Our Lands
Hé... Non ! Étranger, ton chemin s'arrête ici.
Our Lands est un forum-privé ! Tu n'auras le droit de t'y inscrire qu'après avoir remplis les critères requis dans les autres continents !
A ta droite se trouve quatre autres lieux de cette planète. Dreadful ; Fantastica ; Rosaire ; Nórë.
Choisis ta destination !


Chut.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Gotcha!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Gotcha!   Dim 5 Mai - 20:07

Rentrer d'une soirée plutôt chiante, totalement raté pour retrouver Bellou' en larmes, attaché au grenier. Okay, c'est bon, mon moral est au plus bas.

- Hey, tire pas la tête. Murmurais-je à la petite bête qui s'était calmée. Elle avait défoncée le mur à force de tirer sur ses chaînes et il faudra vite que je répare ça avant que le jumeau ne daigne rentrer. Besoin d'affection. Un lourd besoin d'affection qui s'était épandu dans ma tête lorsque j'avais décidée de ce qui allait se passer par la suite. Peut-être devrais-je vampiriser pas mal d'autres Hybrides, qui m'assureraient un soutien si les choses venaient à mal tourner pour moi au bal. Mon regard caressa l'Hybride, il était épuisé. Cela faisait deux jours que je l'assoiffait et qu'il tentait de se détacher. Est-ce que tu sais au moins pourquoï je t'ai attaché ? Demandais-je à un débit sonore qui n'avait pas augmenté. Je t'avais demandé de rester à l'extérieur, pas de me rendre redevable envers la propriétaire de la maison que tu as saccagé ! Léger soupir. C'était pas si grave, et j'avais beaucoup trop sévi. J'allais le faire régresser. Une chance que l'hypnose d'Izzy m'aide à le garder sous contrôle. Il allait s'humaniser de plus en plus et cela allait être de plus en plus difficile pour moi d'accepter le fait qu'il allait lui arriver un truc dans les vingts années à venir. Vingt ans, c'est la moyenne. Ma moyenne. Ensuite la plupart de mes novices meurent pour une raison ou une autre... Voir deviennent mes pires ennemis et finissent par crever aussi. C'est étrange, mais très peu de gens semblent pouvoir me supporter plus d'une vingtaine d'année.
Me laissant glisser contre les briques encore là du mur dévasté, je m’asseyais à côté de l'Inu. Mes doigts parcoururent ses cheveux, les emmêlèrent, tout comme je faisais avec Sean, il y a seulement quelques temps de cela.
Dès demain, je te ramènerais de quoï boire un cou. Désolée que tu ais dû souffrir de la soif. La prochaine fois, évite juste de me mettre dans l'embarras, d'accord ?
Le silence se fit. Je ne savais plus trop quoï dire et je pense que lui non plus ne devais pas avoir grand chose à dire. Il n'essayait pas de mordre, mais c'était car l'hypnose d'Izzy le lui interdisait. Son geste serait stoppé instantanément. La soif devait aussi l'entraver et bloquer les trois quarts de ces gestes.

Ça va aller, ne t'en fais pas. C'est juste une mauvaise passe.
Ce n'était plus à lui que je parlais, mais à moi. Reprendre de l'activité, si vite, c'était juste trop crevant. Si je m'étais retirée chez les frangins, c'est car j'en pouvais vraiment plus, de tout ça. Les souvenirs du malheur qui m'avait frappé à la Cité du Feu étaient encore trop présents pour que je puisse être capable de me remettre au boulot. En fait, je crois que j'avais besoin de vacances. De longues vacances. Donnant un coup de pied télékinésie en direction d'un meuble trop fois trop loin, j'en explosais la porte et les bouteilles d'alcool qu'il contenait roulèrent sur le sol. J'en ramenais une jusqu'à chez moi. A ta santé, Serial Killer ! Dis-je en riant sans y croire. Faisant exploser le haut de la bouteille, j'en bus les trois quart d'une traite, me doutant bien des effets que cela aurait sur mon organisme. J'aurais quatre heures d'ébriété totale, dont je ne me souviendrais pas, et puis ensuite je vomirais. Et j'aurais la migraine pendant quelques jours, tout ça me foutant de mauvais poils. La bouteille m'échappant des mains, je la donnais à Bel'. Bois ! Ça peut pas te faire de mal non plus. Au pire ça rompra l'hypnose et tu pourras m'arracher le cœur pendant que je cuverais ! Je m'étais mise à rire. Bon Dieu, qu'est-ce que je foutais...

