Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Keep Calm & RIP | Pv Ahri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Jeu 23 Mai - 9:27

Keep Calm & RIP


Le temps avait passé depuis la fête raté de Zune. Quelques nuits s'étaient écoulées à récupérer difficilement une apparence plus ou moins visible. La faiblesse dont faisait preuve à ce moment même l'ex Goule l'énervait. Il se haïssait de ne pouvoir posséder quelqu'un de manière illimité, il se haïssait d'avoir perdu la seule chose qui le maintenait de ce monde... La capacité de posséder un corps. Ses pensées, donc, bien que peu étoffées, comme toujours, étaient claires et centrées sur ses émotions. Là aussi, comme d'habitude. L'ancienne Goule n'avait jamais réfléchie plus loin que ses sentiments l’ordonnait de faire. Oscillant entre le visible et l'invisible, l'immatériel et le matériel, la mort et la vie, clignotant comme auraient clignotées les guirlandes lumineuses d'un sapin de noël mal éclairé, le Fantôme donna un violent coup de poing dans une tombe...

- Putain !!

...Et son poing passa au travers. Combien de temps pour totalement récupérer la masse d'énergie spirituelle conséquente qui avait été dépensée au cours de cette nuit ? Combien de nuits, de mois voir d'années avant qu'il puisse à nouveau faire quelque chose d'intéressant autre que traîner avec les nombreux fantômes du coin ?! Ce n'était même pas sa tombe ! "Sa" tombe ! Drôle d'ironie que l'esclave qui avait eu le droit à une tombe voit celle-ci enfouie sous trois tonnes de magma refroidit. Remarque, pour ce qu'il en faisait... Mais hanter une tombe qui n'est pas la sienne, d'un autre cimetière qui plus est, c'est plus fort que lui, ça contribuait à l'énerver. Le Fantôme s'assit dessus, se penchant et lisant machinalement "Near De Laudreuil, Automate bien Aimé". ...Une Marionnette en plus ? Comme foutage de gueule, il y a pas mieux !
Il aurait au moins pû hanter la tombe d'un vieux Vampire défunt, mort d'un pieu en pleine poitrine ou... Une de ses anciennes victimes... !
Non, il était vraiment trop loin du lieu de sa mort pour même tomber sur une de ses anciennes victimes. Cela l'énervait totalement. En même temps, l'énervement, on a plus que ça quand on est mort. Pas de proches, pas de foyer... Pas de vie en fait. Ouais, ça doit être ça, le fin mot de toute cette histoire. On vit pour se retrouver dans un cimetière à 19H00, assit sur une tombe à fixer la lune et à rager car il n'y a rien d'autre à faire que cela.
Ou pas.
Une invitée. Une visiteuse, une victime potentielle, une distraction certaine. A cette heure-ci il était le seul Fantôme déjà debout, alors cela lui laissait tout le loisir d'aller saluer en premier la jolie visiteuse.


- Hey' Fit le Fantôme, tournant autour de la demoiselle. Une Kitsune ? Que faisait une Renarde dans le coin ? Hm', appétissante, en tout cas, il en aurait bien fait son quatre heure s'il était toujours de ce monde. Tu cherches quelque chose ?

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Ahri

Cachée.

Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: B² - Maîtrise du feu
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Dim 26 Mai - 10:34

Après l’épisode au marché aux esclaves, j’avais fui jusqu’au cimetière des méandres, pensant que personne n’aurait ni l’idée ni l’envie de me chercher ici. J’avais piqué quelques fringues au passage pour pouvoir prendre forme humaine sans être à poils, au cas où, puisque la plupart des portraits me représentant étaient ceux de ma forme animal. Et de toute façon, ça m’étonnerait que quelqu’un connaisse ma forme humaine parce que je n’ai jamais été vue comme ça depuis trois ans. Sauf si quelqu’un m’a vu escalader le toit… ou que les scientifiques ayant travaillé sur mon projet aient donné des infos… Je me demande si Tsukiko est au courant, d’ailleurs.

Les quelques jours passés dans le cimetière n’étaient pas du luxe. Loin de là. Presque personne ne venait ici donc j’en étais réduite à manger des plantes… D’un côté, le manque de fréquentation de cet endroit est un point positif, j’avais pas à prendre trop de précautions : Je m’étais creusé un p’tit terrier vite fait, quand même assez grand pour pouvoir me transformer à l’intérieur, mais il était relativement visible, je n’avais pas eu le temps de trouver une cachette infaillible. Fin, faut quand même chercher un minimum pour le trouver, hein. Je suis pas débile.

Le soir était arrivé et je m’étais enfin décidée de sortir de mon trou pour aller trouver de la nourriture et une petite flaque pour boire. Je pris forme humaine avant de sortir, on ne sait jamais, et enfila la petite robe rouge que j’avais volée. Elle était très légère et ne couvrait ni mes bras, ni mes jambes. Brrrr, je déteste ne pas avoir de poils sur le corps… IL FAIT FROIIIID ! Alors que j’avançais vers la sortie, emmitouflée dans mes bras et dans mes queues, je m’arrêta net. Un jeune homme était là. Et il… Wooh, j’ai la berlue ? Il disparaissait et réapparaissait sans arrêt… C’est quoi ce bordel ? Réalisant que j’étais restée plantée pas loin de lui plusieurs secondes, je me cacha derrière une tombe, en espérant qu’il ne m’avait pas vu. Ma curiosité me tuera, un jour. Ou peut-être même aujourd’hui… Je passa la tête discrètement par-dessus le marbre pour voir s’il avait bougé. Mais il n’était plus là.

- Hey !

Je me retourna en un sursaut et le vit juste à côté de moi. Et merde… Comment il a fait ça ? J’l’ai même pas entendu approcher !

- Tu cherches quelque chose ?

Fais chier, fais chier, fais chier ! D’un réflexe, je rassembla mes queues pour donner l’impression d’en avoir une seule (vachement grosse, c’est vrai, mais c’est pas la taille qui compte !). Maisi je me doutais que c’était trop tard. Au point où j’en étais, autant jouer les neuneues perdues. Toujours accroupie à ses pieds, je lui lança un regard suppliant et plein de misère. S'il était là pour m'attaquer, il baisserait sa garde grâce à mon cinéma et j'aurais plus qu'à lui balancer une boule de feu pour pouvoir fuir.

- … Manger…
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Dim 26 Mai - 23:27

- … Manger…

A ses pieds… Surprenant qu’il en est encore, au point où il en est, ça ne le surprendrait pas que, à l’instar du cheshire cat d’Alice au pays des merveilles, le fantôme n’ait pas son corps matérialisé en entier. Un léger sourire éclaira son visage. C’était une chance pour la pauvre kitsune ou quoique ce soit réellement, qu’il soit de bonne humeur. S’il arrivait à l’amadouer assez, il y avait même moyen qu’il lui fasse baisser sa garde au point de pouvoir la posséder… Mais ses réserves étaient à plat. Enfin, une connaissance de plus… Qui sait, avec un peu de chance il pourra la suivre plutôt que d'être obligé de trainer dans cet endroit à la con. Le fantôme désigna une tombe de la main main.

