Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Debout, belle au bois dormant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Debout, belle au bois dormant !   Ven 20 Déc - 11:57

Debout, belle au bois dormant !


Les journées et les nuits se faisaient longues pour le fantôme. Zune était partie, il ne savait pas bien où, faire il ne savait pas bien quoi. Mais il pressentait que cela n'allait pas être pour le meilleur. Quant à lui, il se retrouvait avec le soucis de tous les êtres soit-disant éternels... Il s'ennuyait. Le marché aux esclaves fermait doucement ses portes, ce qui le poussait à aller voir ailleurs s'il tenait à tuer des gens. Il n'avait pas la force d’antan et le pauvre petit corps d'humain qu'il possédait semblait céder à chaque seconde du premier combat venu. Une fois, il faillit même se faire battre par une fille. Une lycante, certes, mais une fille quand même !
Alors il passait ses journées à traîner avec Devil.
Il commençait à connaître par cœur l'emploi du temps du nécromancien. Cela consistait à se lever tôt, se mettre à la couture histoire de fournir le petit stand de marionnettes qu'il vendait par la suite au marché, puis d'aller au cimetière, recruter des fantômes plus ou moins volontaires.
"Plus ils sont d'accord, plus ils font de bonnes marionnettes par la suite. Ne crois pas que tout disparait au moment où les souvenirs s'effacent" avait dit un jour le Nécromancien. Une fois les âmes volontaires amassées, il faisait le tour des tombes, vérifiait qu'il ne se soit rien passé d'important ou de dangereux durant la nuit. Souvent, il retrouvait un cadavre d'imprudent s'étant réfugié pour une bonne ou une mauvaise raison dans le cimetière. Ce dernier, souvent défiguré d'un rictus d'effroi épouvantable, avait été tué par des fantômes-farceurs qui avaient fait lâchés son cœur. Alors Devil l'enterrait, sans râler ou même avoir l'air triste. Pour lui, c'était normal. Il ne mettait pas de stèles sur la tombe et seul un petit monticule de terre affirmait qu'il y avait bien là un mort d'enterré. Devil ne faisait à ce moment-là aucune différence entre esclave ou maître. Parfois, lorsque le mort avait un porte-feuille, il allait dans la petite cabane au fond du cimetière et en sortait le vieux téléphone. Il appelait alors la famille du défunt pour les prévenir et ces derniers assistaient à l'enterrement.
Une fois les formalités terminées, le nécromancien lui demandait parfois de l'aide pour remettre les tombes en état. Et lorsque les mauvaises herbes étaient enlevées, Devil rentrait chez lui, s'occuper de celle qu'il appelait 'sa petite sœur' et insuffler les âmes dans les peluches qu'il avait cousues.
Tous les vendredis au soir, Devil déterrait des cadavres récemment enterrés car durant la nuit était fixée l'assemblée nécromancienne. Les corps servaient à apprendre aux plus jeunes comment créer des zombies. Et on était vendredi soir.


Il y avait, dans le caveau des De Laudreuil, un cadavre là depuis des années. Sean l'avait auparavant remarqué et avait demandé à sa maîtresse de qui ce cadavre était. Elle avait alors haussée les épaules et répondue "Surement pour donner le change. S'il est là, c'est une bonne raison." Il avait alors oubliée l'histoire et s'était accommodé à passer à travers un cadavre à chaque fois qu'il voulait entrer dans le mausolée.
Naturellement, il avait laissé son 'enveloppe de secours' à la maison et était venu sous forme fantomatique. Cela ne le gênait pas trop et ces derniers temps, il se sentait las et frustré. Il avait besoin de repos et n'avait plus la force de posséder quelqu'un.


- C'est normal, lança le nécromancien. Ton pouvoir d'empathie est amplifié depuis que tu n'as plus de corps. Et tes émotions le sont aussi. Si tu ne fais pas un effort sur toi-même, tu perdras le contrôle. Devil était légèrement agacé des inquiétudes de son ami. Il détestait les gens de nature angoissée. De plus, dans cet état, le fantôme ne pouvait lui filer un coup de main et creuser des tombes lui faisait mal au dos. Sean, assis sur les dalles du caveau, fixa le ciel. Il était d'un bleu foncé dans lequel se noyaient quelques rayons rougeâtre dû au soleil couchant.

- Au fait. Un corps qui est là depuis longtemps et qui ne pourri pas, c'est normal ?
- Eh bien soit il est bien conservé soit... Mais pourquoi tu me demandes ça toi ?
- Dans le mausolée, derrière moi- Y'a un corps, ça fait des années qu'elle est là et elle a pas moisit d'un poil.
- Tu veux qu'on jette un œil ?