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Gotcha!   Dim 5 Mai - 20:52

Le temps avait passé. A force de tirer, celui qu'elle appelait Belphegor avait presque réussit à briser ses chaînes. Du moins le mur avait-il presque cédé. Il était sûr qu'une fois qu'il aura réussit à briser le mur, il pourra s'échapper. Mais la Soif, entité divine chez les Vampires, maîtresse impitoyable de chacun d'eux et guide de leur existence l'avait bien vite rattrapé. Il avait alors souffert le martyr. Deux nuits pour un jeune Vampire, c'est horriblement long. Puis, précédent la douleur incommensurable d'une soif inextinguible qui desséchait jusqu'aux os, il avait subit l'immense fatigue corporelle des Vampires qui ne boivent pas. Il avait alors crut mourir. Mêlé à tout cela s'était retrouvé la peur d'être seul.

Il avait toujours été seul et n'avait jamais cherché la moindre aide. Mais en tant que Vampire, chacune de ses sensations étaient désormais démultipliées. Il ne pouvait tout simplement pas supporter la terreur que provoquait cette soif qui lui avait été jusqu'à présent uniquement compagne de la faim des repas non-satisfait. Car la Soif vampirique n'a rien à voir avec la soif d'un Hybride en déshydratation sévère. Non, c'était autre chose. Comme si tout le corps ne réclamait que ça, contorsionnant os et muscles pour avoir son dû, pour se venger de l'être qui le malmenait.


- Hey, tire pas la tête.

...Et elle lui demandait de sourire. Pour lui, c'était tout simplement une moquerie dû à la soit-disante supériorité de la Vampire. Dans d'autres cas, il l'aurait prit très mal, mais il se rappelait maintenant que sa présence était synonyme de victimes à boire. Il avait soif et aurait espéré qu'elle ne revienne pas les mains vides. Il cessa peu à peu ses pleurs nerveuses et se calma. Il trouva au fond de lui la force de répondre à ses dires d'un regard noir. Sa bouche était asséchée depuis bien trop longtemps.

- Est-ce que tu sais au moins pourquoï je t'ai attaché ?
- J'ai désobéi ?
Risqua-t-il, méfiant à l'égard de celle qui n'avait pas hésitée à le briser à l'aide de tout les objets qui avaient bien pu lui tomber sous la main. Un rictus s'afficha sur son visage, il aurait bien voulu lui répondre et lui montrer qu'il savait se dresser au même niveau qu'elle. Il s'était d'ailleurs redressé sur ses coudes- mais les forces lui manquèrent, il s'écroula à nouveau au sol, rencontrant le parquet déjà imbibé de son sang, et certainement de celui d'autres avant lui. Il avait soif mais n'avait pas la force de se jeter sur elle. Le sang qui coulait dans ses veines et qu'il entendait, pourtant, lui serait bien plus que secourable.

- Je t'avais demandé de rester à l'extérieur, pas de me rendre redevable envers la propriétaire de la maison que tu as saccagé !
La belle affaire ! Comme s'il-
- Pardon.
Ça lui avait échappé et il regretta aussitôt d'avoir proféré une telle parole. Même si au fond, il avait quand même l'impression d'avoir commit un impaire, il lui en voulait de l'avoir "puni" de la sorte. Et qu'elle droit avait-elle de le punir ?
Il sursauta. Elle venait de s'assoir à côté de lui. Se recroquevillant et fermant les yeux, il espèrait qu'elle s'en aille, ne tenant plus compte de la nourriture qu'elle aurait pû apporter par la suite. Il gémit lorsqu'elle le toucha.


- Dès demain, je te ramènerais de quoï boire un cou. Désolée que tu ais dû souffrir de la soif. La prochaine fois, évite juste de me mettre dans l'embarras, d'accord ?
Ses yeux se rouvrirent de surprise. Elle... S'excusait ? C'était une blague ? C'était la première fois qu'une de ces saloperies d'engeances venait s'excuser auprès de lui. En général, c'était toujours à lui qu'on réclamait des excuses, la plupart du temps sous la menace. Et la Vampire qui se trouvait à ses côtés ne faisait pas exception là-dedans. Elle aussi l'avait fait. Pourquoï ce rapide revirement de situation ?
De plus, elle avait l'air soudain beaucoup plus gentille. Voulait-elle quelque chose de lui ? Quoïqu'il en soit, elle ne l'aura jamais !
Il hocha la tête pour ne pas l'énerver, histoire de lui donner tout de même une réponse.


