Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Groupe 2 : Etape 1/4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Groupe 2 : Etape 1/4   Dim 27 Oct - 18:25

Ça y est ! Les spectateurs, curieux, affluent vers le chapiteau principal. Et vous, petit groupe 2, vous êtes enfin réunis pour chasser ces fichus indices ! L'aventure ne pouvait cependant pas plus mal commencer car la première roulotte est... Fermée à clé.
Après avoir plusieurs fois essayés de défoncer la porte sans succès c'est finalement Ruko qui a la brillante idée de se glisser sous la porte, ses talents de métamorphe aidant, et d'ouvrir la porte de l'intérieur après avoir vérifiée qu'il n'y avait personne dedans. Manque de chance, il y avait bien quelqu'un dedans. Au fond de la roulotte, une ombre mystérieuse s'est glissée entre les parois du plancher avant de disparaitre à l'arrivée de l'intruse. Cela n'annonce rien de bon !
La roulotte en elle-même est plutôt coquette. Du papier peint rose la tapisse et le sol semble, curieusement, être en marbre. Mais une simple roulotte ne supporterait pas le poids de ce sol alors il s'agit surement d'une imitation. Une éclaboussure de sang tâche cependant tout le mur droit. Il y a de nombreux meubles ici, de quoi passer du temps à chercher !


- Le Prochain Posteur lancera le dé après sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Dim 27 Oct - 21:58

...C'est pas vrai. Je me suis encore fourrée dans de beaux draps. Oui, mais la récompense doit surement valoir une sacrée somme.
Je n'ai jamais aimée les cirques. Je ne sais pas si cela a quelque chose à voir avec un quelconque traumatisme envers des clowns trop effrayant ou alors que mon sens de l'humour ne s'accorde pas à ce genre de distraction... Peut-être que je suis tout simplement un peu trop sérieuse pour être divertie par des étrangers.
Le fait qu'il s'agisse d'un cirque de monstres m'avait fait froid dans le dos. Quels genres de monstres pouvaient être plus effrayants que ceux que nous croisions tout les jours dans la rue ? Perdus dans les esprits des autres ?
Mes journées s'enchainaient dans une dépression morose. Je n'étais pas heureuse de la famille que je m'étais trouvée. Pensez-vous ! Vous êtes une pauvre orpheline qui rêve nuits et jours de retrouver ses parents et, lorsque ça vous tombe dessus, vous vous rendez compte que votre mère est une psychopathe finie et votre père est surement un inconnu d'un soir ? Sans compter les deux petits frères dérangés dont je m'étais retrouvée affublée.
Mais enfin, j'avais beau râler, il n'y avait pas de raison de me plaindre. Grâce à mon oncle Raito, j'avais des contacts dans la Milice, ce qui allait arranger mes affaires. Effectivement, je n'avais plus besoin d'avoir recours à des plateformes de ventes ridicules comme eBay pour vendre mes informations. C'était toujours, au fond, un peu hasardeux et risqué. Les seuls personnes qui savaient qu'il ne s'agissait alors pas d'une blague et enchérissaient étaient ceux que j'avais moi-même mis au parfum... Et j'aurais aimée avoir des clients un peu plus régulier et généreux que ceux que j'informais de mes mises en vente. Désormais, il me suffisait tout simplement de troquer mon uniforme contre un tee-shirt et un jean et de toquer au quartier général de la Milice. "Bonjour Tonton, c'est moi. J'ai du nouveau. Je peux entrer ?"
Du côté de ma tante Izzy je pouvais aussi bénéficier d'informations exclusives en provenance du laboratoire Cinq Flèches. Je n'avais pas vraiment comprise sa fonction là-bas mais il m'avait suffit de verser discrètement un peu d'alcool dans son verre de sang pour qu'elle commence à me déballer des données confidentielles. Onikage, mon beau-père était plein aux as et j'avais vite compris qu'il me serait facile de lui extorquer de l'argent de temps à autre, en guise de "cadeaux" -anniversaire, noël, étrennes-. Ma grand-mère Furu, qui, de manière ironique, avait physiquement l'air bien plus jeune que moi, était capable de faire n'importe quoï pour m'aider si jamais je me retrouvais dans le pétrin et savais choisir les mots pour l'en convaincre.
...C'était une famille catastrophique. Mon petit frère, Zwei, était un Hybride qui ne semblait pas en avoir conscience et qui risquait un jour de passer un très mauvais quart d'heure à cause de cela. Il était odieux et vicieux mais j'avais vite compris qu'il s'agissait d'un trait de famille dont j'avais, moi aussi, hérité. Yuroh, le benjamin, avait beau être un Lycan, il avait toutes les caractéristiques d'un Nezumi. Timide, pleurnichard... Izzy et Raito semblaient compenser leur vie gâchée dans le travail, ma mère se fera tuée un jour à force de taquiner la faucheuse, mon beau-père est tellement roulé dans le luxe qu'il risquerait d'avoir le gout de soufflé au fromage si jamais un Lycan venait à le mordre...
Mais enfin, je commençais à me connaître et savais qu'il n'y avait aucun moyen que je sois issue d'une famille normale. L'étrangeté de cette famille terrible était, au final, rassurante et les illustres noms des Berger, des De Laudreuil et de tout ce qui en découlait se rajoutaient à ma liste de ressources. Je pouvais avoir des appuis n'importe où.
Je sentais, au fond de moi, que la petite Rebelle perdue avait bien fait du chemin. Et même si je n'aimais pas ma famille si peu idéale, j'étais tout de même satisfaite d'en avoir une.