A l'idée qu'il pourrait récupérer facilement un cadavre -sans avoir à creuser durant des dizaines de minutes un sol dur et recouvert de verglas, il n'hésita pas et se dirigea vers le caveau. Il lui restait encore cinq cadavres à récupérer avant d'avoir la dizaine requise. Les novices avaient toujours du mal à réussir leurs sorts et il en fallait toujours plusieurs car beaucoup finiraient gâchés. Il marcha sur le petit escalier menant jusqu'à la porte du mausolée. Ce faisant, il passa à travers le fantôme sans s'en formaliser plus que ça. Sean, par contre, fût effrayé de se voir ainsi passer au travers. Il resta les yeux écarquillés quelques bonnes dizaines de secondes avant de se reprendre.
Au moment où il poussa la lourde porte du mausolée, Devil su que cela n'allait pas être plus facile que de déterrer des cadavres enfouis dans la terre. Il réussit cependant à l'ouvrir sans se claquer un muscle. Mais il en sorti essoufflé.
A l'intérieur, cela semblait être un caveau normal. Une sorte d'immense cabane en pierre, le sol recouvert de marbre blanc, une construction imposante, surement dans les cinq mètres de hauteur et une dizaine de mètres de superficie intérieure. Au centre se trouvait une estrade de marbre blanc comportant quatre marches dans laquelle un grand cercueil était sculptée en son centre, à son sommet. Dans les coins, des statues d'anges pleureurs étaient disposées. L’œil de l'un brilla. Il comportait une caméra ne fonctionnant plus depuis longtemps.
Devil sembla un instant soufflé par le lieu, notamment car ce genre de statues l'avaient toujours effrayé. Puis il grimpa les petites marches et se retrouva face au cercueil. Il plaça ses doigts sous les rebords du couvercle et souleva- Sans succès. Celui-ci était de pierre aussi et semblait presque plus lourd que la porte ! Il réessaya deux... Trois fois. Réussi au bout de la quatrième.

Il lâcha le couvercle qui se brisa en tombant sur les marches, les brisant elles-aussi au passage. Cependant l’estrade elle ne s'effondra pas. Devil Lantern se dit qu'il n'aurait qu'à sauter pour en descendre. Sean senti bien qu'il allait devoir expliquer à sa maîtresse comment il en était venu à provoquer la destruction du couvercle et des marches. Il savait que ça n'allait pas lui plaire mais se doutait qu'elle n'allait pas être folle de rage. Le caveau tenait plus à cœur à Izzy, dont il se fichait royalement.

Devil passa lentement sa main devant les yeux du corps se trouvant à l'intérieur du cercueil. C'était une jeune femme endormie, une Neko, d'après ce qu'il en voyait dans la pénombre.


- C'est une Zombie. Conclu-t-il. Il savait tout de même distinguer une Zombie d'un corps mort. Il plaça sa main sur le fond du cercueil, pas très loin du bras de la Zombie. Et si elle est si bien conservée, c'est car le fond du cercueil est glaciale. C'est aussi ce qui a dû l'empêcher de s'éveiller. Il eut une grimace. Ça et aussi le fait que celui qui l'a ramenée d'entre les morts ne savait pas s'y prendre. Attrapant la jeune femme sous les omoplates, il la souleva doucement pour ne pas la briser et la prit dans ses bras. Il surveilla d'un œil inquiet qu'elle ne s'éveille pas immédiatement -il allait certainement lui falloir plusieurs minutes pour dégeler mais ne sait-on jamais. Avec les Zombies, on n'est jamais trop prudent.- Puis il sauta de l'estrade et la posa contre un mur intérieur de l'édifice. Je vais lui chercher de la nourriture. Surveille-la. Si elle s'éveille, fait en sorte qu'elle ne bouge pas trop de là.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Nadia Fortune


Feuille de Personnage
Race: Zombie Neko-Girl
Pouvoir: Nyctalopie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   Sam 21 Déc - 8:56