- Ça va aller, ne t'en fais pas. C'est juste une mauvaise passe.
C'était bien à lui qu'elle parlait ? Une "mauvaise passe" ?! Toute sa vie avait été une "mauvaise passe", et non, il ne s'en faisait pas ! Il savait très bien qu'au bout du tunnel, il n'y aurait que plus de pénombre. On ne s'en fait pas quand on a pas d'espoir. Un instant, il se releva, retomba. Puis il réussit à tenir debout et se rapprocha de la Vampire, posant sa tête sur ses cuisses. Il ne l'aimait définitivement pas, mais il avait besoin de réconfort. Et d'être plus proche de l'odeur de son sang. Lorsque la porte du meuble explosa, il sursauta. Il regardait les yeux grand ouvert les bouteilles, emplis de questions à leur sujet. Qu'était-ce ?

- A ta santé, Serial Killer !
De l'alcool. Une chose qu'il n'avait jamais eu à goûter, mais dont il connaissait parfaitement l'odeur pour l'avoir tant de fois senti sur ses victimes. Maintenant qu'il était Vampire, l'odeur était devenue tellement plus écœurante... Il eut un haut le cœur en regardant la Vampire descendre la bouteille presque en entier. Lorsqu'elle la lâcha, il vit avec surprise le liquide s'écouler sur le sol. Il avait soif. Elle lui mit la bouteille dans les mains.

- Bois ! Ça peut pas te faire de mal non plus. Au pire ça rompra l'hypnose et tu pourras m'arracher le cœur pendant que je cuverais !

...C'était vraiment ce qu'elle voulait ? La Vampire souhaitait mourir ? Il prit la bouteille d'alcool dans ses deux mains et en bus une gorgée. La réaction fût immédiate, il toussa violemment. Si elle n'avait pas bu avant lui, il ne l'aurait pas fait car elle aurait pu être empoisonnée. Mais il avait cru cela bon. Non, ça ne l'était pas. La Vampire souhaitait mourir et buvait des choses infectes. Il jeta la bouteille et observa un instant celle aux cheveux rouges. Elle avait l'air... D'avoir changée depuis que la bouteille s'était plus qu'à moitié vidée. Il s'approcha d'elle et croqua dans sa cuisse. Il avait vraiment trop soif. Le sang perla, et il bu, inquiet de se prendre une rouste, sans faire trop de dégâts. Il se contentait de laper sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Zune De Laudreuil
avatar

partie moisir dans un coin

Feuille de Personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Look Actuel:

MessageSujet: Re: Gotcha!   Lun 6 Mai - 8:21

- Hé ! Doucement ! Fis-je, inquiète, lorsqu'il s'étouffa avec la bouteille. Les jeunes, décidément... On arrive pas à les tenir. Mon esprit s'était embrumé de manière consécutive et je suppose que j'allais seulement être bien plus imprévisible que d'habitude. D'ailleurs, la bestiole n'a pas attendu longtemps pour profiter de mon exemple. Foutus buveurs de sang, murmurais-je, presque affectivement, passant une nouvelle fois la main sur la tête de Belphégor pour le caresser. Le sang chaud qui coulait sur mes cuisses m’amenaient presque d'autres idées. En un instant, il se retrouva sur le dos et moi sur lui. Je venais de mutiler ma langue au point que le sang eut tôt fait d'emplir ma bouche. Je l'embrassais.
Plus pratique de boire comme ça, non ? Je croquais plusieurs nouvelle fois dans ma langue, le laissant boire autant qu'il voulait, en profitant seulement pour tripoter son torse, son bas-ventre... Mes doigts s'échappaient jusqu'à ses fesses lorsque je mis fin au baiser.
Et si on arrêtait de déprimer ? Viens ! On va danser !
Je m'étais mis à rire, et avait attraper son bras, le trainant jusqu'au salon. D'un claquement de doigts, la chaîne Hi-Fi s'alluma et le cd tournoya jusqu'à passer les chansons ringuardes et mélancoliques d'Izzy. Piste un, Angel of the Dark, piste deux, Dark Light, piste trois, Vampire Heart, piste quatre Vampire Romance... Ah, ça commence. Piste cinq, Thank You for the Venom. Cd-Compile familiale. Les chansons de Raito viendraient à la fin.
Tandis que la musique rapide s'était mise à défiler dans les enceintes, donnant presque l'impression d'un chanteur sous extasie, j'attrapais la main de Bel'.