Je dormais désormais chez mon beau-père, profitant des draps sertis d'or -j'ai toujours été attirée par l'argent mais cette affection n'est bizarrement pas réciproque. L'argent ne m'aime pas et ce métal va même parfois jusqu'à me brûler légèrement- et de soies rares et précieuses. Les oreillers en duvet d'oies de Rosaire étaient plutôt confortables. L'ordinateur dernier cri que je m'étais fait offert marchait on-ne-peut mieux. Je me demandais alors combien de temps j'allais pouvoir vivre au crochets de ce Vampire qui ne faisait même pas partie de ma famille.
C'est à ce moment-là que choisit ma mère pour débarquer ! Comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas ma mère. Et c'est bien là une tragédie car j'ai longtemps rêvée de la retrouver. Zune est une femme... Dérangée. Si j'avais grandie auprès d'elle, il y aurait eu moyen que son caractère volcanique fasse de moi quelqu'un d'un peu plus chaleureuse... Mais la rencontrer, ainsi... Ou plutôt découvrir qu'elle était ma mère alors qu'auparavant je n'avais en tête que l'idée de lui exploser la cervelle d'une balle bien sentie... C'était loin d'être un bon départ.
Elle arriva donc en trombe chez mon beau-père Onikage, l'esprit troublé et manquant de pleurer. Je me suis faite discrète et ait décidée de rentrer chez moi avant qu'elle ne me voit. Avant d'éteindre le portable, je consultais mes mails...
Un nouveau message. Un message tout bête de la part... Du maire ? De qui se moque-t-il celui-là ? Depuis quand me contacte-il pour de telles absurdités ? Évidemment, j'avais déjà eu quelques transactions avec lui mais il n'avait jamais eu connaissance de mon identité... Alors pourquoï diable ce mail commençait-il par mon nom et mon prénom ? Frémissant de rage et d'angoisse, je claquais le clapet de l'ordinateur portable sans même m’inquiéter d'abîmer un objet d'une telle valeur. Je quittais la maison sans réfléchir et encore mieux: sans tarder.
Les jours qui suivirent se passèrent à faire le repérage de ce cirque. Je n'aimais pas qu'on me force la main. Non, je détestais cela. Mais jouer le jeu revenait à gagner. Et si j'étais la gagnante j'aurais bien de quoï exiger un rendez-vous du maire en seule à seul... Là, sous une autre apparence, je pourrais le liquider en toute sécurité.
J'ai vraiment horreur qu'on me force la main.

...Le deuxième choque émotionnel se fit lorsque je vis mon nom dans le journal. Il... Avait osé ?! Certes Ruko Ketsurui n'est pas mon vrai nom ni prénom -j'étais orpheline et les Rebelles m'avaient laissés choisir ce que je voulais pour cela- mais c'était mon identité et je désirais plus que tout la garder cachée ! ...Elle était... Désormais... Publique. L'envie de décimer le maire se fit plus lancinante que jamais. J'eus du mal à résister à l'envie de prendre d'assaut la mairie, en manipulant un peu mes coéquipiers.
Tant pis, j'allais devoir faire semblant de coopérer avec d'autres "citoyens modèles" et fermer ma grande gueule le temps que la mission soit terminée. Éventuellement, je pourrais les descendre ensuite pour qu'il n'y ait pas de concurrence quand à la récompense... Je tenais vraiment à me venger de ce gros lourdeau !
Retournant au QG Rebelle pour un soir, j'en profitais pour me chercher des vêtements civiles. En revenant au quartier général, pleins de souvenirs revinrent eux-aussi. Je me retrouvais petite, dans la salle de réunion, à appendre comment j'aurais prochainement à donner ma vie... Enfin, ce n'était pas le même QG. J'ai grandie à Fantastica et il fallait bien se rendre à l'évidence: le lieu de mon enfance avait été détruit. Je cherchais donc nerveusement des vêtements qui pourraient en corrompre plus d'un- avant de me rabattre sur le classique. Un top très -trop ?- moulant et un jean qui l'étais tout autant mais dont les grosses poches au niveau des cuisses dissimulaient sans soucis deux paires de pistolet lambdas. Je modifiais mon apparence pour me donner de longs cheveux bleus foncés et un visage féminin bien qu'aux traits durs. Je me donnais une bonne poitrine aussi et pris beaucoup de temps à l'élaboration de la forme de mes yeux, que je finis par faire rehaussés sur les côtés.

...Ren'bo Kyouran'. En général je retiens les noms car j'ai le défaut d'être paranoïaque. Trait de caractère visiblement propre aux Berger. Mais je dois avouer que la fête ratée de la dernière fois était mêlée à tellement d'événements que j'avais fait une amnésie partielle de ce qu'il s'y était passée. Ce fut quand je me retrouvais pile devant le Lycan, au moment où les groupes se retrouvaient, que je me souvins.


- Salut. Lançais-je. Ma voix, elle, restait la même et si le Lycan avait un tant soit peu de jugeote -et de mémoire, contrairement à moi-, il allait me reconnaître. Sinon c'est qu'il ne le mériterait tout simplement pas. Le plan de les descendre à la fin tenait-il toujours ? Oui. Ils avaient la soirée pour me convaincre du contraire. De loin, nous vîmes l'un des autres groupes et dedans se trouvait... La cible !! Beyond ! C'est pas vrai... Murmurais-je. Je reconnus aussi celui qui était possédé par le traitre et dont le nom, hurlé à l'époque par la cible, me revint subitement. Mistigri. Nous vîmes finalement celui qui devait compléter notre groupe. ...Décidément. S'agissait-il là d'une odieuse mascarade ? Tous ceux que je voyais ici me semblaient désormais connus. J'eus une grimace puis tendit la main à Arashi.

- C'est Ruko. Je suis la fille de Zune. On s'est vus l'autre fois au marché.

Je n'attendis pas qu'il réagisse -qu'il me la serre ou non, je n'en avais rien à faire ! Et commençais à avancer vers notre zone. Je laissais mes collègues me rattraper et s'échiner à défoncer la porte. Cela ne marcha pas. D'un soupir je finis par me résoudre à l'idée qu'ils ne feraient rien sans moi. Reprenant donc une consistance slimique, je passais en dessous de la porte, y laissant mes vêtements, visiblement trop gros pour passer avec moi. Au moment de reprendre mon apparence définie j'entendis un bruit qui me mit sur mes gardes. Je me dépêchais donc d'ouvrir aux importuns et, dès que ceux-ci furent entrés, renfila mes vêtements comme si de rien n'était. Puis je me mis à observer la roulotte : du rose. Je déteste le rose. Enfin, c'est loin d'être ma couleur préférée. Et le faux marbre en plastique ne trompe personne. Je me mis à explorer le lieu... La seule chose sûre, c'était que la trace de sang n'était pas franchement rassurante.

_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Dim 27 Oct - 21:58

Le membre 'Ruko Ketsurui' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Evénement Halloween' :

Résultat :

_____________________________________________________________________________________

Chronos, the vertical bearer of time. Bios, the horizontal flame of life.
The weaver of the universe uses both strings... if this is the reason we call it destiny....

