Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Ven 24 Jan - 18:46


Douce nuit étoilée




Arg que du tracas putain.... Je me suis garée un peu plus loin avec ma bécane, je me suis rendue vite fait dans un bar histoire de me rassasier un peu et d'être un peu défoncé pour ne pas faire un massacre. Car oui j'avais envie de massacre. Il était peut être l'heure pour moi d'enfin mettre mon plan en exécution. Le meurtre de notre cher Maire, m'a quelques peu fâché surtout qu'il me devait un petit tour dans ces satanés archives et voilà que Zune le tue. Tu ne pouvais pas le faire après, non ? Mais bon de quoi dois je me plaindre ? Cela fait un homme en moins à tuer.... Je sais plus que n'importe qui le bien fait que de tuer un sac à patates. Pfff... Je pensais qu'il était plus puissant que çà. J'ai reçu récemment une lettre de Monsieur le mort qui me donnait l'accès privilégié de la salle des archives. Au moins elle n'a pas foutu mon cadeau en l'air cependant je crois que je peux dire adieu à mon immunité. Bon bon... J'ai eu vent que je pourrais peut être retourner voir nos très cher gaïens aux yeux bleue à Fanta. Que du bonheur ! Une réunion annuelle pourra enfin avoir lieu. "Sauvons l'humanité" bla bla bla, toujours le même discours... On crame tout ou on recommence notre petit scandale à fanta. Pourquoi pas moi je dis. 'Fin ce n'est pas trop élaboré et puis.. vu le résultat.... Cela va être un sacré bordel et je n'ai encore aucune idée pour me lier d'amitié avec les peluches bleues. Sur Fanta c'était simple, les gens foutaient leur bordel. Gaïa en avait marre on l'avait vu avec le nombre considérable de naissance. On a réussi à les convaincre en leur disant : "vous en faites pas, on va changer leur foutu mentalité, il y aura quelques dommages collatéraux, c'est tout... mais on va leur fichtre une méga peur et au final, ils finiront par respecter Gaïa." Ils n'étaient pas très enchantés par ces dommages collatéraux néanmoins après quelques mois de réflexion on avait fini par tous se rejoindre à un endroit stratégique près d'une plaque tectonique et à faire tomber un tremblement de terre, un volcan et des tsunamis. La classe quoi ? Un petit coup de gravité et paf ! Mais bon toujours pas de résultat. Visiblement les bleues vont finir par se suicider si les habitants de cette planète ne change pas ; cela m'arrangerait.

D'un point de vue personnel eh bien c'était le bordel. Lau est trop gentil ce n'est pas amusant attendant toujours les faveurs de monsieur. Monsieur lui eh bien on prend petit à petit de la distance. Il me gave... Ce monde devient de plus en plus dangereux. Edouard est tombé gravement malade et pour éviter de faire une broutille je le laisse à mon esclave. Pas de disputes pas de problèmes et au moins je me ne prends pas la tête. Je me contente d'avancer dans ma modeste vie. Je n'arrive toujours pas à m'insérer dans la vie active. Peut être que d'ici peu cela va changer. Aucune idée et pour le moment je m'ennuie à mourir. J'avais besoin de trouver quelqu'un avec qui causer quitte à se battre je m'en fichais je voulais sortir hors de chez moi. Je veux faire avancer mon devoir. Pourquoi maintenant ? C'est simple l'ouverture prochaine de Fantastica, la mort soudaine du Maire et l'arrestation de Zune, çà pue. Il est temps que je bouge et qu'enfin j'anime un peu ce pays. J'étais à la recherche de rebelles plutôt bien placés. J'aimerai bien en apprendre plus à leur sujet et voire éventuellement une alliance provisoire. J'avais besoin de main d'oeuvre. C'est vrai ma race on est tout de même pas mal mais il serait inconscient d'entamer un massacre si on est les seuls face au monde entier. De plus, maintenant tout le monde s'est pour notre but. Pas à fond mais un peu pour qu'il se méfient de nous. J'avais envie de massacrer du people et surtout de bouger !!!! Je savais qu'en m'aventurant à la recherche des rebelles je risquerais de perdre la vie ou d'être enfermer surtout que j'appartiens aux espèces maîtres. Mais bon c'est un risque à prendre... et puis je pourrais un peu tester mon évolution pour les combat. Car oui ces derniers jours je n'ai pas chômer depuis le wood circus. La piqûre de l'araignée m'a poussé à bouger un peu mon cul et de perfectionner mes coups et mon pouvoirs. J'ai étudié quelques livres que j'ai trouvé sur chaque race afin de voir leur point faible prédéfini....

Je cherches des rebelles mais que vais je leur dire ? "Salut les mecs, ça vous dirait une ptite guerre contre tout le monde. " Tss ou encore "Et j'ai découvert que les hybrides étaient des égaux face aux espèces maîtres çà vous dirait une petite révolution histoire de clore un peu cette injustice". Enfin bon on verra bien comment évolueront les choses le moment voulu. Et pas mal le wood circus me permettrait de captiver les esprits. 'Fin bon on verra. Pour l'instant j'étais un peu dans un état second mais pas suffisant pour ne pas me battre ou encore ne pas parler sérieusement. Je longeais le mur sur ma droite, j'étais dans une petite rue sombre en pleine nuit. Bref pas la sécurité quoi. Mais comme Mère me l'a appris les animaux sauvages sortent la nuit alors pourquoi pas des fugitifs terroristes. Je m'assis un instant sur une poubelle dans l'ombre de la lumière et j'attendais. Quoi je ne sais pas, je posai mon glaive à côté de moi, je m'accoudai au mur et croisai mes bras regardant avec beaucoup d'attention la lune qui semblait être bien ronde ce soir. Il faisait un peu froid mais rien d'insupportable. J'étais vêtu de cuir les cheveux détachés. Les chauves souris semblaient de sorti. Bref cette nuit je ne rentrerai pas chez moi. Pas envi de m'emmerder.



_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mar 28 Jan - 0:37

Ma mère était enfermée... C'était pas vraiment ce que j’appellerais des jours heureux.
Le fantôme aux cheveux violet était passé me prévenir et j'avais aussitôt fouillée l'ordinateur portable de mon oncle pour savoir le sort qu'ils lui réservait.
Pas grand chose apparemment. Des années d'enfermement et pas de possibilités de visites. Rien à voir avec l'histoire alarmante que m'avait raconté le traître. J'aurais pu la libérer mais je n'en pris pas la peine. D'ailleurs le fantôme insista pour que je n'en fasses rien. Les journées redevinrent vites monotones et j'eus le déplaisir de voir qu'on avait finit par parler de Zune dans le journal. L'assassinat de Philipé Darkest.
Quant à cette histoire d'assassinat du maire, je n'y avais pas cru. Il n'y avait que peu de témoins et ceux-ci ne pouvaient que confirmer que l'on avait vu un cadavre décapité aux vêtements en lambeaux derrière le mausolée où s'était aventuré le maire. A vrai dire, cela pouvait tout aussi bien être son agresseur... Et puis j'avais du mal à croire que quelqu'un qui m'ait autant agacé puisses périr autrement que par ma propre main...

Car le maire m'avait fait la belle crasse de m'envoyer une lettre, toute officielle qu'elle se voulait, alors que je n'étais pas censée exister ! Comment connaissait-il mon nom et ma localisation ? Je me sentais épiée, tâchée... J'avais merdé quelque part et le seul moyen de dissimuler une telle faute aurait été de le tuer.
Depuis cette fête, j'avais vécue chez mon beau-père, ayant de la difficulté à rejoindre les miens sans véritable excuse pour une si longue absence. J'avais désertée le combat lorsque j'avais compris qu'il ne menait à rien et un tel acte de trahison était passible de mort. Pour m'en tirer, il fallait que j'ai une brillante idée. De celles qui laissent bouche-bée.
Je venais de me remettre des événements du cirque. Moralement cela n'avait pas laissé grande séquelle -a vrai dire, je n'en ait strictement rien à faire des origines du monde. Ce qui compte, c'est moi. Pas ce qui a fait que je sois moi. Mais physiquement... J'avais été fortement brûlée et mon dos me faisait toujours mal. Je me sentais rigide, comme dans un costume trop serré et ma transformation prenait plus de temps.

Ce que j'étais venue faire ici ? Rien qui ait à voir avec ma condition. J'avais appris au passage qu'un des clones du traître était tombé gravement malade de la même maladie qui l'avait emporté. Cette histoire de 'maladie mortelle', j'avais eu un peu de mal à la gober et j'étais venue m'assurer moi-même que Mistigri Mare allait bientôt passer l'arme à gauche. Le temps de jeter un coup d'oeil par la fenêtre de la chambre et j'haussais un sourcil, fixant d'un air pas convaincu le jeune adolescent alité. Finalement, peut-être qu'il était bien en mauvais état.
Je ne sais pas depuis combien de temps il habitait dans cet immeuble désaffecté, mais je me doutais que cela devait coïncider avec l'évacuation de Fantastica. Mes compagnons Rebelles avaient alors décidés de laisser l'enfant si près de notre territoire car il nous servait de couverture. Bien que recherchant les rebelles, celui-ci n'eut jamais la lucidité de s'apercevoir de notre quartier général à quelques dizaines de mètres seulement de chez lui. Lorsque quelqu'un s'aventurait ici, l'honorable mioche chassait l’importun. Il avait par la suite déménager pour aller vivre chez quelqu'un d'autre mais avait dû revenir hanter les lieux, rongé par la peur de mourir en publique. Je le vis seul dans cette chambre et vérifiait qu'hormis lui, l'immeuble était bien désinfecté... Ce qui n'était pas le cas de la ruelle adjaçente.

Je sortis. Ce fût le temps de faire quelques pas avant de m'apercevoir qu'une fille attendait dans la rue, assise sur une poubelle. Avant qu'elle ne me remarque, je me décidais à prendre son apparence. Le geste était stupide et je doutais d'avoir la moindre idée de ce que j'étais en train de faire. Une chose était pourtant sûre : C'était une façon de montrer les crocs. Et aussi d'éviter que l'on m'aperçoive avec une peau bleue. C'est toujours utile de cacher sa propre race et donc ses points faibles.
Je traînant rarement dehors sans armes. J'avais sur moi, accroché à ma ceinture, un petit pistolet contenant quatre balles. Pour le reste, j'avais gardée de mon enfance en quartier rebelle la bonne habitude de toujours me dissimuler. Vous pouviez donc compter sur ma doudoune pour avoir une immense capuche cachant en partie le visage que je venais d'emprunter. Prendre l'apparence que l'on désire est une chose, se faire remarquer en est une autre. Je me contentais de passer à côté de l'individue pour m'arrêter à six mètres d'elle, m'adossant au mur. Si elle bougeait, j'allais la suivre. C'était louche. Dans ce quartier on ne voyait passer que des jeunes drogués ainsi que des rebelles. Et ce n'était pas la dégaine d'une rebelle. Si c'était une droguée, je pourrais toujours la tuer et récupérer son argent de poche -revendre sa came ? Malheureusement elle n'avait pas l'air d'une droguée et je me demandais bien ce qu'elle était. Ce n'était pas la première fois qu'il se passait quelque chose d'étrange dans ce quartier. A vrai dire, nous ferions même mieux de changer de coin car je me demande si la population toute entière n'est pas au courant de notre présence... Une autre espionne dans le QG ? Cela serait fort peu lucratif et je dirais même que ça nuirait totalement à mon intérêt financier... Comment refourguer des informations déjà vendues ? Dans tous les cas, elle était présente et elle avait bien l'air d'attendre quelqu'un. Je scrutais droit devant moi, à l'affut du moindre bruit venant de sa part...



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Ven 31 Jan - 20:06


Bonjour toi



23 heures passées et toujours aucune trace de qui que ce soit. Je me levais tranquillement ramassai mon glaive et me mis à marcher vers ma moto. Je zigzaguai un peu certes mais j’étais en toute possession de mes moyens. J’avançais encore tout droit, complètement dépitée de mon échec. Après tout, qu’attendais-je ? Qu’un rebelle se pointe devant et me dise « Salut je suis un rebelle que faites vous là ? »… Trop simple encore une fois. On va dire que je ne suis pas vraiment patiente. Au moins cette sortie m’a permise d’un peu m’aérer l’esprit. Je n’ai plus qu’à trouver un arbre dans le coin et de me poser sur une de ces branches s’il veut bien de moi. Je tournai la tête vers la droite et vis l’entrepôt désaffecté, cela vaut peut être le coup de jeter un coup d’œil. Je passai la porte qui grinçait d’un bruit sourd à cause de la rouille, et continua dans le couloir. Visiblement l’endroit était bien sinistré. Chaque pas que je faisais n’était qu’un écho dans l’immense bâtiment. Je me dirigeai vers la première pièce et toujours rien. La pièce était littéralement vide. Après inspection, je finis par revenir sur mes pas mais quelque chose me chiffonnait j’en avais la boule au ventre. Je me sentais comme observer et j etais parcourue d onde negative. Est-ce le lieu ou encore une de mes crises ? Au moment exact où je relevais la tête, je vis une petite silhouette devant moi. Grâce à un faible rayon lumineux de la lune je pus apercevoir que la personne possédait des habits gothiques en cuir ainsi que des Docs, exactement comme les miennes, de longs cheveux noirs et je pus voir en bas de son dos, une peau grise. Alors soit c’est une gothique soit c’est un sosie de moi-même mais dans tout les cas il y avait quelqu’un. Je posai mon glaive sur le mur, recula un peu et finis par dire :

Je sais que tu es là. Montre-toi.

Elle finit par sortir de sa cachette à une distance suffisamment grande pour empêcher l’une comme l’autre de se toucher. Elle ressemblait en tout au point à moi. J’avais mon reflet dans un miroir. Voilà qui est fort intéressant ! Enfin je rencontre une métamorphe. Excellente copie dis moi et ainsi tu as pu garder tes points faibles mais dommage pour toi je sais que les pouvoirs tu ne peux les copier. Mais chut ne faut pas le dire.

-Je ne cherche pas la merde, ok ? Je recherche juste quelqu’un, rien de dramatique. Tout d’abord jolie copie j’apprécie le geste j’ai posé mon glaive à ta gauche donc t’en fais pas. Si tu veux discuter je suis tout ouïe tu es peut être celle que je recherche qui sait ?

Tout en disant ce discours je montrai mes mains et finis par m’accouder sur la vitre bien poussiéreuse derrière moi. Je la fixai intensément et attendais en toute impatience sa réponse. Un sourire se dessina. On va finir par bien s’amuser finalement. Cette soirée n’est pas si mauvaise pourvu qu’elle soit attractive. Je ne pense pas qu’elle fasse partie de la milice étant donnée son rang. Je me demande qu’elle est sa force… On verra bien. Si elle est bien une rebelle il se pourrait bien qu’elle ne soit pas seule ou encore que je ne suis pas loin de leur repère. Si ces hypothèses s’avèrent être juste je crois bien que je ne suis pas rencontrée chez moi avant un bon bout de temps. J’étais sur mes gardes, j’ai chargé en moi une petite dose de gravité au cas où. On ne sait jamais je ne connais pas l’intention de mon colocataire mais vraisemblablement elle est sur ces gardes. Bien… Il va falloir se la jouer subtil. Je ne veux pas l’effrayer.

Je souhaite juste discuter un peu.

Je ne suis vraiment pas douée pour les communications, ce n’est pas pour rien que j’ai quasi personne dans mon entourage. Il fallait que j’y aille sur la pointe des pieds ce qui n’est pas mon fort. Je contemplais la jeune femme devant moi. Je me demande à quoi elle ressemble en vrai, elle est peut être irrésistiblement jolie…. Je pense au plus profond de mes trippes que cette femme ne leur ait pas étrangère. J’ai besoin de l’aide des rebelles si je veux que mon plan soit optimum

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Sam 1 Fév - 10:38

Puis elle entra.
Je déteste avoir à me mêler des affaires qui ne me regardent pas, mais je suppose qu'aider cette famille ne m'apportera pas de mal. N'ais-je pas laissé leur modèle original mourir à petit feu au QG ? Je ne risquais rien sinon une bonne bagarre, je pouvais bien en profiter pour rattraper un petit peu ce karma déchu. Je la suivis donc. De loin d'abord, observant le moindre de ses faites et gestes. Je savais que Mistigri n'avait pas quitté sa chambre et donc que c'était le seul lieu dont elle devait rester éloigné. Elle se retourna, me vit. Je respirais plus calmement et reportais toute l'attention que je puisse offrir dans de telles circonstances à ce qui allait se passer. Fuir, attaquer... Ou discuter. Je n'aimais pas tellement la dernière option mais il fallait bien savoir si cette visiteuse était seule ou si d'autres allaient venir histoire de fouiller les lieux. Peut-être allait-elle chercher du renfort, après tout.


