord. Les troupes ayant les droits d'accès immédiat et complets, chaque entrepôt et ouvert et perquisitionné sans sommation. Arrivé aux abords d'un certain bâtiment, des secousses sismiques de faible à moyenne intensité pouvaient se ressentir. En m'abaissant au niveau du sol, je voyais les petits graviers s'agiter en petits mouvements saccadés. Le tremblement n'est pas constant, ni naturel. C'est certainement ici qu'il faut entrer. L'intérieur semble normal, mais c'est forcément ici. Une équipe s'attelle à chercher une entrée secrète, une autre viens avec moi dans les égouts. Je signale alors qu'on a probablement trouvé afin que les unités convergent vers ce point.

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Jeu 21 Aoû - 7:36


Sauve qui peu



Les rebelles semblaient avoir désertés les lieux. Etonnant de leur part j’aurais pensé qu’ils se seraient assis avec un paquet de pop corn ou qu’ils seraient intervenus lorsqu’ils eurent vu les secousses sismiques…. Mais non j’étais là seule avec le petit Gaïen complètement paumé et endormi. Il doit y avoir quelque chose d’autre qui expliquerait leur fuite si traître. S’ils auraient voulu me maîtrisé ils l’auraient déjà fait. J’en étais persuadée. Bon faisons en sorte que cette venue ne soit pas inutile et un peu productive. Je m’avançais prudemment jusqu’au petit homme vérifiant dans un premier temps si il dormait et ensuite dans un second temps si son coeur battait toujours. J’avais peur que la décharge de gravité ai causé un traumatisme crânien ou quelques choses d’autre qui mettrait fin à sa vie de mensonges à sa vie jeune.

Son corps présentait de nombreuses blessures et de nombreuses écorchures. Son cou était encerclé par un collier tel un véritable toutou. Il y avait un petit boitier sur l’objet de domestication : deux petits pics métalliques. On dirait que cela pourrait être conducteur et qu’il pourrait envoyer des décharges électriques sur le corps. J’eus une grimace de dégoût envers cette découverte. Mon clan est réduit en esclavage par des hybrides rebelles…. Je portai le petit sur mes genou et lui caressa les cheveux tendrement. Il avait été trop faible pour se battre vaillamment et avait terni notre réputation en montrant qu’on pouvait être domestiqué. Cependant il était évident qu’on l’avait forcé et les marques sur son corps meurtri en étaient la preuve. On avait effacé sa mémoire. Je ne pouvais lui en vouloir entièrement en criant : « tu n’es qu’un faible ! ». Si ce n’était pas lui, aujourd’hui ce serait surement moi….

Quelle idiote d’être venue ici sans renfort. Je voulais juste discuter pensant que si cela tournait mal je me débrouillerai… Tss il n’y a que moi pour faire des plans foireux et inconscient. La dame bleue m’avait bien prévenue. Arg j’ai fait énormément de conneries avec elle, trop borné pour voir autour de moi je n’ai pas été correcte. Bon bon, j’ai dit qu’il fallait rendre les choses plus positives. Je serrai plus fortement le corps et fini par lui donner une gifle pour le réveiller ce qui marcha à merveille. Je sorti le pendentif de Gaïa et lui colla sur sa rétine affolée. Il entra ainsi en transe frappé par la dure vérité.

Je le portai sur mes épaules, le bâtiment prêt à s’effondrer. Je jetai un coup d’œil environnant constatant qu’il n’y avait rien : des plans d’une machine, des habitations ressemblant au bidonville. Je n’avais pas le temps de rester plus longtemps, je devais m’en aller avec le petit jeune. Ainsi je me dirigeai vers la sortie quand je vis des hommes armés courant vers nous. Je me mis instinctivement sur le côté chargeant le peu d’énergie qui me restait pour nous protéger. L’homme sembla se réveillait doucement derrière moi et cria


Kuro c’est bien toi ! que fais-tu ici ; où suis-je ?!? C’est quoi cet endroit !

Je plaquai ma main sur sa bouche en signe de se taire. Visiblement il a perdu toute notion du temps et qui plus est il ne souvenait de rien. Bon le plus important c’est qu’il se souvienne de moi et qu’il va bien. Je regardai vite fait et discrètement qui avançait vers nous mais rien ne m’indiquait si c’était nos amis ou nos ennemis. Je fis à nouveau volte-face vers notre monsieur.

Tu sais encore te servir de tes pouvoirs, pas vrai ? Tant mieux car on va avoir de la compagnie. Je t’expliquerais tout plus tard promis !