En Cours:
 
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Dim 27 Oct - 22:14

Une immense ombre noire jaillit du sol et entoure soudainement Ruko. La métamorphe disparait et se retrouve piégée dans un double-fond insonorisé et hermétique du sol de la caravane. Une créature changeforme a pris sa place. Elle profite de la ressemblance pour s'approcher de vous et vous attaque soudainement avec un poignard. La créature a la facultés de posséder les capacités, faiblesses et résistances de la personne contre qui elle se bat. Cependant il doit bien y avoir une solution pour la défaire car il y a moyen de la battre...
Revenir en haut Aller en bas
Ren'bo Kyouran'
avatar


Feuille de Personnage
Race: Lycan
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Lun 28 Oct - 9:04

C'est un jour comme un autre qui avait débuté pour moi. Je me trouvais comme à mon habitude dans le sous-sol de la maison à vérifier et revérifier les dernières cargaisons. Rien d'anormal jusqu'ici, si ce n'est la mauvaise qualité grandissante de l'armement en provenance de l'étranger... Mais je crois que je n'ai pas vraiment le choix que de faire avec... Ainsi, je jetais un œil à l'heure pour m'apercevoir qu'il était déjà assez tard dans la matinée. Je remontais jusqu'au salon, qu'est ce que cette maison pouvait être silencieuse... C'en est presque déprimant... Au pire, c'était les enceintes qui allaient cracher un peu de son ! Je les alluma en vitesse sans même regarder ce qu'il y avait sur la piste de lecture. Two Steps From Hell... C'est parfait ! Je me dirigeais maintenant dehors pour voir s'il n'y avait pas un colis pour moi, ou je ne sais trop quoi d'autre. A priori rien, sauf une petite enveloppe posée devant la porte. Qu'est ce qu'elle fait la ? Le nouveau facteur n'a pas vu que j'ai une boîte aux lettres ou quoi ? Bon... Pas la peine de s'attarder sur ce genre de détails inutiles. J'attrapais un couteau dans la cuisine et l'ouvris d'un coup ferme. Je sortais ce qui semblait être un papier très officiel par son cachet indiquant qu'il s'agit du maire ayant rédigé cette lettre... Après avoir rapidement lu le contenue du papier, je me posa bien des questions. En quoi ça me concerne ? Une récompense ? De quel type ? Qui vais-je retrouver sur place ? Il n'y a qu'un moyen de le savoir... J'attrapais mes deux nouvelles armes de poing, un CZ-75 et un Glock 17 génération 4, je les accrochais tout deux à ma ceinture avec ce tout nouveau holster bien plus discret. L'arme n'est plus prise dans un genre d'étau, mais elle est simplement attachée aux passant du pantalon. J'ai bien veillé à ce que le système fonctionne même lors des chutes, et autres mouvements brusques, ce serai un peu dommage de perdre son arme de cette manière au moment précis où on en a besoin... Un chargeur supplémentaire pour chaque dans le bas du dos, et je pense que ça devrait être bon... Quoique je ne sais pas trop à quoi m'attendre... Je vais prendre un flacon d'anesthésiant en plus, au cas où on m'attaque avec de l'argent. Va falloir que je renouvelle les stocks de produits homéopathiques, j'ai plus grand chose... Aller ! En route !

Une fois arrivé sur place, du côté des roulottes que le groupe dont je faisais partie devait fouiller, je remarquais au loin une tête mauve accompagnée d'un grand gars que j'avais déjà vu aussi, et d'une demoiselle qui me donnait une impression de connu mais dont le visage ne me revenait absolument pas en mémoire... Et pourtant ma mémoire est très bonne, mais la... Je regardais les deux autres participants ici, ça donnait une tête connue aussi, le vampire à qui j'avais porté les nouvelles de son ancien esclave, et l'autre avec ces cheveux bleus ainsi que ça dégaine me disais tout autant quelque chose. Puis, comme pour que je me souvienne, elle s'approcha de moins et me salua le plus simplement du monde, avec autant de familiarité, c'est que je ne lui ai été pas inconnu non plus, de plus sa voix m'avait confirmé ce que je pensais...

Salut ! Toi aussi tu l'as vu là-bas ?...

Je n'avais pas parlé trop fort, ce que je venais de dire ne concernait en aucun cas le vampire légèrement à l'écart, vers qui je me tournais ensuite pour le saluer à son tour.

Bonjour Monsieur ! On s'était vu l'autre soir ! Je pense que vous vous en souvenez.

Présentations faites, on savait tous un peu mieux à qui on avait à faire à présent. Mais pour ce qui est de la mission à accomplir, je pense qu'il va falloir s'organiser un peu à l'avenir. Allons-y déjà une première fois sans trop réfléchir pour voir comment cela va se passer... Le maire... Je repense à lui, j'ai peu d'infos à son sujet, je me demande s'il y a possibilité de trouver un gage bien payé pour l'éliminer, sinon ça n'est pas la peine...
Peu de temps après s'être dirigés vers la première cible, nous nous retrouvions bloqué par un première obstacle. La porte était fermée, et impossible d'utiliser quelques balles pour faire éclater la poignée et la serrure, cela ferai beaucoup trop de bruit. Ruko eu la bonne idée d'utiliser ses capacités de méta' pour passer en dessous de la porte. Il ne restait plus que les vêtements au pied de celle-ci. J'effaçais toutes pensées futiles de mon esprit, ce n'était ni le moment ni très judicieux de se rabaisser à si peu alors qu'on ne connait pas encore grand chose des autres collègues. Un coup en traître est si vite arrivé... La porte s'ouvrait enfin, je tendis les vêtements à la jeune femme, c'est pas parce qu'on doit se méfier des autres qu'on ne peut être galant... Avec le vampire nous observions un instant la pièce plutôt... originale... et jonchée de meubles. Je me retournais pour proposer à Ruko de commencer par fouiller ces mêmes meubles, mais tout ce que j'eus le temps de voir, c'était l'éclat métallique d'une lame de poignard. Je m'étais déjà fais planté entre l'appendice et la côte flottante. Rien de grave mais surtout de la surprise. Moi qui parlais de coup bas juste avant... Mais je trouve ça étrange qu'elle attaque si tôt et de cette manière... Je portais ma main droite à mon arme, avant de changer d'idée radicalement. Je plongeais ma main dans ma poche pour en sortir un zippo. Je le plaqua contre sa gorge sans l'allumer et tenais le poignard enfoncé dans mon corps de l'autre main pour qu'elle ne le retire pas.

Je te connais un minimum et je sais très bien que tu ne travailles pas comme ça habituellement, il y a un soucis. Je doute que cela soit de toi qu'il s'agisse... Arashi ? T'en penses quoi ?

Je le tutoyais déjà sans son accord, mais si on reste coincé verbalement, ça va pas aller bien fort pour le restant de la mission...

_____________________________________________________________________________________



I'm this kind of guy who shot in people head's to kill them whitout pain. But I gonna bet on the feelings when I take life of those people...