- Je sais que tu es là. Montre-toi.

J'avais remarqué que tu m'avais remarqué. Soupirant doucement, je ne fis strictement rien. Tirant sur ma capuche pour qu'elle ne remarque rien ni sur mon visage, ni sur mon apparence. Pour qu'enfin elle ne remarque pas que j'avais pris la sienne, j'attendis.

-Je ne cherche pas la merde, ok ? Je recherche juste quelqu’un, rien de dramatique. Tout d’abord jolie copie j’apprécie le geste j’ai posé mon glaive à ta gauche donc t’en fais pas. Si tu veux discuter je suis tout ouïe tu es peut être celle que je recherche qui sait ?

- Tu me dis que tu sais où je suis... Et tu me demandes de venir. Soit tu es mythomane, soit tu te contredis fortement. Lançais-je sur un ton amusé qui était en réalité plein de cynisme. Nous n'étions pas amies. Je la fixais droit dans les yeux. Et pour voir sous ma capuche, tu as des lunettes à rayons X intégrées ? ...Il faudra que je m'en fasses installer. Je ne comprenais pas comment elle avait fait pour me démasquer en un seul instant. Me remarquer... Je n'avais rien fait pour qu'elle ne me voit pas. A l'extérieur, je m'étais même installée peu loin d'elle pour qu'elle vienne me parler si c'était une chercheuse de noise. J'étais passée devant elle ! Je déteste ce type de personne qui vous cernent d'un coup d’œil. Tu recherches qui ? Crachais-je froidement.

- Je souhaite juste discuter un peu.

Moi pas. Être sociable, ce n'était pas mon genre. Et pour que la situation ne traîne pas trop et qu'enfin elle n'aille pas s'imaginer des histoires comme quoï je serais une Rebelle je lançais.

- Je m'appelle Ruko De Laudreuil. Je suis la fille d'Onikage. Et toï, t'es qui ?

...Je déteste utiliser ce type de présentation. C'était la première fois que je la tentais et... Bof. Franchement ? Non. Plus jamais. Les De Laudreuil sont célèbres dans le coin. Onikage traîne souvent dans la press people. Je viens de m'afficher comme une fillette hyper-gâtée et cela ne me plait pas. Mais ça pourrait la dissuader d'attaquer. ...Ou la pousser à attaquer si par un effrayant éclair improbable de lucidité elle devinait que Zune était ma mère. Ma mère se fout toujours dans des tonnes d'ennuis.

- C'est une propriété privé ici. Y'a pas de panneau et tout ça, mais tu ne peux pas y faire ton squatte. Il y a un gamin malade qui a besoin de repos. Je sais pas ce que t'es venue faire ici mais tu peux partir.

...Tant qu'elle le peut encore. Je portais ma main à mon arme.

[S'il te plait, ne manipule plus mon personnage. Je sors de l'ombre si je veux.]



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Sam 1 Fév - 18:34


Une nuit bien eclairee



J'étais énervée. Je ne savais plus ce qui était vrai ou non. J'aurai juré avoir vu une métamorphe et qui plus est, qu'elle ait pris mon apparence. Mais finalement cela a été érronée. La voix de la jeune femme me critiquait ouvertement ; j'en déduis donc que j'ai fait fausse route. Ma tête me tournait : j'avais vraisemblablement trop bu à coup sûr. Je m'appuyai sur le rebord de la fênetre et finis par m'assoir. Je posai ma tête contre le mur en mode désespéré. Qu'est ce qu'il y a de vrai dans cette histoire. Je ne peux me fier à ma vue mais en imaginant que la jeune femme existe, je devais à minimum cacher ma détresse. 

Tu recherches qui ? 

Je m'appelle Kuro. Je ne suis pas vraiment connu dans le coin. Je suis à la recherche d'une personne ou un groupe plus ou moins bien placer pour lui faire parvenir un gentil message mais bon je crois que tu n'es pas ce  genre personne.
 
C'était maladroit de ma part mais bon... je ne parvenais pas trop bien à ordonner mes idées. Heureusement que je n'ai pas cite le nom de rebelle autrement adieu ma subtilité. Je commençai à me perdre dans mes pensees. Quelque chose ne va pas pourquoi ai je cru la voir si elle était cachée et pourquoi était elle là ? Je continua à recencer des hypothèses quand j'entendis le nom Ruko De Laudreuil. Et merde il l'a fallu que je tombe sur la famille de Zune... Moi qui ne voulait pas d'ennuie avec elle pour le moment c'est raté. Je m'excuse d'avance Zuny. 

Je commençai à me lever progressivement, à craquer les vertèbres de ma nuque et dit (d un ton assurant et sacastique)


Tu es donc une De Laudreuil.... J'imagine que tu es vampire également, je me trompe ? Mais je ne trouve pas vraiment que tu as la prestence . Je pense même que tu m'aurais déjà sauté sur mon cou à l'instant même où on s'est rencontré.

Je chargeai l'énergie en moi et m'avançà vers elle d un pas sur.

e me demande à quoi tu ressembles sous cette capuche.

Je commençai à sourire. Si elle était une personne de classe maître peut être que les rebelles me croiront si je leur donne une petite preuve de ma sincérité quand je les trouverai. Je passai ma langue sur mes lèvres d'un geste bien sensuelle. Enfin de l'action enfin !!!! Je me jeta sur elle la projetant d'une charge de gravité contre le mur. Je me demande bien ce qui se passe dans sa petite tête. 

Si tu es bien la fille d'onikage tu seras donc une bonne monnaie d'échange.

Je m'écartai d'elle tout en gardant la petite dose de gravité et dit :

Si tu es celle que tu prétends être tu seras surement d'accord pour un petit tour dans cette entrepôt car si tu me demandes dégager c'est peut être qu'il y a quelque chose que tu caches ici, hihi. Je ne crois pas que l'enfant soit le bon motif. Aucun mâitre digne de son nom en a rien à foutre d'un enfant tu vois. Et en imaginant que cela soit de l'interêt il ne le cacherait surement pas ici. que faisais tu ici Mme De Laudreuil ?

Mes yeux s'illuminèrent, je crois bien avoir attraper un gros poisson. 

- Desole pour toute à l'heure je ne suis pas toute fraîche j'ai du avoir une petite hallucination

Le jeu commence car desormais je n aurai plus aucune retenue..

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 2 Fév - 18:14


" Et dire que pas si loin, il y avait un olibrius qui aurait pu mettre fin à cette... Comment dire ? 'Bagarre' ? "
______________________


Merci maman, pour ces problèmes d'alcoolisme génétiques récupérés dans cette famille... Pour avoir déjà été ivre assez souvent, je finis par comprendre que la demoiselle louche l'était tout autant.

- Je m'appelle Kuro. Je ne suis pas vraiment connu dans le coin. Je suis à la recherche d'une personne ou un groupe plus ou moins bien placer pour lui faire parvenir un gentil message mais bon je crois que tu n'es pas ce genre personne.

Hein ? Je fis une grimace. Rien que de sous-entendre "rebelles" et "gentil" n'allait pas. J'étais bien placée pour savoir que s'il existait des monstres, les Rebelles étaient de loin les plus dangereux. Mais attends voir... Kuro ... Kuro....

- Tu es l'une des personnes qui a participé à l'expédition du Dark Woods ? Ton nom était dans le journal. Kuro Hellsing. Tu faisais équipe avec Mistigri et... Je cherchais le nom du deuxième autant que je le pouvais mais il ne me revint pas. Et un autre. Là, c'était plutôt pourri comme manière de me rattraper.

Mais elle n'avait pas l'air de m'écouter. J'étais grandement ennuyée d'avoir affaire à une telle personne. Au moins le clone violet ne craignait rien si c'était une de ses amies. C'est alors que je me risquais à lâcher un nom.

- Tu es donc une De Laudreuil.... J'imagine que tu es vampire également, je me trompe ? Mais je ne trouve pas vraiment que tu as la prestance.
- Dixit celle qui tient à peine sur ses jambes.
Répondis-je du tac au tac. Imbécile, la prestance c'est pour les cibles.
- Je pense même que tu m'aurais déjà sauté sur mon cou à l'instant même où on s'est rencontré.
- Mais bien heureusement je prends le temps de réfléchir avant d'attaquer.
- Je me demande à quoi tu ressembles sous cette capuche.


Mais elle est totalement décérébrée ? -Non ivre ! Elle s'approchait. Okay, ça commence à sentir mauvais. Je la mis en garde, dégainant mon arme. Un pas de plus et je... Tire. Bon tant pis je tire ! Un coup de feu, deux coups de feu. Pas assez, elle m'attaqua et mon arme s'échappa de mes mains à cause du choc. Télékinésie. Un pouvoir de vampires. Je me laissais faire, tout en sachant que si elle forçait trop, je risquais de perdre forme humaine. Mais c'est en position de faiblesse que l'on en apprend le plus aussi tentais-je de jouer mon rôle de victime le plus longtemps possible.

- Si tu es bien la fille d'Onikage tu seras donc une bonne monnaie d'échange.

...Elle vient de se mettre à dos la Milice, ma mère et mon père. Eh bien... Bien joué. Je suppose qu'avec un peu de subtilité, je pourrais même faire en sorte que ma tante Izzy fasse se bouger les fesses aux Traqueurs. Kuro Hellsing, ennemie publique numéro un.

- Si je suis bien la fille d'Onikage tu auras le Dark Woods à dos. Lançais-je avec insolence. Ce n'était pas mon style de me planquer derrière des gens mais tant que l'on a des ressources... Il faut les utiliser. Après cela sera trop tard.

- Si tu es celle que tu prétends être tu seras surement d'accord pour un petit tour dans cette entrepôt car si tu me demandes dégager c'est peut être qu'il y a quelque chose que tu caches ici, hihi. Je ne crois pas que l'enfant soit le bon motif. Aucun maitre digne de son nom en a rien à foutre d'un enfant tu vois. Et en imaginant que cela soit de l’intérêt il ne le cacherait surement pas ici. que faisais tu ici Mme De Laudreuil ?
- Mademoiselle ! Hurlais-je, irritée. Mariée ? Moi ? Jamais. Je repris un ton convenable. Petit à petit, je dégoulinais vers le sol et perdait ma consistance. Il en fallait peu avant que cela ne commence à se voir. Tu penses sérieusement que si les Rebelles étaient ici ils ne te seraient pas déjà tombés dessus, hein ? Merde, comment m'en débarrasser... J'aurais pû, j'aurais très bien pu ramener cette nana au QG. Du genre "Bonjour les Rebelles, je vous ait dégottée une traîtresse ! C'est pour ça que j'étais partie !" Mais non. Ramener une espèce maître au QG, ça me vaudra bien la mort et je cherchais une manière de me réconcilier avec les miens, pas de me les mettre un peu plus à dos. Bon, combien de temps encore soumise ainsi ? Cela me broyait les nerfs au plus haut point. Puis t'es du genre bien remontée contre les tiens, pour une Vampire. Qu'est-ce qui s'est passé ? Ton copain t'as trompé ? Petit sourire sadique. J'étais bien bavarde ce soir moi qui détestait parler... Au fond, j'espérais bien que notre discussion alerte Mistigri et que ce dernier vienne confirmer ma théorie... Mais ce crétin pionce et je suis pas si sûre que nous nous entendions réellement tous les deux. Non, en fait, je devais chercher la merde. Tout simplement. J'avais envie de me bastonner et tu sais quoï ? Je commence à en avoir assez de faire ma victime.

- Désolée pour toute à l'heure je ne suis pas toute fraîche j'ai du avoir une petite hallucination

...Trop tard. De toute façon, les excuses, c'est pas mon truc. Je repris ma forme slimique et dégoulinait le long de mes vêtements. J'en profitais pour tomber dans une des fissures du sol, là où elle ne pouvait pas m'attraper ni même me viser. Je me déplaçais rapidement et m'arrangeais pour m'étaler entre les replis de la pierre. Je me débrouillais tant et si bien que je réussis à cerner la pièce dans laquelle nous nous trouvions. Une main germa vers l'endroit où se trouvait mon arme. Elle l'attrapa et la projeta loin de la dame. L'effort m'avait coûté mes habits, restés en plan.

- Et maintenant si tu me laissais me taire pour l'ouvrir un peu ? Lançais-je. Qu'est-ce qui t'as donné l'idée de venir chercher les rebelles en cet endroit, hein ?

Non, vous me croyez assez stupide pour ignorer qu'elle parlait des rebs ?



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 2 Fév - 20:04


J'espère que tu t'amuses



Les choses prenaient une drôle de tournure. Voilà que la miss se désintègre et recouvre les parois de la pièce. Au moment même où j'ai senti qu'elle s'échappait je voulais à tout prix sortir de la pièce, me plongeai dans les profondeurs de cet entrepôt et malheureusement sa transformation qui m'a d'ailleurs bien surprise avait déjà recouvert les parois de la pièce. Merde je suis bloquée. et en plus je ne la voyais plus juste une substance insolites dans les recoins de la pièce. Fais chier.. Mais je l'avais bien cherchée il faut dire. Je m'éloignai un peu de la porte de sortie et également de la fenêtre afin de rester au centre de la pièce. Comment faisait elle pour me parler sous cette forme ? Intéressant. Ce n'est donc pas une vampire mais elle s'était pourtant proclamée De Laudreuil or ils ne sont que vampires dans la famille. J'attendis qu'elle finisse son discours et j'ajoutai à la fin de sa phrase un méga fou rire. Elle m'amusait la jeune fille.
Sérieux je l'adore.

Moi une vampire ? Tu te fous de moi. Tu trouves que j'ai des crocs et des yeux luisants ? Bref passons. C'est un jolie pouvoir que voilà. Surprenant ! Je me demandes bien ce que tu réserves en plus de cela. Dans ton histoire quelque chose me chiffonne les De Laudreuil sont tous des vampires. Si tu es bien la fille de Onikage tu ne devrais pas être vampires également à moins qu'il est trompé Zuny et là je crains un peu pour sa vie... Tout d'abord oui, je faisais partie de l'expédition de Monsieur le Maire avec Mistigri (Un ami à toi ?). Deuxio, Je n'ai pas peur du Wood Circus. J'imagine que tu dois avoir des connaissances pour connaître personnellement Onikage Zuny et le Wood Circus. Entre nous c'est un sacré concept mais bon je ne crois pas qu'ils vont se fatiguer pour une fille comme moi.. Et puis on a le temps avant qu'il revienne dans les parages. Et si on commençait par le commencement tu veux, tu es chez qui toi les maîtres ou les rebelles ? En imaginant que tu es des rebelles si tu as des liens avec les De Laudreuil c'est un peu louche tout de même c'est deux mondes qui collent pas trop ensemble... Bon passons aussi... Je ne te fais pas confiance tu te doutes bien donc pourquoi je te dirais la raison de ma visite ici en ces lieux, hein ? Après tout c'est toi qui m'a trouvé ? Je me demandes ce que tu veux réellement ? Si les rebelles seraient ici, ils feraient tout pour ne pas se faire remarquer je pense plutôt. J'en ai aucune idée si le QG est ici je cherche juste des personnes qui pourront me renseigner sur leur attention, leur motivation, et si ils seraient prêt a faire la guerre tu vois ? Est ce qu'ils ont envie que la situation change ? Pleins de questions de pacotilles, rien qui pourrait faire toute une histoire.

Bon maintenant que j'ai répondu à tes petites questions tu peux répondre aux miennes c'est donnant donnant.