J’étais prête pour un nouveau combat même si à ma grande surprise je vis que le couteau de notre ami m’avait touché au niveau du ventre. Je perdais mon sang petit à petit. Mince !

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Raito Berger


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Jeu 9 Oct - 0:50

[postbg=http://i58.servimg.com/u/f58/18/21/69/91/image810.jpg]
La descente dans les égouts se profilait bien.
L'unité de reconnaissance que j'ai envoyé à confirmé la présence d'une cavité secrète dans les environs.
J'ai donc entrepris de faire sauter la façade du mur qui nous mènerait au lieu dit : Le QG des Rebelles.

Construire un mur porteur pour isoler une zone du reste des égouts et ainsi pouvoir passer inaperçu. C'était en fait une sacré idée. Je dois avouer que je n'y avais pas pensé jusqu'à présent et c'est assez frustrant.
En même temps, je ne me voyais pas soutenir un tel argument à mes supérieurs de cet manière.

" - Écoutez, je vais exploser la ville entière pièce par pièce, mur après mur.
Vous verrez Je finirais bien par tomber dessus un jour ou l'autre..
"


Les secousses s'étaient arrêtées. Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais si elles n'avaient pas eu lieu nous n'aurions peut-être jamais mis la main sur ces nouveaux indices qui nous ont permis d'avancer dans notre enquête. Du même coup, il faudra aussi remercier le fameux indicateur anonyme pour nous avoir averti du futur départ des Rebelles de leurs planques. J'imagine que c'est une taupe ou un de leurs ennemis qui leurs a joué ce tour, à notre plus grand bonheur. J'organiserais une cérémonie de récompense sur le mérite pour service rendu à la nation si c'est un citoyen lambda. Autrement, j'aviserai. Soit, je le recrute en qualité d'informateur. Un indic' en somme, soit s'il s'agit d'une personne mal intentionnée, je la coffre et la boucle pour tous les crimes et méfaits commis. Voilà, quelque chose de juste et d'éloquent.

A mesure qu'on avance les murs changent d'aspect, de la teinte à la texture tout semble différent. Plus propre, plus résistant. Comme si cet zone avait moins vécu, tout du moins mieux préservé que le reste des galeries souterraines. Quelques temps plus tard, l'éclaireur nous fît signe de nous arrêtés. Le chemin était clairement piégé. Une aubaine que les tremblements causés ont déclenchés des pièges et abîmés le mécanisme. C'est la providence qui est de notre côté.

Comment pourrait-il être ailleurs alors que tout nous indique qu'ils ne sont plus très loin d'ici.

Cependant, le problème reste entier.

Si par chance on connait l'existence des pièges dans cet zone, on est incapable de dire combien il y en a et/ou s'ils sont toujours fonctionnels ou pas. Il faut donc redoubler de prudence. Et marcher en formation Wyvern. Chaque escouade se compose si possible d'un vampire pour ouvrir la marche, d'un lycan et d'un nécroman pour fermer la marche. La vérification est parfois lente et assez laborieuse. Arrivé à un point où plus aucun piège n'a été détecté, je demande à redoubler encore plus de vigilance. En fin de compte, c'était une porte à verrou électronique. Grâce à un petit bijou de technologie, j'eus décodé le mot de passe en quelques minutes seulement. Malheureusement, la secousse n'avait pas eu que des effets positifs.

Non.. Pas ça, pas maintenant. Le voyant s'était allumé, mais la porte ne s'ouvrait pas. Elle restait bloqué, même pas entrouverte. Pas moyen de la faire sauter, on serait ensevelit avant de pouvoir y pénétrer de cet manière. Il est donc temps de passer à la formation Buffalo. Les lycans devant et les autres derrières.

Après plusieurs assauts furieux de puissances animales accrue par le reste du bataillon, la porte était désormais plus disposé à nous dévoiler ses secrets. Par delà la porte, se trouvait une guillotine qui allait et venait comme si de rien n'était. J'imagine qu'elle aurait dû attendre qu'on franchisse un point précis de la pièce avant de s'élancer, peut-être même que la porte en arrière aurait du se refermer pour limiter le nombre de sortie à une. Mais dans tous les cas, elle n'est plus si dangereuse qu'elle n'en a l'air. Certains lycans plus fous ou plus téméraires ont osé se servir d'elle comme moyen de déplacement et sauter en fin de salle.