- Qu’est-ce que tu fiche ? A manger ? Y’en a plein ici. Il voulut donner un coup de pied dans la tombe mais son pied passa au travers. Cela eut tout de même le bénéfice d’effrayer certains rats s’y trouvant et qui en sortirent au galop. Après si t’aime pas les rongeurs, y’a des cadavres encore comestibles dans le coin.
Il releva la tête, chassant de la main une mèche de cheveux lui tombant sur le visage. Cette apparence n’était que le fruit de ses souvenirs mais il avait tellement l’habitude d’avoir ses cheveux dans la figure que ces derniers continuaient de lui tomber devant les yeux.
Indigo Mare émit un léger rire avant de reprendre un air sérieux, observant attentivement la jeune renarde. D’aussi loin qu’il se rappelle, il aimait bien les renards. Notamment à cause de sa bouledepoil, un renard qu’il avait adopté de son vivant. Aussi changea-t-il d’avis sur la fillette bien roulée. Non, décidément, en faire un fantôme de plus serait inutile. Mais elle avait l’air bien empotée. De son vivant, il avait mangé bien plus dégelasse que rats et cadavres, alors de quoi se plaignait-t-elle ? Avait-elle seulement pensé à fouiller dans les tombes pour y manger quelque chose ?


- T’es bizarre quand même, à traîner ici, la nuit. T’as perdu un pari ou ton maître s’est aussi foutu de ta gueule en t’abandonnant ici ? C’est pas une place pour les vivants !

Il était presque… Outré, que des mortels viennent comme ça squatter SES tombes, puis ce lieu aussi. Mais il se reprit vite. Il allait devenir fou s’il ne s’occupait pas et il pouvait être une véritable pipelette quand il s’y mettait. Remarque, c’est plutôt rare de trouver quelqu’un qui le voit, alors autant en profiter. Mais ça ne semblait pas de l’avis de la renarde. Bien qu’elle soit sur son territoire à lui, elle semblait froide et sur la défensive. Tss, aucun respect pour son hôte ! Nan, sérieusement, il connaissait bien ce regard et c’est bête mais il se pourrait bien qu’il s’y attache, voir qu’il ait carrément envie de l’aider… Non, mauvaise idée. Toutes les fois où il s’est attaché il l’a eu plus que dans le dersh… Pis elle était loin d’avoir envie de recevoir de l’aide. M’enfin, on sait jamais.

- Ha… Part pas, j’vais pas te bouffer –j’en suis incapable depuis que j’ai crevé. J’m’appelle Sin, spectre. Je te fais la visite guidée du coin ?

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Ahri

Cachée.

Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: B² - Maîtrise du feu
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Lun 27 Mai - 8:01

- Qu’est-ce que tu fiche ? A manger ? Y’en a plein ici.

Une bande de rat étaient sortis en quatrième vitesse du cercueil. J’essaya d’en attraper un au passage mais, rien à faire, même si j’étais plus vive que la moyenne, ma forme humaine m’handicapait. Et hors de question de me montrer autrement, c’est trop dangereux pour le moment.
J’avais remarqué que son pied était passé à travers la tombe… C’est ça que les gens appellent des fantômes ?

- Après si t’aime pas les rongeurs, y’a des cadavres encore comestibles dans le coin.

HEIN ?! J’ai une tête de charognard ?! Brrrr, quelle horreur. Ok, j’ai déjà tué des gens pour les manger mais… Ils étaient frais… Non, franchement, c’est juste impensable. Autant manger de l’herbe plutôt que de la viande moisie et dégueulasse.

- T’es bizarre quand même, à traîner ici, la nuit. T’as perdu un pari ou ton maître s’est aussi foutu de ta gueule en t’abandonnant ici ? C’est pas une place pour les vivants !

Visiblement, impossible de l’attendrir. J’avais même l’impression qu’il se foutait de ma gueule. Je suis pourtant si mignonne ! Pff, sans cœur (c’est le cas de le dire). Je me redressa pour être à peu près à sa hauteur et le fusilla du regard. Comme si j’avais besoin d’un maitre et comme si je pouvais perdre un pari. De toute façon, ce… fantôme n’avait plus aucune raison de m’inquiéter. Ben oui, il était mort et il était même pas fichu de toucher quoi que ce soit. Je pouvais redevenir moi-même.

- Je n’ai besoin de personne.

Menteuuuse. T’es une menteuse ma p’tite Ahri. T’es dans une merde énorme et t’es même pas capable de t’avouer à toi-même que tu aimerais te sentir en sécurité. N’écoutant pas la voix de ma conscience, je passa à travers le fantôme pour poursuivre ma route et aller manger QUELQUE CHOSE DE MANGEABLE.

- Ha… Part pas, j’vais pas te bouffer –j’en suis incapable depuis que j’ai crevé. J’m’appelle Sin, spectre. Je te fais la visite guidée du coin ?

Qu’est-ce qu’il essayait de faire ? Il se sent si seul le petit fantôme ? Toujours dos à lui, je réfléchis à sa proposition. Après tout, qu’est-ce que je pouvais y perdre ? Comme il l’a dit, il ne pourrait pas me faire de mal…
Je me retourna pour lui répondre.

- Bon ben… D’accord. *N’empêche que j’ai toujours faim* Moi c’est… Est-ce que je pouvais lui faire confiance ?... Je soupira. Appelle moi comme tu veux. J’avais déjà eu tellement de nom, après tout.

Je m’étais avancée à sa hauteur, un peu honteuse d’avoir craqué. Je le méprisais pour ça. Mais en même temps, j’espérais vraiment qu’il n’avait rien de mauvais derrière la tête parce que j’avais vraiment envie d’essayer de refaire confiance à quelqu’un… Au moins un peu.

- Je peux te poser une question ? Ça fait longtemps que t'es.... mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Lun 27 Mai - 12:11

Si seul que ça... Putain, c'était juste effrayant à quel point le Fantôme se sentait seul et perdu. Il avait passé sa vie dans cette même mouise, sans personne pour vraiment l'aider ou s'intéresser à son sort. Même alors que ce dernier traînait comme le dernier des clampins chez les rebelles il n'avait jamais trouvé le moyen de s'y faire un ami. Pire, cette période de sa vie restait un lourd souvenir au fond de sa tête, un truc dont on n'a pas envie de se souvenir mais avec tous ces souvenirs refoulés qui reviennent en tête une fois mort... Bref, c'est impossible. Alors on va éviter de trop penser à la torture de "bienvenue" qu'ils font à chaque nouveau rebelle pour en faire un parfait soldat, sauter le passage où on se servait de lui pour les corvées de chiottes, cuisine et ménage, oublier que tout le monde lui crachait à la gueule et que, lorsque le Q.G. a été prit... Bah c'est lui qu'on a envoyé maintenir la porte fermée pendant que les autres fuyaient l'escadron lycan qui allait tous les bouffer.
On va aussi tenter d'éviter de penser à ce qui s'est passé par la suite, ça ne sert à rien de s'attarder sur des détails sans importance du style "c'est ma mère qui m'a vendu aux rebelles" ou alors "j'ai dû choisir entre le dernier membre de ma famille en vie et la nana que j'aimais et j'ai regretté mon choix car elle m'a totalement rejeté ensuite" ?
Ouais, une sacrée liste de regrets et de mauvais choix, tout ça. Le fantôme se dit que sa vie avait été merdique alors là, quand la renarde accepta de le suivre un tit peu, il se demanda s'il n'avait pas encore fait une boulette en s'arrêtant encore une fois devant quelqu'un. Les gens, faut les tuer, pas les sauver. Où était passé son instinct de petite goule ?
Il n'avait besoin de personne. ...En fait, si.


