Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Yo' la famille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hakumei Sakine
avatar

Chez la cousine, ou en recherche de nourriture

Feuille de Personnage
Race: Barbare Incube/Lycan
Pouvoir: Hypnose Incube
Look Actuel:

MessageSujet: Yo' la famille !   Mar 30 Juil - 8:29

Comme ma chère cousine me l’a si bien fait remarquer hier, à peine étais-je arrivé chez elle, il serait peut-être d’usage d’aller saluer ces chers Raito et Izzy -sait-on jamais s’ils sont du genre jaloux du fait que j’ai choisis de crécher chez Zune… Ou soulager, au choix- et prendre un peu de leurs nouvelles. 10 ans c’est long…
Réajustant soigneusement ma chemise blanc cassé je jetais un dernier coup d’œil sur ma silhouette dans le miroir de la salle de bain avant d’enfin me décider à sortir mettre mes chaussures.
Si mes souvenir son exactes les deux cousins sont presque aussi coincé que Zune est décoincé, un milicien et une scientifique, deux métiers à responsabilité que j’admire mais que je ne pratiquerai pour rien au monde, beaucoup trop de contraire en perspective pour si peu d’amusement… Vraiment pas fait pour moi !

- Bon Zune chérie, j’vais voir tes jumeaux !

Criais-je à l’intention de la cousine dans une moue aux sentiments sur jouer avant de fermer la porte derrière moi et m’envoler vers l’Heart.
Bon, si mes souvenirs –et le plan que j’avais reçu- étaient exacts, le manoir Berger devait être l’un des premiers que j’apercevrai une fois arriver…
Passant Memory je finis par atterrir à l’entrée de l’Heart, ce sera plus facile de lire les plaques en marchant qu’en volant –et beaucoup plus rapide-
Et effectivement, mes souvenirs ne m’ayant pas trompé, le manoir Berger était l’un des premiers que l’on voyait en arrivant ici –voir le premier- surplombant la ville de par sa hauteur et son architecture… Putain de famille riche !
M’arrêtant face à l’immense bâtisse –de la même manière que je l’avais fait face à celle de Zune pas plus tard qu’hier- je me décidais finalement à toquer, attendant patiemment –le plus que je pouvais tout du moins, dansant d’un pied sur l’autre tant la patience n’était pas dans mon caractère- qu’on viennent m’ouvrir.
Un bruit de chaine, ça y est !

- COUCOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU ! Hurlais-je à l’intention de la pauvre personne ayant eu l’audace de m’ouvrir sans prendre ses précautions. C’est Hakumei, le fils de votre tonton Kuruta, je suis venu vous passer le bonjour ! Je souris. Je crèche chez Zune en ce moment donc j’me suis dit « Pourquoi pas saluer mes chers cousins ! » !

Bon, c’était pas exactement comme ça que ça c’était passé mais l’importance c’est le résultat non ? Souriant de toutes mes dents je n’attendis pas d’être invité pour rentrer
Revenir en haut Aller en bas
Raito Berger
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Sam 3 Aoû - 0:44

Rentré ce matin à 05h30, après une petite toilette habituelle. Je m'installe dans le salon pour prendre une collation matinale. Le majordome avait déjà fait préparé la table selon mon bon vouloir. Une fois ma pause déjeuner terminée, je descends dans la cave où j'y ai installé mon bureau secondaire, pour pouvoir travailler à la maison. La porte fermée à clé à double tour, j'allume la seule source de lumière qui puisse éclairer cet pièce. Et, bien caché derrière un stratagème que je ne dévoilerais pas, je vérifie que personne n'est entré dans une zone secrète de cette parcelle, afin d'en sortir quelques documents compromettants sur lesquels je travaille actuellement. L'affaire est délicate et le dossier complexe, j'analyse les pièces pendant plusieurs heures et je tente tant bien que mal de faire des regroupements et d'accumuler des preuves pouvant monter la véracité de l'une ou l'autre théorie que je m'époumone à élaborer. Et si j'arrive à la conclusion que rien n'est vrai, alors je devrais repartir de zéro, avec un nouveau suspect et de nouvelles preuves. Les dernières informations que j'avais recueillies lors de ce gala à rebelles m'avait visiblement beaucoup frappé. Et si elle avait raison ? D'une manière ou d'une autre, je devais en avoir le cœur net. Je devais à tout prix découvrir le fin mot de cette histoire, et en informer la brigade ainsi que les hautes instances si cela s’avérerait réellement nécessaire. 12h30, c'est l'heure de remonter un peu à la surface histoire de prendre un repos bien mérité après avoir remis en place toutes les sécurités de la pièce comme il le fallait et pouvoir partir sereinement sans crainte pour ce qui s'y trouve. 19hoo, je me lève et me prépare à aller au boulot, pour faire mon rapport et assister au débriefing de ma prochaine mission. Combattre les rebelles et déjouer leurs plans est un métier à plein temps. Les crocs se font ressentir, je prends donc un autre repas et espère commencer cette nouvelle nuitée du bon pas. Tout juste sorti de ma torpeur quotidienne, j'enjambe une à une les marches qui m'amène au couloir du hall d'entrée, ainsi qu'a toutes les pièces avoisinantes. Mais arrivé à mi-chemin, je vois quelqu'un entrer sans permission en poussant le majordome du seuil de la porte, et zieuter la zone avec un regard insistant, ou envieux si ce n'est pas intéressé. Pas le temps d'appeler les ''molosses" je fonce droit sur lui, avec une vitesse et un calme des plus vampirique. D'un revers de main, je referme la porte, et je plaque l'inconnu contre le mur le plus proche, a bien deux mètres du sol. L'emprise était parfaite, avec ça aucune chance qu'il puisse bouger. Il tente de beugler quelques mots, mais je le fais taire en refermant sa bouche à distance.