Néanmoins, rien ne m'avait préparé à ce qui m'attendait dans la pièce suivante. Je ne sais pas si c'était ma vision qui me jouait un vilain tour ou quoi, mais l'espace d'un instant. Il m'a semblé avoir vu Izzy se faire poignarder. Mon sang ne fit qu'un tour, d'un puissant mouvement des deux bras en même temps, j'envoyais violemment s'écraser contre le plafond l'énergumène qui avait osé la toucher. Il retombera quelques instants plus tard, secondé par des débris et une masse de poussière, s'écrasera de nouveau, au sol cette fois-ci.

Je me dirigeais vers l'inconnu.. Ma présence d'esprit étant revenu, je savais que ce n'était pas ma jumelle.

J'ordonnais d'apporter les premiers secours quand un éclair de lucidité me frappa.

" - Kuro !!? "

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Jeu 23 Oct - 7:25


Mon Titre




Le sang giclait, dégoulinant désespérément de mon corps, ce liquide si précieux à notre misérable vie. J’étais sérieusement touchée… J’haletais encore et encore retenant un cri de douleur. Je fermais les yeux écoutant les pas des messieurs qui s’avançaient vers nous. Bordel mes pouvoirs semblaient épuisés exténués… Non c’était mon corps qui n’en pouvaient plus tant il a été sollicité. Que faire si ces hommes étaient des ennemis ? Je n’ai ni d’armes ni pouvoir ni une bonne condition physique. Me cacher n’est ni une solution. Ma réflexion ne fut prolongée à cause du chien de garde qui cria :

Kuro ! Tu es blessée ?

Par réflexe, je me reculai en plein milieu du chemin me laissant ainsi à découvert. Il se précipita vers moi alors que moi je tentais de m’éloigner tel un animal blessé. Son élan affolé me mettait en rage. Il était inapproprié de crier eh oh tu es blessé alors que des gens arrivent…. Il était plus intelligeant quand il était conditionné sérieux. Je connais mon état pas besoin qu’on me le crie dans la figure…. Je voulus m’avancer vers lui pour lu mettre une soufflé histoire de lui remettre les idées en place mais ce ne fut qu’un véritable échec puisque je me suis écrasée au sol quasi inerte. Je ne voyais pas très bien. Le gaïen fut projeté par un homme…je crois…. Plus rien n’était sûr…. J’attendais mon échéance quand j’entendis un son, une voix masculine et dirigeante. Des secours avait il dit ? Et mince euh non cool. Je ne savais quoi penser. Je me voyais mal expliquer à vive voix pourquoi j’étais ici dans un endroit secret et qui plus est le repère des rebelles. Pire je ne me voyais pas leur dire que je cherchais à pactiser avec des terroristes afin de soumettre la population et détruire leur mode de vie pour quelque chose de beaucoup plus fin. Non ce n’était pas envisageable. Je devais trouver une excuse plausible… Arg qu’est ce que j’ai mal ! Me faire poignarder par un minus qui s’est fait soumettre comme jolie gentil toutou. Attend j’ai une idée j’ai trouvé mon excuse. Ouais c’est lui !!! C’est ce gaïen que j’ai réussi à faire revenir de l’endoctrinassions. Je n’ai qu’un dire que je cherchais le repère des rebelles car j’ai eu vent qu’on retenait un des notre. Ne pouvant laisser notre espèce se ridiculiser, je suis venue personnellement. Et comme je suis très têtue et bornée, j’ai voulu le sauver seule comme une grande ! Ouais….c’est, comment dire…..détonant, et bien construit ! Je tentais de me relever souriant hypocritement au monsieur que je distinguais à peine. J’essayais de cacher ma plaie tel un enfant qui a fait une bêtise. Je resserrais mon tee shirt vers l’arrière afin de cacher le sang. Inutile de dire que c’était futile puisque le sang continuait de couler. Mais bon on n’est pas toujours lucide, terre à terre. Autant faire que tout va bien alors que j’étais pâle comme un cachet d’aspirine, que ma peau grise prenait des teintes rougeâtres et enfin que je ne me tenais pas droit. Finalement le type parla assez fort pour que je comprenne ce qu’il dit :

Kuro !!?