- ....Appelle moi comme tu veux.
- Si tu fais ça, tu vas finir par hanter une tombe sans rien marqué dessus. Souffla-t-il, cherchant du regard les lieux les plus intéressants du cimetière. Ah, par là ! Dit-il d'un air enjoué, repérant soudain le principal attrait qu'aurait le cimetière pour la renarde. Il fila à quelques mètres à la vitesse de l'éclair, attendant qu'elle le rejoigne.

- Je peux te poser une question ? Ça fait longtemps que t'es.... mort ?
- Bientôt quatre ans.
Répondit le fantôme sans s'en formaliser plus que cela. Il eut d'un seul coup l'air triste, mais cela disparut en un rien de son regard et il se prit à trouver cela drôle. Le sourire revint un instant, puis il se dit que ce sujet n'était pas vraiment marrant, en fait. J'étais une goule... Morte de la gangrène. Finit-il par lâcher alors qu'un rictus se voyait tout de même sur le coin de ses lèvres.
Ses pouvoirs de télépathie étaient presque disparus et il ne pouvait les retrouver tout seul. Au fur et à mesure que le temps passait il maîtrisait de moins en moins ce truc... Mais l'empathie, elle, était toujours bien là et cela le faisait plus que chier d'être coincé ici, à ressentir les émotions de tous les revenants du coin.
Il s'était arrêté devant un mausolée imposant et ternis par les années, sur lequel on pouvait lire "Caveau des De Laudreuil".


- Si tu comptes crécher dans le coin, il y a mieux que les tombes. Si t'arrives à défoncer la porte -te pète pas l'épaule, faudrait une sorte de bélier pour la casser, du genre un morceau de bois... Y'a un lit là-dedans. Ainsi qu'une cuisine et d'autres trucs du genre. Pour sa part, il n'avait pas vraiment besoin d'ouvrir la porte. En un pas, il avait traversé le mur du mausolée et en était ressorti. Dedans y'a une sorte de passage secret. Faut pousser le cercueil vers l'avant pour dégager les escaliers qui sont en dessous. Et t'en fais pas pour la propriétaire, elle n'y passe plus depuis des siècles. Ça, c'était pour l'astuce du jour. Il tenta d'attraper le bras de la kitsune mais cela ne marcha pas non plus. Il fit une légère grimace et leva les yeux au ciel. Suis-moi, y'a pas que ça.

Il s'avança jusqu'à la barrière du fond du cimetière, totalement cachée par un gros amas de buissons.
- Depuis que je traîne ici, j'ai remarqué qu'un vendeur de churros passe par une route qui longe ce côté-ci du cimetière tous les derniers vendredi du mois pour se rendre au marché. Il essaie de filer discrètement car il est superstitieux. Un sourire sadique s'étala sur le visage du fantôme. Il lui avait déjà fait peur une bonne dizaine de fois. C'est rare de voir un lycan fuir aussi rapidement. Murmura-t-il avant de disparaître pour réapparaître à une dizaine de mètres. Ici... Dit-il assez fort pour qu'elle l'entende. C'est le coin mal fréquenté. Y'a pas d'esprits tous les soirs, mais à la pleine lune... Ils sont pas mal barrés. Si tu tiens à éviter la crise cardiaque, t'éviteras de traîner dans ce coin. Ah, et sous la tombe à côté de toi, y'a une famille de rats. Tu m'as laissé croire que tu les digérais, donc hésite pas. Au pire tu peux essayer de faire un piège avec les ronces qui traînent autour des vieilles tombes, je pense qu'ils courent moins vite, une fois empalés. Il s'arrêta un instant, réfléchissant à quelque chose à faire ou à dire. Il regarda autour de lui, avait-il vraiment fait le tour ? Y'a un nécromancien qui passe à la pleine lune récupérer cadavres et âmes. C'est un pote et il en a rien à faire des vivants donc tu risques rien. Il se rassit sur une tombe. A en faire le tour, il était revenu à celle qui lui avait été attaché, il ne savait comment et certainement par humour. Cet endroit pue la mort, mais c'est mieux que rien. J'ai besoin d'une associée pour continuer plus avant dans ce que j'ai en tête. Dès que j'ai reprit du poil de la bête, je vais avoir un marché à te proposer. Version immatériel j'ai vraiment pas grand chose à faire de mes nuits... D'ailleurs c'est pas la pleine lune cette nuit ? Si c'est le cas, tu devrais vite chercher un endroit où te planquer, mes collègues sont plus mal lunés que les rebelles eux-mêmes. Il eut soudain l'air pensif et se perdit dans ses pensées. Puis il redressa la tête, fixant la renarde de ses grands yeux vides et légèrement violacés. ...Tiens, j'oubliais... "Des questions ?"

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Ahri

Cachée.

Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: B² - Maîtrise du feu
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Lun 27 Mai - 15:40

Quatre ans. Je souris. J’ai moi-même quatre ans.
- J’étais une goule morte de la gangrène.

La gant-graine ? C’est quoi ça ? Il avait mangé une graine qu’il fallait pas ? Je voulais lui poser la question mais il avait pas vraiment l’air de vouloir en parler.

- Si tu comptes crécher dans le coin, il y a mieux que les tombes. Si t'arrives à défoncer la porte -te pète pas l'épaule, faudrait une sorte de bélier pour la casser, du genre un morceau de bois... Y'a un lit là-dedans. Ainsi qu'une cuisine et d'autres trucs du genre. Oooooooh ! Une maison que pour moi ! Dedans y'a une sorte de passage secret. Faut pousser le cercueil vers l'avant pour dégager les escaliers qui sont en dessous. Et t'en fais pas pour la propriétaire, elle n'y passe plus depuis des siècles. Ça, c'était pour l'astuce du jour.
TROP COOL ! Si on m’repère j’aurais une cachète ! Faut vraiment que je tente de rentrer dans ce truc ! Mais… minute… Il mène où le passage secret ?

- Dis, le passa-
Je m’interrompis, un peu surprise lorsqu’il avait tenté de m’attraper le bras.

- Suis-moi, y'a pas que ça.

Ooooh, d’autres merveilles à découvrir dans le monde merveilleux de la mort et de la pourriture~ ! Trop cool ! Je continuais de le suivre, attendant ses conseils aussi avidement qu’un enfant qui découvrirait le monde.

- Depuis que je traîne ici, j'ai remarqué qu'un vendeur de churros passe par une route qui longe ce côté-ci du cimetière tous les derniers vendredi du mois pour se rendre au marché. Il essaie de filer discrètement car il est superstitieux.

