Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Xx] Flesh in Chains [xX]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Xx] Flesh in Chains [xX]   Mer 29 Mai - 13:01

Tout ce qui tombait, goutte à goutte, sur le sol, via une fuite du toit de l’établissement, s’ancrait à jamais dans sa mémoire. L’Inu ne pouvait fermer les yeux, ses paupières, tenues grandes ouvertes par des aiguilles plantées directement sous sa peau, lui faisaient horriblement mal. Un moment la personne qu’il connaissait suggéra d’utiliser un anesthésique.

-Impossible. Répondit celle qui lui maintenait la tête en arrière mieux que le collier étrangleur qu’ils lui avaient installé le faisait. Il faut qu’il soit éveillé pour que l’on sache si on le blesse de manière définitive ou non. Pour garder l’encéphalogramme fiable.

La Vampire hocha doucement la tête et se retira contre un mur de la salle. Pencha doucement son visage, ses longs cheveux noirs tombant devant, elle attendit, tremblante.
Ironiquement, l’Inu ne l’avait jamais vu ainsi. Il aurait pu jubiler de cette petite preuve de faiblesse de la part d’une espèce qu’il détestait, mais il était bien trop occupé avec ce qu’on comptait lui faire… Donnant un violent coup de pied, le chien fit péter la sangle qui retenait ses jambes. A ce moment-là, il commença à tenter de relever son buste, de manière à être totalement libre et pouvoir filer… Mais la Vampire bougea et lui enfonça un objet non-identifié dans la peau. Belphégor hurla. D’autres scientifiques s’empressèrent de le bâillonner. Ce que la Vampire lui avait enfoncé était une sorte de petite brosse à cheveux noire, dont les maillons le brûlaient bien plus que des aiguilles… De l’argent. De l’argent comme ça sous sa peau ! Il tenta de se débattre de plus belle mais la Vampire l’interrompit.

-Arrête. Ils ne font pas ça pour le plaisir et si tu es là, c’est que tu sais très bien ce qui va se passer. Alors tente de te calmer. Si tu t’affoles, ils risquent de te louper.

Il s’était stoppé un instant pour l’écouter, mais il avait repris de plus belle. Ce qu’elle disait n’avait aucun sens et il voulait sortir d’ici ! Ces mensonges… Ces histoires de produit toxique qui le détruisait… C’était qu’une ruse ! Une ruse pour l’amener ici et le torturer ! Mais c’était qu’une question de temps avant qu’il se libère et qu’il les bouffe tous… !
La Vampire attrapa une des mains de l’Inu et la teint fermement. Elle ne pouvait, avec toute la force conférée par son statut de vieille Vampire, retenir le jeune novice qui luttait pour ce qu’il espérait être son salut.
Au-dessus de sa tête se trouvait une aiguille. Une aiguille qui n’était pas sans lui rappeler d’autres souvenirs concernant une enfance difficile… Non, ça lui rappelait ce que l’autre taré lui avait fait à l’œil ! D’ailleurs c’était bien de son œil gris que l’aiguille s’approchait, non ?! Il hurla et cette fois, malgré le bâillon, on l’entendit dans les pièces alentours. Il n’y a pas de mots pour décrire sa douleur, sa rage et sa haine au moment où, finalement, l’aiguille faisait son chemin à l’intérieur de son œil, perçant une nouvelle fois le fragile globe oculaire vampirique. Il finit par arrêter progressivement de se débattre, bouger ne faisant que réduire cela à de la charpie. Il respirait bruyamment, s’étant figé comme un animal en alerte, souffrant comme un malade et tranchant son bâillon d’un coup de dents. L’aiguille était équipée d’une mini-caméra.


-C’est effectivement cela, Izzy. La partie de tes recherches qui n’a jamais été développée. Tss, ces salopards d’Hémato ! Toujours prêt à nous voler nos travaux !

Son œil valide pouvait difficilement bouger sans entrainer une horrible sensation de membrane qui se déchire dans l’autre, mais de là où il était, il pouvait sans problème voir la Vampire et, en grande première, décoder ses émotions. La Vampire était à la fois fascinée, inquiète et troublée. Ce qui fait beaucoup d’émotions d’un coup. L’aiguille s’enfonça plus profondément, coupant court aux pensées de l’Inu et l’émergeant dans une sorte de catatonie. Ses doigts se crispaient nerveusement à intervalles régulier et sans cela on n’aurait pu savoir s’il était en vie ou mort. Son torse ne se soulevait plus et son cœur avait cessé de battre. L’encéphalogramme ne cessait d’écrire pourtant, ainsi les scientifiques vérifièrent que l’Hybride Vampire n’avait cessé de cogiter.

-Pour se débarrasser des nano-robots, il nous suffira d’émettre une série d’impulsions électriques assez puissantes pour les court-circuiter, aux endroits qui réceptionnent et diffusent les mieux ces ondes électriques. Si nous arrivons à nous baser sur leur fréquence de transmission, nous pourrons en venir à bout en quelques jours.

C’était ce qu’il avait entendu l’autre fois, lorsqu’il avait vu pour la première fois la Vampire Grise. Cela n’aurait pas dû le surprendre, mais Belphégor ne pouvait s’empêcher de ne pas croire ce qu’ils disaient. Il voulait partir au plus vite, s’enfuir de cet endroit qui puait la mort à des centaines de kilomètres et dont l’odeur de désinfectant qui tentait tant bien que mal de masquer tout ça avait un lien certain avec l’hôpital psychiatrique dans lequel il avait grandi.

-Izzy, ne fait pas cette tête… Tu es toujours trop sensible envers nos sujets, ça te rend ridicule.
La Vampire resta pensive quelques instants puis serra la main de l’Hybride, cherchant visiblement à se donner du courage pour la réponse qu’elle comptait faire.
-C’est un Vampire et non un sujet. Il est ici pour être guéri.
-Comme pour la dernière humaine que tu as ramenée ici ?
Dis l’un de ses collègues en piaffant. La Vampire lui lança un regard noir puis se pencha vers l’Inu.
-Ca va être difficile mais ça va aller, d’accord ? Tu vas avoir très mal mais ça ne pourra pas te tuer. Et une fois que ça sera finit, tout se mettra en marche normalement. Tes cicatrices disparaitront, ton œil marchera à nouveau et tes capacités de régénération seront nettement plus développées. Tes sens aussi.
Elle avait chuchotée à son oreille, sachant qu’encore une fois elle se rendait ridicule, mais son réel but n'aurait pu se faire sans cela, c'est à dire l'hypnotiser pour que ce calvaire le soit un peu moins. Elle se releva d’un coup, et tentant de faire la célèbre « poker face », quitta la salle d’analyses en faisant claquer ses talons-hauts, voulant se tenir la plus droite possible. Oui, elle n’avait pas toute sa tête, mais il lui restait tout de même assez de jugeote pour différencier les sujets et les personnes qui n’étaient là que pour en ressortir en pleine forme. Elle resta longtemps adossée derrière la porte, tentant de reprendre le contrôle sur ses émotions, se reprendre elle-même...
Revenir en haut Aller en bas
 

[Xx] Flesh in Chains [xX]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Flesh Wash - Quand y'en a pu.... comment qu'on fait ?
» REQUIEM V.2 ◑ « Flesh & Blood. // I'm Alive. »
» Flesh and Bones
» My blood, my flesh, my everything

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Laboratoire Cinq Flèches :: Département Robotologie-