J'avais répondu le plus que possible à ses questions en faisant abstraction de ses remarques. Elle me surprenait et me fascinait. J'avais hâte de recevoir ces réponses car j'avais probablement en face de moi quelqu'un qui en avait dans la tete et également en pouvoir. si elle est réellement la personne que je recherche on risque de bien s'amuser. Le plan semble bien se dérouler. Cependant, même si tout semble être sur des roulettes, je ne m'attendais pas à un tel dévouement. J'aurai cru tomber sur une embuscade et traîner devant le chef après tout c'est pour çà que j'avais un peu bu d'ailleurs pour paraître plus vulnérable mais cette personne semble d'être d'un autre avis et déploie rien que pou r moi sa magnificence. Un pouvoir qui sort de l'ordinaire. Elle a su s'échapper de ma gravité et heureusement pour moi j'ai encore un tour dans mon sac. J'espère aussi qu'elle soit une rebelle et qu'ils accepteront mon marché... Mais bon, si tout devait être simple et servis sur un plateau je ne serai pas là à négocier avec une fille au sang chaud. Décidément quelle drôle de soirée.

Je finis par m'assoir au sol jambe en tailleur, contemplant mon couteau un peu plus loin qu'elle avait surement oublié. Je savais que je commettais des erreurs et que je ne savais pas être indirecte. Je sais également que mes personnes ici s'en foute d'une personne comme et je doute fort que Zune m'en tienne rigueur si je me dispute avec une de sa famille. Je me suis suffisamment fait taire pendant ces longs mois pour pouvoir désormais agir sans que personne sache que c'est la cinglé au fond des Méandres qui cherchent des noises. J'ai toujours vécu seul avec mon esclave, que je considère plus comme mon égal qu'autre chose. Je lui avais appris le maniement en arme, comment tuer des vampires et se protéger. Mais bon il est vrai que dans le monde actuelle être humaine n'est pas chose facile. Je ne pense pas qu'avec cette pratique elle arrivera à quoi que e soit face à des telles adversaires comme zune ou ren ou encore Ruko Ketsurui. la démonstration de la mademoiselle m'a fait comprendre que tout le monde pouvait être dangereux. D'ailleurs cette révélation m'arracha un sourire. On a peut être une chance de gagner cette fois. Je me demande pourquoi ils n'ont pas attaqué jusqu'à maintenant et qu'est ce qu'ils les retiennent ? J'espère que j'arriverai à avoir l'avis des rebelles et qu'on parvienne à un accord. Indirectement tout se jouait ce soir et pour le moment je dois me montrer malléable et conservait à la fois ma position du moins tant que je ne saurai pas avec certitude qui j'ai en face de moi. La puissance de la mademoiselle me donne déjà une petite victoire... Courage, il faut que je tienne encore un peu.... car désormais le réel match commence.


_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 2 Fév - 22:10

- [...] Bon maintenant que j'ai répondu à tes petites questions tu peux répondre aux miennes c'est donnant donnant.

" Je ne donne pas, je prends ! " Lançais-je à la volée. Mais j'allais quand même faire l'effort de lui répondre. Tu poses trop de questions et tu cherches les ennuis. Les Rebelles ne tolèrent que les Rebelles et le reste sera éradiqué de la planète. Je la tenais à ma merci mais décidais de reprendre une forme plus ou moins humanoïde, à l'autre bout de la pièce. C'était plus pratique pour discuter. M'étendre ainsi me donne des courbatures. Au moins geste suspect, je me jetterais sur elle et me contenterais de l'étouffer avec mon propre corps. Rapide, efficace, et presque infaillible. Sans le savoir, elle avait bien visée dans le seul point où je puisse avoir mal : j'avais menti.

" Ton père ? Certainement un gars de passage... Si pas un esclave. Je me suis toujours demandée qui il était. " La cruelle avait dit cela en souriant, debout sur la pointe des pieds, elle remettait alors en place une ampoule qui s'était décrochée du plafond. La lampe émit un grésillement et Zune eut un violent spasme avant de tomber au sol. " Aaaarg.... Ça... Ça reste pour les tapettes, couper le courant. "

C'est de telles imprudences qui m'avaient dissuadées de traîner chez elle. Cela et le fait qu'elle ramène un autre homme tous les soirs. Quant à Onikage... Si je m'étais rapidement attaché à lui, je dois dire qu'il faisait à peu près pareil sauf qu'il gardait par la suite les jeunes femmes chez lui. Dociles, hypnotisées, elles faisaient les travaux ménagers la journée, et le satisfaisait le soir.

- ...Quant à Onikage et Zune... Je dois avouer que tu es bien loin de les connaître. Dis-je sur un ton glacial, épuisé. Leur vie de couple m'avait dégoutée à tout jamais de l'hypothèse de m'en faire une. Mais là n'était pas la question. Cette femme m'agaçait. Pas une Vampire ? C'était quoi alors ? C'était rien. C'était une chose quelconque qui avait décidé de faire du grabuge dans cet entrepôt pour une raison ou une autre et une très mauvaise certainement. Parler aux rebelles ? Pourquoï ne pas s'amuser à danser dans le feu tant qu'on y est ? J'allais me jeter sur l'arme, certaine de la toucher avec les dernières balles restantes mais quelque chose m'en dissuada. Deux yeux qui scrutaient dans l’entrebâillement de la porte, un regard. Mon alibi.
Après tout, j'avais commencé à parler telle une maîtresse, autant continuer.


- Tu ne trouveras personne qui puisses te renseigner ici, il n'y traîne qu'un gamin qui a peur du noir. N'est-ce pas, Mistigri ?

C'était la première fois que j'avais à lui parler et je craignais un peu sa réaction. Mais pour ce que j'en avais vu ou entendu, il n'était pas si méchant que cela, juste taciturne et bipolaire, c'est tout.



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Mist Mare
avatar


Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: Télépathie Amplifiée
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 2 Fév - 22:34





Le jeune garçon n'aurait jamais souhaité vivre cet épisode de sa vie. Tout allait de mal en pis et il sombrait petit à petit dans une sombre certitude : il allait mourir. Face au désespoir de son frère, de crainte d'alerter Shina et qu'elle commence elle-aussi à saisir ce qui se passait, l'enfant au physique presque désormais de jeune adulte avait prit la fuite. Enfermé dans l'entrepôt où il avait autrefois vécu deux ans, dans une salle qu'il s'était aménagée confortablement grâce à plusieurs draperies, une installation électrique, un ordinateur et un lit, il se cachait.
A sa grande horreur, sa peau virait petit à petit au grisâtre tandis que des veines bleuies apparaissaient. Sur sa cage thoracique, de l'autre côté du cœur, se trouvait une grosse tâche noire semblable à une tâche de naissance. Celle-ci prenait la forme d'une pieuvre et s'étendait vaguement. Quant à ses pouvoirs... Ils ne marchaient plus tellement. Des fois trop puissants il blessait ceux dont il réclamait l'aide, des fois trop faibles il ne pouvait se faire entendre. Son cœur battait vingt fois plus fort, surtout la nuit où il avait l'impression que l'arrêt cardiaque était proche, lorsque ce dernier résonnait jusqu'en ses tympans. Il avait constamment de la fièvre, ses pensées étaient agitées d'images troublantes, ses nuits peuplées de cauchemars. Ce n'était pas la maladie qui le tuait, c'était la raison qu'il perdait à petit feu. Tout son organisme avait commencé à s'écrouler, décadence horrible et il ne pouvait rien faire sinon assister à ce morbide spectacle en gémissant. Au fond, il se faisait une raison : Il allait mourir. Ce n'était pas de sa faute mais c'était un passage obligé. Il s'était demandé si la religion ne l'aiderait pas avant de rejeter vivement cette hypothèse. Il avait essayé de se noyer dans les livres, dans les jeux vidéos, de se changer les idées enfin ! Mais rien.
Et toujours ces veines bleues qui progressaient, envahissant son visage dont les lèvres étaient désormais noire et la peau translucide.

C'était perdu dans un de ses cauchemars le représentant plus petit dans une salle blanche qu'il détestait qu'il entendit finalement un bruit. Effrayé, il se redressa, regarda autour de lui. Il n'y avait rien. Ce qu'il appelait sa chambre, vide. Des bruits de pas, quelqu'un dans une pièce peu loin. Il frissonna. Il n'y avait pas de chauffage ici et cela contribuait fortement à sa fièvre. Il se releva, tomba, se ramassa, tituba. Il s'appuya sur le mur et affermi sa volonté pour enfin aligner les pas. Il s'arrêta devant une porte. Kuro. Elle parlait... Elle parla longtemps. Elle n'avait pas l'air d'aller bien. A qui parlait-elle ? Il ne voyait rien mais se rappela ce fantôme qu'ils avaient vus au cirque. Un sourire presque nostalgique malgré la crainte que tout ceci lui avait inspiré s'afficha sur le rebord de ses lèvres. Maintenant que tout lui filait entre les doigts, était-il toujours aussi borné ? Prêt à rejeter les autres uniquement à cause de leur espèce ? Non. Il avait enfin grandi concernant ses motivations. De toute manière, il n'aurait jamais fait un bon Rebelle. Il écouta tout. Il écouta longuement ce que racontait celle qui avait été une compagne d'aventure. Petit à petit, il saisissait...

Kuro et une autre femme. Kuro qui avait l'air en mauvaise posture. Il n'avait pas tout comprit non plus. Juste que cette femme-là... Celle aux cheveux bleus, il la connaissait. Vaguement. De la fête. Sa tête sembla se briser lorsqu'il tenta de s'en rappeler. Cette fête dont les souvenirs avaient étés totalement effacés. Cette horrible fête qui lui avait vu arracher son propre frère...


*Misty' va te cacher et laisse-moi seul*

*Première rencontre... Tu es la raclure pour laquelle Zune à demander notre création c'est ça ?*


* Celui avec les tâches de rousseurs t'emmerde, Kyouran.*

....Indigo ?

- Tu ne trouveras personne qui puisses te renseigner ici, il n'y traîne qu'un gamin qui a peur du noir. N'est-ce pas, Mistigri ?

Le clone sursauta. Il ouvrit totalement la porte. Il avait l'air exténué, endommagé. Sa main droite, envahi par des spasmes, tremblait de manière incontrôlable. Il eut tout de même un sourire.

* Ah, bonjour Kuro. * Instinctivement, il se rapprocha de la jeune femme, évitant celle aux cheveux bleus. Il voyait en Kuro une protectrice et sa seule alliée dans ce raffut. * Tu sais, j'ai moi-aussi longtemps cherché les Rebelles. * Continua-t-il à dire, soulagé que sa télépathie fonctionne alors qu'il en avait besoin. Sans s'en rendre compte, il avait pourtant étendu son champ aux deux personnes présentes. * Et je ne me serais jamais installé ici s'ils n'y étaient pas. * Un sourire malicieux s'afficha sur son visage pâle alors qu'il défiait du regard la fille en bleu. * Si j'ai bien compris, tu es du côté des Rebelles, non ? C'est inutile de vous battre dans ce cas car je vais y mener Kuro. *

_____________________________________________________________________________________

There will be this time in your life when you will be afraid of anything but just do not give up or look away from reality and your temperance will prevail against all those bad things you will see for this to be a better world
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mar 4 Fév - 20:32


Mon Titre



Pourquoi te fatigues tu à me parler si je te dérange à ce points. Si tu refuses toutes discussions, si tu ne veux pas traîner avec des Maîtres. Je pense plutôt que tu es une jeune femme complètement paumée en quête d’identité réelle. Maintenant si vous êtes assez stupide pour refuser un coup de main ou encore trop fermer d’esprits, ce ne saura pas de ma faute. Si vous voulez vous la jouer secte…

J’allais enfin crasher ce que je voulais en devenir depuis le départ quand une silhouette se dessina dans l’obscurité. C’était… Non pas possible… C’était Mistigri… Il a tellement changé. Je l’avais connu durant notre expédition au Wood Circus. Il était pâle comme un mort et il semblait que tous son corps tombaient en lambeau. Celui-ci tenait miraculeusement debout. Si j’avais su qu’il se trouvait dans une telle situation je l’aurai retrouvé et l’aurait traîné jusqu’à l’arbre Hellsing. Comment pouvons-nous laisser un enfant dans une telle souffrance sérieux. Il n’était plus temps de se battre.  Cela ne me dérangeait pas de me faire casser la gueule ou encore de mourir (quoique je n’aurai que Ed pour protéger ma belle) mais désormais cela ne me concernait plus. Je refuse qu’il soit impliqué. Maintenant s’il a l’air d’être plus adulte j’avais tout de même peur pour sa vie. Avant il me tolérait et maintenant il semblait prendre une autre voie bien plus ouverte. Malheureusement il était déjà trop tard. Il m’apporta les deux informations qui me manquaient jusqu’ici. La premier : Ruko est officiellement une rebelle et deuxio le QG n’est pas loin…

Je n’étais pas assez lucide pour réussir à distinguer ce qui était dans ma tête ou encore en dehors. Je me demande si Ruko avait entendu les informations que Mist lui avait données mais en tout cas il était de mon devoir de le protéger. Mon plan a entre guillemet avancé mais désormais la donne avait changé je n’avais pas prévu l’intervention de Mistigri. Je ne savais si je devais continuer les négociations ou si je devais prendre Mist et l’emmenai loin de cette tension insoutenable. Je me mis debout tout en montrant mes mains en signe inoffensif. Je me mis devant Mist et le recula de mon bras droit. Je fermai les yeux et concentra une partie de ma puissance à l’intérieur de moi. Je ne pouvais mêler Mist dans cette histoire.

Je regardais la rebelle et je finis par dire :


-Ecoute cela ne tient qu’à vous et surtout à toi de prendre ou non ma proposition. Je vous propose une alliance entre vous et nous, entre les Gaïens et les rebelles. On n’a pratiquement jamais eu d’esclaves dans nos rangs et si c’est le cas c’est pour les protéger. La seule chose qui nous apporte est de protéger la Terre. Ensemble on aura une chance de gagner et de changer les mentalités. On pourra ainsi montrer qu’on peut être égaux des vampires des Lycans des Tsuno ; leur rappeler que les hybrides étaient tout aussi puissants que les vampires et les lycans. Bref changer la mentalité. Ensemble, nous entrerons dans un monde nouveau. Ce ne sera qu’une alliance temporaire entre nos deux peuples et surtout une puissance supplémentaire.

Je ne savais si j’étais suffisamment perçante, j’attendais ses questions…. Et finalement je croisai le regard de Mistigri

-C’est gentil d’être venu et de m’avoir donnée cette information… Si tu acceptes, je peux t’emmener à l’arbre Hellsing. Je possède des herbes aromatiques qui pourront éventuellement guérir tes plaies afin de t’apaiser. On pourra aussi faire plus ample connaissance. J’ai une moto pas trop loin je te glisserai devant moi pas besoin de te fatiguer. Je purifierai tes plaies et Laura t’aidera à te sentir bien et veillera sur toi. Il est dommage de souffrir seul tu ne crois pas. Je connais quelqu’un qui pourrait te guérir mais je ne te promets rien. Mais bon après tout, vu l’état où tu es actuellement, cela ne coute rien. Alors qu’en dis-tu ? Je pourrai aussi te parler un peu plus de mon peuple et tu me diras ce que tu penses et si une alliance est possible entre vous et moi.

Tout prenait une drôle de tournure. Je ne savais pas où j’allais et je ne voulais vexer Mistigri. J’espère qu’on arrivera à avoir un terrain d’entente entre nos deux camps.


_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mer 5 Fév - 8:09

- Pourquoi te fatigues-tu à me parler si je te déranges à ce point ? Si tu refuses toute discussion, si tu ne veux pas traîner avec des Maîtres. Je pense plutôt que tu es une jeune femme complètement paumée en quête d’identité réelle. Maintenant si vous êtes assez stupides pour refuser un coup de main ou encore trop fermés d’esprit, ce ne saura pas de ma faute. Si vous voulez vous la jouer secte…

...C'était trop fort ! Elle m'attaque, empiète sur mon territoire, viens fouiner ici et mettre le bordel mais non, c'est moi qui n'aurais pas dû ouvrir ma bouche ? Mais qu'elle aille se... C'est pas vrai. Il n'y a pas de limites à la bêtise des gens.

- Je n'ai fait que me défendre, c'est toï qui m'a attaquée. Lançais-je froidement. Imbécile. L'immeuble était en partie mon territoire car celui des Rebelles et même ça, elle n'avait pas à penser jusque là. Ah qu'elle m'énervait avec ses grands airs, à toujours avoir raison ! Si elle ne meurt pas ce soir, je trouverais le moins de lui envoyer à la fois les Rebelles et la Milice aux fesses ! Quitte à manipuler un peu ce qui me sert de famille.