Des churros ! C’est trop bon ces trucs-là ! J’avais déjà eu l’occasion d’en piquer plusieurs aux passants ! Mais fallait pas en manger trop sinon, après, j’avais d’horribles crampes à l’estomac… J’ai toujours faim d’ailleurs. Peut-être qu’il passerait aujourd’hui ! On est quel jour ? Les mains agrippées à la barrière, je regardais la rue en espérant voir passer un cortège de bonne nourriture ! J’écoutais à moitié ce que disait le revenant. Lycan, blabla, crise cardiaque, famille de rats,… Me parle plus de rats mec, j’attends mes churros !.... M’ouais… Je peux attendre longtemps. C’est pas mal les rats en fait. Je me retourna et rejoins le spectre qui continuait de parler tel un guide infatigable.

- Au pire tu peux essayer de faire un piège avec les ronces qui traînent autour des vieilles tombes, je pense qu'ils courent moins vite, une fois empalés. J’ai l’air si cruche que ça quand j’essaye d’en attraper un ?... Faut vraiment que j’arrange ça. - Y'a un nécromancien qui passe à la pleine lune récupérer cadavres et âmes. C'est un pote et il en a rien à faire des vivants donc tu risques rien.
Un quoi ?... Décidément, il utilise pleins de mots bizarre dont Tsukiko m'avait jamais parlé. La Gant-graine, les nécromes anciens. Je sais déjà même pas ce qu’est un nécrome tout court alors si en plus de ça, il est ancien ! Toute façon, c’est pas comme si j’allais avoir peur d’un vieux !

Cet endroit pue la mort, mais c'est mieux que rien. J'ai besoin d'une associée pour continuer plus avant dans ce que j'ai en tête. Dès que j'ai repris du poil de la bête, je vais avoir un marché à te proposer. Version immatériel j'ai vraiment pas grand-chose à faire de mes nuits... D'ailleurs c'est pas la pleine lune cette nuit ? Si c'est le cas, tu devrais vite chercher un endroit où te planquer, mes collègues sont plus mal lunés que les rebelles eux-mêmes.
…. Attends…. Quoi ? Moi ? Associée ? Mais... Mais…
Tiens, j'oubliais... "Des questions ?"

- J’en ai plein ! C’est quoi la gant-graine ? Il mène où le passage secret ? C’est quoi un nécrome ? Je dois vraiment craindre la pleine lune ? Je repris ma respiration, sans pour autant lui laisser le temps de répondre et continua, pour en venir au plus important. Et surtout, pourquoi tu veux faire de moi ton associée ?! Enfin, premièrement, pourquoi moi ? Et pour quoi faire ?

Je me sentais un peu perdue. C’est vrai qu’il n’avait rien à craindre de moi (je suppose même qu’il n’a plus rien à craindre de personne, vu sa situation), je n’avais rien à craindre de lui, et pourtant… Je ne comprenais pas le fait qu’il me place aussi vite dans ses plans. Il était quand même en train de donner une partie de sa vie à une inconnue, là ! Enfin… sa « vie ». Je sais pas si je peux m’exprimer comme ça. Après tout, peut-être que le fait qu’il n’en ait plus explique pourquoi une inconnue lui suffit. Faudrait que je pense à garder en tête que ce type-là est mort et que, visiblement, il a rien à perdre. Enfin, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Mar 28 Mai - 7:40

- J’en ai plein ! C’est quoi la gant-graine ? Il mène où le passage secret ? C’est quoi un nécrome ? Je dois vraiment craindre la pleine lune ? Et surtout, pourquoi tu veux faire de moi ton associée ?! Enfin, premièrement, pourquoi moi ? Et pour quoi faire ?

Il se retint d'éclater de rire et plaqua sa main devant sa bouche pour mieux se contenir. Il avait pensé la renarde plus dégourdie que cela et au final, devant son masque froid et méfiant se cachait une gamine qui ne savait rien du monde dans lequel elle vivait. Toujours le cul immatériel posé sur cette tombe, il ramena ses genoux contre sa poitrine, enserrant ses jambes de ses bras. Pour sa part, il n'était pas bête, juste... Gamin et impulsif. Il retint sans problème les questions de la kitsune et y répondit vite, sans vraiment réfléchir longuement dessus.

- Le passage secret sous le cercueil, dans le mausolée, mène au salon à la chambre et à la cuisine. Un "nécromancien" est... Je sais pas d'où tu sors, mais tu es bien mal barrée. Bon, y'a quatre espèces dites "maîtres" qui dirigent ce monde. Les nécromanciens, les vampires, les lycans et les tsunos. A côté de cela il y en a d'autres qui sont entre les deux et encore d'autre qui sont esclaves. Du genre moi de mon vivant ou toi maintenant. Un nécromancien c'est un gars capable de ressusciter les morts et de faire d'autres trucs bizarre. Le nom de celui-là c'est Devil. A la pleine lune... Il s'arrêta un instant, une lueur malsaine passa rapidement dans ses yeux. Mes potes du cimetière ont perdus la boule au fil des années et cherchent d'autres copains qui pourraient les rejoindre. Théoriquement parlant, y'a moyen de te faire lâcher le cœur si je passe plusieurs fois au travers de ta petite personne. Donc oui, il vaudra mieux te planquer à ce moment-là si t'as envie de sentir encore un petit peu la pluie tomber sur ta peau. Puis il beugga complétement, perdant les pédales, il se leva. Sa tête penchée sur le côté et un regard de psychopathe dans des yeux froids et vides, déformés par le choque qu'un rappel aux souvenirs venait de créer. Il se leva de sa tombe et s'approcha de la renarde. La gangrène c'est sentir petit à petit tout ton corps pourrir, c'est avoir mal à en crever à chaque instant en regardant avec horreur la plaie s'étendre, l'odeur qui s'en dégage te rendant malade au point de vouloir t'arracher les yeux. C'est sentir ton putain de cœur pomper du sang infecté et le renvoyer directement jusqu'au bout de tes doigts propageant une saloperie de nécrose qui te dévore vivant. Il se trouvait maintenant à quelques centimètres à peine de la renarde et il avait bien envie de tenter de lui arracher le coeur. Cadavres, manger... Du sang. Une Goule ça se nourrit de sang...!!
...Non. C'est qu'un putain de beug. Il fit une énorme grimace.