" - Ici, c'est moi qui pose les questions !!! Qui t'envoies, pour qui tu travailles ? Réponds de la manière la plus courte possible. Si ta réponse est trop longue ou trop ennuyeuse, je te fermerais de nouveau le clapet sans tenir compte de ce que tu dis, et je réitérerais ma question, jusqu'à entendre une réponse satisfaisante. J'ai toute la nuit, voire toute la journée pour m'occuper de toi, si ce n'est pas plus. Alors je te conseille de me donner ce que je veux au plus vite. Et peut-être que je te laisserais la vie sauve. Il paraît que le QHS du pénitencier est très joli à cet époque de l'année.. " Dit-je d'un long rire sarcastique, tout en maintenant mon étreinte sur lui de ma main droite.

- Néron, vous pouvez disposez mon brave. Je m'occupe de ce non-invité à présent. J'observais avec avidité cette nouvelle proie. Qu'est-ce que je vais pouvoir faire de toi ? Je m'imaginais plusieurs scénarios possibles de tortures, tous plus alléchants les uns que les autres. Quand soudain, je me mis à rire, sans trop savoir pourquoi. Il me rappellerait presque ce ''gredin'' de Raichu il y a un bail. Mais bon, mis à part sa dégaine et sa couleur de cheveux, ça ne lui ressemble pas du tout. Et puis, ça peut pas être son rejeton, parce qu'il a eu une fille.. Et combien même il aurait eu un fils après, il ne serait pas aussi vieux que lui. Bon, trêves d'enfantillages, passons au plat de résistance.

-Je vais te laisser une première chance de me répondre.. Je repose donc la question et comme dit précédemment, j'attends de toi la réponse la plus brève possible. Qui est-tu ? Qui t'envoies ici ? Pour qui travailles-tu ? Tu as trente secondes maxi à partir de maintenant ...!!


Je lui libère les lèvres d'un mouvement de la main gauche afin de le laisser s'exprimer.

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Hakumei Sakine
avatar

Chez la cousine, ou en recherche de nourriture

Feuille de Personnage
Race: Barbare Incube/Lycan
Pouvoir: Hypnose Incube
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Sam 3 Aoû - 9:03

Un fou furieux qui déboule tel un vampire enragé et parano ! Voilà exactement à quoi ressemblait mon cousin à ce moment précis !
Je n’eus même pas l’occasion de rouvrir ma bouche pour réitérer mes salutations que je sentis sa main se poser sur celle-ci, m’interdisant ainsi de dire quoi que ce soit…

- Ici, c'est moi qui pose les questions !!!

« Des questions ? Quelles questions ? J’étais simplement venu te saluer pauvre andouille de cousin » aurait sûrement ce que j’aurais dit si j’avais pu parler à ce moment-là… Mais malheureusement ou heureusement –car je ne suis pas sûr qu’il aurait apprécié mon langage- sa pression contre mes lèvres était trop forte pour que je puisse émettre le moindre son…
Je ne sais pas si c’est à la milice ou seul qu’il avait appris ça, mais un peu plus et je mourrais étouffé. Heureusement que mon nez lui était libre !
Attendant, dans un léger rictus d’impatience déformé par sa main toujours sur mon visage, qu’il a fini sa tirade, j’en profitais à nouveau pour admirer les somptueux décors qui ornaient ce hall. C’est fou ce que la famille pouvait être riche !