:kyouran:
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Lun 28 Oct - 9:58

L'être ne répondit rien mais un rictus se dessina sur ses traits, tranchant sur le visage habituellement stoïque de la métamorphe. Il eut un petit rire et regarda ébahit le sang qui coulait sur le manche de sa lame... Il en avait eu un !
Au même moment Ruko ressentie une vive douleur dans son flanc. Il se peut que la créature crée un lien de vie avec la personne dont elle copie les facultés. Attention à ne pas trop la blesser, vous feriez aussi du mal à vos coéquipiers ! Mais comment faire autrement lorsqu'elle vous attaque ?
L'attraper à la gorge ou la menacer avec du feu ne lui aura rien fait. Un Lycan ne se laisse pas effrayer aussi facilement... Et effectivement, la créature se transforma en Lycantrope en un clin d’œil, venant de copier les facultés de Ren'bo, elle prit aussi son apparence sous sa forme transformée... Cela sera désormais Ren'bo qui partagera les blessures infligées à la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Arashi Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Lun 28 Oct - 11:27

Qu’est-ce qu’Arashi foutait là ? Il n’en avait lui-même pas la moindre idée, sans doute était-ce pour tromper son ennuie…
Voilà maintenant quelques semaines que sa sœur avait accouché et que le vampire passait son temps à s’occuper et d’Akito et d’Anakin, son neveu chéri de qui il était totalement gaga, oubliant souvent de s’occuper de sa propre personne et ayant plusieurs fois manqué de tomber en anémie… Heureusement que Taka était là pour le soutenir moralement !
Quoi qu’il en soit, l’homme au physique éternellement jeune commençait doucement à s’ennuyer… Zune lui manquait mais il n’osait aller la voir depuis le fameux balle, préférant attendre que l’initiative vienne de sa seule amie (puisse t’elle, elle aussi, le considérer comme tel) et il n’avait personne d’autre à qui parler que ceux habitant sous son toit…
D’autant plus que le vampire avait depuis quelque temps déjà l’envie de demander à Zune d’être la mère de ses enfants (envie n’ayant fait que s’accroitre depuis la naissance d’Anakin) sans pour autant savoir comment aborder le sujet avec le concerné…
Il n’aimait pas Zune non, pas d’amour tout du moins, tous ses sentiments était tourner exclusivement vers le fantôme qui partageait sa vie, mais il avait de plus en plus le besoin viscéral d’avoir son propre enfant… Zune était une vampire, et une vampire puissant en plus, elle était donc la personne la plus apte à porter son descendant qu’il souhaitant vampire également…
Arashi n’était pas raciste non, il était même tout le contraire (preuve en ai qu’il n’avait jamais aimé qu’un hybride), seulement il savait que sa ligné s’éteindrait s’il n’avait pas lui-même de descendant de race vampirique, et il avait beau avoir détesté sa famille durant plus de 300ans, il n’en restait pas moins qu’il était très attaché aux valeurs du sang et ne voulait pas être le dernier vampire d’une famille à l’arbre généalogique si lointain qu’il n’avait jamais trouver son commencement…
Mais cette idée quasi obsessionnelle se dissipa quelque instant à la lecture de cette convocation officielle, et c’est donc retrouvant sa fierté de maître qu’il annonça son départ prochain à sa sœur et à son amant !
Même si le vampire ne comprenait pas très bien le but de la manœuvre (pourquoi eux et pas une équipe officiel ? Car plus discret ? Pas impossible mais pas des plus logique non plus) il fut néanmoins heureux de se trouver une occupation, aussi dangereuse puisse-t-elle être !

La nuit était déjà tombée lorsqu’Arashi arriva sur le lieu du rendez-vous.
Pas très curieux de nature, il se contenta d’observer les membres de son propre groupe sans pour autant faire attention aux autres personnes qu’il pouvait éventuellement rencontré. Qu’elle ne fut pas sa surprise quand il vit qu’un des membres n’était autre que la fille caché de Zune, celle-là même dont il avait assisté aux retrouvailles avec sa mère « indigne »…
La voyant se rapprocher de lui pour se présenter, Arashi esquiva un léger sourire avant de lui rendre son salut

« Je me souviens très bien de toi tu sais, comment oublier la fille de ma meilleure amie ? »

Il souriait, conscient de la rancœur qu’avait la jeune femme pour sa mère, mais pensant au fond de lui qu’en vantant les mérite de Zune, celle-ci apprendrait à l’aimer…
Se retournant finalement vers le second convive, lui aussi connu du vampire, Arashi plissa quelque instants les yeux afin de resituer le jeune homme dans sa mémoire…
Morgen !
Bien que le nom de l’invité ne lui revenait pas, il revoyait néanmoins très bien son corps venir chez lui afin de lui parler de son ancien esclave… Et il jurerait l’avoir entraperçu lors de cette mascarade qu’avait été ce soit disant balle…

« Tu connaissais Morgen n’est-ce pas ? Et Zune aussi ? »


Il sentait le chien, mais pas comme un hybride, c’était plus sauvage… Un lycan !
Arashi souri légèrement, avec une telle équipe ça allait être du gâteau de combattre les possibles obstacles….

C’est donc légèrement à la traine qu’il suivit son groupe jusqu’à la première caravane, regardant de loin les deux jeunot essayer de l’ouvrir par la force avant de finalement voir Ruko passer sous la porte grâce à sa forme méthamorphe avant même qu’il n’est pu proposer de faire sauter la porte à l’aide de sa télékinésie (comme l’avait jadis fait Zune pour la fenêtre de sa salle de bain, lors de leur première rencontre)
Souriant face au regard faussement détaché du lycan face au tas de vêtement resté au sol, Arashi sourit. Il avait un self-control nettement supérieur à lui au même âge (car il savait très bien que le jeune homme était nettement plus jeune que lui, les lycans vieillissant physiquement contrairement aux vampires), lui était encore au stade où il sautait sur tout ce qui bougeais dès que l’envie lui en prenait, et elle lui en prenant très souvent !
Finalement la porte se rouvrit, dévoilant une Ruko quasi entièrement nu, et Arashi vu le blond tendre ses vêtements à la belle dans un sourire presque paternel. Il les trouvait mignons… Il fallait vraiment qu’il ait un enfant !