- Arg, saloperie d'empathie, ils vont me rendre malade, les collègues ! Il reprit une bouille normal et passa un instant sa main sur son visage pour se reprendre. Le geste était plus important que le résultat car il se passait au travers de lui-même. J'ai besoin de toi parce que t'es une des rares qui ose s'aventurer ici de son vivant. J'ai besoin de toi spécialement car t'as l'air d'avoir des raisons d'accepter et car dans la situation où t'es je peux t'aider. Tu veux de l'argent ? Du confort, de la nourriture ? Il s'éloigna de quelques centimètres, déterminé à la convaincre malgré le fait que son petit numéro de toute à l'heure avait ruiné pas mal d'effort. Mon truc à moi c'est d'entrer dans le corps des gens et de les contrôler. Ça dur jamais longtemps, mais c'est toujours assez pour te signer autant de chèque que tu veux, te donner leur portefeuille ou ce que tu veux. Tout ce que je te demande c'est, en échange, de me laisser squatter ton corps quand je le pourrais. Y'en aura pour un quart d'heure tout les trois jours max. Et de te suivre, aussi. Si j'ai personne à "hanter" je reviens à la case départ et je sais pas comment les autres font pour se téléporter, moi j'y arrive pas. Un serviteur volontaire, ça n'arrive pas tout les jours, réfléchis-y.
La vérité était qu'il haïssait ce lieu qui symbolisait juste son échec à lutter contre la mort. Bon, il aurait dû mourir y'a quoi... Sept ans de cela ? Il s'était quand même bien battu. La vérité était qu'il s'était fait rongé par le sang vampirique même qui avait été utilisé pour le sauver d'une méchante morsure de lycan. L'inter-espèce n'est pas vraiment son fort, mais visiblement, entre le poison du lycan, le sang de vampire, et le sang de tsuno qui coule dans ses veines de part son père... Y'a eu une réaction allergique. Ou un délire du genre et le sang de vampire l'a tué à petit feu au lieu de laisser le poison lycanthrope et la blessure que lui avait infligé la bestiole poilue le tuer en un coup. Une agonie sur des années, est-ce que ça valait mieux qu'une mort brutale et pas vraiment indolore ? Nan, en fait. Il s'était toujours battu pour survivre, paniqué à l'idée de crever sans avoir rien fait de sa vie et cette panique le hantait encore maintenant, alors qu'il se battait de toutes ses forces pour pouvoir récupérer un corps et se sentir encore un tout petit peu "vivant". Il était mort jeune et on lui avait volé plus du tiers de sa vie, le reste avait été effacé de ses souvenirs pendant tout ce temps. Alors oui, en toute âme et conscience, il avait encore envie de se battre pour voler à la vie ce qu'elle lui avait prit. Une bonne cinquantaine d'années. Il n'aimait pas être mort. C'est froid et on ne ressent plus rien. Ses émotions étaient décuplées, sa raison partait en miettes et ce squattage de cimetière n'arrangeait rien à rien. Il n'était pas réticent à servir, même s'il n'était pas digne de confiance non plus. Il y avait bien moyen de s'affilier à quelqu'un si ça le permettait de quitter ce lieu et de retourner dans le feu de l'action. Arrêter de faire parler de lui... Jamais ! Il avait tant de bordel à faire...
Il était juste en train de fixer la renarde avec des petits yeux désespérés.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Ahri

Cachée.

Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: B² - Maîtrise du feu
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Jeu 30 Mai - 13:27

Ok. Alors là, ça devient vraiment, mais vraiment inquiétant. Le mec qui déconne complètement avec ses airs de psychopathe, c’est déjà pas très rassurant, mais qu’en plus il me propose de pouvoir me piquer mon corps ?! Si ça avait été quelqu’un autre que moi devant lui, je crois que cette personne aurait déjà fichu le camp la queue entre les jambes. De toute façon, je vois pas vraiment ce que j’y gagne parce que j’ai toujours vécu comme ça, je n’ai jamais eu d’argent, je sais même pas comment ça marche. Et de toute façon, qu’est-ce qu’il fera s’il compte me posséder ? S’il sort d’ici dans mon corps, on va se faire repérer et au final, je serai la seule à être enfermée aux cinq flèches. Où même tuée sur place. Je soupira.

- Vu ton état, je pense que je ne risque rien en te parlant de ça… Je me tus un instant, hésitant à franchir le pas. C'est vrai qu'en fait, si, je pouvais le craindre, il était capable de me tuer. Mais, franchement, à quoi ça lui servirait ? J'avais pas peur de lui. Et, j’avais beau m’obliger à croire le contraire, j’avais besoin de me confier… Bon… Ecoute… Je ne suis pas ce que tu crois que je suis. Je ne suis pas une vulgaire esclave abandonnée par son maitre… J’ai été créée il y a 4 ans. Je m’assis alors à côté de lui, regardant mes pieds nus et boueux labourer la terre et relâchant mes queues de manière à ne plus cacher leur nombre. J’étais sensée être un être parfait et pacifique. Ni maitre, ni esclave... Mais je ne suis qu’une expérience ratée… Je continuais de regardant mes pieds, parlant de plus en plus doucement à cause de l’émotion. J’ai failli tuer quelqu’un… J’ai déçu ma créatrice… Les scientifiques ont décidé de m’enfermer le temps de réfléchir à ce qu’ils allaient faire de moi… Mais je voulais vivre, voir le monde dont j’avais déjà eu quelques échos. Et, pendant un tremblement de terre, j’ai réussi à m’enfuir… Certains me croyaient morte. Mais aujourd’hui, ils savent que je suis responsable de pas mal de meurtres près du marché… Je le regarda alors dans les yeux. C’est pourquoi je ne peux pas te laisser utiliser mon corps. Je ne peux pas risquer ma vie en la mettant entre tes mains. Pas avant d’avoir détruit Memory et d’avoir tué tous les salauds qui travaillent là-dedans.

Je sentais la haine monter en moi à tel point que mes mains commencèrent à chauffer. Utiliser l’énergie dans mon corps pour créer des boules de feu, c’est une technique que j’arrive plus ou moins à maitriser mais elle me vide totalement. Je deviens une loque après ça. C’est pourquoi je ne l’utilise que dans des cas extrêmes. Mais il arrive que, quand je ressens trop d’émotions négatives comme la colère ou la peur, je perde le contrôle et que mon corps se mette à brûler tout seul. Comme ce qu’il se passe pour le moment. *Inspire… Expire… ça va aller, Ahri… C’est pas grave, ça va passer…* Je me leva et fis les cents pas pour me calmer, me remettre de mes émotions.

- Ça explique les questions débiles que j’ai pu te poser. Je ne connais pas grand-chose du monde. Et j’ai oublié pas mal de détails que j’ai pu apprendre avec Tsukiko... J’ai passé la plupart de ma vie seule, enfermée ou cachée pour survivre… Je continuais de marcher. Mes mains avaient fini par se calmer et je commençais même à avoir froid avec le vent qui se levait. Pour en revenir à ce que tu avais proposé, je compte pas non plus passer le reste de ma vie ici donc, si tu veux me suivre quand je sors, je vais pas t’en empêcher. Mais encore une fois, contrôler mon corps, ça va pas être possible.
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Ven 7 Juin - 7:19

Plein d'espoirs se mourant déjà, le jeune fantôme attendait une réponse de la belle, avec la peur au ventre qu'elle lui complique la tâche. Il pouvait se montrer obstiné et lui ruiner la vie en représailles si elle disait non, mais une possession sans accord de l'autre était on ne peut plus difficile. Lorsqu'il avait possédé Mistigri, le p'tit télépathe l'avait appelé de toutes ses forces, espérant du fond de son cœur bénéficier de l'aide d'un psychopathe capable de faire le sale boulot à sa place... Mais maintenant, finit, envolé, incinéré. Le sale mioche avait peur de "lui-même" et de cette face si sombre qui l'avait forcé à abandonner ce qui lui tenait lieu de famille. Bref, Mistigri était rongé par le remord et par la haine de ce qu'il ignorait être un fantôme ce qui faisait que notre goule préférée, bah... Elle pouvait plus le hanter sans se prendre des ondes télépathiques à forte dose dans la tête, ce qui fait plutôt mal, finalement.
L’empathie peut avoir deux sens. D'un côté l'Indigo a toujours ressenti ce que les autres ressentaient et d'un autre- c'est les autres qui ressentent ce que lui ressent. Mais cette renarde n'avait pas du tout, du tout l'air réceptive à ses ondes à lui. Elle était loin de le prendre en pitié, d'éprouver de la compassion ou quoi que ce soit. Elle restait froide et méthodique ce qui l'énervait au plus haut point car il passait son temps à essayer de se la mettre dans la poche !