Cette voie me dit quelque chose…. Je décidais de me frotter les yeux avec une seule main afin d’y voir plus clair et ensuite de regarder autour de moi. Le lieu était en ruine tant les secousses ont été mortelles. Cette base avait failli être notre tombeau. Mince, les rebelles avaient déserté. Quant à monsieur gaien il était assommé un peu plus loin. C’est probablement l’homme en face de moi qui en est la faute. D’ailleurs il avait l’air inquiet. Comme s’il avait eu peur de quelque chose. En plus il m’avait appelé avec mon prénom… Il me connait c’est sur. Il a les cheveux roux de Zune et attend je l’ai déjà vu lui. Il n’avait pas remplacé l’absence de Malik ? Ah si je n’avais pas vu que c’était un homme je l’aurai appelé Zune… L’affront !!! Je me mis une petite claque pour me garder éveillé et me tournait toute mon attention vers l’homme mystère du cirque.

Salut petit gars. Quelle belle journée aujourd’hui idéale pour faire un tour dans les égouts ! Toujours aussi résigné à donner son nom ?

Je racontais n’importe quoi je délirais.. Je me disais, s’il est là, çà veut dire qu’on a fait un raffut d’enfer ! Des personnes vêtues de l’uniforme courraient un peu partout criant R.A.S.

Tu fais partie de la milice ?

TADA après les terroristes les justiciers. J’aurais bien voulu une journée de repos.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Raito Berger


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 28 Déc - 15:25

[postbg=http://i58.servimg.com/u/f58/18/21/69/91/image810.jpg]
Alors que je remarquais la personne qui se trouvait à mes pieds, je lui fis adresser les premiers soins.

" Salut petit gars. Quelle belle journée aujourd’hui idéale pour faire un tour dans les égouts !
Toujours aussi résigné à ne pas donner son nom ?
"

Elle racontait n’importe quoi, elle doit être en état de choc. Elle délirait complètement.. C'est peut-être plus grave que ce que l'on pensait. * Qu'on lui apporte une civière !! * criais-je en direction des gardes à proximité.

Les miliciens courraient un peu partout en criant R.A.S.

" Tu fais partie de la milice ? "

Je lui répondis calmement : " Chaque chose en son temps, on va d'abord s'occuper de cet vilaine blessure.
Ensuite, nous aurons une petite discussion ensemble et je te dirais mon nom si tu y tient.
"

Je la laissais entre de bonnes mains afin de faire le point sur la situation. Les quelques poches de résistances ne sont que des leurres, chairs à canon servant de boucs émissaires pour retarder notre progression et aider à faire fuir le gros poisson. De nombreux Kamikazes se sont fait sauter pour le bien de la cause en condamnant des issues. Certains en vain, car les débris ont été suffisamment déblayés pour assurer un passage.

Ceci fait, je ne pouvais que tenter de d'en garder certains en vie, ce qui est très difficiles car l'instinct de survie chez eux est quasiment inexistant. Comme si leurs vies n'avaient aucune valeur, ils préfèrent le sacrifice ou le suicide à liberté ou la captivité. Quels pauvres gens..

Je laissais donc les brigades finir le ménage et sécuriser les lieux afin de retourner voir les deux personnes qui sont encore en vie. Le prisonnier est camisolé, drogué et bâillonnée après avoir précautionneusement vérifié qu'il n'avait pas de quoi se donner la mort. Quant à la blessée, elle a l'air de retrouver un peu de couleur, si je peux dire. Parce que blanc sur gris, ça ne saute pas au yeux, je vous l'avoue.

Je m'approche près d'elle et le lui demande d'un air soucieux :
" Qu'est-ce que tu faisait ici ? Comment est arrivé là ? "

Plus j'y pense et cela m'obsédais. Comment à t'elle pu trouver l'entrée "secrète". Elle a du avoir des informations utiles ou un coup de main de quelqu'un à l'intérieur. Il y a moyen de faire quelques choses pour avoir ses informations autrement que par la violence, du moins je l'espère pour elle. Les unités rassemblées pour l'évacuation de la zone, je gardais un oeil sur ma protégé du moment.