La situation fût sauvée par l'arrivée de Mistigri. Allez, petit clone, dis-lui qu'il n'y a rien ici, que tu as déjà cherché et invite-la à rentrer chez elle avant que ça ne dégénère vraiment et qu'on fasse tellement de raffut qu'une escouade nous tombera dessus pour nous faire taire ! Ah c'était pas croyable, il allait falloir user d'un enfant pour mettre fin à cette situation. Oui, un enfant. Dix-huit ans d'apparence au maximum mais cinq ans d'âge mental. C'est bon, je suis au courant, c'est pareil pour la cible. Dire que moi, j'ai dépassée les trente ans... Ça fait un sacré écart d'âge. Pas autant qu'avec Onikage, mais ça en fait un tout de même. J'avais le vertige quand je pensais que le Vampire avait près de mille ans... Mille ans. Si je pouvais vivre aussi longtemps, je ne suis même pas sûre que j'aurais encore le courage de me défendre à ce moment-là.


* Ah, bonjour Kuro. * Je tentais un sourire doux. Je n'aime pas sourire car ça ne sert à rien, mais bon, il fallait encourager un minimum l'enfant. La télépathie... Je n'aimais pas et je ne comprenais pas vraiment. Mon cerveau ne marche pas tout à fait comme celui d'un humain -mes cellules dites 'intelligentes' sont éparpillées dans tout mon corps et je n'ai pas vraiment d'organes à proprement parler. J'entendais donc un murmure diffut résonner dans toute la pièce ce qui me gênait un peu. J'avais oubliée que le benjamin de la famille Mare était muet comme une carpe. Zut, j'aurais dû apporter un papier et un crayon. * Tu sais, j'ai moi-aussi longtemps cherché les Rebelles. * Oui, oui, continue, fait-la dégager !! Mon regard commençait à se faire insistant. Je détestait les suspenses mal ficelés. Fait-la partir... Maintenant !! Comme ça je pourrais tranquillement rejoindre ce lit à eau dans la chambre d'amis du château au mieux dans deux heures. * Et je ne me serais jamais installé ici s'ils n'y étaient pas. *

...
Je peux pas dire que je n'ai pas eu l'air déçue, choquée et déconfite. Tout cela à la fois. Je poussais un soupir énervé, plaquant une main contre mon visage. Qu'est-ce que tu racontes imbécile ?! Tu ne nous as jamais vus ! Oui, il avait bien cherché, mais on était pas assez débile pour passer devant lui en sortant de l'immeuble. D'ailleurs notre repère est souterrain. Je le fusillais du regard, il était en train de faire la plus grosse connerie de sa vie. L'Expérience qui avait été protégée des Rebelles allait bientôt les avoir contre lui.

Surtout que ce crétin osait sourire.


* Si j'ai bien compris, tu es du côté des Rebelles, non ? C'est inutile de vous battre dans ce cas car je vais y mener Kuro. *
Je partis dans un fou-rire nerveux. Aah qu'est-ce qu'ils m'agaçaient.
- Vous allez tout deux mourir en pénétrant ainsi dans le Quartier Général. Dire que j'ai essayée de vous protéger ! Mais vous savez quoï ? Allez-y je vous regarderais tomber ! Sourire sadique. Bande de crétins. Ils croient pénétrer dans le QG comme ça et se faire accueillir à bras ouverts ? Mistigri, t'es trop faible pour nous servir à quelque chose. Quant à la sale- Je me retins de dire autre chose, il y avait des enfants ici et donc m'arrêta en chemin. ...A la sale espèce Maître, elle n'aura pas ouvert la bouche qu'elle sera éliminée. La laisser entrer serait salir le QG.

Alors que j'allais poursuivre, devenant carrément cruelle et cynique, je fus coupé en plein élan. Je m'arrêtais quelque secondes. Qu'avait-elle donc encore à jaser ? Rien d'intéressant, c'était clair.

- Écoute cela ne tient qu’à vous et surtout à toi de prendre ou non ma proposition. Je vous propose une alliance entre vous et nous, entre les Gaïens et les rebelles. On n’a pratiquement jamais eu d’esclaves dans nos rangs et si c’est le cas c’est pour les protéger. La seule chose qui nous apporte est de protéger la Terre. Ensemble on aura une chance de gagner et de changer les mentalités. On pourra ainsi montrer qu’on peut être égaux des vampires des Lycans des Tsuno ; leur rappeler que les hybrides étaient tout aussi puissants que les vampires et les Lycans. Bref changer la mentalité. Ensemble, nous entrerons dans un monde nouveau. Ce ne sera qu’une alliance temporaire entre nos deux peuples et surtout une puissance supplémentaire.

J'eus un sourire en coin. Qu'elle soit Vampire ou qu'elle ne le soit pas, cela revenait au même. J'en avais aussi entendu parler de crétins aux yeux rouges...
- Tu crois que tu seras la première à nous supplier une alliance ? Des Nécromanciens ont essayés et... Ah, tu seras pas la première aux yeux rouges à débarquer ici la bouche en cœur non plus. J'haussais les épaules. Oui, une bestiole bizarre et télékinétique... Je me rappelais qu'on en avait... Oh ? Attachée une quelque part ? C'était notre chien de garde. Plutôt efficace je dois dire. Cette bande de hippies tarés n'étaient bons qu'à cela.
Même à froid, je l'aurais envoyée balader. Mais là j'étais bien trop blessée dans mon égo pour le lui dire gentiment. Elle nous prenait... Pour de gentilles peluches alors qu'il n'y avait pas pire ici-bas que nous autres Rebelles ! Tss, j'aurais de loin préférée grandir dans le marché aux esclaves qu'ici !
Elle se détourna pour parler à Mistigri et j'en profitais pour essayer de me calmer. Sa présence m'exaspérait à un point... Une fois refroidie, la température de la pièce chuta brutalement car je reprenais le contrôle de mes capacités de maîtrise de cette dernière.
Allez-y. Allez droit au casse-pipe, je vous regarderais tomber. Quant à toï, Mist'... Un retour aux sources va-t-on dire ? Si le traître te voyait....

Si "Indigo Mare" voyait son clone retourner la queue frétillante au lieu qu'il avait tant haït... Il pleurerait. Il pleurerait autant qu'à cette époque où je l'avais torturé pour lui arracher le moindre de ses souvenirs, en faisant une jolie poupée à notre solde. Si Kuro avait un briquet, elle m'ayant cernée si facilement, elle l'aurait utilisée lorsqu'elle était en position de faiblesse. Donc pas de danger. Pas le moindre. J'étais curieuse de voir où le mioche avait situé notre QG.


_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Mist Mare
avatar


Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: Télépathie Amplifiée
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mer 5 Fév - 9:34

Mistigri était plus que déterminé. Il avait toujours rêvé de rejoindre les Rebelles mais n'avait jamais osé les approcher. Maintenant que la chose allait se faire, son pauvre petit cœur lui semblait défaillir. Il y avait une énorme tension dans l'air mais il ne pu s'empêcher de sourire. Oui, tout allait bien se passer. Si lui ne pourrait jamais changer le monde, du moins allait-il offrir cette chance à quelqu'un.
Kuro semblait quelque peu contente de le revoir et ce n'était pas chose anodine. Cela redonna des forces au clone qui redoubla de volonté. Rien ne pourrait l'empêcher d'affronter ce pan du destin ! Elle, elle n'avait pas changée et Mistigri avait encore du mal à maîtriser la notion du temps. Les hormones de croissance, injectées peu après sa naissance en dose de titan, étaient encore efficace et l'agonie dont il endurait les souffrances contribuait également à ralentir le temps pour lui. Il lui semblait que des années avaient passées alors que ce n'était que quelques mois.
Mais malgré tout son courage, les paroles de la Métamorphe lui firent froid dans le dos.


- Vous allez tout deux mourir en pénétrant ainsi dans le Quartier Général. Dire que j'ai essayée de vous protéger ! Mais vous savez quoï ? Allez-y je vous regarderais tomber !

Il lui lança un regard noir. Qu'en savait-elle ? Peut-être que les siens seraient plus intelligents qu'elle ne l'était elle ! Il avait toujours estimés les Rebelles et les imaginer comme des monstres sans cervelle était hors de question !

- Mistigri, t'es trop faible pour nous servir à quelque chose. Quant à la sale- ...A la sale espèce Maître, elle n'aura pas ouvert la bouche qu'elle sera éliminée. La laisser entrer serait salir le QG.
* FERME-LA !! * Hurla-t-il, lançant une onde télépathique à lui broyer le crâne. Il perdit contrôle sur son pouvoir et celui-ci se mit à faire des larsens atroces. * Ça t’amènes à quelque chose de dire de telles choses ? Ça te fait plaisir peut-être ?! Tu as dit que tu nous regarderais nous faire massacrer eh bien fait-le mais en silence ! * Là, c'était juste trop. Le garçon, bouillant de rage, respirait rapidement. A bout de forces, il s'écroula au sol mais se releva dès qu'il en prit conscience. Il tenait à peine debout !

Par la suite Kuro, visiblement plus patiente que lui, essaya d'expliquer à la fille en bleu qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait, mais que c'était tellement stupide de refuser une alliance avec une espèce qui ne lui avait rien fait- Mistigri tentait de reprendre son souffle durant ce temps. Il alla s'appuyer à un mur et commençait à se sentir vraiment mal. Il aurait mieux fait de regagner son lit mais il avait encore une ultime mission à remplir.
Le reste des mots lui passèrent au dessus de la tête. Il ne les écouta même pas. Une nausée effrayante le prit, ses nouilles instantanées manquant de retrouver leur liberté, mais il ne vomit pas, souffrant seulement d'un estomac se tordant d'angoisse et de terreur. Une voix le sorti pourtant de cette situation. Il tourna la tête pour voir Kuro à qui il adressa un timide sourire.


- C’est gentil d’être venu et de m’avoir donnée cette information… Si tu acceptes, je peux t’emmener à l’arbre Hellsing. Je possède des herbes aromatiques qui pourront éventuellement guérir tes plaies afin de t’apaiser. Mistigri secoua doucement la tête de droite à gauche et bougea les lèvres, comme pour lui expliquer ce qui se passait... Mais aucun son ne sorti de sa bouche et sa télépathie le lâcha de manière à ce qu'il ne puisse communiquer. On pourra aussi faire plus ample connaissance. J’ai une moto pas trop loin je te glisserai devant moi pas besoin de te fatiguer. Je purifierai tes plaies et Laura t’aidera à te sentir bien et veillera sur toi. Il est dommage de souffrir seul tu ne crois pas. Je connais quelqu’un qui pourrait te guérir mais je ne te promets rien. Mais bon après tout, vu l’état où tu es actuellement, cela ne coute rien. Alors qu’en dis-tu ? Encore une fois, ses lèvres bougèrent dans le vide. Il avait pâli d'autant plus. Je pourrai aussi te parler un peu plus de mon peuple et tu me diras ce que tu penses et si une alliance est possible entre vous et moi.

Un instant de silence. Mistigri, fermant les yeux, tenta de se concentrer.

* C'est... Un soucis génétique. Je doute que des herbes puissent soigner là où le corps n'est viable. * Il avait fait ce qu'il pouvait pour comprendre ce qui se passait exactement chez lui et, lorsqu'il avait comprit, il avait aussi comprit qu'il n'y avait aucune solution. Après tout, son prédécesseur était mort des mêmes symptômes sans pouvoir être sauvé. ...Sauf que chez le clone, c'était bien plus gênant. Ce n'était pas un organisme étranger entrant en conflit avec sa nature qui le décimait, c'était ses gênes Vampires qui exterminaient celles Tsunos ! Chacune d'entre elles étant une partie de lui, cela revenait à une lente autodestruction. La seule qui aurait vraiment pû l'aider, c'était Izzy. Mais Izzy ne travaillait pas pour les Mare, d'autant plus que son Senpai et Beyond s'étaient toujours méfiés d'elle. Il n'avait trouvé qu'un mur en cette Vampire et avait grandi dans le malaise d'une présence adulte n'en ayant visiblement rien à faire de lui. Heureusement, Shina avait été là pour rattraper tout ça. * Et je dois me faire discret, traverser la ville n'est pas une bonne idée. * Souffla-t-il, ses lèvres remuant toujours dans le vide. Il avait perdu l'habitude de tenter de parler sans langue, les sons s'échappant de manière grotesque déstabilisant plus que la télépathie. Non, il n'avait vraiment aucune envie que Beyond se lance dans une entreprise désespérée qui de toute manière ne marcherait pas !

- ...Quant à toï, Mist'... Un retour aux sources va-t-on dire ? Si le traître te voyait....

Interpelé, il tourna la tête vers la Métamorphe. Le traître ? De qui parlait-elle... Il haussa les épaules.

* J'm'en fiche. * Ça, c'était dit. Sa volonté de narguer la fille en bleu fut assez forte pour le faire se traîner plus loin dans le bâtiment. Il avait fait signe à Kuro de le suivre et avançait consciencieusement à travers les couloirs. Il s'arrêta enfin contre un mur qui était à l'exact opposé de la porte d'entrée. Ce coup-ci, il réussit à ne s'adresser qu'à Kuro. * Nous sommes à l'autre bout de l'entrepôt. De l'extérieur, il ne te paraissait pas plus grand ? * Il toqua contre le mur, fier de lui. Cela ne résonna pas. * La moitié de l'immeuble n'est qu'un immense bloc de béton compacte. La Milice a déjà fouillé ici et n'a même pas vu cela ! Pourtant c'est tellement évident quand on mesure sa superficie ! * Il se sentait vraiment, vraiment très fier d'avoir trouvé cela. Comme un enfant ayant eu une bonne note. Un frisson le traversa, le ramenant à la réalité. Était-ce lui où il faisait vraiment froid depuis peu ? * Pourquoi ? Eh bien tout simplement car les rebelles se cachent en dessous ! * Ils n'étaient tout simplement pas dans l'immeuble mais sous l'immeuble ! Cachés sous un immense bloc de béton ! Leur cachette était leur point fort mais aussi leur point faible car faire s’effondrer l'immeuble reviendrait à les annihiler. * Ils utilisent un passage pour sortir ... Je veux dire : ils ne sortent pas par l'entrepôt. Je sais pas comment on entre par contre... * Il regarda Kuro d'un air interrogateur. Peut-être saurait-elle, elle, comment entrer chez les Rebelles ?

_____________________________________________________________________________________

There will be this time in your life when you will be afraid of anything but just do not give up or look away from reality and your temperance will prevail against all those bad things you will see for this to be a better world
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 9 Fév - 14:35


Ouh ouh



Qu en as tu a faire si on crève ou  non ce n est pas comme si tu nous connaissais ou encore que tu nous avais déjà rencontre. T en as rien a foutre des personnes comme nous des personnes d espèces maîtres. Tu es si ... Fermée d esprit. Pour toi nous sommes tous des pourritures a tes yeux. Comment peux tu nous cataloguer si tu ne sais qui nous sommes ? Vous jugez vous meilleur ? Vous jugez vous plus respectable... ? Tss perte de temps évidemment. Les mentalités ne changeront jamais dans ce monde. Quelle dommage ! C est votre droit de demander une reconnaissance afin de ne plus être traités comme des sous merdes des sous catégories mais putain si les personnes qui vous respectent vous les exterminez quelle bêtise. Je crois savoir que mutuellement vous n'avez même pas une once de solidarité. Comment pensez vous gagner sincèrement en agissant de la sorte ?!? Combien de temps est ce que votre secte existe ? Je crois assez longtemps et pourtant rien ne bouge car vous même vous agissez comme votre ennemi vous êtes pareil au fond. 