- Vu ton état, je pense que je ne risque rien en te parlant de ça… Le fantôme fixa d'un air bougon la renarde. Bon… Écoute… Je ne suis pas ce que tu crois que je suis. Je ne suis pas une vulgaire esclave abandonnée par son maitre… J’ai été créée il y a 4 ans. Il eut une expression qui signifiait clairement "tu peux continuer ton speech, c'est qu'une excuse pour me dire non et j'en ait rien à faire". ... Une expérience, c'était un peu à la manière de ses deux clones encore en vie. Au final, Mistigri et Beyond ne lui avaient apportés que des soucis. Surtout le sociopathe, ce salopard s'était attaqué à sa proie à lui. Enfin, il ne voyait rien de proprement choquant dans les propos de la renarde. En fait, il en avait déjà vu de toutes les couleurs de son vivant et ne voyait pas pourquoi il ne serait pas extrêmement blasé en conséquence dans sa mort. J’étais censée être un être parfait et pacifique. Ni maitre, ni esclave... Mais je ne suis qu’une expérience ratée… Mais non, voyons, faut pas te dévaloriser comme ça ! Puis t'aurais été chiante si t'avais été sage. Comme s'il y avait quelqu'un en ce monde qui s'avérait être pur et gentil, hein ! A qui la blague ? La dernière qui a tenté de lui faire croire cela l'a trompé pour pouvoir tuer sa maîtresse et ça lui a valut pas mal de soucis. Il jeta un rapide coup d’œil aux queues de la renarde, oui, c'était joli. Il aurait pu sursauter -il ne s'y attendait pas, mais conservait son calme à toute épreuve dans la déception où il se trouvait. J’ai failli tuer quelqu’un… J’ai déçu ma créatrice… Les scientifiques ont décidé de m’enfermer le temps de réfléchir à ce qu’ils allaient faire de moi… Mais je voulais vivre, voir le monde dont j’avais déjà eu quelques échos. Et, pendant un tremblement de terre, j’ai réussi à m’enfuir… Certains me croyaient morte. Mais aujourd’hui, ils savent que je suis responsable de pas mal de meurtres près du marché… Elle est marrante dis-donc. Si jeune et elle croit que la misère du monde est sur ses épaules. Le fantôme se rappela vaguement avoir lui-aussi déçu sa créatrice -sa mère, en lui plantant la main dans le cœur pour le lui arracher. Là-dessus, par contre, pas de pitié. Sa mère l'avait cherché. Bref, affaires de famille douteuses. La mère tue le reste de la famille et vend le p'tit dernier comme l'esclave qu'il était finalement, puis le petit retrouve la mémoire, retrouve la mère aussi et la zigouille. Oui, des secrets de famille tout ce qu'il y a de plus banals. Il soupira, se sentant plutôt mal à l'aise. La renarde aussi n'était pas en forme. Il la prit dans les bras pour la réconforter, plus pour le geste qu'autre chose car sa consistance n'était toujours pas revenue. C’est pourquoi je ne peux pas te laisser utiliser mon corps. Je ne peux pas risquer ma vie en la mettant entre tes mains. Pas avant d’avoir détruit Memory et d’avoir tué tous les salauds qui travaillent là-dedans.

Mais la rapide poussée de compassion se tue rapidement lorsqu'il vit qu'effectivement, tout ça étant pour en venir à ce sujet. Un peu parano, il douta même de la véracité des propos de la renarde, mais se dit que ça devait être vrai bien que rocambolesque. Une naïveté profonde le poussait à croire rapidement les gens, et ça devait bien être un des derniers vestiges de son enfance. La renarde s'énervait toute seule et le fantôme défit l'étreinte pour la regarder passivement.

- Pour en revenir à ce que tu avais proposé, je compte pas non plus passer le reste de ma vie ici donc, si tu veux me suivre quand je sors, je vais pas t’en empêcher. Mais encore une fois, contrôler mon corps, ça va pas être possible.

Oui-oui, c'est bon, il a bien comprit. Fixant la renarde d'un air fatigué, il se leva. Lui aussi avait à lutter pour rester calme, pour ne pas lui hurler à la figure. Le lieu n'arrangeait rien non plus. Il soupira longuement, plus pour se calmer que de réel ennui.