Les souvenirs... C'étaient peut-être bien la dernière chose qu'il me restait. Pour combien de temps ? Je ne sais pas, pour l'éternité je pense, mais je ne le sais pas non plus. Je me souviens d'une douleur vive puis de mettre endormie. Après je me souviens de toute ma vie, je revois chaque instant comme si une seconde durait une heure. Pourtant j'avais l'impression d'avoir déjà rejoind l'autre bout de la boucle. J'en étais maintenant à revoir cette scène qui précédait mon sommeil. C'est la première fois depuis que je me suis endormie que j'arrive à cet instant de mon rêve. Qu'est ce qu'il va se passer quand ce sera terminé ? Ce rêve recommencera ? Je reverrais ma vie depuis le début, seconde par seconde ? Je ne sais pas. Il était la, je le savais, il était derrière moi, le milicien va me saisir d'un instant à l'autre, mais je ne fais rien, la première fois je ne le savais pas, mais cette fois-ci je le sais, alors pourquoi je n'arrive pas à bouger ?! Le visage du vendeur me scrute, son expression était pourtant noyée dans la peur que je lui administrais, mais je vois un changement progressif, il a de plus en plus l'air rassuré. Ca doit être le milicien juste derrière moi, il doit très bien voir que je ne l'ai pas remarqué, et il doit aussi se douter du sort qui m'est réservé, alors que je ne sais même pas ce qu'il m'a fait ! Je sens sa main sur ma nuque. Il me soulève. Que cet instant peut-être horrible, sentir à nouveau l'angoisse que j'ai déjà ressentie par le passée mais décuplée je ne sais pas combien de fois et seconde après seconde elle s'intensifie. Il faut que je voies ses yeux avant de m'emdormir à nouveau et clairement avant de m'emdormir à nouveau, tourne la tête, aller !! Je commençais à distinguer son visage. Assez carré, la peau plutôt blanche pâle, les cheveux très sombre, une impression de force se dégageait de la forme de son visage. Je vais lui faire payer pour avoir abattu mon dernier ami sous mes yeux ! Son regard arrivait dans mon champ de vision, seul un oeil était visible pour l'instant, mais c'était suffisant. Il avait une iris de couleur mauve-pourpre assez foncé, mais c'était peut-être la lumière qui faisait ça, je n'avais jamais vu d'yeux pareils avant. Je commence à distinguer son deuxième oeil, mais si je me souviens bien, c'est signe que je vais dormir dans peut-être une seconde ou deux... Je ne dois pas le laisser faire ! Ca ne doit pas se reproduire ! Pas comme ça ! Je vais t'empêcher de bouger ne serai-ce qu'un poil de plus ! Je tentais d'élancer ma main pour stopper le milicien d'une quelconque façon et de me libérer par la même occasion. Habituellement j'avais remarquée que quoi que je fasse durant mon rêve il m'est impossible de bouger ne serai-ce que d'un millimètre, du coup je m'attendais à la même chose... Pourtant, je le sentis bouger, mon bras translata de lui-même sur mon ordre. Et à part toute les émotions que je revivais une seconde fois, je ressentais quelque chose au fond de moi, je sentais quelque chose que je trouvait agréable mais sur lequel je n'arrivais pas à replacer un nom. Attend voir... c'est semblable à ce que j'ai ressenti en certains moment de ma vie, c'est du bonheur !! Comment est-ce possible que je puisse donner un nouveau sens à mon destin ? Comment est-il possible que je puisse altérer l'état dans lequel je suis ? Fallait-il que j'attende tout ce temps pour en arriver à nouveau à ce passage critique de ma vie pour pouvoir le changer et continuer comme si ce que j'avais vécu par le passé ne m'était pas arrivé ? Mais au moment où je me sentais bouger, une étendue de noir, profonde et infinie, sans vie ni couleur, remplaça ce que je voyais. Alors c'était ça qui devait se passer... Ce n'était qu'une impression au final... C'est peut-être bien ça la mort en fait... Je m'étais pourtant convaincue que je ne l'était pas... Et si, je suis bien morte, il fait que j'arrête de me faire des illusions... Quoique !... Je sentais quelque chose au niveau de ma vision, quelque chose la génée en fait ! Cette étendue noire n'est autre qu'un obstacle dans mon champ de vision ! Où sont mes mains ?! Je les sens, je sais qu'elles sont la ! Alors, comme on fait déjà... J'arrivais à porter mes mains jusqu'à mon visage et je sentais la sensation de ma peau sur mes doigts. Alors c'était vrai ! Je ne me suis pas trompée ?! Je plaçais maintenant mes mains sur mes yeux pour me souvenir que c'était simplement mes paupières fermées qui m'empêchait de voir ce qu'il y avait devant moi. Je forceais sur les muscles de ses mêmes paupières et commençait à capter de la lumière dans une faible ouverture. Je tentais de les ouvrir plus mais cette lumière me fit attrocement mal aux yeux. Je refermais de suite mes paupières dans une grimace de gêne plus que de douleur. Je venais d'entendre ma voix accompagner ce petit soucis de luminosité. J'avais aussi retrouvé l'usage de la parole et de tous mes muscles au niveau du visage ! Par contre je n'avais toujours pas sentie mes jambes se mouvoir. Mais vu comme c'était parti, j'étais déjà à un niveau de bonheur assez élevé de retrouver toutes ces fonctions qui me paraissaient normales auparavant. J'essayais d'ouvrir à nouveau les yeux tout doucement le temps de m'habituer. Une fois fait, j'esssayais de regarder autour de moi. Une salle immense, des anges en pleurs, du marbre, de la pierre, un cercueil ouvert, le socle en partie brisé et le couvercle du cercueil en quelques morceaux sur ce socle. Je sentais la pierre dans mon dos contre laquelle je venais de comprendre que j'étais adossée. Qu'est ce que c'est que ce délire ?... Où est-ce que je me suis retrouvée encore ?... J'étais pas la de ce que je me souviens... J'étais où déjà ?... Je ne sais plus... Qu'est ce que je faisais au moins ? Je ne sais plus non plus... C'est bizarre je n'arrive pas à me rappeller de quoi que ce soit. Juste du noir, rien que du noir... Ca doit être normal, j'ai dû me cogner la tête. Je passais ma main dessus pour vérifier mais je ne sentais aucune bosse, rien du tout. Je passais mon regard vers ma droite et je vis une forme translucide, elle me regardait, ça avait l'air réel et "vivant". Je regardais un peu mieux, et...

Haa !! Un fantôme !!!

Je fis un sursaut assez violent et me retrouvais couchée par terre, ne faisant pas attention au passage que mes jambes étaient à nouveau fonctionnelles. J'essayais de me redresser et même de me lever, mais impossible les forces me manquaient cruellement. Je continuais de scruter le spectre dans ses moindres mouvements, je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il me veut, mais je ne pense pas que c'est juste pour me dire bonjour...

Je ne peux même pas bouger, tu ne vas quand même pas t'en prendre à moi, lâche !

Je n'avais jamais vue de fantôme et ne pensais pas que cela pouvait exister en fait, ça me terrifiait de voir un être de cette forme et consistance. Mais maintenant je pouvais à nouveau me mouvoir, je n'allais pas le laisser faire !