J en avais finis avec elle. Que dire de plus tout rentrait d une oreille et ressortait de l autre. Eh bien eh bien bonne chance les Gaiens aux yeux bleues. Je regarda  Mist..  visiblement je ne pourrais rien faire pour lui non plus. Une larme coula sur mon visage mais je me repris assez vite. J allais partir quand la rebelle balança quelque chose de troublant. Venait elle de dire qu un Gaien se trouvait enfermer un gaien aux yeux rouges.. Qu est ce qu il faisait la ? Non... Comment pouvait il être tomber aux mains de ses rebelles.... ? Je m arrêtai net les murs se mirent a émettre des vibrations.... Mes cheveux se dressèrent un peu. Je perdais un peu le contrôle..... Comment osait il enchaîne un être qui ne leur avait probablement fait aucun mal ? Je soufflai un coup ; Mistigri me passa devant me faisant signe de le suivre. J avais confiance en cet enfant. Il m expliqua son raisonnement afin qu on trouve une entrée. Intelligent le ptit. Je m approchai de lui  lui pris son bras délicatement et souleva sa tête avec ma main disponible. Je le regardai droit dans les yeux

 On ne se connait pas bien tout les deux. Avant de continuer l aventure sais tu dans quoi tu t embarques ? Nous sommes dans un monde de désolation de souffrance ; en bas nous verrons de la détresse de la haine. Je ne pourrais pas garantir ta survie petit bonhomme. Apres tout il ne te reste pas beaucoup a vivre non plus. Je me demandais pourquoi tu te rendais la bas. Que recherches tu, dans quel but ? Moi je souhaite juste une alliance comme tu as pu le comprendre. Je souhaite rétablir ce monde et le rendre propice comme auparavant. Tu me crois ?

J étais... Bizarre quelque chose me chiffonnait. Je finis par continuer :  

De plus il retienne un des miens. Je dois le sauver.... Ca risque d'être dangereux, et surtout brutal... Avant de continuer veux tu venir ou non ?

Je voulais qu il pèse le pour et le contre car des a présent on se jetai littéralement dans la gueule du loup.

Mist, je pense qu il faut qu on dégage de ce lieu et qu on contourne ce bâtiment car comme tu as pu le dire le bâtiment est beaucoup trop grand. Il doit y avoir une trappe un passage secret un pierre enfonçait. On va la trouver ensemble si tu veux autrement je te promet que j atteindrai mes objectifs.

  C était surement un voyage sans retour mais je le devais pour Gaia je verrai ces hommes et ces femmes. Dans tout les cas je suis gagnante. Je pourrais ainsi avoir plus ample d informations et connaitre les personnes en face de moi. Je deviendrai encore plus combattante encore plus acharnée. J arriverai a mes fins peu importe la situation. Je suis prête.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 9 Fév - 18:50

* FERME-LA !! * Surprise, je m'arrêtais immédiatement et le fixais avec un air un peu idiot. * Ça t’amènes à quelque chose de dire de telles choses ? Ça te fait plaisir peut-être ?! Tu as dit que tu nous regarderais nous faire massacrer eh bien fait-le mais en silence ! * Vexée, je me renfrognais, grommelant quelque chose ressemblant vaguement à un 'très bien'. Qu'il aille se faire, le petiot ! Tss, si je l'ouvrais, c'est car je m’inquiétais pour lui, justement ! J'ai laissé son modèle partir sans rien dire et se faire massacrer toute sa jeunesse et je l'ai regretté. Refaire la même erreur ne m'attirais pas du tout mais BON, puisqu'effectivement je n'avais pas le choix, qu'il me fallait 'les voir périr en silence', je trouverais bien moyen d'apprécier le spectacle. Cependant bien avant que les événements n'avancent ne serait-ce d'un milligramme, cette idiote de chose informe et pâle ouvrit elle aussi la bouche. Écoute, j'ai compris, pas la peine de me-

- Qu'en as-tu à faire si on crève ou non ce n'est pas comme si tu nous connaissais ou encore que tu nous avais déjà rencontre. T'en as rien à foutre des personnes comme nous des personnes d'espèces maîtres. Tu es si ... Fermée d esprit.

J'explosais de rire. Un de ces rires lourd et hystérique qui vous trouent l'estomac. Attends- attends ! Ce n'est pas elle qui depuis tout à l'heure me crie dans les oreilles que je suis censée... 1. N'en avoir rien à faire d'un enfant puisque je suis une maîtresse. 2. N'en avoir rien à faire d'elle puisque je suis une maîtresse. 3. ...Même pas la peine de chercher plus loin, la liste de ses préjugés empliraient un bottin téléphonique. Finalement, elle avait peut-être sa place chez les rebelles, si fanatique et embrumée d'esprit qu'elle soit.
Une fois le fou rire passé, je toussais quelque peu puis répondis, la coupant sans aucune gêne dans son argumentation si mal cousue que des lambeaux en tombaient.


- Je connais ce gosse et je m'occupais de 'son père' bien avant que tu sois née. Si tu fermais ton clapet ça t'éviterait de dire des saloperies racistes. Okay, c'était dit. Merde, je suis une rebelle et je suis plus ouverte d'esprit qu'elle ? On a dû atteindre la lune et le manque d'oxygène a fait frire mon cerveau- je n'ai pas d'autres explications. Ah, j'oubliais. T'en es aussi une d'espèce maître alors si tu la bouclais ? De plus les Métamorphes ne sont même pas considérés comme une espèce maître ! Elle connait pas son lexique ? Dommage.

- Comment pensez vous gagner sincèrement en agissant de la sorte ?!? Combien de temps est ce que votre secte existe ? C'est là que je tiquais. Elle me parlait en tant que Rebelle. Tss, saloperie de Mist' ! A cause de lui on me faisait la leçon pour les deux camps... Je dois dire que mon envie d'étrangler cette frêle petite gorge était à son apogée. ...Je crois assez longtemps et pourtant rien ne bouge car vous même vous agissez comme votre ennemi vous êtes pareil au fond.

Je secouais la tête de droite à gauche de manière répétée. Nianianianiaa- tu l'as finit ton speech ? Nan parce que sérieux tu me les brises. T'as de la chance, j'ai décidée que je vous tuerais pas et regarderais les autres le faire. Mais tes sermons, tu peux te les mettre là où tu... Grr !! Décidément, elle porte mal mon anagramme celle-là. Rien dans la tête, tout dans la langue. C'est son mec qui doit-
Avant d'aller plus loin dans mes injures mentales, je lui lançais un regard noir histoire de bien lui faire comprendre qu'elle parlait à un mur qui rêvait de lui mettre une brique dans la tête mais ne le ferait pas. Ensuite, je repris, me défoulant dans ma tête du mieux que je pouvais pour pouvoir la supporter dans le monde réel.
...Attends.
Qu'est-ce qui me force à la supporter, hein ?
Ah oui, Mist. Il va être blessé dans cette histoire. Je suis pas censée lui sauver la vie à la fin ou faire circuler la nouvelle qu'il a été tué ?
...Qu'est-ce que j'ai commis comme crime pour mériter un tel supplice, sérieux ?
Ah oui ! Ça me revient. J'ai laissé l'Indigo Mare partir au casse-pipe et avant cela je l'ai torturé alors qu'il était plus jeune que l'autre mioche.
Karma de merde.

La damoiselle vaniteuse et peu débrouillarde sembla pourtant, à un moment, tiquer quelque chose et je ne compris pas quoï. Je venais de parler du Gaïen lobotomisé et ça avait fait tilt. Nan, sérieux ? Elle a pas comprit de travers ? ...Félicitation. Je dois avouer que dans l'état où j'étais je venais de me trouver totalement capable d'esquisser un sourire sadique. J'avais besoin d'être méchante où je sentais que j'allais exploser. Je suppose que ça a pas dû être une partie de plaisir pour lui. Mais ne t'en fais pas, il a plus mal maintenant et il mourra pour le salut de la Cause. Oups ? J'ai oubliée de préciser 'Notre' Cause ?
Meuf, je suis un agent double. M'enfin, t'es pas télépathe et tu peux pas le savoir en conséquence mais si ton speech est suicidaire face à un Rebelle, il est ridicule face à moi. Depuis le temps que j'y vis, j'ai saisie la mentalité Rebelle : Une secte. Oui, je crois bien qu'elle l'avait sorti. On obéit on vit et on meurt. Parfois on mange quand on a bien travaillés. Et elle croit vraiment faire changer des personnes qui ont abandonnés tout leur principes pour cela ? Si c'était le cas, notre lavage de cerveau ne serait pas si réputé.

Pour la suite, Kuro que j'allais affectueusement surnommer Kuku' pour éviter de la dézinguer avant qu'elle ne le fasse elle-même... Pause. Est-ce que je viens vraiment d'agir comme le ferait Zune à l'instant-même ? ...Merde, faut que je me ressaisisse ! Bref, Kuku' parlait avec Mistigri et je levais d'ennuis des yeux au ciel lorsque celui-ci prouva qu'il avait bien deviné qu'une moitié d'immeuble emplie d'un béton compacte, c'est pas normal.


- On ne se connait pas bien tout les deux. Avant de continuer l aventure sais tu dans quoi tu t embarques ? Nous sommes dans un monde de désolation de souffrance ; en bas nous verrons de la détresse de la haine. Je ne pourrais pas garantir ta survie petit bonhomme. Apres tout il ne te reste pas beaucoup a vivre non plus. Je me demandais pourquoi tu te rendais la bas. Que recherches tu, dans quel but ? Moi je souhaite juste une alliance comme tu as pu le comprendre. Je souhaite rétablir ce monde et le rendre propice comme auparavant. Tu me crois ?

- Elle cherche surtout à prendre le contrôle du monde comme un peu n'importe quelle personne ici-bas. Mistigri me tapait sur le système, j'allais probablement massacrer son frère lorsque je le verrais, rien que pour me défouler. Et tuer une deuxième fois Indigo Mare, ne serait-ce que pour garder un soupçon de raison.

- De plus ils retiennent un des miens. Je dois le sauver.... Ça risque d'être dangereux, et surtout brutal... Avant de continuer veux tu venir ou non ?

Bien sûr qu'il voulait venir. Tellement prévisible ce mioche. Dire que j'ai vécu aussi longtemps pour le voir se faire trancher la tête en passant la porte. Tiens, j'ai oubliée de leurs parler des pièges ? Haha... Dommage. 'Oups' ? Nan, sérieusement. Même s'ils réussissaient à trouver l'entrée, il y a un code à composer et un mot de passe à énoncer sinon tu te fais trancher la tête en passant la porte par une guillotine-maison. Enfin, plus clairement, tu te fais trancher en deux, à la verticale. Il y a aussi un long couloir dallé sur le chemin. Si tu marches sur les dalles de la mauvaise couleur... Bah tu déclenches la mine. Ce genre de trucs, hein. Pourquoï ? Vous vous attendiez à un panneau 'entrée gratuite' ? Je baillais.

- Mist, je pense qu'il faut qu'on dégage de ce lieu et qu'on contourne ce bâtiment car comme tu as pu le dire le bâtiment est beaucoup trop grand. Il doit y avoir une trappe un passage secret un pierre enfonçait. On va la trouver ensemble si tu veux autrement je te promet que j'atteindrai mes objectifs.

...C'est bon, assez de blabla, plus d'action ! C'est quoï ce mélodrame ? Si vous continuez je vous montre l'entrée moi-même pour vous voir vous bouger les fesses ! Il est tard, je suis claquée, Misty le sera bientôt tout autant, alors dépêche-toï de chercher car tu me casses les pieds.

_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Mist Mare
avatar


Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: Télépathie Amplifiée
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Lun 10 Fév - 18:17

Loin de ces disputes, Mistigri était partagé entre deux émotions : Il était inquiet pour son état de santé et excité de savoir que ses découvertes allaient finalement servir à quelque chose. Il avait bien cru les embarquer dans sa tombe ! Il se sentait soulagé de cela mais ses pensées allaient sans cesse vers sa maladie. Une boule d'angoisse lui rongeait l'estomac, l'empêchant de réfléchir clairement à la suite des événements. Qu'allait-il se passer ? Aurait-il vraiment le courage de réaliser son rêve en entrant enfin chez les Rebelles ? Et surtout, ses forces le lui permettraient-elles ?
Il ne pouvait croire les propos de Ruko et une naïveté toute enfantine le poussait à avancer plus loin. Non, il n'allait vraiment pas s'arrêter ici ! Il lui fallait franchir cette porte ! C'est à cet instant que Kuro interrompit le cours de ses pensées.


- On ne se connait pas bien tout les deux. Avant de continuer l aventure sais tu dans quoi tu t embarques ? Misty hocha la tête. Il venait de peser le pour et le contre et espérait bien que le pour valait le coup ! Nous sommes dans un monde de désolation de souffrance ; en bas nous verrons de la détresse de la haine. Ça, il l'avait comprit dès qu'il avait ouvert les yeux pour la première fois. Sa prise de conscience avait été si brutale qu'il ne s'en était jamais véritablement remit et vivait depuis toujours dans cet état de panique qui l'empêchait de se reposer tant que le monde était si misérable. Je ne pourrais pas garantir ta survie petit bonhomme. Après tout il ne te reste pas beaucoup a vivre non plus. Il pâlit. Qu'il était malade, il le savait bien. Qu'il allait mourir, il le craignait un peu plus chaque jour et savait qu'il ne pourrait rien y faire. Mais se l'entendre dire par quelqu'un d'autre, c'était... Plus que désagréable. Un peu comme un second diagnostique. Il se senti défaillir et manqua de tomber dans les pommes. Par un coup de chance, une violente poussée d'adrénaline le maintint éveillé et il ne fit que chanceler. Je me demandais pourquoi tu te rendais la bas. Que recherches tu, dans quel but ? Il sourit mais n'eus pas le temps de répondre. Moi je souhaite juste une alliance comme tu as pu le comprendre. Je souhaite rétablir ce monde et le rendre propice comme auparavant. Tu me crois ? Il essaya de répondre mais son pouvoir lui fit à nouveau défaut. Il se contenta d'hôcher la tête. Oui, tout deux, chacun à leur façon, ils essayaient de faire quelque chose de bien pour cette planète. Et il fallait faire quelque chose pour tous ces cris de douleur qui y résonnaient, empoisonnant l’atmosphère d'un voile de détresse sanglant ! De plus il retienne un des miens. Je dois le sauver.... Ça risque d'être dangereux, et surtout brutal... Avant de continuer veux tu venir ou non ? Nouvel hochement de tête, bien déterminé cette fois-ci. Il jeta un oeil à Ruko. N'était-ce pas dangereux de la laisser les accompagner ? Mist, je pense qu'il faut qu'on dégage de ce lieu et qu'on contourne ce bâtiment car comme tu as pu le dire le bâtiment est beaucoup trop grand. Il doit y avoir une trappe un passage secret un pierre à enfoncer. On va la trouver ensemble si tu veux autrement je te promets que j'atteindrai mes objectifs. Bien, il n'y avait plus qu'à chercher ! Attrapant résolument la main de son ancienne compagne d'expédition, Mistigri la guida vers la sortie de l'immeuble. Il la savait intelligente mais n'importe qui aurait pu se perdre dans un tel bâtiment. A un moment, il manqua à nouveau de tomber mais, motivé, il se redressa sur ses deux pieds comme un grand et reprit sa marche le plus naturellement du monde.
L'air extérieur lui fit du bien. Il esquissa même un sourire en coin alors que le vent gelé frappa son visage bleui. Fermant les yeux deux, trois secondes, il tenta de se remémorer les détails les plus infimes des éléments entourant l'immeuble. Il devait se l'avouer : il n'avait véritablement aucune idée de l'endroit où commencer les recherches. Alors il se tourna vers Kuro, ce même sourire faible et hésitant en coin et lui demanda doucement.


* Alors, par où on commence ? * La première fois il comprit bien que le message ne s'était pas envoyé. Mais il marcha la seconde.