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Jeu 26 Mar - 17:31


Rapport monsieur




Vaguant à droite et à gauche, je luttais dans un effort sur humain pour ne pas perdre connaissance. Je n'étais pas très bien, surement du à la perte de sang. J'essayais de me concentrer sur la voix masculine devant moi. Malheureusement ce ne fut pas un bon point de repère puisqu'il ne parlait pas beaucoup. Je m'attendais à une pluie de question mais visiblement ce n'était pas encore mon heure.... Peut être trop occupé à scruter les lieux du moins ce qui en reste. J'avais foutu un sacré bordel avec l'autre petit.... Etrange d'ailleurs.... Je croyais que les lieux étaient beaucoup plus solide à vrai dire. Et puis... Je m'attendais encore moins au faite qu'il me laisse contre quelqu'un de mon espèce oui. Ils étaient pourtant beaucoup plus nombreux. Ils auraient pu me garder prisonnière et m'endoctriner mais non ils se sont enfuis comme des voleurs.... Tsss, les rebelles..... Je me suis fait avoir comme une adolescente en chaleur. Non mais c'est vrai blessé par un junot... Ma réputation va en prendre un sacré coup ! Faible je suis sur le coup, à la merci de la police... Tout ce que j'aime vraiment. Je les déteste, à faire les justiciers et à réprimer le peuple comme des gentils toutous. Surtout à la compte des grandes firmes telles que les laboratoires. Cela ne m'étonnerait pas s'ils étaient financés par le cinq flèches... C'est vrai quoi ? Rien de plus banal que çà. Dans quel ennuies je me suis fourrée à foncer comme une furie... Je me sens tellement idiotes sur ce coup ! Le pire c'est qu'il m'aura fallu un couteau dans l'abdomen pour m'en rendre compte. Conquérir le monde avec des terroristes !!! Quel idée stupide. Mais bon c'est fait on n'y peut rien. On n'est jamais à l'abri des soucis.

Je sentis quelque chose de chaud m’envelopper. Je sortis de mes pensées et constater qu'on s'occupait de moi.
AÏE mais arrête toi. bordel c'est quoi ces manières, je n'ai pas besoin de soin je vais "parfaitement" bien je vous assure. Allez oust, allez réconforter le gars la haut il en a besoin.

Ouais c'est vrai, j'ai beau le clashé, il a été endoctriné, sa vie a basculé tous ce qui croyait viens de s’effondrer pour revenir à la dur réalité. Ouais la dur réalité de s'être fait abandonner par une pseudo famille, de retrouver une partie de sa petite mémoire de poisson rouge, de s'être pris une Fusrodah dans la tête. Non je ne suis pas responsable c'est pas vrai c'était de la légitime défense. Bon d'accord un peu. Mais bon je n'aurai pas voulu mourir maintenant sans rien faire, sans connaître cette terre de cinglé et ces gens. bla bla bla. J'imagine qu'il a été torturé pour être endoctriner de la sorte. Il reste un gaïen après tout. Un amoureux de la nature et un mangeur de plante.... Ahah la blague.... Non c'était un gaîen aux yeux rouges les disjonctés de la cervelle, le peuple refoulé, un homme un vrai.... Peut être un faible sur les bords mais bon un petit peu d'entraînement et voilà, il sera 'fin prêt ! Plus sérieusement, il a vécu un enfer donc soyons gentil s'il vous plait ! Je gardais la couverture sur mes épaules histoire de me réchauffer. Ils avaient réussi à me mettre un bandage et à arrêter les saignements. Je les entendais parler de m'envoyer à l'hopital comme si j'avais une tronche à aller là haut. Sérieusement... J'ai besoin de personne tout le monde le sait et je l'espère. Je suis une GRANDE fille avec ses conneries, et sa fugue.

Qu'est-ce que tu faisait ici ? Comment est arrivé là ?

L'homme, étant revenu, me posant une question que j'aurai espéré innocemment ne pas entendre, j'inspirais à fond. Il fallait pas faire n'importe quoi avec ce type d'individu autrement je suis sur de finir au trou.... Après quelques instant de vide dans ma tête je lui répondis idiotement :


- Ce que je faisais ici ? C'est simple je cherchais les rebelles. J'étais dans la rue me doutant qu'en fouinant dans des lieux sombres je trouverais quelques choses de suspect, j'ai rencontré un nana pas commode avec qui je me suis frittée comme une barbare. Je voulais trouver des alliées pour m'aider à fonder une armée contre cette génération si hypocrite pour qu'ils ouvrent les yeux. Je me suis dis que les rebelles c'était une bonne idée surtout que eux aussi connaissent l'exclusion de la société. Je me voyais les comprendre et malheureusement cela à mal tournée. Endoctrinés jusqu'à l'os ils savèrent qu'ils sont des psychopathes. J'ai trouvé un télépathe qui a entendu des bruits dans le sol, j'ai pris le chemin des égouts esquivant les excréments, les pièges, la guillotine qui a valu de fendre mon épée. Et puis... je tome sur cet abruti, un membre de ma race qui s'est fait avoir par ces crétins d'hybrides et qui m'a eu. Les rebelles se sont barrés comme des lâches au lieu de me capturer de me torturer et de me tuer. Ils sont bêtes quand même, j'aurai été un bon élément mais bon, je me suis rendu compte que c'était une mauvaise idée... Je voulais juste m'amuser un peu... D'ailleurs, cela faisait longtemps que je n'avais pas relacher la pression regarde les bâtiments, je n'ai pas été de mains mortes. C'est peut être pour çà qu'ils se sont enfouis. J'ai foutu le bordel... ahahahah que jeunesse se passe. Au final, j'ai récupéré un de mes confrères il est sauvé... avec quelques séquelles mais bon au moins il est hors de danger. Je ne serai pas venue pour rien.