- Je vais te laisser une première chance de me répondre.. Je repose donc la question et comme dit précédemment, j'attends de toi la réponse la plus brève possible. Qui es-tu ? Qui t'envoies ici ? Pour qui travailles-tu ? Tu as trente secondes maxi à partir de maintenant ...!!

C’est bon ? Je peux enfin reparler ? C’est franchement pas trop tôt ! Essuyant le léger filait de bave qui coulait au coin de mes lèvres par manque de déglutition lors de son interrogatoire forcé je réfléchissais au meilleur moyen de me présenter à ce cher Raito qui ne m’avait plus vu depuis… Ma naissance ? Et encore… La milice l’ayant trop occupé pour les rares fois où j’avais pu voir ses jumelles… Mais sa ressemblance avec Zune et Izzy, bien que pas des plus frappante, et son caractère autoritaire digne d’un chef de la milice, ne me laissait aucun doute quant à son identité.

- Si tu m’avais écouté au lieu de te jeter sur moi tu l’aurais su ! Râlais-je finalement, trop m’enfoutiste pour faire attention à ses précédentes menaces… On ne me changera pas même sous menace de mort ! Je suis Hakumei, ton cousin, fils de Kuruta frère de ta mère et de sa femme Yukiho, c’est Zune qui m’envoie vous saluer et j’ai pas de taf je squatte chez Zune !

J’avais débité tout ça à une vitesse folle, sachant pertinemment que sinon ma petite provocation risquait de me couper la voix une nouvelle fois et que je n’avais aucune envie de sentir une fois de plus la main du cousin me couper l’air… Tant pis si tout n’étais pas clair, j’avais dit l’essentiel.

- Demande à Zune ou à Izzy, elles me connaissent elles !
Revenir en haut Aller en bas
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Sam 3 Aoû - 15:57

Le temps se faisait long au laboratoire, mais je trouvais tout de même le moyen de m'occuper. Depuis la fuite de Beyond, j'eus la chance d'être mise dans le secret de la création des Traqueurs et travaillais activement à fournir de nouvelles escouades, plus performantes, disposant de l'intégralité des connaissances que j'avais pour libérer ma jumelle du danger qui la menaçait.
L'affectation de Neron en tant que majordome semblait bien se passer, m'était témoin le peu de coup de fil d'urgence que je recevais de la maison.
Je n'y revenais jamais, sinon pour me reposer une ou deux nuits avant de reprendre le travail sans dormir. Mes crises d'insomnies m'étant, finalement, somme toute utiles. La seule chose qui aurait pû me servir de semblant de repère aurait été mes repas de sang d'animaux que je prenais à heures régulières. Il fallut que mon supérieur hiérarchique m'impose des congés pour que je me rende compte que deux semaines entières s'étaient écoulées.
Coup de chance pour moi, le soleil s'était couché à dix-huit heures, ce qui me laissait le loisir d'être rentrée peut-être quelques minutes avant que Raito ne parte au travail. Mes cernes étaient visibles et la fatigue rendait mes mouvements lents. Une heure et quart fût le temps que me prit le trajet. Je poussais la porte dans un soupir, j'étais enfin au cal-
Je n'ai rien dit.


- Demande à Zune ou à Izzy, elles me connaissent elles ! Dixit un spécimen mâle d'Incube aux cheveux bien rouges. Il me fallut quelques dizaines de secondes pour situer, dans l'arbre généalogique, d'où provenait cet être. Hakumei... Murmurais-je. Dans ma prime jeunesse, j'avais énormément fréquentée Oncle Kuruta. Mais je dois avouer que cela ne coïncidait pas du tout avec l'arrivée de son fils au sein de notre famille. De plus, cela faisait quelques temps que je n'avais plus vu le garçon et sachant tous ceux qu'il y a à connaître dans cette immense famille... J'adressais un regard calme à mon jumeau, gardant un petit sourire dans le coin des lèvres dans l'espoir de l'apaiser. Relâche-le, si tu le tues, Maman risque de vouloir faire de même avec nous.
J'attendis qu'il le fasse avant de m'assoir sur un des fauteuils posés dans le hall d'entrée. Je les regardais tour à tour avant de demander... Bien. Et si quelqu'un m'expliquait ce qu'il se passe ?

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Raito Berger
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Sam 3 Aoû - 17:38

La journée commençait plutôt bien.
Rien de mieux qu'un peu d'exercice au réveil pour être en pleine forme toute la journée.