_____________________________________________________________________________________

There will be this time in your life when you will be afraid of anything but just do not give up or look away from reality and your temperance will prevail against all those bad things you will see for this to be a better world
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Lun 10 Fév - 19:56


Mon Titre



Mistigri me prit ma main et me guida dehors. Je ne pensais pas traverser ce portique en étant sur mes deux jambes. Je profitais de l’extérieur respirer l’air frais, entendre l’odeur exquise des fleurs. Peut-être que cela sera la derniere fois que je gouterai aux offrandes de Gaïa… Je comptais obtenir une alliance entre les rebelles et mon peuple et finalement…. Je me rendis compte qu’il n’était pas mieux que ce monde qu’ils agissaient comme leurs pires ennemis et surtout que c’était plus des agresseurs que des victimes en soi. Moi qui pensais avoir tout vu …. J’étais encore loin de la vérité. J’avais rencontré déjà de nombreux hybrides, de nombreux nécromanciens. Tous dans leur récit décrivait une souffrance morale, une torture physique, un rejet. Quand les personnes atteignent le fond du gouffre soit ils se laissent mourir soit ils réagissent à l’agression avec beaucoup plus d’intensité. C’est toujours le même schéma. La haine enchaîne la haine, la peur la violence… Ne jamais au grand jamais nous arriveront à une paix durable. L’agressivité est ancrée dans nos gènes cela est un faits et rien ne pourra y changer. Je pensais que si les rebelles rencontreraient un peuple de race maître qui les respectent qui compatissent à leur douleur peut être j’ai bien dit peut être que leurs haines s’atténueront. Je voulais leur offrir la chance que je n’ai jamais eue dans ma misérable petite vie. Je n’ai que 18 ans et la souffrance la haine j’en connais un rayon. Je détestais ce monde je voulais un massacre qu’il comprenne mon vécu qu’il comprenne ce que c’est d’être persécuté alors qu’on a rien fait. Nous sommes dans un monde où l’espoir n’est qu’éphémère … J’ai besoin de ce combat j’ai besoin de dépenser ma rage. Tout était si bien avant. Tout était beau alors que désormais les soi-disant amis sont nos pires ennemis, le danger est partout. L’ouverture d’esprit n’existe plus. Tous regardent leur cul, se préoccupe de leur problème. Si une personne serait en train de crever à coté ‘eux ils en n’auront rien à foutre ; quand une personne souffre personne ne le voit… J’avais mal oui mal et je n’avais qu’une envie c’est de purger ce monde quitte à se faire passer pour une maso quitte à être exclue de cette société je m’en fiche. De toute manière cette société je n’en veux pas. Les habitants si quelque chose les intrigue et qu’ils n’arrivent pas à trouver une explication rationnelle ils excluent cette chose ils la ridiculisent et la tuent à petit feu. Voilà le monde d’aujourd’hui. Alors oui je comprends la haine des rebelles face à des personnes qu’ils les tuent qu’ils les rejettent juste parce qu’ils sont des bâtard en quelque sortes des mélanges entre espèces et que par conséquent ils n’arrivent pas à trouver une réelle identité mais bordel ce n’est pas une raison pour nous tuer, et faire pareil. Quelles abrouties sérieux.

Mais après tout je ne suis pas mieux. Je souhaite protéger ma mère celle qui m’a montré sa souffrance mais également la vie que tout le monde pourrait avoir si ces habitants ne se prendraient pas pour Dieux. J’ai vu un idéal et pour l’obtenir je n’ai trouvé comme solution de faire un massacre, de tuer tout le monde et de garder que ce qui la respectera qu’un peu. Je pense depuis tout à l’heure à l’ouverture d’esprit mais bon qui suis-je pour dire cela. Je ne suis pas mieux au fond. Je suis loin de la personne parfaite mais j’essaie de faire de mon mieux. J’ai étudié pourquoi les personnes agissaient de la sorte et j’ai cherché à exterminer et abréger leur souffrance pour les rendre à Mère. Toute espèce a du bon et du mauvais néanmoins ils sont tellement ancré dans des conneries et butés sur des histoires et des discriminations qui datent depuis des millénaires qu’ils se battent sans savoir la cause au départ. En vérité ce qui me trahis c’est que je ne ressens que de la haine et de la tristesse. Je ne souhaite juste obtenir une délivrance et rendre ce monde acceptable. Je ne pourrais le rendre parfait çà je le sais et je ne veux me montrer une dictatrice mais je veux que ca bouge que ce monde évolue bordel quitte à passer pour la méchante quitte à être haïe. Je m’en fiche complètement on peut me juger on peut me dénigrer mais je me bâterai jusqu’au bout même si je dois mourir pour cela. Encore une fois je pleurais. Putain qu’est ce qu’il m’arrive ce soir ? Est-ce parce que je risque de mourir ce soir ou encore d’avoir un lavage de cerveau je ne sais pas… J’ai tout perdu il ne me reste que Ed et Lau. Ce sont les seuls qui arrivent à me supporter à avoir réussi à m’approcher. Moi le cœur de glace.. Quelle ironie…

Je regardais mes pieds trainant un peu les pieds, avec une gravité près à éclater dans ma poitrine et à faire un massacre. Je tâtonnais le mur, regardant en dessus de poubelles, m’avançant encore et encore.


Et Mist pourquoi tu ne regarderais pas dans la tête de la rebelle derrière nous ?

Je recherchais une entrée,… Je m’avançai vers l’enfant qui semblait avoir du mal à avancer. Je le soulevai et le mis sur mon dos.

Ne le prend pas mal, je préfère que tu te concentres sur tes pouvoirs afin de trouver une quelconque information que sur le fait de rester debout. J’ai besoin de tes capacités Mistigri. Est-ce que tu pourrais balayer la zone avec ta télépathie histoire de trouver une once d’indice, dans la tête de la bleue ou encore ailleurs ? Je ne sais pas mais il doit y avoir une entrée quelque part.


_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Lun 10 Fév - 23:42

Ce n'était pas mes affaires. J'écoutais cette histoire d'une oreille distraite pendant que je me remémorais vaguement le cinéma d'hier soir. Indigo Mare, alias 'Le Traître' avait débarqué dans ma chambre histoire de me parler de ma mère, d'une Cible à venir et... Du gosse. A cet instant, j'avais ardemment souhaité être quelqu'un d'autre. Mais ce sentiment n'était alors pas aussi intense qu'à ce moment-là. Si j'avais laissé aller Indigo au casse-pipe, le fantôme me le faisait payer au centuple. Je gardais cependant dans un coin de ma tête un plan pour sauver le gamin car, après tout, on 'n'abandonne pas sa famille' non ?
Mistigri n'avait rien à voir avec ma famille. Mais il avait des liens certains avec cette dernière et pour avoir déjà eu des hormones m'incitant à un instinct maternel accru suite à un rapport sans protection... Bref, pour avoir déjà été enceinte, je me disais que laisser mourir un enfant, ça ne se faisait pas.
Sinon, vraiment rien ne me retenait ici.

Je les suivais doucement, traînant des pieds derrière eux, observant le paysage extérieur. J'étais contente de sortir de ce lieu. Nous autres, on finit tous un peu claustrophobe à force de passer notre vie à l'intérieure du bâtiment. Le froid de la nuit me calmait aussi. Je n'aime pas les environnements trop chaud ou trop humides et dehors... C'était pile-poil ce qu'il me fallait. J'appréciais donc l’atmosphère, me rechargeant doucement, aussi bien physiquement que moralement. Je me demandais bien ce qui se passait dans la tête de la psychopathe ambulante. Mistigri, je ne cherchais pas à comprendre : J'avais finit par prendre l'avis de toute ma famille, qui était celui de le cataloguer comme idiot. L'expérience n'avait que cinq ans et si son physique et sa psyché s'étaient développées plus vite, ce n'était pas le cas de son intelligence. Même si... -J'eus un sourire.- J'avais connu un Ookami bien plus bête que lui. A se demander comment cet idiot avait abouti Leader...
Je me rappelais délicatement être allée lui chercher des biscuits pour chien, à cette époque. C'est amusant un Hybride qui se targue d'être supérieur mais qui se nourri de gâteaux pour animaux familier. Mort. Oui. Dans un attentat qui avait mal tourné. C'était l'escouade qui avait suivie celle d'Alice et la deuxième que je perdais dans le mois. Heureusement le cataclysme m'a permis de faire diversion sur le fait gênant que j'étais à chaque fois la seule survivante.


- Eh Mist pourquoi tu ne regarderais pas dans la tête de la rebelle derrière nous ? Je me sentais visée aussi me permis-je de répondre avant lui.
- Car elle n'a pas un cerveau normal et donc qu'il ne peut se connecter à mes ondes cérébrales. Même s'il arrivait à les capter, assez longtemps du moins pour me faire parvenir une phrase, il ne pouvait pas rechercher dans un cerveau inexistant des informations précises. Mon cerveau, c'est mon slime. Je n'ai pas d'organes sauf si je désire en avoir et ça, c'est plutôt utile. Involontairement, je fis une grimace. Je sentais un tiraillement dans mon dos. La blessure de la dernière fois... Saloperie. Je ne m'étais toujours pas totalement rétablie de cette expédition au cirque.

- Ne le prend pas mal, je préfère que tu te concentres sur tes pouvoirs afin de trouver une quelconque information que sur le fait de rester debout. J’ai besoin de tes capacités Mistigri. Est-ce que tu pourrais balayer la zone avec ta télépathie histoire de trouver une once d’indice, dans la tête de la bleue ou encore ailleurs ? Je ne sais pas mais il doit y avoir une entrée quelque part.

Elle est gonflée, elle ne pourrait pas chercher elle-même plutôt que de demander au gamin qui visiblement n'en a pas la force de faire le radar ? L'idée m'agaçait d'autant plus que moi-aussi, j'étais bien la première à sacrifier les plus faibles en temps normal. De plus, elle était encore loin du but. Il allait encore falloir marcher si elle voulait trouver l'entrée qui se situait à l'autre bout du pâté de maison. Et surement se salir un peu les pieds...

- Tu sais, tu n'es pas obligée d'aller droit au suicide juste car tu t'es empêtrée dans cette situation. Nous autre, on possède un truc magnifique qu'on appelle le 'libre-arbitre'. Arrêtes-toï là avant de déclencher notre caméra de surveillance et va revendre 'ta' découverte concernant ce QG. Et si c'est le prisonnier qui t'importe tant... Reviens avec un peu plus de monde. Mais sache que tu ne pourras plus rien en tirer, on ne revient pas d'un lavage de cerveau sauce Rebelle.

Accès de gentillesse inutile, mais ça m'épargnerait bien des soucis si Mistigri retournait se coucher.



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Mist Mare
avatar


Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: Télépathie Amplifiée
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mer 12 Fév - 8:09

- Et Mist pourquoi tu ne regarderais pas dans la tête de la rebelle derrière nous ?

" Je "... Le garçon n'eut pas vraiment eu le temps de répondre que Ruko lui coupa la parole. Il lui lança un regard méchant, foudroyant, de tout le charisme de son jeune âge mais fut alors coupé dans son geste. On le soulevait de terre ! * Hééé !! * Il se débattit, pour ne pas avoir l'air d'un enfant en culotte courte qui se laissait faire. De plus, il n'aimait pas vraiment l'idée de se retrouver sur les épaules de Kuro.

Boudant, il écoutait Ruko et Kuro parler. Enfin, si on pouvait appeler cela parler... Dire qu'il avait essayé de les réconcilier... Pff ! Oui, bah c'était raté. Mais la Rebelle n'avait pas tout à fait tord. Il avait déjà du mal à maîtriser son pouvoir et risquait de tuer la moindre personne à qui il essayait de parler, alors fouiller dans sa tête... C'était même pas la peine. D'autant plus qu'à l'entendre, cela était encore plus difficile que prévu. L'adolescent regardait droit devant lui, surveillant les deux femmes du coin de l’œil. Il n'avait pas envie de tomber non plus et profitait de sa hauteur pour chercher un passage secret ou quelque chose qui serait l'entrée des Rebelles. C'est à ce moment-là qu'il entendit un bruit étrange. Une sorte de "schkriii" grinçant. Il leva les yeux pour se retrouver nez à nez avec une caméra de sécurité. Zut.


* Je crois que c'est fichu pour repartir discrètement * Tiens, sa télépathie remarchait ? Tant mieux, ça allait être utile. Se baissant pour ne pas se prendre la caméra dans la tête, il se dit que si cette dernière bougeait -voir même avait l'air de le suivre du regard, c'était bien que quelqu'un la contrôlait et donc qu'ils étaient repérés. Mais il y avait un bon point. Si la caméra de sécurité était là, c'était bien qu'ils se rapprochaient du but... Suivant les derniers conseils de la Guerrière de Gaïa, le clone ferma les yeux. Ils se senti tout de suite mal et une effrayante nausée le secoua pour la deuxième fois dans la soirée. Il réussi pourtant à se retenir et ne vomit donc pas sur sa porteuse. Non, se concentrer... Il allait bien trouver quelque chose. Puis... C'était bon ! Il entendait...

* Ça vient de dessous nos pieds, mais c'est très loin de nous... * On aurait dit des murmures, y avait-il réellement des gens là-dessous ?

_____________________________________________________________________________________

There will be this time in your life when you will be afraid of anything but just do not give up or look away from reality and your temperance will prevail against all those bad things you will see for this to be a better world
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Dim 16 Fév - 21:05


Mon Titre



Tu sais, tu n'es pas obligée d'aller droit au suicide juste car tu t'es empêtrée dans cette situation. Nous autre, on possède un truc magnifique qu'on appelle le 'libre-arbitre'. Arrêtes-toï là avant de déclencher notre caméra de surveillance et va revendre 'ta' découverte concernant ce QG. Et si c'est le prisonnier qui t'importe tant... Reviens avec un peu plus de monde. Mais sache que tu ne pourras plus rien en tirer, on ne revient pas d'un lavage de cerveau sauce Rebelle.


Décidément elle est bizarre cette jeune fille. Voilà quellel me propose un moyen de me barrer. Tss je n'ai pas fait ce chemin, porté un garçon sur mes épaules pour dire "euh écoutez je me dégonfles un peu on rentre !" Non non non.... Trop facile. Et si la demoiselle s'attarde sur de telles propos c'est qu'on touche au but. Je continuais toujours par avancer et parla suffisamment fort pour qu'elle m'entende derrière.


Je ne suis pas non plus obligée de faire une alliance avec vous ni de provoquer une guerre et encore moins de traîner avec toi dans les rues sombres de l'Heart. Je pensais que vous seriez différents et finalement je ne pense pas arriver à quoi que ce soit; Cependant ce n'est pas pour autant que je vais me dégonfler. Si j'arrive à repartir avec quelques personnes ca me va. Et puis... je dois également voir l'état de mon cher gaïen et le pourquoi il est là. Si je voulais sérieusement vous rencontrer il me fallait bien une cause justifiable à défendre on ne va pas voir une secte sans arrière pensées bien précise.

Sérieusement je ne suis pas ici pour me prélasser et attendre que tout vient tout roti dans la gueule. Mais bon je dois avouer que c'est sympa de sa part. Son acte n'a fait que de me pousser vers mon objectif avec plus de détermination. J'approchais au but. J'allais continuer quand Mist prit la parole

Je crois que c'est fichu pour repartir discrètement.

Ouais j'avais vu la caméra. nous y voilà nous sommes officiellement dans terrain de jeux des rebelles. Nous approchons au but peut être encore quelques instant et c'est bon. Je regardai en l'air et chercher désespérément des caméra. Je pense que plus on avancera au but plus on aura de Caméra pour nous sonder. J'avais un choix soit je détruisais cette caméra soit je laissai les personnes nous voir. Si je choisissais la première cela pourrait être interprété comme une agression et un acte de guerre or ici c'est pas le but et sinon eh bien ils verront notre avancé ce qui n'est pas non plus très jolie. Autre chose qui me chiffonnait si la demoiselle en bleue nous suit depuis tout à l'heure et que les rebelles nous voit en sa compagnie ne vont ils pas l'exécuter en guise de trahison à moins qu'elle fasse croire qu'elle nous indique le chemin inverse mais bon.. Après tout c'est son problème. Je m'arrêtai et finalement regardai partout en signe du moindre indice.c'était dur de se repérer nous étions dans le noir, il se faisait tard j'avais Mist sur les épaules complètement fatigué et qui plus est j'étais dans un labyrinthe.

Ça vient de dessous nos pieds, mais c'est très loin de nous... *

En dessous ok ok. L'entrepôt était plus grad que la moyenne et en plus de çà c'est en dessous de nous. Intelligeant d'utiliser le système de l'iceberg maintenant faut trouver l'entrée.Dur dur.

Mist quand tu dis loin c'est loin en dessous ou loin devant ? Et Ruko, c'est bien çà, il y aurait pas un bunker pas loin. Les méandres s'est retrouvé rasé par une bombe il y a longtemps donc je pense que les autres régions se sont un peu protéger. Peut être que l'entrée serait là ce qui expliqueraot l'entrepôt désinfecté, les murmures venant du sol. Tu veux bien servir à quelque chose au lieu de nous démotiver ?

Oui cela pourrait être une bonne idée du bunker. Pourvu que çà soit cela car on perd du temps et c'est quelque chose que je ne supporte pas. J'ai besoin que çà bouge sinon je m'ennuie et maintenant qu'avec Ruko on se tape plus dessus cela devient vite ennuyant.