_____________________________________________________________________________________



Can I have a cheeseburger ?
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   Sam 21 Déc - 14:45





Elle avait un visage de petite fille. De ceux qu'on ne voit plus de nos jours. De ceux qui semblent innocents même quand ils ont vus plus de mal qu'ils l'auraient dû. Elle avait le même visage que sa petite sœur.
Sin s'adossa au marbre brisé du cercueil. Il aurait pû passer au travers mais ne le fit pas. Il n'était pas réellement adossé non plus. Pour lui, pas besoin de grimper les marches. Il lui suffisait d'y penser, après tout, et il se retrouvait quelques centimètres plus haut, à léviter. C'était un des désavantages gênants d'être un fantôme. On oublie ce que 'gravité' signifie.
Il leva les yeux au plafond et soupira. Il aurait bien aimé ne pas avoir à rester seul, ainsi, à surveiller une Zombie en devenir. Au fond, elle avait de la chance. Lui disparaissait, s'étiolait. Il ne restera bientôt d'Indigo Mare qu'une brume transparente sans réelle forme. Elle, elle ne quittera jamais son corps. Elle pourra toujours sentir, toucher, exister. Cela le rendait jaloux.
L'empathe se sentait aussi mal à l'aise à voir ainsi la jeune femme frémir, perdue dans ce qui semblait être un cauchemar. Il se doutait bien qu'elle ne passait pas un agréable moment. Combien de temps Devil allait-il mettre afin de revenir ? Il n'avait jamais eu à jouer le baby-sitter pour un zombie !!

Mais ça y était. Elle ouvrait les yeux. Indigo se rapprocha d'elle, s'agenouillant même en face de la demoiselle pour mieux l'observer. Nul doute que c'était oublier qu'il n'allait pas lui offrir au réveil la plus agréable des visions... Mais il était curieux. Curieux de connaître la couleur de ses yeux. Ils étaient bleus clairs.

- Haa !! Un fantôme !!!
Bien qu'il ressenti la terreur de la jeune femme, une telle réaction ne pu l'empêcher de le faire sursauter... Puis sourire.

- Ha! Un Zombie. Murmura-t-il, amusé. Il se releva et recula de quelques pas, observant la jeune femme comme s'il s'était agit d'une proie. Il la surveillait sans faille, car on lui avait dit de le faire.

- Je ne peux même pas bouger, tu ne vas quand même pas t'en prendre à moi, lâche !
Il cligna quatre fois des yeux -tic qui ne lui appartenait définitivement pas- avant de répondre...

- M'en prendre à toi ? Et qu'est-ce que j'y gagnerais ? Être traité de lâche ne le dérangeait pas, même si c'était faux. Il était un traître, que cela soit aux rebelles ou à sa propre espèce, un gars sans fierté, docile et soumis, mais il n'était pas lâche.
Sa définition de lâcheté avait bien entendue besoin d'être révisée. Il ne lui serait jamais venu à l'esprit que s'attaquer à des jeunes femmes à peine sortie de l'adolescence était un acte de lâcheté. Aussi trouva-t-il cette insulte inadéquate.
Il fronça sourcils et yeux, toisant à moitié la zombie, et s'en méfiant comme la peste de l'autre moitié. Elle était étrange. Sonnée, peut-être. Elle venait de se réveiller. Personne ne savait combien de temps elle était restée ainsi mais du moins aurait-il espéré que la belle au bois dormant du caveau des De Laudreuil fût plus agréable à la conversation.
Tu es censée rester immobile. Tu vas te casser un bras si tu t'agites, ton corps est encore glacé. Et je pense pas que tu ais envie de perdre un membre. C'était plutôt agréable de penser qu'il n'avait jamais eu à subir cela. Il avait gardé ses deux bras et deux jambes jusqu'à la fin. Et même sa tête. Il regarda vers la sortie pour voir si le Nécromancien pointait le bout de son nez. Devil va pas tarder à revenir avec de la nourriture. En attendant soit sage. Calmer les gens n'était pas son fort et il se doutait bien qu'il se répétait. Il recula encore un peu sans pour autant la quitter du regard et lui demanda innocemment si elle avait un nom. Si oui, lequel ?

Devil finit par revenir. Il était allé faire le tour, faute de mieux, des pièges à nuisibles du cimetière. Il tenait du bout des bras une martre qui se débattait de son mieux. Elle avait été à moitié assommée au point que son crâne était ouvert mais l'animal cherchait toujours à mordre. En entrant dans le mausolée, il jeta un regard sur la zombie et constata qu'elle n'était pas agressive. ...Et qu'elle ne semblait pas morte de faim. Il était plutôt rare que ces derniers conservent leur raison aussi cela le surprit-il en partie. Tiens, si t'as faim. Fit le Nécromancien en lui tendant la bestiole. Tu as en tête le nom de ton nécromancien ?

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Nadia Fortune


Feuille de Personnage
Race: Zombie Neko-Girl
Pouvoir: Nyctalopie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   Dim 22 Déc - 10:12

Haaa !! Un fantôme !!!

Je reviens sur ce que je venais de dire un instant plus tôt car il m'a semblait l'avoir entendu parler.

Ha! Un Zombie.

Il venait de dire ça dans un murmure, mais j'avais très bien entendue, sa voix était très neutre lorsqu'il avait dit cela, pourtant un zombie c'est effrayant, quoique c'est un fantôme il n'a rien à craindre de ce genre de créature. Mais attend une minute, s'il vient d'évoquer la présence d'un zombie, ça veut dire qu'il y en a un juste à côté de moi ! Je tournais la tête de chaque côté, mais rien ni personne à part ce fantôme et moi-même. Soit il est en train de se moquer de moi le plus simplement du monde, soit il fait de l'humour et je ne comprend pas.
Je ne me sentais pas du tout en position de supériorité, j'étais entièrement à sa merci, s'il voulait attaquer c'était le moment, mais je dois lui montrer que j'ai du cran aussi, c'est pourquoi je lui lance une provocation

M'en prendre à toi ? Et qu'est-ce que j'y gagnerais ?