« C’est quoi tout ce rose ? »


Commenta finalement le vampire après avoir inspecter l’intérieur dans une grimace de dégoût

« Même une princesse en voudrait pas … »


Il eut à peine le temps de finir sa phrase qu’il sentit comme un vent glacé passer devant lui et que, à peine quelques secondes plus tard, il entendit le lycan geindre de douleur !
Ruko venait de le planter avec un couteau sortir d’il ne savait ou, un air dément sur son visage…
Heureusement pour lui le blond semblait avoir des réflexes, il lui planta à son tours un briquet sous la gorge tout en me maintenant le couteau enfoncé dans sa chair afin, sûrement, d’éviter les dégâts si jamais elle le bougeait…

« Je te connais un minimum et je sais très bien que tu ne travailles pas comme ça habituellement, il y a un souci. Je doute que cela soit de toi qu'il s'agisse... Arashi ? T'en pense quoi ? »
« J’en pense que cette femme n’en ai même pas une ! Ça m’a tout l’air d’être un esprit ou une merde dans le genre ! »

S’approchant à son tour de la fausse Ruko, la voyant bouger étrangement avant d’apparaitre en un nouveau Ren (son nom venait de lui revenir), Arashi resta béa quelques instant avant de finalement jurer

« Bordel mais c’est quoi cette chose ? »

Regandant Ren dans les yeux, comme pour chercher un réponse qu’aucun des deux ne détenait, il s’approcha finalement du monstre toujours maintenu par le véritable lycan et s’adressa à celui-ci.

« Laisse-le retirer son couteau, fais-moi confiance ! »


Attendant qu’il le fasse le blanc observait avec attention la créature maintenant déguisé en jeune homme et sourit… Combien d’années cela faisait-il qu'il n’avait pas été sur le terrain ? Beaucoup trop à son goût !
A peine le poignard sorti du corps du garçon qu'il projetait l’inconnu contre le mur opposé, faisait tomber quelques bibelots au passage…
Le maintenant coincé contre celui-ci de par sa télékinésie, il jubilait, appelant son compère avant de sentir une légère résistance à ses pouvoirs, et se sentir bouger légèrement sur le sol comme pousser en arrière par des forces invisibles.

« Bordel ! Je crois que cette chose à le pouvoir d’imiter le pouvoir de celui qui l’attaque ! Je pourrai pas le retenir indéfiniment, trouve un moyen d’en venir à bout pendant qu’elle m’a encore en ligne de mire ! »


Désolé de demander une tel chose à Ren alors que celui-ci était blessé, Arashi fut néanmoins heureux de constater que ses siècles d’existence lui avait permis de maitriser ses pouvoirs bien mieux que celle qui essayait tant bien que mal de les utiliser !

_____________________________________________________________________________________


彼と、彼一人で
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Lun 28 Oct - 11:52

A l'intérieur de sa prison, Ruko semble entendre ses pensées résonner. Est-ce une spécificité de ce lieu ?
Durant le combat, elle a tout le temps de cogiter et finit par se rendre compte, horrifiée, que ce sont des propres intentions meurtrières qui animent la créature !

Elle ne cessera pas dans que Ruko n'aura pas décider de jouer franc-jeu avec ses compagnons.

...Mais ce n'est pas comme si la créature était dépourvue de toute volonté. Au contraire, elle souhaite du fond du cœur aider Ruko à exterminer tous ses camarades ! Alors pour se faire, le changeforme tourne son visage frustré d'être ainsi mit à mal vers son adversaire Arashi et... Se transforme en une petite fille.
Il est difficile de décrire à quel point cette enfant est mignonne. Serait-ce la véritable forme de la créature ? Ses immenses yeux violacés brillent d'une lumière ajoutant des reflets de cette même couleur sur ses cheveux blancs. Sa longue robe rose lui tombe sur ses petits pieds nus. Chose étrange, elle possède sur le cou un code-barre. Arashi, surprit, oublie de maintenir sa télékinésie et l'enfant s'avance alors vers le vampire de manière innocente. On ne sait pas comment, un autre poignard se trouve désormais dans sa main gauche. Elle le cache dans son dos...


- Vous voici au deuxième tour. Débarrassez-vous de la créature d'une manière ou d'une autre et lancez le dé.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Lun 28 Oct - 19:04

...Mais alors pas du tout rassurante ! Dès mes premiers pas je me retrouvais enfermée dans un sorte de tube sans issue. Impossible de comprendre comment je m'étais retrouvée ici. Je suis claustrophobe, bordel !! Je ne supportais pas d'être enfermée. Je commençais à taper contre les rebords de mes deux poings.

- Hé !! Arashi !! Ren !! Si c'est une blague vous allez me le payer !!

Mais ma voix résonnait et je compris rapidement qu'on ne m'entendrait pas. Où étais-je ? Cette impression de chute... J'étais tombée ? Une trappe ! Un double-fond ou quelque chose comme ça... Il fallait que je sorte ! Reprenant ma forme slimique, je me laissais glisser à la recherche d'une toute petite sortie... Rien ! J'étais... Prise au piège ?
D'un geste nerveux, je ramollis mes articulations pour me permettre d’attraper les flingues et je me mis à tirer droit au plafond... Mauvaise pioche. Les deux balles rebondirent sur la tôle et me touchèrent, s'encastrant à l'intérieur de mon corps. J'eus un cri de rage.
Les salopards, ils m'avaient doublés ! Ils avaient osés... Se débarrasser de moi ! Ils pouvaient bien penser ce qu'ils veulent je leur ferait payer un tel affront !
...Se calmer. Se concentrer... Chercher. Je hais être enfermée ! Il doit bien y avoir un moyen de s'échapper d'ici... Tous les pétrins ont leur issue de secours... ...Sauf celui-là ! Raaah cette poissarde ! Que faire ? Que faire ?!
Je fus stoppée par une nouvelle douleur, dans mon ventre ce coup-ci. Je serrais les dents tellement fort pour me retenir de hurler que celles-ci auraient pu se briser si elles avaient étés solides. Et ça, qu'est-ce que c'était ? Pas les balles, elles étaient toujours fichées en moi et je n'allais pas tarder à les digérer. ...On ne m'avait pas frappée et pourtant j'avais mal ?
...C'était louche. Trop étrange pour que je ne comprenne pas que quelque chose clochait. Tentant de reprendre mon souffle, je regardais autour de moi. L'endroit étroit dans lequel je me trouvais était vide. Il n'y avait que moi. Et si c'était... Une illusion ? J'avais rarement eu à faire aux illusions. A l'hypnose, parfois. Je savais qu'en s'imaginant son propre univers on pouvait contrecarrer un tel sort. J'haussais les épaules: ça ne coutait rien d'essayer. Si je me retrouvais réellement coincée ici, j'aurais tout mon temps.
Fermant les yeux, je me mis à imaginer un univers remplit de poneys multicolores... Mais mon imagination se figea. Un tel monde était trop loin de mes pensées habituelles. Il fallait que je trouve quelque chose de plus rationnel.
Je pensais au QG Rebelle. A mon compte en banque remplit. A mon ordinateur portable qui m'attendait, à la maison et espérait que tout cela me fasse au moins passer le temps. Je me rappelais vaguement ma rencontre avec ma mère, au milieu d'un massacre. ...Ma vie a dû commencer à prendre le mauvais tournant à ce moment-là.
Pour dire vrai, si j'habitais chez mon beau-père depuis tout ce temps, c'est car une figure paternelle m'a longtemps manqué. Mais aussi car nos caractères correspondent. Je dois avoir du mal à me l'avouer, mais je l'aime assez. Malgré son extravagance qui me gonfle horriblement, il connait des périodes où il semble comprendre ce que je ressent, ce qui se passe dans ma tête.
..Zune a raison: il faudrait que je me trouve un petit ami télépathe. N'importe quel autre mec serait incapable de me comprendre.
Moi et Onikage nous ressemblons car nous sommes tous deux des méchants. Mais pas des méchants comme ma mère qui fait ce qui lui plait quitte à se mettre dans les ennuis. Non, nous sommes tous deux un peu plus réfléchis. Et peut-être aussi plus égoïstes qu'elle. Puis ses yeux me mettent à l'aise. Ils ont la même couleur que les miens. J'ai parfois espérée que, par un miracle quelconque de la génétique, il s'agissait tout de même de mon père. Un Vampire millénaire, c'est quand même plus romantique qu'un coup d'un soir...
Je me sentais mieux. Je déteste être dans mes pensées car cela me laisse à découvert. Mais là je n'avais pas le choix. Au bout de quelques minutes de réflexion j'en vins même à tenter...