Si le lieu est infesté de caméra, l'endroit doit être bien gardé sinon la milice les auraient déjà trouvés depuis longtemps.J'espère que le bunker est l'endroit où ils se cachent si bunker existe. De plus, le bunker en question leur donnerait tout la protection l'isolement bref le nirvana. Mais si il existe il doit se trouvait dans un jardin sous un faux sol.

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Lun 17 Fév - 12:21

Je levais les yeux au ciel. J'avais beau parler, je commençais à n'en plus écouter les réponses. Chacun de ses propos devenait quelque chose de... Comment dire ? Rébarbatif ? Moralisateur ? Elle s’inquiétait aussi soudainement du sort de son 'confrère'. C'était un peu trop pour moi. Comment pouvait-elle se convaincre qu'elle y allait pour lui alors que la seule chose qui la faisait avancer était une envie irrépressible de se faire tuer ?
Je jetais un œil à Mistigri qui sembla avoir remarqué la caméra. Tiens, les copains. Bon, il y avait eu deux choix qui s'offraient à moi : Le premier était de prendre une apparence lambda et de me la jouer l'intruse qui s'enfuit peu avant le barouf. Le second, c'était bien de regagner ma réputation auprès des miens en leur amenant des prisonniers. Ce que je faisais. Je m'amusais juste à les laisser chercher un peu l'entrée. Je fis donc un signe à la caméra qui de toute manière était automatique. Elle réagissait à la chaleur et donc ne me fixait pas -moi qui ait une température corporelle dans les négatifs. Elle fixait notre chère guerrière et le petit olibrius qui l'accompagnait. Je me mis à bailler, espérant que les choses avancent un peu plus vite.

Kuro ne disait rien, je n'entendais pas Mistigri parler. Au final, je m'ennuyais plus qu'autre chose et devait attendre que l'un d'eux ouvre la bouche pour me changer les idées.
Cela ne tarda cependant pas et Kuro posa une série de questions.


- Mist quand tu dis loin c'est loin en dessous ou loin devant ? Et Ruko, c'est bien ça, il y aurait pas un bunker pas loin ? Les méandres se sont retrouvés rasés par une bombe il y a longtemps donc je pense que les autres régions se sont un peu protégées. Peut-être que l'entrée serait là ce qui expliquerait l'entrepôt désaffecté, les murmures venant du sol. Tu veux bien servir à quelque chose au lieu de nous démotiver ?

Visiblement, j'avais ratée une partie de la conversation. Bon, le clone a déjà repéré que ça se passait encore en dessous. C'était pourtant pas compliqué ! Il y a l'entrepôt et dedans ce cube de béton. Sous ce cube, il y a des étages désert, puis encore en dessous un autre cube et enfin la base ! Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures, on se trouve tout en dessous de l'entrepôt. Le gamin aux cheveux violet n'avait donc pas fait la découverte du siècle.

- C'est bien Ruko. Kate pour les intimes. Pour le reste, elle pouvait toujours rêver. Et mon but n'est pas de vous servir. C'est de vous surveiller. Ce jeu n'était pas drôle mais je ne pouvais m'empêcher de les trouver amusants... Non... Pathétiques. J'avais déjà un plan plus ou moins solide en tête. Mon but premier était bien de m'occuper de la sécurité du clone- Il n'allait pas pouvoir passer la porte. Et s'il la passait, il n'en ressortirait pas. Non, j'allais le laisser à l'entrée- trouver une diversion ou quelque chose et Kuro irait seule dans la souricière. J'aurais l'air bête si au retour de ma mère, je devais lui annoncer que j'avais échoué à protéger le descendant Mare... Et je ne perdrais certainement pas la face devant elle ! Quant à son raisonnement.. Je rêve où elle partait de la destruction de Nekotopia pour chercher l'entrée de la base ? Elle se prenait carrément trop la tête. Autant passer par l'entrée des égouts. Il y a plusieurs entrées et je ne les connais pas toutes. Entrée numéro 1, 2 et 3 puis sortie de secours, inconnue des Sbires. Naturellement, les Sbires, c'est pas grave s'ils ne s'échappent pas. Heureusement que je suis un peu plus curieuse que mes confrères, sinon j'aurais déjà été tuée cent fois ! Et cette fille... J'en revenais pas qu'elle s'en remette à moi pour trouver l'entrée ! Allez, un peu de nerfs, ait au moins le courage de cogiter toute seule ! Enfin, en bas, ils devaient déjà tous être sur le pied de guerre. Le toutou-Gaïen avait été lâché près de la porte, surement drogué de manière à être d'autant plus agressif. Il devait y avoir une dizaine de sbires là au cas où cela dégénérerait mais la caméra avait dû signaler la présence de deux individus ce qui devait les laisser un peu de marbre. J'avais hâte que les choses avancent, bien trop hâte. C'était pourtant contre mes intérêts. Ou du moins, cela les mettait en danger. Je déteste miser ainsi. Écoutez, vous me faites chier. On a qu'à passer par les égouts. C'était long et j'avais envie de rentrer- ce que je ne pourrais pas faire si je reprenais contact avec le quartier général. Alors... Autant faire vite et avec un peu de chance je retrouverais mon dortoir tel que je l'avais laissé. Puis les égouts, c'était l'entrée principale. La mieux gardée. Je n'avais donc pas grand chose à perdre en leur annonçant cela.



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Mist Mare
avatar


Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: Télépathie Amplifiée
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mer 26 Fév - 12:13

- Mist quand tu dis loin c'est loin en dessous ou loin devant ?
* Loin en dessous *


Les deux filles n'arrêtaient pas de se disputer. La tête lui tournait et la nausée refaisait doucement surface. Coincé sur les épaules de Kuro, d'où il se sentait étrangement honteux d'être, il 'scannait' la zone tant qu'il pouvait à l'aide de son don. Plus le don passait, plus il se doutait que cela serait inutile. Il fallait désormais trouver et ça n'était pas lui qui pourrait deviner de l'entrée... Il avait déjà cherché ! Après tout, n'avait-il pas vécu ici ? Petit à petit ses pensées divaguèrent. Il pensa à Shina qu'il avait laissé sans l'informer de son mal, il pensa à son grand-frère, qui avait eu jusqu'ici la décence de respecter sa décision. Il savait que ses choix n'étaient pas ceux attendus et qu'on lui en voulait pour cela. Il savait qu'il avait du mal à emprunter le bon chemin, quand bien même celui-ci s'étalerait droit sous ses yeux... Mais personne, vraiment personne n'avait le droit de le forcer à agoniser devant ceux qui l'aime ! Il ne voulait pas subir l'humiliation de mourir lentement sous les regards emplis de pitié de son grand-frère et de sa petite amie. Même s'il n'avait pas toute sa raison, même s'il était loin de posséder ce que l'on appelle 'sagesse', il restait un homme ! Et il avait le droit à un peu de dignité ! De plus, les pleurs de Shina l'auraient rendus fous.
Zune... Il était l'une de ces personnes qui avaient étés soulagées de son emprisonnement. Nul doute qu'elle savait où il se terrait et il ne souhaitait pas qu'elle vende la mèche. La mort du maire, en contrepartie, était plus intéressante. Bien entendu, dans ce monde où l'on revient d'entre les morts en un tour de passe-passe, c'était, pour lui, plus qu'impossible que l'opinion publique ait rêvé cette affaire ! Non, il y avait autre chose là-dessous. Et pour avoir été celui qui a prolongé la vie d'Indigo Mare, il se demandait si l'on n'avait pas fait pareil avec le Maire. Il aurait été cloné.
Il n'y avait rien d'étonnant à cela. A vrai dire, ça aurait été tout à fait logique ! Quelqu'un, ou quelque chose, souhaiterait que le Maire finisse son mandat, pour qu'il ait le temps d'accomplir... La suite de ses réflexions étaient embrouillée et pourvue d'incohérences. Mais au fond, il savait qu'il tenait quelque chose d'évident. Il n'avait pas été présent lors de cet événement mais croyait qu'il était rare qu'une vingtaine de personnes se trompe en même temps. Bien sûr, il avait lu de nombreuses théories et certaines parleraient d'une 'illusion de groupe', la même qui pourrait avoir été déclenchée lors du bal...


- Écoutez, vous me faites chier. On a qu'à passer par les égouts.
* Les égouts sont un dédale, j'ai déjà fouillé mais rien trouvé. Tu comptes nous guider là-dedans ? *


Du moins n'avait-on pas le choix. Cela ne faisait que trop longtemps qu'ils tournaient en rond, à la merci des Rebelles qui les avais repérés. Bien, va pour les égouts ! Au pire, ils allaient s'y perdre. Mistigri commençait à être fatigué et ses yeux se fermaient tout seuls. Il était à bout de force alors autant se dépêcher ! Qu'il découvre enfin cette entrée qu'il avait tant cherché...
Dans tous les cas, toujours sur les épaules de la Guerrière de Gaïa, il aurait eu beaucoup de mal à commencer à marcher. Non, ici, tout tournait autour de Kuro. C'était sur elle qu'il fallait se reposer pour trouver au plus vite cette entrée !

_____________________________________________________________________________________

There will be this time in your life when you will be afraid of anything but just do not give up or look away from reality and your temperance will prevail against all those bad things you will see for this to be a better world
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Lun 3 Mar - 21:43


Mon Titre



Je portais toujours Mist sur mes épaules l’autre femme était derrière. Je ne pouvais l’apprécier elle n’était pas franche et tout n’était que superficialité dans sa manière d’être. Peut être que je la jugeais trop vite mais dans tout les cas je le ressentais ainsi. Elle se jouait de moi et en plus de cela j’avais le ressenti qu’elle ne m’appréciait pas tant que cela mais je n’ai pas la télépathie encore. Cela faisait un moment qu’on vagabondait dans les rues et toujours rien juste des caméras qui nous suit partout et étudient nos faits et gestes. J’avais l’impression que cela faisait plusieurs jours qu’on était là. Mus je le sentais de plus en plus faible et la femme derrière de plus en plus impatiente. Tant mieux au moins elle nous délivrera l’entrée ou un piège peu importé désormais il fallait que çà bouge. Finalement au bout de quelques minutes elle finit par délivrer l’information que je voulais.

Écoutez, vous me faites chier. On a qu'à passer par les égouts.

Mist m’avait dit que c’était loin en dessous cela veut dire qu’on n’est juste au dessus d’eux donc pas besoin de chercher un autre quartier pour y parvenir. Bon il nous reste plus qu’à nous glisser dans la puanteur des égouts. Je m’avançais un peu et vis une bouche. Je posai mon passager à coté de moi et essayai de soulever cette trappe. Evidemment elle était beaucoup trop lourde pour une personne pour moi. Le combat rapproché n’était pas mon truc. J’utilisai alors mon pouvoir pour rendre l’objet suffisamment léger pour pouvoir être soulevé à l’aide de ma force. Je la déposai à côté et repris le petit Mist. Je regardais en bas : il faisait bien sombre et pour descendre, une échelle était à ma disposition. Je mis un pied en dessous de l’autre et je m’enfonçai dans l’obscurité. Plus j’avançai et plus une odeur nauséabonde se dégager de l’endroit où je voulais me tenter. Bordel il fallait vraiment en avoir envi de voir ces rebelles sérieux. Cela sentait les excréments, la fermentation, l’eau souillé, il y avait des rats un peu partout autour de nous bref pas très rassurant. Cet environnement me changeait de ma source d’eau chaude et de mes fleurs de l’arbre Hellsing. Je réinstallai mes barrières psychiques me préparant à rencontrer tout et n’importe quoi. Je me préparai à voir de la désolation de la peur mais aussi de la haine du mépris et finalement de la rancœur. Je me préparai également à me battre pour ma survie et d’avancer suffisamment d’arguments pour obtenir cette alliance entre nos deux civilisations. Ils voulaient être reconnu et respecté pourquoi pas ? Je peux leur mener à bien cet acte. Qui serait assez stupide pour refuser une aide militaire ? Bref on verra sur le tas.

Ruko, on ne s’apprécie pas ce n’est pas nouveau mais bon si tu veux nous montrer l’entrée pour abréger ton supplice à nos côtés vas y je ne te bloquerai pas.

J’avançai sur la pointe des pieds, regardant autour de moi. Je m’étais trompée sur le contexte il y avait de la lumière mais c’était une lumière indirecte de couleur jaunâtre. Quand mes yeux s’habituaient à l’obscurité, j’ai vu que la lumière appartenait à des lampes parsemées par ci par là recouvert d’une pellicule innombrable de poussières. Chaque pas que je faisais était difficile car l’état du sol était boueux et surchargé le poids de chacun de mes mouvements. Entre Mist sur le dos, surveiller la fille derrière et observer devant au cas d’embuscade, mon esprit était aux aguets. Je me demande comment on va être accueilli par ces rebelles et surtout quand on arrivera à la fin de ce tunnel

_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Sam 8 Mar - 17:09

Elle souleva la plaque d’égouts et elle y entra, talonnée par Mistigri. Je descendis aussi, sautant tout simplement. Mon slime s'explosa au sol mais ne tarda pas à revenir à sa source. Je n'avais que faire de descendre lentement. Comme je venais de le dire, j'étais fatiguée.

- Ruko, on ne s’apprécie pas ce n’est pas nouveau mais bon si tu veux nous montrer l’entrée pour abréger ton supplice à nos côtés vas y je ne te bloquerai pas.
- Si tu as pensé à ramener ton portefeuille et qu'il n'est pas vide, je veux bien faire un troc.


Nan mais et puis quoï encore ? Si j'avais agis comme ça avec la Milice, j'aurais été ruinée ! Je regardais autour de moi. Haa, les égouts ! C'était toujours aussi peu accueillant mais heureusement l'intérieur était mieux loti, plus... Cosy ? A force de marcher nous finîmes par arriver devant le couloir piégé. C'était une allée simple mais couverte de dalles de couleurs légèrement différentes. Chaque rebelle se devait de savoir sur lesquelles marcher pour éviter de déclencher les mines se trouvant sous celles où il ne fallait justement pas marcher. Pour rendre la tâche plus difficile, il n'y avait pas de lumière dans ce couloir et l'eau dans laquelle nous pataugions jusqu'aux mollets faussait les véritables couleurs de ces dalles, les confondant. Je m'arrêtais et attrapais Mistigri par le col. Je le ramenais vers moi, l'enlaçant et collant ma main sur sa bouche. Dans un sens, elle n'aura pas besoin de mon aide pour trouver le quartier général. J'étais tout de même curieuse de savoir comment elle allait s'en sortir...

- Tu vas devoir avancer seule à partir d'ici.

Ma température corporelle étant glacé, ainsi que celle m'entourant, je me doutais bien que Mistigri n'allait pas tenir longtemps avant de tomber en hypothermie. Cela allait me permettre de l'amener en lieu sûr. Si Kuro réussissait à passer ce couloir, et les pièges qui suivraient, je n'aurais qu'à la rejoindre et participer à la mêlée pour me réintégrer au sein des miens.
Une fois le couloir passé, elle allait se retrouver devant un mur immense -une porte dissimulée. Un clavier se trouve collé au mur. Il faut alors composer le code d'entrée. Si le bon code n'est pas composé, la porte s'ouvre tout de même mais une lame de guillotine en tombe au moment où l'individu franchi la porte. Si elle survie à tout cela, le Gaïen à l'entrée l’accueillera... Brutalement.


- Shht... Crois-moi ou pas, Mistigri, mais c'est pour ton bien. Dors un peu.



_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Mist Mare
avatar


Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: Télépathie Amplifiée
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Ven 14 Mar - 20:23

Ruko ne répondit pas à ses paroles et Mistigri s'empourpra, blessé dans son égo d'une telle réaction. Un instant, il oublia que son pouvoir fonctionnait de manière aléatoire et ne pensa pas à la possibilité qu'elle n'ait même pas entendue la question. Il se tortilla sur les épaules de Kuro et demanda via télépathie à descendre. C'est bon, il pouvait marcher maintenant. Enfin, autant le croyait-il.

Le garçon dont coulait en ses veines le sang des Mare fut de toute manière posé au sol et ce dernier fût content de toucher la terre ferme. Un sourire calme et fatigué étira les traits usés de son visage. Un instant, il se frotta la joue de la main gauche, tentant de reprendre une mine un peu plus convenable. Ses forces faisaient du yoyo et il espérait bien tenir assez longtemps pour voir à quoï ressemblait le quartier général de ces fichus Rebelles !
Puis Kuro se décida à le porter à nouveau et le garçon de se débattre.