Euh... C'est lui le fantôme, il devrait mieux savoir que moi pourquoi ils s'en prennent aux gens, nan ?... Je trouve ça étrange quand même, un fantôme simpa qui reste planté la je ne sais pas trop pourquoi.
J'essayais à nouveau de me déplacer et même de me lever, mais ce fut encore un échec, je manquais de forces c'était sur et certains, cependant impossible de savoir pourquoi et comment ça ce fait que je n'arrive pas à les récupérer.

Tu es censée rester immobile. Tu vas te casser un bras si tu t'agites, ton corps est encore glacé. Et je pense pas que tu ais envie de perdre un membre.

Perdre un membre ?! En voila une drôle d'idée ! Pourquoi il pense que je vais me casser quelque chose juste en essayant de me lever voire même que je risque de perdre un membre ?! Il en faut plus pour s'arracher une partie de son corps, il déconne un peu le fantôme la ! Comme j'étais à bout de forces, il avait raison sur un point, je ne devais pas bouger pour l'instant, mais lui il restait la, pourquoi ?...

T'es bien simpa pour un fantôme, mais pourquoi tu restes la ? Et pourquoi tu dis que mon corps est froid ? Je n'est pas froid moi. Et puis, je ne risque pas de me casser d'os, je suis plus résistante que ça, la preuve, j'ai réussi à fuire la milice !

Je regardais l'être translucide, il avait l'air assez jeune, le cheveux violets pâles, la peau très pâle elle aussi, ça c'est peut-être dû à l'empreinte de la mort qui pèse sur lui, et il avait l'air blasé, un visage avec une expression de marbre, soit il est vraiment triste de quelque chose, soit c'est aussi la mort qui fait ça.

Devil va pas tarder à revenir avec de la nourriture. En attendant soit sage.

C'est vrai que maintenant qu'il en parle, je commence à sentir sérieusement la faim me creuser l'estomac. Je me demandais bien ce qu'on allait me ramener, et surtout qui est ce Devil, d'aussi loin que je me souvienne, je ne connais personne de ce nom la. Peut-être qu'il allait ramener des chips, ce serait génial ça !! Mais bon, je ne le connais pas, faut pas trop rêver non plus...
Suite à ça il me demanda si j'avais un nom, bien sûr que j'ai un nom ! Tout le monde à un nom ! Qu'est ce que cette question ?...

Je m'appelle Nadia Fortune, mais quelqu'un de galant devrai se présenter en premier avant de demander le nom d'une demoiselle, tu ne crois pas ?...

Provocation numéro 2 ! Je ne sais pas ce qu'il me veut, alors autant se méfier et lui jeter quelques pics de temps à autres histoire de voir ce qu'il fait.
Un instant après, j'entendis du bruit qui provenait d'un côté de la salle. Ainsi je vis débarquer un type assez étrange physiquement, se baladant avec une bestiole plus ou moins vivante dans sa main. C'est ça la nourriture qu'on m'apporte ?!! C'est une blague ?... Il me l'a tendit en rajoutant que c'était au cas où j'ai faim. Je pris l'animal à moitié mort par le coup qu'il avait pris sur le crâne, mais il bouger encore. Je me sentais triste de voir un être vivant dans cet état, et je ne peux pas manger ça ! Mais un sentiment bien plus puissant remplaça ma tristesse, la faim, la soif, le besoin de détruire. Je sentais mon corps se crisper, je n'arrivais plus à contrôler quoi que ce soit, de la salive emplissait ma bouche, à tel point que celle-ci coula en grande quantité lorsque je l'ouvris pour faire une chose que je n'ai absolument jamais décidée par moi-même de faire, j'étais en train de mordre à pleine dents et de toutes mes forces le cou de l'animal, le sang jaillisait de partout, l'animal se débattait encore plus qu'avant mais cela ne dura que quelques secondes, vidé de son sang il venait de décéder. S'en suivit de l'horreur à l'état pur, mes mains éventraire la pauvre créature morte à l'instant, pour retirer tous les organes internes. Se retrouvait projeté sur le sol de toute part, du sang dans des quantités astronomiques, des boyaux, des vicères, un estomac, les poumons, le coeur, absolument toutes les entrailles de l'animale. Des larmes coulaient de mes yeux alors que j'assistait à cette horreur indescriptible. Le pire dans tout ça est que je ne me contrôlait pas du tout, quelque chose que je ne connais pas le faisait à ma place. Cette chose me faisait me nourrir de la chair crue et encore pleine de sang de la pauvre bête tuée de sang-froid alors qu'elle n'avait rien demandée. Une fois la carcasse vidée de toute chair paressant comestible à la chose qui me forçait à agir ainsi. Je pouvais à nouveau contrôler mon corps, ce que je fis de suite, c'était repousser loin de moi le cadavre déchiqueté que j'avais sur les jambes. Je me regardais, j'étais pleine de sang, quelle horreur.. Je me m'étais à pleurer encore plus... Dans un sanglot j'adressais la parole aux deux êtres devant moi

Qu'est ce que j'ai fais ?... Qu'est ce qu'il m'arrive ?... Je ne voulais pas !...

_____________________________________________________________________________________



Can I have a cheeseburger ?
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   Dim 22 Déc - 13:10





- T'es bien sympa pour un fantôme, mais pourquoi tu restes la ? Et pourquoi tu dis que mon corps est froid ? Je n'est pas froid moi. Et puis, je ne risque pas de me casser d'os, je suis plus résistante que ça, la preuve, j'ai réussi à fuir la milice !