Toï aussi, tu as beaucoup bu maintenant. Il faudrait qu'on se défoule !
Je donnais toujours les ordres, oui, mais pas d'obligation. Puis au final, je trouvais ça cool de changer les idées de Bel'.

Je ne suis pas tant un poète, mais une criminelle
Et tu n'as jamais eu la moindre chance
Aime ça, ou quitte ça, tu ne peux comprendre
Ce si beau visage que tu traines avec toi, avec toi,
avec toi~


Je m'étais juste mise à danser comme une gamine, avec ou sans lui. L'alcool me donnait l'impression de ne pas avoir l'air ridicule, et j'ai du rire plusieurs fois, envoyant d'un coup de tête mes cheveux valser en arrière, tournoyant puis revenant vers lui, un sourire amusé aux lèvres. Le prenant dans mes bras et le faisant tourner à son tour. Certes je ne dansais pas avec méthode ni vraiment sur la chanson. Je faisais plus; je me dépensais. J'extériorisais tout l'énervement et les complications de ces derniers jours. Pourquoï le bal ne pouvait tout simplement pas être ainsi ? Parce que j'y avais invitée trop de monde ! Bon, tant pis ! Qu'il soit ce qu'il devait être ! ...Et la sorcière dansera !
Attrapant une nouvelle fois Bel', je l'entrainais dans la danse, ne réfléchissant plus. Parfois elle se résumait même à des petits sauts imbéciles. Je trébuchais et me retrouvais plus d'une fois dans ses bras. Je m'étais mise à chanter avec la chanson.

Tu n'me fera jamais partir
Tu vois, c'est mon martyr
Donne-moi une raison d’espérer !


Je crois que cela s'achevait lorsque la chaîne Hi-Fi, que j'avais oubliée de brancher et n'alimentait que par télépathie pour le coup s'arrêtait, au bout du énième passage de la chanson. Je me jetais une nouvelle fois dans les bras de Bel'. Puis, m'arrêtait un instant, et le regardait. Tu es un Vampire, maintenant. Tu crois sérieusement que tu vas longtemps faire la tête à ta créatrice ? Je déposais mon index sur son nez. Nan, avant de répondre... J'vais te dire un truc. Je crois qu'on a les mêmes objectifs. On va arrêter de se chamailler, c'est prom-.... Tête qui tourne, oreilles qui sifflent. J'chuis tombée en avant, presque dans les pommes, mais ça va. J'ai encore des calories à brûler ! Je redressais la tête, un sourire aux lèvres. Si on allait dans la chambre ?

Prêche autant que tu veux, mais qui va me sauver ?
Je garde un flingue sur le livre que tu m'as donné
Hallelujah, verrouillé et chargé


Le traînant vers la chambre sans, le pauvre, lui laisser trop le choix. Je l'emmenais jusqu'au lit et commençait à me désaper. Ne t'inquiète pas, je serais sage ! La situation était plus que cruelle car c'était pendant l'acte qu'il avait tué toutes ses victimes. Mais sur le coup, je dois dire que je n'en avais rien à faire. J'allais surement pas penser à lui non plus si on allait jusqu'au bout de cette idée. Il avait bu mon sang, et l'alcool qui coulait dedans aussi. On pouvait tout les deux s'endormir largement avant, voir carrément s'évanouir. Je penserais à Oni', qui fait de même dans son grand château, avec quatre ou cinq donzelles sous hypnose ou non, et peut-être à SinSin dont l'absence est un grand couteau enfoncé dans ma raison. Lui, je ne sais pas à quoï il pensera, mais j'ai certes pas envie qu'il pense à se tirer. Un refus, ça suffit. Pourquoï n'ais-je pas le don d'hypnose ? Tout serait plus pratique.

Tu cours après quelque chose
Que tu ne tueras jamais
Mais si tu le veux vraiment
Alors le feu la dévorera !