Ouais j'ai dit la vérité... Je me suis dit qu'elle était tellement infaisable qu'il y croirait pas. Du moins j'espérais et puis quand même s'ils m'arrêtent je m'évaderais quand mes pouvoirs reviendront à leur top. Je suis chaude bouillante, j'ai mon honneur d'anti sociale et de gaïenne redoutée à sauver.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Raito Berger


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Sam 18 Avr - 21:26

- D'accord, donc laisse moi récapituler pour voir si j'ai bien compris. Tu cherchais les rebelles pour t'allier avec eux. ~ Pas étonnant que te tu sois retrouvée dans cet état ~ pensais-je. Comment as tu été mis en contact avec ses personnes qui t'ont mis au courant pour le QG des rebelles ? Peux tu me faire la description la plus exhaustive de ces deux personnes ?

Je l'écoutais raconter son histoire et me disais ~ Bonjour la réputation de la milice quoi.. Bon, en même temps, c'est pas faux qu'ils sont pas tous foncièrement bon, mais c'est pour ça que je suis en train de monter un dossier pour pouvoir mettre à pied tous ces pontes qui se croient au dessus des lois simplement parce qu'ils sont haut placés. C'est d'ailleurs pour cet raison que je n'ai pas cherché à être plus promu que ça. Enfin, si un peu au début. Mais je me suis rendue compte que plus on était haut placé, et plus on dessine une cible sur sa tête. De plus, on est plus difficilement mis au courant de ce qui se passe en bas de l'échelle alors autant rester au milieu, histoire de pouvoir fouiner au plus près tout en étant le plus caché possible. L'exclusion, j'ai connu ça aussi. Pas de chercher bien loin, j'étais souvent à part étant gosse. Du coup, j'avais du mal à avoir des bons contacts avec les autres. Mais avec le temps, c'est passé. Et j'ai appris à me servir de cet apparente austérité comme une force.
Je chassais vite fait ses pensées parasites pour revenir au temps présent.

Tiens c'est vrai ça. Pourquoi ne l'ont-ils pas tués ? Est-ce que c'est par peur des représailles ? Est-ce parce qu'elle a des contacts qui lui ont promis un statut privilégié qui visiblement n'a pas été tenu. Est-ce que ça pourrait être notre intervention qui a causé une telle situation. Étant prise au dépourvu, ils ont préférés fuir plutôt que de faire face. Surtout depuis que j'ai eu ma brigade d'intervention. A force de ne plus les sous-estimer, on a bien fini par les mettre dans l'embarras et les pousser à faute. Ce qui n'est pas une mauvaise au final. Les pousser à la faute prouve bien que nos actions les dérangent, ce qui n'a pas été le cas pendant une longue période après avoir eu mes classes.

Plus je l'entend parler, plus je note par moment une forte similitude de caractère avec Zune. Ce pourrait que la nana louche qu'elle est rencontré soit-elle. Je n'y croyais pas trop, mais bon. Quand on de parle mauvais coup, elle n'est jamais vraiment très loin.

Sache que l'idée que tu te fais de nous est en partie erroné. Si tu étais au courant de tout, tu saurais que j'ai noué une alliance avec les rebelles de Nöre. Pour renverser le pouvoir de la milice qui y dictate. Les nouvelles recrues sont amenés à avoir plus de considérations pour leurs prochains du moment qu'ils respectent des règles de vie en communauté. Quitte à ne pas avoir un monde de paix et de félicité.. Autant être franc et respectueux les uns envers les autres, ça peut être un minimum exigible je pense. Dis moi une chose, tu ne connaîtrais pas une certaine Zune, par hasard ??

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Petit jeu [Pv Petite Nuit et Petite Mélodie]
» Petite Nuit
» Petite Nuit ~ Les ténèbres n'avalent pas tout, juste ce qui se trouve sur leur chemin.
» La vie doit continuer... |Baptême de Petite Nuit et Petit Éclair|
» Petite nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Entrepôt Désaffecté-