Une réponse si innocente manqua de lui faire réaliser un facepalm si fort que sa main aurait bien pu traverser de loin sa tête.

- Tu en es bien sûre ? Il n'était pas assez idiot pour la brusquer. Que t'as réussie à les fuir ? ...Mais elle était bel et bien en train de se méprendre sur ce qu'elle était et plus tôt elle s'en rendra le compte, mieux ça sera. Il se sentait désolé pour elle aussi lui parlait-il sur un ton normalement usité pour les enfants. Un ton paternel qui se serait voulu rassurant si la situation n'avait pas été aussi... Bizarre. C'était tout de même la première fois qu'il parlait à une zombie ! Mais il n'y avait pas à dire... Elle ressemblait beaucoup à une petite fille malgré son âge avancé. Ses mimiques, la simplicité de sa réflexion et de ses propos...

- Je m'appelle Nadia Fortune, mais quelqu'un de galant devrai se présenter en premier avant de demander le nom d'une demoiselle, tu ne crois pas ?...
- Ah, on m'appelle Sean. Sean, Sin, Indigo... C'était du pareil au même, au final. Il n'y a que chez les Rebelles qu'il n'avait pas de nom et ça, ça craignait. L'important c'est d'avoir un nom par lequel être appelé, pas ce à quoi il renvoit. Fortune... J'ai jamais entendu ça dans le coin. D'où vient ta famille ? D'où tu viens ? En même temps, cela faisait peu de temps qu'il était en Our World. Certes, il avait eu le temps de faire le tour des morts comme des vivants et n'avait jamais croisé quelqu'un de ce nom. La famille avait peut-être disparue.

Devil finit par revenir et le fantôme lui lança un regard semi embrassé, semi furieux. Il avait prit son temps ! Le violet ne connaissait pas l'animal qu'il ramenait. Une sorte de... Furet ? C'était à la fois étrange et agressif. Par mesure de sécurité, il se recula bien qu'il n'en avait plus rien à craindre. Devil fit de même lorsqu'il s'agit de donner son repas à la zombie qui l'englouti sans vraiment discuter. Le nécromancien n'eut pas la moindre trace de sentiment apparent sur son visage durant le repas de la jeune femme. Il semblait plus que blasé à ce genre de vision et quelque chose au fond de Sean lui murmura qu'il avait dû voir des zombies se repaître de nourriture plus imposante sans que cela ne l'ait dérangé non plus.
Le fantôme, quant à lui, en avait aussi vu et fait beaucoup. Mais il ne pouvait s'empêcher de garder une certaine tendresse pour les animaux et le spectacle le gêna un peu. Il détourna le regard jusqu'à ce que tout cela soit finit et fit de son mieux pour ne pas entendre les gémissements de la bestiole.


- Qu'est ce que j'ai fais ?... Qu'est ce qu'il m'arrive ?... Je ne voulais pas !...

Un rictus se dessina sur le visage du fantôme. Avait-il réagit ainsi alors que le sang de goule l'avait poussé, pour la première fois, à éventrer quelqu'un pour se repaître ? Non ! Épaulé par sa maîtresse, guidé même, il avait commit le crime sans sourciller, d'un calme parfait. Il avait été certes troublé mais n'en avait pas montré signe, prenant son devoir de jouet parfaitement à cœur ! Ses premiers meurtres semblaient même de bons souvenirs par rapport à ceux qu'il avait eu à commettre seul, par la suite.

Devil resta à quelques pas de la zombie, à une distance de sécurité. Il s'accroupit cependant pour être à son niveau et lui dit calmement.


- Je sais que ça ne va pas être facile, mais il va falloir que tu y fasse face. Quels sont tes derniers souvenirs ? Tu es morte, n'est-ce pas ? Il attendit quelques secondes. ...Tu as été ramenée à la vie. Maintenant, tout va changer. Tu ne seras plus jamais la même. Fait-toi à ça. Le nécromancien se releva et alla s'adosser dans le cadre de la porte. Il observait calmement la zombie, se demandant ce qu'il pouvait en faire. Il n'avait pas finit de ramasser des corps et la zombie ne semblait pas en état de l'aider, pas plus que ne l'était son ami. Il soupira, énervé. Je vais finir de déterrer les corps. Aidez-moi ou pas, j'ai une assemblée à préparer. La zombie, tu pourras m'accompagner si tu veux, histoire d'en apprendre plus sur le comment et le pourquoi tu as été ramenée. Il chercha une tombe peu loin du mausolée et ramassa sa pelle... Histoire de se remettre à creuser.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Nadia Fortune


Feuille de Personnage
Race: Zombie Neko-Girl
Pouvoir: Nyctalopie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   Lun 23 Déc - 23:35

- Tu en es bien sûre ? Que t'as réussie à les fuir ?

Cette question venait de me choquer, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'avais l'impression de voir quelque chose dans ma tête, des genre de flashs, c'était les images des quelques fois où j'ai dûe faire face à la milice. En particulier cette première où ils sont tous morts... Jamais je ne pourrais oublier ça !... Comment pouvions nous savoir que cela aller nous arriver ? Nous étions pourtant bien préparé. Qui à pû nous tendre un tel piège ?... Il ne pouvait pas y avoir de mouchard dans notre groupe puisque tout le monde à été neutralisé, sauf moi... Comment ai-je pus laisser mon dernier ami mourir sous mes yeux ?! Nan... C'est faux, je ne pouvais rien pour lui, j'ai essayée de lui permettre de s'enfuire avec moi, mais ce milicien à été trop rapide... Qu'est ce que je regrette cette journée... J'aurais dû écouter mon instinct bien plus tôt pour éviter tant de décés...