Hakumei, Hakumei.. Hakumei ? J'avais beau me le répéter plusieurs fois, ce prénom ne me disait rien. Mais peut-être que j'ai dû l'entendre une fois ou deux de la bouche de Kuruta qui disait qu'il aimait bien ce prénom. Mais de là à certifier que ça serait son fils, y'a encore de la marge.. Et si c'était vraiment le cas, serait-ce pour ça que je me suis à penser à Raichu dans un moment pareil. Je ne sais pas s'il se connaisse, mais une chose est sûr, il tient aussi de son oncle. Je ne me souvenais même plus que Kuruta s'était marié, lui qui disait ne pas aimer le mariage, et pire que ça.. Il n'aimait pas les enfants. Et ça serait un comble tout de même, pour quelqu'un qui refuse le mariage et n'accepte pas les enfants, d'être marié et d'avoir eû ne serait-ce qu'un enfant au minimum.

Et là, mon cerveau fit tilt à l'entente de ces simples mots. "C’est Zune qui m’envoie... "

Zune l'envoie et elle nous préviens pas. Alors qu'elle se doutait bien que si on y est pas invité, on ne reçoit jamais personne ici. Il aurait pu se faire tuer par les chiens de gardes ou par nous. Si j'avais été de mauvaise humeur, par exemple. Je l'aurais tué sans hésiter. C'est comme envoyer un gamin dissipé et tête-en l'air dans le laboratoire d'Izzy alors qu'elle en pleine opération ultra-délicate. Alors là je vous jure.. En effet, ça c'est du Zune tout craché. C'est à ce moment-là qu'un cliquetis se fait entendre derrière la porte, et qu'Izzy franchis le seuil, d'un air las.

Hakumei... Dit-elle. Apparemment, il s'appelait en fin de compte vraiment ainsi. Le reste doit aussi être vrai dans ce cas, j'imagine. Je regardais ma jumelle dans le but d'avoir un semblant d'explication. J’eus en réponse un petit sourire l'air de dire que tout va bien, qu'il n'y a aucun problème.

- Relâche-le, si tu le tues, Maman risque de vouloir faire de même avec nous.

Relâche-le a-t'elle dit. Soit, c'est que je vais faire. Je lâchais donc mon étreinte d'un coup sec, le laissant choir sur le sol du hall d'entrée. Une petite chute de deux mètres ne devrait pas lui faire trop de mal, s'il s'agit vraiment d'un Sakine.

- Bien. Et si quelqu'un m'expliquait ce qu'il se passe ?

- Eh bien, en fait.. Tu vas voir, c'est très simple ! Je descendais de l'étage tranquillement, quand je vois quelqu'un brusquer Néron pour pouvoir entrer et chiner des yeux avec envie. Personne n'ayant prévenue qu'on aurait de la visite, ça aurait pu être n'importe qui venant faire du repérage ici, probablement pour revenir y voler ce qui leurs a tapé dans l'oeil au premier regard. Ou pire, un espion venant glaner des informations ou n'importe quoi d'utilisable contre nous. Et devine qui nous l'envoie.. Zune !! Une chance que je sois intervenu avant que Néron n'appelle les molosses de sécurité. Modifiés comme ils le sont, je ne suis pas sûr qu'il aurait tenu bien longtemps. Sinon à part ça, je vais très bien. Et toi ? Comment vas-tu ? Cela fait des jours que je ne t'ai revu.

Je m'approche de ma jumelle doucement, pose mes mains sur ses épaules et lui fait une bise sur le front.

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Hakumei Sakine
avatar

Chez la cousine, ou en recherche de nourriture

Feuille de Personnage
Race: Barbare Incube/Lycan
Pouvoir: Hypnose Incube
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Sam 3 Aoû - 19:21

En parlant du loup, voilà que débarque la cousine d’un air las… Quand je disais que le métier de scientifique était beaucoup de contrainte pour si peu de plaisir…
M’enfin, à dernière nouvelle cette chère Izzy se complaisait dans sa vie et se donnait corps et âme à son métier.

- Relâche-le, si tu le tues, Maman risque de vouloir faire de même avec nous.

Aussitôt dit, aussitôt fait, le cousin relâche son étreinte et je me sens tomber au sol, mes fesses heurtant violement le plancher dans un son sec. Je grimace avant de me relever en me massant le postérieur d’un air douloureux.

- Sympas l’accueil ici...