- Arashi ? Ren' ? Si vous me sortez de là... Arg, dur à dire ! Bref, je ferais pas de coup bas. ...A moins qu'eux m'en fassent.

_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Lun 28 Oct - 19:10

...Bref, c'est mieux que rien.
La fillette s'immobilise un instant: elle semble entendre quelque chose que vous ne pouvez entendre. Elle se met à sourire et, lâchant son couteau, prend rapidement la fuite en riant. Avant que vous n'ayez le temps de dire "stop", elle s'est enfuie de la roulotte. La trappe sous laquelle Ruko était enfermée fait un "cloc" net. Le verrou qui la maintenait fermée est ouvert. Ruko peut désormais sortir. C'est au moment d'en sortir que le double-fond, qui n'était qu'une trappe contenant le chauffage, commença à atteindre un degré surréel et la Métamorphe bleue eut à peine le temps de jaillir d'ici avant de finir carbonisée ! Elle souffre cependant de quelques brûlures.


- Il est temps de relancer le dé et de commencer à fouiller tous ces meubles !
Revenir en haut Aller en bas
Ren'bo Kyouran'
avatar


Feuille de Personnage
Race: Lycan
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 12:15

Je la regardais droit dans les yeux tout en maintenant constamment le couteau dans ma plaie. C'était un genre de duel spirituel, lequel allait agir en premier, créant une ouverture dans sa défense si solide. Mais quelque chose changea dans son regard, je me suis sentis surpris lorsque je crus me regarder dans un miroir, et cette surprise ne faisait que croitre quand je compris que c'était moi qui je regardais !... La situation devenait de plus en plus délicate...

« Bordel mais c’est quoi cette chose ? »

Ouai... il avait parlé à ma place, le vampire... Mais je ne me laissais pas abattre aussi simplement, je ne bougeais toujours pas d'un pouce, et heureusement qu'Arashi prenait les devants, sinon on serait resté comme ça encore un bout de temps... J'avais bien des idées quant à faire quelque chose pour résoudre le problème mais je n'avais aucune idée des conséquences... J'attendais donc qu'il se passe autre chose devant moi pour y réagir. Et la c'était juste parfait, s'il s'agissait de moi, je pourrais donc me mettre moi même à l'épreuve, je sens que ça va être plutôt distrayant !...

« Laisse-le retirer son couteau, fais-moi confiance ! »

Ho nan !... La il a anéantit mon délire... Enfin s'il à une solution dont il est sûr pour une raison que je ne connais pas, vaut mieux privilégier ses actions avant de foncer tête baisser comme je voulais le faire simplement pour m'amuser...
Je ne dis rien et lâcha seulement la main de cet autre moi qui me donnait tellement envie de me mesurer à lui... Je continuais de l'observer alors que ma plaie se refermait déjà d'elle même. Et, en un instant, avant même que je ne puisse dire quoi que ce soit, Arashi venait d'écraser mon double contre le mur d'en face. Il abuse la ! Il me casse mon trip et après il ne fait pas non plus les choses à moitié, il aurait pu me le laisser dans ce cas la...

Si c'était seulement ça ton idée, j'aurais pu le faire moi-même...

Cependant, lorsque le vampire le maintenait contre le mur, je le regardais et distinguait un mouvement de sa part, sauf que ce mouvement à en voir son visage, ce n'est pas lui qui l'exerçait...

« Bordel ! Je crois que cette chose à le pouvoir d’imiter le pouvoir de celui qui l’attaque ! Je pourrai pas le retenir indéfiniment, trouve un moyen d’en venir à bout pendant qu’elle m’a encore en ligne de mire ! »

Ha ! Tu peux toujours courir mon grand ! C'est pas maintenant que je vais me fatiguer à l'attaquer, j'avais une belle occasion juste avant, mais tu m'as fais l'abandonner pour rien, alors bon courage !
Au final, j'observais tranquillement la scène, et j'assistais à un nouveau spectacle bien étrange... Mon double venait de prendre la forme d'une gamine. Longs cheveux blancs, yeux mauves profonds, un code barre dans le cou, grande robe rose, pieds nus. Elle venait d'être reposée au sol par mon camarade voleur de bonnes occasions pour se défouler. Elle s'avançait doucement vers lui. Je plaçais ma main sur une arme pour dégainer le plus rapidement possible au cas ou elle nous fasse un autre coup dur. Je ne lui faisais absolument pas confiance, après ses actes précédents et cet air innocent auquel je ne crois en rien. Je ne peux m'empêcher de prendre une précaution, au moins. Sans vraiment savoir pourquoi, elle s'arrêta, sourit et partis en un éclair en dehors de la roulotte, laissant tomber un nouveau couteau au sol. Je n'eus pas le temps de la voir partir, mais en bon survivaliste, j'allais ramasser le couteau que je rangeais dans mon dos, entre ma ceinture et le holster, ça pourrait peut-être servir à quelque chose à l'avenir.
Et c'est ainsi, qu'on vit sortir d'une trappe bien planquée contenant le chauffage de la roulotte, une Ruko légèrement brulé ça et la. J'ai pas franchement l'impression qu'elle soit très joyeuse de ce qui viens de se passer pour elle non plus...