_____________________________________________________________________________________

<< Il pleut de la neige, il neige des cadavres! >>
Revenir en haut Aller en bas
http://our-lands.monempire.net/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Gotcha!   Lun 6 Mai - 8:40

Elle s’inquiétait pour lui ? Tiens, c'est nouveau ! Le sang avait le goût fort et désagréable de l'alcool qu'elle venait d'ingérer, mais il ne s'en priva pas. Il retint un hoquet de surprise lorsqu'il se retrouva sur le sol, sans pouvoir bouger. Méfiant, il allait se débattre, mais... Elle l'embrassa.
Premier baiser de sa part. Il l'aurait bien mordue, mais elle l'avait déjà fait. C'était juste une façon de l'abreuver. Il ne se dérangea pas pour boire autant qu'il pouvait, l'aidant même à rouvrir la plaie. C'était comme si le sang passait dans chacune de ses veines. Non ! Il sentait véritable le sang s'écouler dans ses veines à lui, les ravivant. Il se sentait largement mieux. Un peu nauséeux, quand même. Pourquoï ? L'alcool. Quelle idée de boire de cette boisson infecte !
Il n'avait pas fait attention aux mains baladeuses de la Vampires. Ce n'est que lorsqu'il eut mit fin au baiser qu'il s'était rendu compte que son corps n'avait pas été totalement insensible, lui, à ce tripotage non-autorisé.


- Et si on arrêtait de déprimer ? Viens ! On va danser !

Plus que surpris par une proposition du genre, il ne trouva pas le temps de répondre par la négative. Déjà la Vampire l'entrainait par les escaliers et en plusieurs claquement de doigts, lança des chansons qu'il ne connaissait pas. En même temps, dans un asile, on a pas trop l'occasion d'écouter de la musique. Il s'arrêta un instant sur les paroles, se demandant si ce n'était pas par pur intérêt que la Vampire avait choisie cette chanson. Mais elle dansait déjà et son cerveau à lui avait commencé à s'embrumer. Il la rejoint sans problème sur la piste de danse improvisé. Danser, encore une chose qu'il n'avait jamais faite. Il se contenta de copier les mouvements de la Vampire, ou alors de bouger avec elle. Sa méfiance était tombée avec les vapeurs de la boisson, et le contact de la Vampire qui l'avait "crée". Il n'osait pas se l'avouer, mais depuis qu'il avait été transformé, il sentait un lien qui le rapprochait de sa créatrice. Il savait que c'était normal, mais aurait tout fait pour détruire ce lien... Jusqu'à maintenant, où, finalement, il trouva qu'il pouvait bien s'amuser avec elle. Pourquoï n'avait-elle pas été ainsi tous ces jours précédents ? Il l'aurait tout simplement appréciée.

- ...Et la sorcière dansera !
Il s'arrêta un instant, puis murmura.
- Bien ! Le Serial Killer dansera avec elle, alors ! Tout en sachant qu'il se rabaissait ainsi. En fait, il s'en foutait. Juste cette nuit... Avant que l'aube ne le ramène à la réalité.

La chanson se coupa. Il n'avait pas compris qu'elle avait déjà défilée une bonne dizaine de fois, et regretta presque que cela s'arrêtait.

- Tu es un Vampire, maintenant. Tu crois sérieusement que tu vas longtemps faire la tête à ta créatrice ? Il allait ouvrir la bouche pour répondre, mais elle ne le laissa pas faire. Nan, avant de répondre... J'vais te dire un truc. Je crois qu'on a les mêmes objectifs. On va arrêter de se chamailler, c'est prom-....

Il la rattrapa, se demandant ce qui avait bien pû lui passer par la tête pour boire un truc aussi horrible. Puis il se dit que finalement, si cela la rendait agréable, ce n'était pas si mal qu'elle ait bu cette fichue bouteille. Il allait la poser sur le canapé, et peut-être chercher un plan pour s'enfuir, mais elle se réveilla avant, lui proposant directement d'aller dans la chambre. ...Dans la chambre ? Celle contenant le lit qu'on lui avait arraché ? Hé, c'était une question piège ou quoï ?

- Ne t'inquiète pas, je serais sage !

Question piège. Elle comptait vraiment le... Il voulait dire ici ? L'alcool eut une nouvelle fois raison de sa conscience et il se jeta sur elle, l'aidant à défaire ses vêtements...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gotcha!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gotcha!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» POKEMOOOOOOOOON! Gotcha catch them all!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Lands :: Manoir Berger :: Chambre de Zune-