Oui !... Je me souviens parfaitement d'avoir été la seule à ressortir vivante de se carnage... Seulement, d'autres images vinrent à cet instant, plus sombres, plus angoissantes aussi, celles juste avant que cet autre milicien, plus tard, ne m'attrape. Mais il y avait aussi cette autre fois... Enfin si je suis la pour en parler, c'est que j'en suis sortie indemne, nan ?...

J'avais du mal de comprendre, dans ma tête se manifestait un sentiment d'intense confusion. J'observais ces images en boucle, n'arrivant pas à comprendre ce qui se passait avec exactitude, le milicien m'attrape, et après ? Qu'est ce qu'il me fait ?! Pourquoi je n'arrive pas à savoir ce qu'il se passe juste après ?! Et cette question qui me résonne encore dans les oreilles, il y a quelque chose qui cloche, j'ai l'impression qu'un évènement très malsain à eu lieu sans que je ne m'en rende compte...

Ah, on m'appelle Sean.

J'ai jamais entendu ce nom... De toute façon, c'est original, et puis j'en connais quelques uns des noms originaux comme ça, Minette par exemple... Minette !!! Je ne sais pas si elle va bien aussi, une fois sortie d'ici, il faut à tout prix que je retourne au restaurant pour la retrouver et savoir si out va bien, avec les temps qui courent, il vaut mieux se méfier et demander des nouvelles régulièrement aux êtres qui nous sont chers.

Fortune... J'ai jamais entendu ça dans le coin. D'où vient ta famille ? D'où tu viens ?

Si lui non plus n'a jamais entendu mon nom, ce qui n'est pas très étonnant non plus puisque je me fais discrète, on est pas aidé ! Ma famille... La biologique ou la clanique ? C'est vrai que je n'ai jamais eu de famille à part le reste des Fishbones. Paix à vos âmes mes frères et soeurs... Vous ne vous êtes pas battus pour rien, et pas seulement pour votre survie...

A vrai dire, je n'ai pas connu ma vraie famille, j'ai été placée chez un vieux couple de vampires en tant que domestique. Puis on s'est tous enfuis avec les autres domestiques pour fonder un genre de gang rebelle. On vient tous de Nékotopia si tu veux savoir. D'ailleurs, une fois rétablie, si vous voulez bien me laisser sortir et aller où bon me semble, il faut que je retourne à Nékotopia, je dois aller voir quelqu'un, c'est important.

Autant demander pour être polie, et puis s'ils ne veulent pas et que j'ai suffisament de forces, je passe de force et je m'échappe aussi de cet endroit. Le fantôme, au joli nom de Sean, pouvait me suivre et m'épier, mais il ne pourrait surement pas faire grand chose je pense.
Une fois le passage du nouveau personnage dont j'appris le nom de Devil, m'offrit un repas auquel je ne m'attendais pas, un animal vivant, je compris qu'autre chose n'allait pas chez moi. Il m'était impossible de contrôler le carnage que j'avais déclanchée sur la pauvre bête. C'est ce qui me choqua le plus parmi tous les évènements étranges qui c'étaient déroulés depuis mon réveil. Je ne comprenais pas ce qu'il pouvait bien m'arriver pour agir ainsi. Jamais je n'ai voulu une telle chose. Et pourquoi mon corps me force-t-il à faire ceci ? Je pouvais très bien épargner cette créature et demander gentiment s'il était possible de m'apporter quelque chose de plus... Classique peut-être... Pourtant, il y a eu cette sensation étrange me forçant à vouloir détruire pour me nourrir de la chair fraîche pratiquement vivante de l'animal...


- Je sais que ça ne va pas être facile, mais il va falloir que tu y fasse face. Quels sont tes derniers souvenirs ? Tu es morte, n'est-ce pas ?

Mais non... Je ne suis pas morte !... Pourquoi est-ce qu'ils s'entêtent à dire ça ?... Je serai un fantôme aussi ?... Nan, ce n'est pas possible, mes mains étaient bien solides pour... tuer l'animal... et puis, le fantôme en face de moi est translucide, pas moi, comme l'autre type d'ailleurs... Une phrase venait de me revenir à l'esprit dans l'instant "Ha! Un Zombie." Nan... Ca ne peut pas être ça... Ca n'existe pas ce genre de truc...

...Tu as été ramenée à la vie. Maintenant, tout va changer. Tu ne seras plus jamais la même. Fait-toi à ça.

Je voulais dire quelque chose, mais j'était en tel état de choc, qu'aucun son ne sorti de ma gorge. La sensation que tout allait s'arrêter maintenant, comme si la fin du monde approchait, j'avais peur, j'étais triste aussi, je ne savais plus quoi penser, est ce que je devais les croire ou pas ?... Qu'est ce que j'en sais ?... Non... Ca ne peut pas...

Je vais finir de déterrer les corps. Aidez-moi ou pas, j'ai une assemblée à préparer. La zombie, tu pourras m'accompagner si tu veux, histoire d'en apprendre plus sur le comment et le pourquoi tu as été ramenée.

J'avais seulement réussie à tourner la tête, je le fixais droit dans les yeux, le regard vide, comme opaque à cause de cette révélation à laquelle je refuse de croire, je ne peux pas être un monstre imaginaire. Maintenant que j'y pense, les vampires, c'est mort il me semble... Je ne peux pas croire ce qu'ils disent tous les deux. Et je vais aller avec lui à son assemblée pour lui prouver qu'il se trompe, je suis faite de chair et de sang, je me porte très bien, même si j'ai eu des réactions étranges et que j'ai du mal de rassembler mes souvenirs, mais ça ne fait pas de moi un mort-vivant pour autant...