Ne pus-je m’empêcher de constater tandis que Raito était allé donner sa version des faits à ma cousine en gris. Version des plus paranos à dire vrais…
Me dirigeant vers Izzy, snobant royalement le cousin qui la tenait d’une main, je lui fis les bises poliment avant d’enfin répondre à mon tour.

- Bonjours cousine, heureux de te revoir, comment ça va la vie ? Toujours scientifique ? Puis ignorant toujours le cousin dans l’espoir de le faire rager. Le cousin exagère, je suis rentré en hurlant « Coucou », d’où un voleur entre en hurlant hein ? Puis franchement, j’ai des airs de famille nan ?... Je suis offusqué de la manière dont j’ai été traité alors que je venais simplement vous saluer par pur politesse.

Bon, en réalité j’avais déjà totalement oublié le peu de rancœur que j’avais pu avoir face au traitement du rouge, mais j’aimais bien jouer la victime à mes heures.

- Sinon pour m’expliquer plus en détail, je viens de chez Zune ou j’ai décidé de crécher le temps de refaire un peu ma vie. Ce qui n’est pas pour tout de suite. Depuis que papa est mort maman est un peu trop collante et j’ai aucune liberté, je squatte donc la cousine la plus libéré que j’ai dans l’espoir de m’amuser un peu. Puis souriant à Izzy. Sans vouloir dire que tu m’ennuie cousine, mais tu avoueras que Zune est quand même plus cool que toi pour tout ce qui est drague par exemple.

Nouveau sourire. Je ne savais pas si ce que j’avais dit les indifférait, les insupportait ou les amusait mais c’était comme ça, j’étais une grande gueule et je m’assumais ! Les seuls personnes devant lesquels je n’osais jamais l’ouvrir –que ce soit par peur, respect ou honte de les décevoir- c’étaient bien mes parents… Ils n’avaient pas grande idée de mon comportement extérieur, fils parfait que j’étais pour eux en dehors de mes nombreuses conquêtes justifiées par mon espèce< ;

- Fin bref, je suis venu prendre de vos nouvelles. Vous allez bien depuis le temps ? Et toi Izzy, toujours célibataire ou y’a-t-il enfin un homme qui s’est rendu compte de ton charme, ton courage et ta patiente vis-à-vis de ton travail ? Me tournant finalement le cousin que j’avais finis de faire mariné je lui tendis la main. Bon bin je ne pense pas que tu te souviennes de moi… mais moi j’ai souvent entendu parler de toi. A parement tu es un grand milicien, et j’en ai eu la preuve… Pas trop dure comme carrière.

Politesse, ça passerait peut-être mieux comme ça… Pis ça allait avec ma chemise
Revenir en haut Aller en bas
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Dim 4 Aoû - 13:36

- Sympas l’accueil ici...

Qu'il ne râle pas trop, c'était déjà un miracle que je sois arrivé à temps. Je déteste ces remarques à mi-voix.

- Si tu as quelque chose à dire, dis-le à voix haute, dis-je, assez audiblement pour qu'il entende et assez bas pour ne pas couper la parole à Raito qui m'expliqua ce qui s'était passé. J'étais fatiguée aussi mis-je du temps à comprendre toutes les informations qu'on me donnait. En même temps, répondis-je à Raito, frémissant au moment où ses lèvres touchèrent mon front et attrapant sa main par réflexe. ...En même temps, si nous avions un intérieur moins luxueux, nous aurions moins à craindre les voleurs.

Cela faisait quelques temps que je pensais à virer toutes ces babioles -tableaux de maîtres ne représentant rien, vases de porcelaines et chandeliers en or que l'on allume jamais- pour laisser uniquement ce dont nous avions besoin. Mon ancienne maison, à Fantastica, n'était pas aussi tape à l’œil et je ne risquais pas à tout moment de faire une crise d'épilepsie en contemplant l'overdose de couleurs chatoyantes qui voulaient se faire riches. Je me plaisais dans les maisons vieilles et anciennes, où j'avais l'espace de me mouvoir. Et je dois dire qu'une demeure affichant son luxe n'était pas du tout, mais alors pas du tout à mon goût. Si j'avais fermée ma bouche jusqu'ici, c'était par égard pour Raito et Zune, qui semblaient ne pas être dérangés par cette overdose vomitive de faste. Si cela n'avait tenu qu'à moi, j'aurais depuis longtemps jeté ou vendu tout cela... Voir tout mettre au grenier si réellement les souvenirs y étant liés étaient précieux. Je n'ai rien contre les tableaux et peins même à mes heures perdues -quand je m'ennuie énormément, que je n'ai pas de travail à faire et qu'il n'y a plus de livres non relus dans la maison... Mais encore faut-il qu'ils représentent quelque chose. Un paysage connu et aimé, ou un être cher, un souvenir, quoï ! Qu'a-t-on à faire d'un désert que l'on ne verra jamais ? D'un auto-portrait subjectif d'un auteur trop orgueilleux ? D’impressionnisme ?