Tiens ! Tu dormais la toi ? Ici, tout c'est bien passé, il n'y a rien eu de spécial, n'est ce pas Arashi ?

J'employais un ton ironique alors qu'un mur de la roulotte était un peu défoncé par la projection du corps de mon double quelques instants plus tôt, ainsi que le joli trou qui ornait mon T-shirt... Super...
Néanmoins, je pense qu'après une petite réflexion sur ce qui vient de se passer, il y a ici quelque chose qui devait être gardé par la créature qui vient de partir, et si ce genre de méthode originale est utilisée pour protéger ce quelque chose, ce que les gens de ce cirque ne souhaitent vraiment pas que l'on fouille dans leurs affaires. Une chose est sûr, ils cachent quelque part dans toutes ces roulottes un secret assez lourd... Et cette petite... Le code-barre... Une création surement... Et où peut-on créer un être vivant ? Laboratoire Cinq Flèches et/ou Hémato... Par contre, en quoi pourraient-ils être concernés par ce cirque ? Je veux dire, ce n'est pas comme si il venait régulièrement ici, de plus il n'est même pas de la région... Je crois que nous venons de nous lancer dans un mystérieux bien épais...

_____________________________________________________________________________________



I'm this kind of guy who shot in people head's to kill them whitout pain. But I gonna bet on the feelings when I take life of those people...

:kyouran:
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 12:17

Le membre 'Ren'bo Kyouran'' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Evénement Halloween' :

Résultat :

_____________________________________________________________________________________

Chronos, the vertical bearer of time. Bios, the horizontal flame of life.
The weaver of the universe uses both strings... if this is the reason we call it destiny....

En Cours:
 
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 13:15

Ren'bo a la déduction rapide ! Peut-être un peu trop, cela risque de focaliser son attention sur une mauvaise voie. Il garde cependant cette piste de réflexion pour lui. Il faut croire que lui aussi mérite une petite remise en question dans la trappe !
Mais là n'est pas le sujet. Ruko sort bien énervée de cette mésaventure et le groupe, avec Ren'bo à la traine, se met à chercher dans la roulotte ce que cette créature pouvait bien garder à part ses petites culottes.

Vous voulez savoir où se trouve l'indice ? Comme si j'allais vous mettre au parfum...


Pendant ce temps la petite fille est allée réclamer l'aide de deux vigiles qui allaient pénétrer dans la Roulotte H. . Vous venez inconsciemment d'éviter à vos rivaux de gros pépins.
Revenir en haut Aller en bas
Arashi Subarashi
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 16:36

Ne voyant que trop bien qu’il venait de retirer ce que Ren prenait pour son jouet d’entre ses mains devenu l’espace d’un instant celles d’un enfant (assoiffé de sang certes, mais d’un enfant tout de même) Arashi ne put s’empêcher de sourire et ce malgré la pression qu’il tentait, avec de plus en plus de mal, d’exercer sur l’inconnu ayant le pouvoir de voler ceux des personnes qu’elle affrontait.

« Désolé pour toi l’ami, mais j’avais moi aussi envie de faire un peu mumuse avec des pouvoirs depuis trop longtemps inutilisé »


Le vampire souriait, une légère couche de sueur sanguinolente perlant à son front du fait de son immense concentration pour ne pas lâcher sa prise, se sentant lui aussi rajeunir de plusieurs siècles face à ce danger pouvant se révéler mortelle mais pour le moment si distrayant !
Ce ne fut que quand, quittant l’enveloppe de Ren, la créature de transforma en petite fille aux cheveux couleurs de la neige sous le soleil hivernal, qu’il lâcha sa prise sous le coup de la surprise. Cette enfant, elle lui ressemblait étrangement (ou tout du moins c’est ce dont il se persuadait sans le vouloir tant son envie de paternité devenait lancinante)…
Regardant l’enfant s’approcher de lui d’un air innocent, du genre à qui l’on pourrait donner le bon dieu sans confession, Arashi resta muet… La petite avait les mains croisé derrière son dos et, malgré que le vampire savait pertinemment que son enveloppe physique ne changeais en rien l’attaque dont ils avaient été victime quelques secondes au paravent, il ne pouvait s’empêcher de la regarder en se demandant pour quelles raisons, alors que jusqu’alors elle avait pris l’apparence de ceux la combattant, elle avait pris celle d’une petite fille aux cheveux blanc quant-elle était arrivé jusqu’à lui.
La créature pouvait-elle lire les pensées, les envies et les craintes des personnes qu’elle croisait ? Si telle était le cas, il n’était pas sûr d’avoir déjà rencontré une espèce capable d’avoir de tel pourvoir (métamorphose et lecture des pensés des gens) dans un seul et même corps en plus de 300ans d’existence.
Qui était-elle, ou plutôt, qu’était-elle ?
Ne quittant pas l’enfant des yeux, voyant le code barre sur son cou mais n’y prêtant pas plus attention que ça, Arashi se tenait près à l’attaquer si le besoin se faisait sentir, mais préférait pour le moment observer ses réactions… Elle était si mignonne qu’il savait que sa mort ne le laisserait pas sans réactions, puisse-t-il avoir déjà tué quelques personne durant son existence (un vampire ne contrôle pas toujours sa faim… Qu’il le veuille ou non)
Finalement la créature à la forme de fillette s’éclipsa avant qu’il ait pu esquiver le moindre geste, laissant pour seule trace de son passage un petit couteau tombé au sol ainsi que quelques dégâts matériel et physique dû à l’agression…

« Parti… »


Murmura le vampire, plus pour lui-même qu’autre chose, avant de se tourner vers la direction d’où il venait d’entendre un bruit sourd s’échapper.
C’était Ruko, légèrement cramé, qui venait de sortir de sous le sol de la caravane d’un air des plus exécrable…
Bon, au moins maintenant ils savaient ou elle avait fini, se dit Arashi, c’était déjà ça de gagner pour la suite de la mission…
Lui qui voulait tromper son ennuie se dit qu’il allait être gâté si à chaque lui qu’ils visitaient il allait avoir droit à un tel comité d’accueil…

« Tiens ! Tu dormais la toi ? Ici, tout c'est bien passé, il n'y a rien eu de spécial, n'est-ce pas Arashi ?»
« Non, rien du tout, aucun monstre changiforme ne nous a attaqué avec un couteau ! »


Acquiesça le vampire à la remarque cynique de son compère avant de sourire à la jeune femme.