- J'ai vraiment, vraiment l'impression que tu me prends pour un incapable. Il fit une légère grimace involontaire, notamment à cause des émotions qu'il ressentait. Il se sentait surtout incompris. Si je veux ton corps, c'est justement pour tuer, et je ne pense pas être balourd au point de te laisser capturer par le premier venu. On s'est mal comprit. Je suis certainement meilleur tueur que toi et bien plus dangereux. Et tu as peut-être un sacré instinct de survie, mais tu n'as en aucun cas la connaissance des lieux. Je te parle d'une collaboration et non d'un squattage définitif. Son ton était dur et froid mais il se retenait réellement d'exploser. Il se força à reprendre un air plus calme mais insistait sur chacun de ses mots. Tu te mets largement plus en danger que je ne t'y mettrais. Quand j'ai "quitté" les rebelles, j'étais aussi pas mal perdu. J'ai même tenté de bouffer une magicienne en croyant que c'était une humaine. C'est l'expérience que j'ai acquis entre ce moment-là et maintenant dont tu as besoin. Tu n'as aucune connaissance des castes ou de la société. J'ai été recherché durant toute ma vie sans me faire attraper et j'ai finit par mourir d'une saloperie d'infection, mais au moins j'étais libre. -Libre dans le sens où le statut de goule et de mourant le rendait totalement soumis au sang vampirique et donc à la vampire qui lui en dispensait... C'était une sacrément drôle de notion de la liberté, mais par rapport à ce qu'il avait vécu chez les rebelles, il se sentait effectivement un peu plus libre en tant qu'esclave qu'on laissait vagabonder d'un pays à l'autre sans que la maîtresse ne s'en inquiète... Finalement, jusqu'à son retour à la Cité du Feu, il n'était pas si mal... Que tu ne veuilles pas est une chose mais tes excuses sont loin de tenir. Lâcha-t-il froidement. Il lui en voulait d'user de tant de détours et trouvait juste ça rabaissant de pouvoir uniquement "la suivre". Il voulait un corps, et c'était sa part du marché à elle. Pour le reste, ce n'est pas comme s'il n'avait pas gardé un ou deux contacts. Entre Mistigri qu'il pourra reprendre quand le gosse aura finit de pleurnicher sur son sort et le nécromancien... Ouais, c'était rien. Le mieux aurait été qu'il tente de récupérer la fortune du paternel qu'Alice lui avait finalement chourravé... Mais pour cela il lui fallait prouver qu'il était vivant et actuellement... Bon, le clone fera l'affaire. Dès qu'il aura récupéré Mistigri, il pourra se bagarrer pour récupérer l'argent. Et dès qu'il aurait récupéré l'argent, sa part du marché aurait été remplie. C'est à dire vie de pacha pour la renarde. De son côté, la seule chose qui l'importait était la promesse qu'il s'était faite de tuer lui-même son ancienne maîtresse. La rancœur d'un amant trahi est, certes, quelque chose d'horriblement cliché, mais cela lui donnait un but et un sens. Il n'avait aucune foutue idée de ce qu'il fera après cela et préférait ne pas y penser de peur de se sentir un peu perdu. Bon... Faute de grives... Je t'accompagne, c'est comprit. Mais ne viens pas demander de l'aide lorsque tu auras besoin de quelque chose.
Sa voix s'était teintée d'une pointe d'amertume alors qu'il annonçait à la renarde sa décision de la suivre quoiqu'elle en décide. De toute manière, s'il ne pouvait la posséder, elle n'était utile que pour sortir de ce lieu. Il ne savait pas vraiment comment le statut de fantôme marchait mais, d’instinct, il avait comprit que mieux il connaissait une personne, mieux il arrivait à rester près d'elle. En gros la téléportation devait marcher pour les êtres qui lui sont réellement chers mais... Lui n'a pas tellement envie d'aller les voir. Alice ? Zune ? L'une lui écorchait tellement le cœur qu'il ne pouvait plus la sentir, l'autre était à éviter tant qu'il n'aurait ni corps ni poignard.
- Et ne t'en fais pas pour ta créatrice. Tu n'as pas besoin de son approbation pour vivre. Il s'était radoucit et ça sentait le vécu et, sur un besoin expresse de confidence, il laissa s'échapper... La mienne ne m'a jamais donné la sienne et pourtant j'ai réussit à être heureux. C'était idiot et niais, mais au fond, c'était pas faux. Il avait eu une vie de merde mais avait passé quelques bonnes années. Les premières au manoir familiale, avec sa petite sœur et son père. Sa mère avait beau être une raclure et un glaçon sur pattes à ce moment-là, il s'en fichait comme l'as de pique. Puis plus tard, lorsqu'il se baladait sur les toits, jouant les équilibristes et regardant par les fenêtres ce que faisaient les gens. La nécrose ne s'était alors pas vraiment propagée et même s'il devait donner quatre ou cinq coups de poings de temps à autre, il se sentait heureux à vivre en solitaire... Puis peut-être quelques moments dans les bras de sa maîtresse, mais c'était loin d'être un bon souvenir vu ce qui en a résulté. ...Bref, ta p'tite histoire de vengeance a l'air sympa, tu t'y mets quand ? Ça me donnera des idées pour la mienne ! Sourire innocent, air innocent. C'était une particularité qui l'avait toujours caractérisé. Être le niais de service... Mais il avait pû prouver au monde qu'il n'était pas l'idiot qu'il laissait croire. Puis parfois cet air innocent lui avait sauvé la mise. On le prenait pour un esclave perdu, on avait pitié et... La goule avait un repas gratuit ! Oui, bon, maintenant, sans réelle bouche ni crocs, ça risquait d'être dur de faire de même. Donc on en revient au projet de départ... C'est à dire trouver un hôte.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Ahri

Cachée.

Feuille de Personnage
Race: Expérience
Pouvoir: B² - Maîtrise du feu
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Mer 12 Juin - 8:46

-Que tu ne veuilles pas est une chose mais tes excuses sont loin de tenir.
Tu te fous de moi, là ? Depuis quand il faut de bonnes excuses pour vouloir être le seul locataire de son propre corps ?! Et puis, Il croyait vraiment que j’allais laisser mon corps à un parfait inconnu ? OK, peut-être qu’il est meilleur tueur que moi, mais, une fois que je serai devenue inutile, pourquoi ferait-il des efforts pour ne pas que je crève ? Les gens sont tous comme ça. Quand on a plus besoin de toi, on te jette. Point barre. C’est la vie. Et s’il a décidé de faire la gueule, tant pis. J’ai vécu toute seule pendant 4 ans, sans personne, et ça me dérange pas de continuer.
Il y eu un moment de silence avant que la goule ne décide de lâcher l’affaire.

Faute de grives... Je t'accompagne, c'est compris. Mais ne viens pas demander de l'aide lorsque tu auras besoin de quelque chose.

Gnagnagna. Bébé pleurnicheur. T’avais qu’à pas tomber malade.
- Ça me va , lançai-je d’un ton sec.
J’avais eu ce que je voulais mais, étrangement, je commençais à me sentir coupable. Après tout, il m’avait quand même donné des astuces pour vivre à peu près correctement dans le cimetière… Il doit pas être bien méchant. Bon, ok, apparemment il a déjà tué pas mal de gens et il compte continuer, un peu comme moi, en fait. Mais je suis sure que dans le fond… Dans le fond quoi Ahri ?! Tu le connais même pas ! Si ça se trouve, il voulait juste t’amadouer ! Fais chier.

Je soupira, le regard dans le vide, les yeux fixés sur l’horizon. Après tout, peut-être que je pourrais finir par changer d’avis. On verra bien puisque, visiblement, on va faire un bout de chemin ensemble.

- Et ne t'en fais pas pour ta créatrice. Tu n'as pas besoin de son approbation pour vivre. La mienne ne m'a jamais donné la sienne et pourtant j'ai réussi à être heureux.
Je vois… S’il n’était pas immatériel, je lui aurais bien tapoté la tête, mais bon. Je me contenta de lui lancer un regard compatissant. Moi aussi un jour, j’arriverais à être heureuse. Décidemment, je suis pas bavarde quand je suis contrariée. Contrairement à lui, ce qui le rend assez marrant, en fait. Il a l’air bien vivant, pour un mort. Il se pourrait que je commence à l’apprécier.

- Bref, ta p'tite histoire de vengeance a l'air sympa, tu t'y mets quand ? Ça me donnera des idées pour la mienne !
- Oh, ça. Franchement, j’en sais encore rien. Y aller seule, déjà, ça serait kamikaze, ils ont des machines à tuer, là-bas. Je vais pas tenir longtemps avec le briquet qui me sert de corps. Ce qui me place dans une impasse puisque je suis seule depuis toujours. Enfin, pour le moment t’es là, mais je vois pas pourquoi t’aurais envie d’aller batailler contre les scientifiques et de toute façon… T’aurais du mal, sans vouloir te vexer. Et puis, je sais pas comment trouver des gens qui seraient tentés par un petit barbecue à Memory sans me faire remarquer. Il doit surement y en avoir quelques-uns parmi les rebelles, non ?

J’avais vraiment trop la dalle ! En plus j’entendais des rats grouiller dans les parages. Ils perdent rien pour attendre. Mon ventre commençait à gargouiller.
- Oups, désolée... Dis-je avec un sourire gêné, tout en compressant mon ventre. Et tu comptes te venger de qui, toi ? Ta créatrice aussi ? Oh, et d’ailleurs, si je devais te passer mon corps, un de ces jours, peut-être, au cas où, on sait jamais, t’irais tuer qui ?

Ben oui, c'est vrai quoi. On sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Taito

errant de ci de là

Feuille de Personnage
Race: Fantôme
Pouvoir: Télépathie&Empathie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   Jeu 13 Juin - 8:54

...Eeeet... C'était presque dans la poche !