* C'est bon... Je suis pas un bébé * Grommela-t-il, impatient de descendre. Il finit par sauter lui-même de son siège, s'étalant au sol à l'atterrissage. Il se releva pourtant et reprit la marche fièrement, comme s'il n'était jamais tombé.

Kuro et Ruko communiquaient, mais ces conversations étaient stériles. Ces dernières se méfiaient l'une de l'autre et semblaient pourtant attendre que l'autre commence à l'aider. Il ne les comprenait pas et trouvait de toute manière les filles bien compliquées. Izzy lui en avait donné un bon exemple. Secouant la tête, chassant les mauvais souvenirs, les fantômes dérangeant du passé, Mistigri eut toute l'occasion d'admirer une nouvelle fois ces superbes égoûts. Odeur de crottin et tout le reste ! Bienvenue au royaume des ombres. Le garçon rit jaune, un rictus s'étalant le long de ses traits.

A force de marcher, le trio finit par arriver face à un couloir sombre, pataugeant dans l'eau. Si on y regardait mieux, l'on pouvait y voir des dalles de différentes couleurs- une sorte d'échiquier géant. Mais Mistigri n'eut même pas le temps d'y regarder de plus près qu'il fut littéralement 'happé' vers l'arrière. Il senti immédiatement un contact glacé contre lui et attaqua sans réfléchir la créature qui l'attaquait... Ruko.
* Qu'est-ce que tu fais ?! Lâche-moi immédiatement !! * Scanda-t-il autant qu'il le pouvait, sa gorge émettant simultanément un cri aiguë.

- Tu vas devoir avancer seule à partir d'ici.

...Non, elle n'allait pas...? C'était hors de question ! Il n'avait pas passé tant de temps à chercher... Il ne s'était pas battu, débattu pour arriver jusqu'ici pour... Que tout cela soit gâché par cette fille ! Encore une fois il l'attaqua, prêt même à la tuer s'il le pouvait, si cela lui permettait d'accéder jusqu'aux rebelles. Quelle idée de lui faire confiance !

* Lâche-moi !! Je veux y aller au- *

...Aussi. Son corps était prit de tremblements. Il venait à peine de le remarquer mais tout ses membres étaient engourdis. Plus rien ne fonctionnait correctement, ses dents claquaient si vite qu'il ne pouvait saisir le mouvement de sa mâchoire. Ses yeux se fermèrent. Ses os lui faisaient mal, mordus par un froid si vif qu'il l'empêchait même de cogiter à un moyen de s'échapper de cette étreinte glacée.

- Shht... Crois-moi ou pas, Mistigri, mais c'est pour ton bien. Dors un peu. Eut-il tout juste le temps d'entendre avant de perdre la raison, devenant un poids mort englué dans une matière visqueuse et peu agréable au contact.

_____________________________________________________________________________________

There will be this time in your life when you will be afraid of anything but just do not give up or look away from reality and your temperance will prevail against all those bad things you will see for this to be a better world
Revenir en haut Aller en bas
Eléonore Setsuki
avatar

Dans un coin sombre

Feuille de Personnage
Race: Guerrière de Gaïa
Pouvoir: Gravitation, régénération par le sang
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    Mer 21 Mai - 14:42


chez les rebelles



Toujours et encore dans cette mélasse, je continuais d’avancer. La dame bleue ne voulait pas abréger le voyage et je marchais en soupirant. Bon il fallait que je laisse tomber l’idée désastreuse qu’elle va m’aider c’était déjà cause perdue. Quant à Mist j’espère qu’il va s’en sortir. Il a l’air déterminé à vouloir rencontrer les rebelles mais son état n’était pas très rassurant. Il était de plus en plus pâle et je crois que le porter n’est pas non plus la solution. Comment vais-je faire quand je me retrouverai en face de ceux que je dois convaincre devant mes « hypothétiques » alliés si Mistigri s’évanouis de fatigue. Je n’aimais pas l’idée d’envisager Mist comme un poid dans l’équipe et je voulais l’aider à arriver à son but cependant plus j’y réfléchissais et plus je me disais qu’il n’était peut être pas si bon de l’emmener avec nous. Cependant chose faite il est là, j’aurai plus qu’à le protéger et mettre à profit mon entraînement quitte à redevenir comme avant et perdre le contrôle de mes pouvoirs. J’arriverai à la limite de mon corps probablement et je deviendrais surement amnésique mais bon Laura est en sécurité pour le moment donc rien à craindre aujourd’hui. Le but étant qu’en cas de dégénérescence de protéger le petit Mist. Je m’en voudrais s’il venait de lui arriver quelque chose. Je ne l’ai rencontré qu’une seule fois certes néanmoins j’avais l’envie de le protéger et l’aider. Ces rebelles j’espère que l’entrevue ne sera pas trop compliquée et qu’on arrivera à discuter posément. Ma race a été classé Maître sur Our land à cause de nos pouvoirs simplement mais comme l'a dit Ruko il semblerait qu’il soit vraiment très fermé d’esprit. Se pourrait il qu’ils soient pire que les maîtres eux même ? Je n’avais jamais pensé de cette manière…. Moi qui déteste les personnes qui sont exclusivement dans leur monde…

J’entendis plus aucun bruit derrière moi, il n’y avait plus les bruits de pas s’enfonçant dans la bue et la mélasse de ces égouts. Le temps que je me retourne et que je vois ce qu’il se passe j’entendis une phrase très réconfortante :


Tu vas devoir avancer seule à partir d’ici

Me voilà bien. J’étais d’un coté soulagé que Mist soit plus de la partie cependant je ne savais pas si je pouvais faire confiance à Ruko en le laissant entre ses mains. Bref, le temps que cela monte au cerveau les deux personnes avaient déjà disparu et je n’ai pu envoyer un :

Attendez….

Ma voix se mit à s’éteindre il était déjà trop tard. Elle aurait pu au moins me montrer le chemin au lieu de me laisser là comme une vieille chaussette mais bon comme je l’ai déjà pensé elle ne m’aurait pas aidé. Au moins elle nous a renseignés sur l’entrée des rebelles dans les égouts. Bon bon Merci quand même du service. Bon je continuais encore et encore quand j’entendis un craquement sous mes pieds. La fille ne m’avait pas dit qu’il y avait des pièges dans le coin… Un lance flamme sorti de nulle part et se mit à cracher un feu de tous les diables. Je ne pus que me mettre coucher afin d’éviter d’être bruler vive telle une sorcière. Cependant eh oui, j’étais tellement douée que je ressentie encore le même craquement que tout à l’heure. Me voilà bien qu’est ce qui va en ressortir maintenant. Ce serait débile de mourir maintenant un si bon chemin. La présence de ces pièges n’était que la preuve évidente que j’ai quasiment atteint mon but. Des flèches sortirent des présent et se dirigeait droit vers ma face. J’instaurais une projection de gravité afin qu’elles tombent au sol. Cependant le temps que j’instaure ce processus, une flèche m’écorcha l’épaule. Après ces événements, je regardais plus particulièrement le sol et vis des dalles mais je ne parvenais pas à voir la différence entre elles. Il doit bien avoir une distinction, non ? Mais rien cet endroit était beaucoup trop sale pour y voir quoi que ce soit. Si j’utilisais ma gravité pour me rendre plus légère peut être que cela pourra marcher. Je concentrais ce pouvoir sur moi et avançais d’une dalle et malheureusement pour moi la dalle s’enfonçait. Je m’attendais à recevoir encore quelque chose mais finalement rien. Il doit y avoir un code mai je n’ai aucune idée de celui-ci. Il ne me restait la possibilité de faire un méga saut le plus loin que possible ave une petite impulsion de gravité. Mon corps sera ainsi projeté et voire plus légers. Je me projetai alors et atterri en dehors des dalles apparemment. Cependant ce que je vis me dépita. Il n’y avait qu’un simple mur…un mur et finalement un cul de sac. Franchement s’il y a des dalles juste avant, c’est qu’il soit bien y avoir quelque chose. Je m’avançais encore et encore et vis en plein milieu du mur, un clavier. Visiblement il faut composer un code. Un rebelle ? Rebelle en code … trop facile… Extermination…. Non…..Victoire… Non…. Mort au maître… Trop long… Mort… Ouais mort ce serait sympa. Donc M-O-R-T. La porte s’ouvrit avec un méga grincement. Finalement j’ai trouvé. Enfin…. Je passai la porte et arrivait au milieu une guillotine glissait… Je ne sais pas si je vais pouvoir l’esquiver celle là. La gravité ne sera surement pas suffisante pour l’arrêter mais peut être assez pour la ralentir ? Quel accueil dites moi !

Je décrochais ma claymore de mon dos, je la tenais à deux mains, devant moi. Comme prévu l’espèce de guillotine ralentissait, je mis l’épée avant qu’elle m’atteigne. Cela me donnait suffisamment de temps pour me glissai de côté et ne pas me faire découper en rondelles par la lame. Celle ci se coupa en deux. Bon plus d’épée. J’eus à peine à me relever quand tout d’un coup un chien enragé fonçait droit devant moi. Il était plus que laid et possédait des yeux rouges vif avec un point jaune au centre. Attend Attend, c’est un gaïen. Qu’est ce qu’il faisait ici ? Les gaïens devrait être à Fanta pas ici… Non non, je m‘embrouille cela fait quelque temps que des gaïens se baladent ville. Mais qu’est ce qu’il fait là ? Il fonçait doit dessus tel un chien de garde en hurlant comme un dingue. Je lui fis :


Tais toi ils vont savoir que je suis dans le coin sinon. Qu est ce que ….?

Mon « ordre » était assez débile en faite. Les Rebelles doivent bien savoir que je suis dans le coin. Qu’est ce qu’il va se passer dès à présent ? Je me mis d’abord à l’esquiver.

Que fais tu là, petit ? Qu’est ce qui t’a rendu aussi disjoncté ?

Il ne semblait rien n’écouter juste un GRRRR merdique. On n’est de la même famille non ? Je suis Kuro Kuro Hellsing. Tu ne sembles pas être plus vieux que moi ? Il eut un tique. Il toucha ses cheveux convulsivement à grincer des dents. Bon il me connait peut être de réputation. Je bombais le torse un peu fière de moi. Tss peut être que mon peuple m’écoutera peut être. Je suis un peu connue pour ma maladresse, et ma brutalité mais bon. Je ne sais pas qu’est ce qu’ils t’ont fait mais je t’assure que je ne suis pas là pour chercher la merde, je suis là pour négocier. Il se mit à s’arrêter d’un coup à gigoter dans tout les sens, et il rigolait.

Tu crois que les Rebelles vont s’intéresser à une Mistinguett comme toi ! Tu as rien à faire dans ces lieux. Les Gaïens se ne sont plus ma patrie, mon peuple c’est mes amis, c’est ma famille. Toi tu n’es rien. Tu peux être Kuro Hellsing, tu peux être une gaïenne mais à mes yeux tu es qu’une sale maîtresse sans envie sans conviction sans but. Tu ne veux que marcher sur les pieds des autres et nous traiter comme des salle larbins. Tu inspires qu’à cela.

Oh là là. Cela sent l’endoctrination à plein nez. Bon j’avoue j’ai tendance à prendre les gens de haut mais « Mistinguette » Je ne suis pas sa filleule bordel.

Ecoute, on sait tout les deux que tu aimes tuer que tu aimes la destruction on est fait que pour cela. Ce n’est pas marcher sur les autres c’est juste qu’on est comme çà. Tu verras tu comprendras. Dis depuis qu’on t’a …euh comment dire… depuis que tues avec eux, tu n’aurais pas des soucis avec tes pouvoirs par hasard et tu n’as pas la sensation d’avoir perdue quelle que chose d’important, du genre une sensation au fond de toi-même. Tu dois te sentir vide. Cela fait combien de temps que tu n’as pas eu de visions ?

Il avala sa salive et serra sa mâchoire. Ah je crois que je l’ai un peu contrarié le petit chien de garde ou j’ai tapé dans le mille.

Tu parles trop !!!! Il se mit à me foncer dessus quand tout à coup, il tomba au sol comme une lavette et poussa un cri aigue de douleur. C’est bien ce que je pensais, il n’a pas eu de vision le coco et donc ces pouvoirs sont ingérables ce qui le rend complètement imprévisible. Cela le tue de l’intérieur petit à petit et son pouvoir peut être aussi petit que son sexe ou bien gigantesque au point de me tuer sur place. Je fis un pas en arrière car j’ai la conviction qu’il charge de la gravité. Je fis de même. Il se releva et eut un sourire sadique. Eh kéké j’ai plus de force que toi. Tu paries ? Il la projeta vers moi, je l’ai projeté sur lui. Il esquiva et j’esquivai son attaque. Les murs se mirent à trembloter et des petits lambeaux de murs tombèrent. Je fonçai sur lui et lui fit la même chose. Il se pourrait que je t’ai un peu sous estimer et lui décrochai une droite directe dans la tête et lui en même me planta un couteau dans la cuisse. Un cri s’échappa de ma bouche et lui du sang dégoulina. Je me projetai en arrière et enlevai le putain de couteau.

Tu n’es pas réglo on devait se battre à mains nu. Pas drole.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas combattu contre un de mon espèce. Un gaïen rouge comme moi hihi ! Je comptais encore jouer avec lui mais bon je n’ai pas que cela à faire.

Mon grand, je ne veux pas me battre contre toi donc tiens regarde çà cela pourra peut être te rappeler qui est ta mère.

Il fit un pas en arrière et il finit par prendre la pierre de Gaïa que j’ai trouvé sur Fanta. Cela m’avait provoqué ma première vision petit que cela sera également le cas pour lui mais finalement rien du tout. Il ne le regarda même pas et le jeta dans ma direction en disant :

J’en ai rien à faire de tes conneries, Ma mère elle est ici.

Bordel ! Je me jetai en avant provoquant une jolie glissade sur le sol éraflé pour récupérer l’objet qui à mes yeux a une grande valeur. J’étais griffée vive de partout. Là Monsieur le Gaïen tu viens de m’énerver sévère. Je ramassai l’objet en question et baissa la gravité sur un secteur de 5 m. Résultat le Monsieur fut ramener à mes pieds. Je le pris par la peau du coup telle un animal canin et lui dit :

Tu vas regarder cela, oui ? C’est très important tu es en train de tuer. C’est pour cela que tu n’utilises pas tes pouvoirs. Cela fait un mal de chien oui ? Ah juste avant que tu tombes dans les pommes. Si les Rebelles étaient réellement ta famille ils seraient venus t’aider et surtout mon grand il ne t’aurait pas juste donné le rôle de chien de garde.

Je lui collai la pierre devant sa face et lui força à ouvrir les yeux car oui celui-ci les avait fermé. A croire qu’il savait parfaitement à quelque part au fond de lui-même que cela lui montrerai le vrai chemin. Il tournait de l’œil mais juste avant il eut le temps d’envoyer une méga décharge se qui me projetai en arrière et contre le mur. Décidément il est plein de surprise. Il luttait visiblement pour ne pas tomber et avançait une arme à feu droit sur moi. Mais d’où il l’a sortait. Je jetais la plus grosse décharge que je pouvais sur lui avec un petit hurlement de douleur. Car oui puiser dans mes ressource une projetant une gravité jusque le petit homme à l’autre de bout de la salle demander beaucoup d’effort même pour une personne de mon niveau. Les murs commencèrent à s’ébranler provoquant un bruit sourd. Cette fois ci des morceaux tombèrent. Quel raffut ! Le petit était collé au sol. Tant mieux. Je mis de nouveau debout et scrutant les alentours : est ce que les petits rebelles sont là ?


_____________________________________________________________________________________


Je marche sur un fil et je ne sais pas où je vais tomber
mais quelque soit le chemin ta fin sera similaire.
Pour l'instant je tends vers la gauche la destruction
peut être que demain je serai d'une humeur plus tolérante.
Je sais pas.
Mais dans tout les cas
je défierai ce fichu destin.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne sois pas timide petite nuit je n'ai pas peur de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petit jeu [Pv Petite Nuit et Petite Mélodie]
» Petite Nuit
» Petite Nuit ~ Les ténèbres n'avalent pas tout, juste ce qui se trouve sur leur chemin.
» La vie doit continuer... |Baptême de Petite Nuit et Petit Éclair|
» Petite nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Entrepôt Désaffecté-