« Tu vas bien ? »


Lui demanda-t-il finalement avant de s’approcher d’elle et vérifier l’étendue des dégâts. Ses vêtements étaient sans dessus dessous et elle avait quelques brulure ici et là, mais pas de quoi s’alarmer… D’autant plus qu’Arashi la savait assez fière pour ne pas renoncer pour si peu… Après tout, elle était la fille de la femme la plus taré et le plus têtu qu’il lui avait été donné de rencontrer, et orpheline ou pas, la pomme ne tombait jamais loin de l’arbre

« Tu veux ma chemise peut-être ? »


Il savait bien que les chances qu’elle refuse était les plus grandes, mais la voir dévêtit par endroit le mettait mal à l’aise pour elle… Lui était un homme, un torse était moins gênant à exposer qu’une poitrine…
Encore son côté paternel, sans doute…
Attendant une réponse il jeta un regard circulaire à la pièce avant de finalement déclarer d’un ton à l’air légèrement blazer

« Bon bin c’est partit pour la chasse aux trésors ! »


Et commencer à fouiller parmi tout le bouiboui de la commode face à lui.

_____________________________________________________________________________________


彼と、彼一人で
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 17:17

Quitte à fouiller dans les affaires de la fillette vous auriez pu... Et oui, personne n'a compris que c'était dans les produits de beauté qu'il fallait commencer à chercher. Vous, même quand on vous "met au parfum", vous comprenez rien !

Mais heureusement Arashi finit tout de même par trouver. A force de retourner petites culottes, robes et produits de beauté il trouva l'une de ces fioles emplie seulement par un vieux morceaux de parchemin. Il eut à peine le temps de le sortir de son étui et de le lire dans sa tête avant qu'il ne tombe en lambeaux. Le texte était écrit en Ancien Égyptien mais heureusement le savant Vampire possède les compétences pour le comprendre !





Vєиєz, νєиєz.
Ẳ ℓα Mσитαgиє αυχ Čιиq Рι¢ѕ.
Čαя ℓє ρσυνσιя у єѕт ℓα-вαѕ ιммєиѕє.
Эт ℓєѕ тє¢ниιqυєѕ ∂є ¢σмвαт мσятєℓℓєѕ.
Ỗи ∂ιт qυє ℓ'нυмαιи ѕє тяαиѕfσямє єи ∂ιєυ.
Ẳ ℓα Mσитαgиє αυχ Čιиq Рι¢ѕ.



...Arashi allait-il donc partager cet indice ? Ou le garder pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Kate Yokune
avatar

se trouve au QG Rebelle

Feuille de Personnage
Race: Métamorphe
Pouvoir: Gêle l'air ambiant
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 18:47

...

- Tiens ! Tu dormais la toi ? Ici, tout c'est bien passé, il n'y a rien eu de spécial, n'est ce pas Arashi ?

Je leur lançais le pire regard noir de ma vie.

- ...Ouais, je dormais. Je faisais la gueule aussi. Cela ne pouvait pas commencer pire ! J'avais mal, mes brulures me faisaient souffrir et je devais lutter pour maintenir ma température corporelle sous le zéro. Là où je m'étais cramée, impossible de me transformer. J'avais donc des zones bleues foncé sur la peau. Du slime grillé.
Et j'en avais une grosse sur la joue. Je me sentais humiliée et défaite et, dans d'autres circonstances je n'aurais pas hésiter à tourner les talons et à finir ma soirée devant la télé...! Mais l'envie de latter la gueule de la personne ayant osé me faire cela ainsi que tous ceux qui y étaient mêlés étaient plus fort que...


* Ok. Les choses sont simples: je dézingue ce cirque et je m'en vais buter le maire. *

...Que je me sentais capable de tenir le coup. Prenant donc une grosse inspiration, je me mis à regarder autour de moi.

- Non, rien du tout, aucun monstre changeforme ne nous a attaqué avec un couteau !
- Un monstre changeforme ? Un Métamorphe vous voulez dire ? Dis-je en leur direction sans vraiment les regarder.
- Tu vas bien ?
- Ouais, super. Je me fais cramer après même pas vingt secondes de mission et je pète la forme !
...Non, j'étais énervée, dégoutée et déçue. Très énervée. Et peut-être un peu cynique aussi.
- Tu veux ma chemise peut-être ? Je me retournais vers lui et le regardais de haut en bas. Léger sourire en coin. Il était plutôt pas mal- ...Connaissant ma mère il devait coucher avec. Beurk. Finalement non, pas pour moi, ce gars-là.
- Oui, je veux bien. Cela couvrira les trous dans mon top et, s'il oubliait de la redemander, pourra toujours être revendue. Il semblait ne pas s'habiller dans les poubelles et la marque ne se démode que rarement. Je tendis la main, attendant qu'il me donne sa chemise, et l'enfila sans faire de chichis.

- Bon bin c’est partit pour la chasse aux trésors !
- Faites attention, tout à l'heure j'ai dû déclencher le piège en marchant dessus. Si ça se trouve, il y en a d'autres.


Je ne croyais pas à ce que je disais. Mécanique ? Non, c'était magique. La manière dont j'étais tombée... Je suppose que c'était dû aux pouvoirs de quelqu'un... Qui était peut-être encore ici ?
Cela ne m'empêcha pas de retourner la première armoire qui me tomba sous la main. Quand il s'agissait de fouiller une pièce, j'allais assez vite et en quelque minutes tout cet ordre apparent ne serait plus qu'un vaste champ de ruine...
...Et cela le fut. Je ne trouvais cependant pas d'indices. Les vêtements étaient jetés par terre ainsi que les produits de beauté. J'avais brisée une ou deux boites de maquillage en tentant de fouiller dedans ce qui nous avait conduit à repeindre le plancher. Arashi trouva finalement. J'eus à peine le temps de glisser vers lui pour lire par dessus son épaule que le parchemin tomba en miettes. Je lui lançais un regard sévère.


- Bon, alors, qu'est-ce que ça disait ? Dis-je d'un ton froid, craignant que l'on me cache des indices.

_____________________________________________________________________________________



Without the mask...
Where will you hide ? ♪
Revenir en haut Aller en bas
Destin
avatar


Feuille de Personnage
Race:
Pouvoir:
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   Mar 29 Oct - 18:49

Vous avez désormais validés vos deux lancers de dé et les deux tours obligatoires. Vous pourrez passer à la Roulotte F. dès que vous le souhaitez. Il ne se passera rien d'autre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Groupe 2 : Etape 1/4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 2 : Etape 1/4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Prochaine etape dans la mise sous tutelle d'Haiti ?
» Jarome Iginla joint un groupe sélect

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Cirque de Sombrebois :: Terrain Est-