Le Fantôme releva la tête, intéressé, lorsqu'elle sous-entendit qu'elle allait finalement lui prêter son corps. Un léger sourire ne pu s'empêcher d'apparaitre sur sa bouille.

- Et tu comptes te venger de qui, toi ? Ta créatrice aussi ? Oh, et d’ailleurs, si je devais te passer mon corps, un de ces jours, peut-être, au cas où, on sait jamais, t’irais tuer qui ?
- Ma créatrice ? Je m'en suis vengé depuis des années. Nan, c'est mon ancienne Maîtresse que j'ai à tuer.


Il haussa les épaules. Il avait grimacé à l'évocation des rebelles... Et pour cause... Il les haïssait du fond de son âme. -Oui, car de cœur, il ne lui en restait peut-être plus. Il hésita longuement, avant de se dire qu'il pourra bien faire d'une pierre trois coups.

- De mon vivant, je me suis fritté avec une scientifique qui m'a pas mal énervé. Je serais bien curieux de voir sa réaction au moment où je saccagerais son lieu de travail. Il se retenait d'aller plus loin. Il aurait très bien pu dire "au moment où je la saccagerais elle !" il n'y avait pas de raisons pour qu'Izzy ne paye pas non plus l'aller-simple qu'elle lui avait payée vers le mur... Foutu mur, il s'était effondré sous le choc, et Sean en avait été quitte de quelques dents et d'un petit coma. Après tout, ça serait dommage de séparer des jumelles. Cette Vampire aussi l'avait toujours agacé, à le rabaisser et à se croire supérieure à lui, il lui prouvera bien ce qu'il valait !
Il fixa un instant la renarde. Au fond, il y avait moyen de se venger aussi des Rebelles en faisant en sorte que ces derniers se fassent tuer après qu'il se soit vengé de la vampire grise. Il n'aura qu'à lui-même aller actionner les mécanismes de sécurité, ou prévenir la milice depuis un téléphone. D'ici à ce que l'action ait lieue il aura reprit assez de consistance pour posséder quelqu'un sans fautes. Selon son humeur, il sauvera ou non la renarde qui aura de toute façon eu l'occasion de se venger elle-aussi.
Les rebelles... Te seront plus dangereux qu'ils ne le seront au laboratoire. Tu risques de te retrouver dans leur salle de torture avant d'avoir eu le temps de leur dire quoi que ce soit et au final tu oublieras ton propre but. Je n'ai jamais vraiment entendu dire qu'ils pouvaient collaborer ou quoique ce soit mais j'ai une petite idée pour que tu les approches sans trop de danger. Il remit une mèche de ses cheveux en place et ferma les yeux un instant. Il avait l'impression de dévoiler toutes ses cartes sans être sûr de gagner la manche et c'était tellement frustrant... Que ça l'énervait presque. Elle s'appelle Ruko et je pense que je pourrais t'assurer la coopération des rebelles sans trop d'ennuis.

Après tout, l'argent dont s'était accaparé sa cousine lui appartenait et il pouvait très bien dédommager la fille de celle qu'il comptait tuer en lui fournissant assez d'argent pour qu'elle trahisse une nouvelle fois les rebelles. Après tout, Ruko ne lui fera jamais avaler qu'elle est une rebelle modèle, et c'est un miracle que ces derniers n'aient pas encore remarqués ses trafics. Vendre les plans de la base rebelle sur ebay, c'est tout de même quelque chose d'assez gros.
Bref, dès demain, il enverra la renarde voir Ruko et fera de son mieux pour être présent au moment des négociations. De toute manière, il n'avait jamais supporté l'idée que sa cousine s'empare de l'argent, alors autant le donner à quelqu'un d'autre plutôt que de le jeter. Il n'aura qu'à en réserver un tiers à la renarde, ça sera amplement suffisant pour qu'elle vive sans soucis pour le reste de ses jours.

Sa cousine, une jeune damoiselle aux longs cheveux blonds pâles noués en fine tresses, les grands yeux bleus et la peau blanche, en bref l'air innocent du petit matin, était une sorte de boule de nerf instable. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait et n'avait aucune conscience. Elle en avait même eu moins que sa maîtresse qui, au final, s'était avérée être une belle saloperie. Alice Mare lui semblait être la fille qui l'avait certainement le plus déçu, profitant de sa confiance pour le trahir un nombre incalculable de fois et même finir par porter jusqu'au tribunal le fait que leur nom de famille était marqué sur sa tombe ! Pour une tsuno, elle était loin d'être une ange. Remarque, elle avait profité d'un court instant de satisfaction car la tombe de la petite goule ne portait désormais plus aucune inscription et cela serait surprenant que la roche elle-même n'ait pas été rongée par la lave qui l'avait engloutie. Cela lui ferait un bien fou de ruiner jusqu'au but même de l'existence de la jeune femme en la dépossédant de ce pourquoi elle avait reprit contact avec lui.

Tout compte fait, la goule avait beaucoup à faire s'il voulait se venger correctement. La cause était tout bonnement que personne n'avait été vraiment tendre avec lui et qu'il conservait de très nombreux sujets de rancune.

Un bruit le fit sursauter violemment. Une tombe, à l'autre bout du cimetière, dans la zone qu'il avait délimité à la renarde pour être dangereuse, commençait à remuer de manière malsaine, ce geste répétitif était accompagné d'un long gémissement. Bientôt quelques autres tombes par-ci par là dans le cimetière suivirent et quelques fantômes pâles en sortirent. La tombe qui avait commencée à remuer la première continuait de gigoter, le fantôme ayant visiblement du mal à s'en dépêtrer.
Sean n'avait jamais eu à "hanter" concrètement une tombe mais il se doutait que posséder un objet devait rendre la libération difficile. Un humain, on pouvait y entrer et en sortir sans trop de casse car l'humain, inconsciemment, faisait de son mieux pour éjecter le fantôme de son petit corps chaud, mais une tombe... Ne croyez pas qu'elle ferait un effort pour vous aider à en sortir !
Sean adressa un sourire à la jeune femme.


- Je pense que notre entrevue prends fin. Demain matin, soit prête, je te guiderais jusqu'à Ruko, et la convaincrait de pousser les rebelles à attaquer le laboratoire quand cela t'arrangera.

Une chance que chaque personne ici-bas soit tellement rongée par ses défauts... L'avarice pour Ruko, la sottise pour Alice... Cela les rendait si facile à manipuler. D'ailleurs s'il parlait bien, il trouverait bien le moyen de mettre lui-aussi un peu d'argent de côté en réduisant la part qu'il offrirait à Ruko en échange des services des rebelles. Il pouvait légèrement la menacer et jouer sur le fait qu'il connaissait beaucoup de ses trahisons mais savait très bien qu'il perdrait sa coopération en la mettant en boule. Il devait la manipuler par l'appât du gain et non par la peur sous peine de se retrouver dans un traquenard.

_____________________________________________________________________________________

<< ...Well... The world's surely changed! >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Keep Calm & RIP | Pv Ahri   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep Calm & RIP | Pv Ahri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SIXTINE-MICAH ♦ Keep calm and love me
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Keep Calm And Carry Swords

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Cimetière-