- ...Et toi ? Comment vas-tu ? Cela fait des jours que je ne t'ai revu.
- Je t'en parlerais plus tard. Je vais avoir besoin de toï.

Hakumei arriva vers moi et me fit la bise. *Tu pouvais me serrer la main, tu sais.*
- Bonjour cousine, heureux de te revoir, comment ça va la vie ? Toujours scientifique ?
- Je vais bien, merci. Et non, je n'ai pas changé de métier. Et toï, comment vas-tu ?


Je mentais un peu. J'étais stressée, fatiguée, épuisée et inquiète pour Zune. Une grosse boule d'angoisse s'était logé dans mon ventre à partir du moment où j'avais appris la fuite de Beyond. Je m'en voulais car il s'était enfuit durant mon dernier jour de congé... Je ne l'aurais pas prit, j'aurais été sur les lieux et l'aurais hypnotisé pour qu'il aille se planter un scalpel à l'intérieur de l’œil jusqu'à atteindre le cerveau. Manque de pot, j'ai été trop gentille et ait loupé tellement d'occasion de le tuer...
Si cela coûtait la vie de ma jumelle, je ne m'en remettrais jamais.
C'est la deuxième fois que je me fais avoir par une de ces immondices.


- ...Le cousin exagère, je suis rentré en hurlant « Coucou », d’où un voleur entre en hurlant hein ? Puis franchement, j’ai des airs de famille nan ?... Je suis offusqué de la manière dont j’ai été traité alors que je venais simplement vous saluer par pur politesse.
- Si jamais nous nous arrêtions à tout ceux ayant des airs de familles, nous nous ferions souvent avoir. Et Raito ne t'as peut-être pas entendu non plus. Dis-je, souriant calmement, tentant de me changer les idées. Je serrais instinctivement un peu plus la main de mon jumeau.
Hakumei continua à parler, m'apprenant des nouvelles bien désagréables. Il... Habitait chez Zune ? Oh non... Quel mauvais exemple pour un garçon déjà bien dissipé !
J'inclinais la tête vers le bas et posait ma main sur le cœur au moment où il évoqua notre regretté oncle. Maman, qui a toujours été beaucoup portée sur la religion, nous avait apprit à faire comme cela à l’évocation des morts.


- Sans vouloir dire que tu m’ennuie cousine, mais tu avoueras que Zune est quand même plus cool que toi pour tout ce qui est drague par exemple.
- Zune est mariée. Répondis-je sèchement. Elle ne devrait pas draguer à droite et à gauche ainsi et je désapprouve le fait que tu la cite comme exemple, elle se met constamment en danger et traîner avec elle t'embarquera dans les mêmes ennuis.

Mais que pouvait-on faire contre un jeune enfant qui souhaitait s'amuser ? C'est comme dire à Zwei que sa mère est un mauvais exemple, il répondra que c'est un exemple qu'il aime. Léger soupir de ma part, cela fera une source d’inquiétude en plus.

- Fin bref, je suis venu prendre de vos nouvelles. Vous allez bien depuis le temps ? Et toi Izzy, toujours célibataire ou y’a-t-il enfin un homme qui s’est rendu compte de ton charme, ton courage et ta patience vis-à-vis de ton travail ?
- Nous allons bien. Répondis-je, mentant, pour ma part, pour la seconde fois. Je n'avais aucune envie qu'un membre de la famille autre que Raito ou Zune sache pour cette "erreur professionnelle". Je suis veuve et compte bien le rester. De plus, Oni est marié, désormais et Shina est en voie de l'être aussi. Il n'y a pas vraiment d'autre personne m'intéressant, vivre avec mon jumeau adoré me suffit amplement.

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Raito Berger
avatar


Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Psychokinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Jeu 15 Aoû - 14:03

Je le regardais se plaindre comme l'enfant qu'il était, et ce faisant, je ne pouvais m'empêcher d'esquisser un sourire qui était plus intérieur qu'extérieur. Le cousin exagère, je suis rentré en hurlant « Coucou », d’où un voleur entre en hurlant hein ? Puis franchement, j’ai des airs de famille nan ?..