_____________________________________________________________________________________



Can I have a cheeseburger ?
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   Mer 25 Déc - 17:40





- D'ailleurs, une fois rétablie, si vous voulez bien me laisser sortir et aller où bon me semble, il faut que je retourne à Nekotopia, je dois aller voir quelqu'un, c'est important.

...Nekotopia... Il est vrai que le fantôme ne connaissait pas tout. Il est aussi vrai que sa maîtresse lui cachait énormément de choses mais... Il en savait assez pour savoir que les Méandres était le nouveau nom de Nekotopia. Il en savait assez pour savoir ce que très peu savaient : Ce n'était pas les Rebelles qui avaient détruits Nekotopia. C'était les Wolfberg.

- Tu y es. Répondit-il précipitamment. Il eut par la suite l'air un peu embarassé. Nekotopia... C'est ici.

Il se sentait mal pour l'ancienne neko. Lui-même, il n'avait pas appréhendé la mort d'une bonne manière et il se demanda longuement comment il aurait réagit s'il s'était retrouvé, d'un seul coup, face au fait accomplit.

L'instant de sa propre mort lui était flou, vague. Il venait de le remarquer. Qu'avait-il fait cette journée-là ? Il s'était levé, pour la première fois depuis des semaines, il avait réuni assez de forces pour sortir de son lit. Puis il avait quitté sa chambre, il avait parcouru les couloirs du château, quitté le château, s'était dirigé vers le quartier des magasins et...
Il y avait cette alliance. Et il était mort sur le chemin du retour, à deux pas du château. Quelqu'un l'avait ramené à l'intérieur de la bâtisse, il s'était senti porté. Puis plus rien, le vide.
Il avait erré dans les ténèbres, perdu, luttant désespérément contre les ténèbres qui l’oppressaient. Se refusant à croire l'inadmissible. Il ne pouvait pas être mort ! Il ne voulait pas mourir ! Puis il avait réussi. Il avait défié la mort elle-même et était revenu sur terre, épuisé et sans forces. Il ne pouvaient qu'apercevoir les événements, comme lors d'un long film télévisé alors que l'on aurait perdu la télécommande. Le temps, les heures et les nuits s'écoulèrent. Puis le fantôme commença à reprendre consistance.


- Sean ? Avait lancé la vampire. Sin ! Je sais que t'es là. C'était ce qui lui avait donné la force de se matérialiser pour la première fois. Tout ça pour...
___________________

" Hahaha !!! Tu te fous de moi ?! Même ton cadavre m'est plus utile que toï !! Dégage ! Je déteste les fantômes. "

Il secoua la tête. Tout ça... C'était du passé. Ressasser les événements ne servait définitivement à rien. Le fantôme violacé soupira. Il allait s'assoir à côté de la zombie aux cheveux blancs. Devil était parti creusé, précisant qu'il n'était pas invité à l'assemblée de nécromanciens. Quelque part, Sean se sentait jaloux de la zombie qui, éveillée depuis quelques minutes, avait déjà plus de privilèges que lui.

- Nekotopia... Est tombée il y a très longtemps. Je crois que ça doit faire un siècle. Officiellement y'a eu une révolte d'esclaves qui a rendu les choses incontrôlables au point que les politiciens décident de balancer une énorme bombe sur la ville. Il n'y a eu quasiment aucun survivants. La région a été rasée, elle en a même scindée géographiquement le pays. Our World est né ainsi et n'a jamais vraiment reprit contact avec Nórë. Depuis Nekotopia s'appelle les Méandres en mémoire de ces événements. La région toute entière est contrôlée par la Milice. Je ne pense pas que tu pourras y retrouver ceux qui t'étaient chers. Il attendit quelques instants, tentant de classer ses connaissances et de voir s'il pouvait lui donner un rapide aperçu de ce qui se passait maintenant et ce depuis au moins un siècle. Les Rebelles... Sont désormais une organisation dangereuse. Des terroristes en quelque sorte. J'en faisais parti quand j'étais petit... Crois-moi tu préfères être mort que de travailler pour eux. Le monde est un peu plus corrompu chaque jour, les rues sont mal-famées et tout tombe en ruine. Le continent Fantastica s'est cassé la gueule, la nature y a reprit ses droits. En bref, je ne pense pas que tu ais manqué quelque chose d'important. Il lui sourit tendrement. C'est dur au début... D'être mort. Mais on finit par s'y habituer, tu verras. Quant à tuer pour survivre, c'est mieux si tu n'es pas toute seule pour le faire.

Devil venait de finir de déterrer ses corps. Il fit signe à Sean et à la zombie qu'il allait partir. Sean se releva et, après avoir fait un rapide signe de la main à Nadia, dit au revoir à Devil et quitta les lieux. Il était resté pour tenir compagnie à l'ancienne neko et ne comptait pas s'attarder pour les voir partir sans lui, ce qu'il considérait comme une humiliation. Il rentra donc tout droit au manoir De Laudreuil.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Debout, belle au bois dormant !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Debout, belle au bois dormant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Comme t'es la belle au bois dormant maintenant je peux t'appeler Aurore ? {Ipiu ♥}
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» La belle au bois dormant est enfin réveillée ! [terminé]
» KAY NIELSEN (1886-1957)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Cimetière-