- Si tu savais ce qui nous est arrivé par le passé, tu ne douterais pas de notre chaleureux accueil. Et tu peux remercier ton prénom et tes airs de famille pour t'avoir accorder un rab de temps suffisant pour le laisser une chance à notre chère Izzy de rappliquer ici. Auquel cas, tu m'aurais  sûrement servi de défouloir au minimum et au pire de sujet d'expériences pour de nouvelles techniques de tortures. Dis-je d'un grand sourire innocent qui ne cachait pourtant pas une part de sadisme bien prononcé.

- Bon bin je ne pense pas que tu te souviennes de moi… mais moi j’ai souvent entendu parler de toi. Apparemment tu es un grand milicien, et j’en ai eu la preuve… Pas trop dure comme carrière.

- Et bien, en fait. Je me souviens très de toi. Mais tu étais encore tout bébé, tu marchais à peine. Je montrais à ton père comment changer tes couches, mais ça n'avait pas du tout l'air de l'intéresser. En ce qui concerne ma carrière militaire, je ne vais pas te mentir en te disant que c'était facile, ça serait faux et prétentieux de ma part. Je te dirais simplement qu'avec de la rigueur et une bonne préparation, ça passe tout seul. Mais il arrive parfois des événements qui nous pousse à faire des choix difficiles.. Et c'est certainement ça le plus dure. Faire un choix quand on sait pertinemment qu'ils sont tous aussi mauvais les uns comme les autres. Voilà pourquoi je n'aime pas être dérangé dans ces conditions-là.. Maintenant que les présentations sont terminées, tu comptes rester un peu ici, ou bien repartir. Je peux appeler Néron si tu as un petit creux, tu peux regarder la télé si tu veux, y'a les chaînes du câble et du satellite. Je peux rester ici encore un peu, car je n'ai pas d'horaires fixes de travail, mais il va falloir que j'y aille tout de même à un moment où un autre. 

_____________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Hakumei Sakine
avatar

Chez la cousine, ou en recherche de nourriture

Feuille de Personnage
Race: Barbare Incube/Lycan
Pouvoir: Hypnose Incube
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Ven 16 Aoû - 9:09

- Zune est mariée. Répondis sèchement ma cousine, ayant ainsi pour effet de me conforter dans l’idée que j’étais bien mieux lotis avec celle « Susceptible de me mettre en danger »

- Et si c’était justement ce que je recherchais ? Le danger ! Souriais-je presque autant pour la provoquer que par réel déclaration. Après 60ans passé dans un manoir à écouter ma mère, couvé, à jouer les fils parfait… Zune est exactement ce qu’il me faut pour changer d’air !

M’enfin bon, ce n’était pas la peine non plus de s’éterniser sur un sujet qu’on savait tout deux destiné au désaccord. S’il est vrai que j’aimais taquiner les gens parfois de manière plutôt extrêmes, il est tout aussi vrai que mon but premier en venant ici n’était pas de les pousser à bout de manière à me faire expulsé à peine arrivé… ni de recevoir une leçon de morale non plus dalleur…

Mieux valait demander poliment de leurs nouvelles, comme tout bon cousin qui se respecte…

- Je trouve ça triste qu'une débauché comme à pu l’être Zune puisse être mariée alors qu’une femme fidèle comme toi est toujours célibataire tant de temps après la mort de ton ex-mari… Tu ne dois pas beaucoup baiser hein ?

On ne dirait peut-être pas comme ça mais je viens de faire preuve d’un immense tact, preuve en est que je lui ai demandé et non pas imposé cette idée, malgré que je sache pertinemment qu’elle n’ait pas dû baiser depuis des années si ce n’est des siècles… Depuis la mort d’Opal en somme…

Ce qui pour moi semble des plus impensables, Incube ou non … Souriant à ma cousine je me retournais finalement vers le cousin ayant parlé des possibles sorts m’ayant été réservé si je n’avais pas des airs de Sakine à mon arrivé.

- Eh bien, en fait. Je me souviens très de toi. […]
- Papa n’a jamais été quelqu’un de très branché famille… J’ai pas eu besoin de demander à maman pour comprendre que j’étais un enfant indésiré. Répondis-je d’un ton neutre, comme si le sujet n’avait aucune importance… Ce qui était à dire vrai le cas. Mais je le comprends, avoir un gosse est aussi la dernière chose que je voudrais actuellement… Juste que lui n’as pas eu de chance… Heureusement pour lui il n’a eu que 32ans à me supporter, ça aurait pu être pire.

Je souriais, légèrement amuser de mon propre m’enfoutisme. A dire vrai, j’aimais beaucoup mon père, je l’admirais même ! Cet homme déjà âgé qui s’est occupé de moi du mieux qu’il pouvait malgré son âge et son refus d’avoir des enfants.

Je voyais bien, petit déjà, qu’il avait du mal à dire non à ma mère… Puis je pense au fond de moi que malgré toutes ses réticences il m’avait quand même un peu aimé… A sa manière… En choisissant mon nom par exemple ! Mais maintenant il n’était plus là, pleurer ne le ramènerais pas !

- Perso, je pense qu’une partie de moi vous admire un peu, que ce soit toi ou Izzy cher cousin, vous admire pour votre investissement à des métiers impliquant de lourdes responsabilités ! Personnellement j’en serais incapable, je suis bien trop dissipé et immature pour ça ! Et puis je risque de tuer des gens juste parce qu’ils m’ennuient ou m’énerve… Mais ça je vais quand même évité de leurs dire. Ca aurait été avec plaisir mais je me vois dans l'obligation de décliner ton invitation cher Raito, souriais-je à nouveau. J’ai encore des affaires à chercher et je commence à avoir un peu faim.

Cette fois-ci c’est Izzy que je regardais, me demandant si les femmes d’ici étaient tout aussi belles que celles d’où je venais… Finalement le cousin avait l'air moins coincé que ce que je pensais, bon point...
Je repasserais à l'occasion, mais là j'ai trop la dalle !!
Revenir en haut Aller en bas
Izzy Berger
avatar

au laboratoire Cinq Flèches

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Hypnose
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Yo' la famille !   Sam 17 Aoû - 18:23

- Et si c’était justement ce que je recherchais ? Le danger ! Après 60ans passé dans un manoir à écouter ma mère, couvé, à jouer les fils parfait… Zune est exactement ce qu’il me fait pour changer d’air !

- Après soixante ans à passer couvé par notre tante, tu es totalement incapable d'affronter les dangers auxquels elle fait face.


- Je trouve ça triste qu’un débauché comme à put l’être Zune puisse être mariée alors qu’une femme fidèle comme toi est toujours célibataire tant de temps après la mort de ton ex-mari… Tu ne dois pas beaucoup baiser hein ?

- Han.
Fut tout ce que je trouvais à répondre alors que le rouge me montait aux joues, que ma bouche se tenait coite, que des tremblements compulsifs secouaient mes mains et qu'une atroce migraine envahissait ma tête. *Cousin ou pas je vais le tuer--- Ferme-la.* Pas de meurtres dans cette maison ! Aussi horrible que soit l'individu !

Je me levais de ma chaise et allait me mettre derrière Raito, dos à lui, pour cacher le fait que je bouillais intérieurement. L'irrespectueux mioche ! Il allait voir de quel bois je me chauffe...

Raito et Hakumei continuait de converser. Pour ma part, je cherchais seulement la façon la plus rapide de quitter dignement la pièce. Une telle question...! A moi ! Non mais il avait pas honte ?!

Instinctivement, j'avais attrapée la manche de mon jumeau et l'avait tellement serrée que mes ongles l'avait trouée. L'avait-il remarqué ? Dans tout les cas, je ne pus m'empêcher d'entendre encore une fois la voix agaçante de mon cousin.


- Ça aurait été avec plaisir mais je me vois dans l'obligation de décliner ton invitation cher Raito. J’ai encore des affaires à chercher et je commence à avoir un peu faim.

...Et il osait parler de cela en publique ?! Tss, inquiétez-vous pour une vouivre, elle vous arrachera le bras ! J'étais en train de mordiller rageusement mon index replié, mais il me fallut tout de même rester la plus civilisée possible.

- Bien-bien... On ne va pas te retenir -ma voix partie un peu dans les aigus et glissa tel un piano dont on aurait martyrisé les touches.- Les conseils qui t'ont étés divulgés ici... Tu n'es en aucun cas obligé de les appliquer, après tout. -Je sentais un très fort taux de sang s’agglutiner dans mes joues et par ce fait, j'en sentais moins à l'intérieur de ma petite tête, réduisant mes capacités mentales- ...Bon appétit - Raito il faut que je te parle en privé. Finit-je sans reprendre mon souffle. Je lâchais alors la manche de mon jumeau et quittait la pièce sur un pas nerveux. Une fois la porte franchie et claquée, je ne pus retenir un cri d'agacement.

- IIIIIIIIIIIIIIIIIIIII- JE VAIS LE BUTER CET IMPOLI !!

_____________________________________________________________________________________

<< you've met with a terrible fate haven't you >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Yo' la famille !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yo' la famille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Manoir Berger-